Historique

Un demi-siècle d’histoire…

On ne peut évoquer l’histoire du LORIA sans évoquer celle de l’informatique en Lorraine.

L’informatique se développe dans la région dès 1958, sous l’impulsion du Professeur Jean Legras, en s’appuyant sur l’analyse numérique et les mathématiques appliquées. L’arrivée de Claude Pair, mathématicien et théoricien de la programmation, au début des années 1960 permet de diversifier les thèmes de recherche en développant des travaux sur les langages, la compilation et la théorie des graphes.

Naissance du CRIN en 1976

Au début des années 1970, le développement de l’informatique dans les trois nouvelles universités de Nancy s’accompagne de créations de postes d’enseignants-chercheurs qui se regroupent au sein du CRIN, (Centre de Recherche en Informatique de Nancy), laboratoire commun aux trois universités.

Jean-Paul Haton, Professeur à l’Université Henri Poincaré de Nancy et premier informaticien à l’IUF introduit en 1973 une nouvelle thématique, la reconnaissance de la parole. Ce qui permet au CRIN, fort d’une centaine de chercheurs répartis en 10 équipes, de se structurer en 2 grands axes : Théorie et Techniques du Logiciel (TTL) et Reconnaissance des Formes et Intelligence Artificielle (RFIA). Le CNRS reconnaît alors le CRIN comme équipe associée puis comme laboratoire associé.

Arrivée de l’INRIA en Lorraine et le développement d’autres axes de recherche

Au début des années 80, le CNRS et l’INRIA créent l’INIST et

l’INRIA Lorraine afin de contribuer au renouveau économique de la région en favorisant la recherche informatique. De 1986 à 1994, l’INRIA crée des équipes communes avec le CRIN, qui se développe alors sous la direction de Jean-Pierre Finance. Le centre Charles Hermite crée en 1994 préfigure le développement des recherches sur le parallélisme, la grille et le calcul à hautes performances.

Jean-Marie Pierrel prend la direction du CRIN en 1994 et signe une charte d’objectifs scientifiques avec le CNRS, qui consolide non seulement les deux thèmes historiques de recherche mais officialise aussi le développement de trois secteurs pluridisciplinaires : l’informatique et les sciences humaines et sociales, la modélisation et calcul à hautes performances, et les sciences de la vie et de la santé.

Création du LORIA

La préparation du contrat quadriennal 1997-2000 conduit à proposer la création d’une UMR (Unité Mixte de Recherche) associant le CNRS, l’INRIA et les universités de Nancy : le LORIA. Tout au long de ces années, l’environnement du laboratoire a contribué à maintenir dans l’unité des objectifs d’excellence à la fois théoriques et appliqués, et à développer harmonieusement les recherches pluridisciplinaires et les applications.

En savoir plus

En ce moment

Logo du CNRS
Logo Inria
Logo Université de Lorraine