Nos partenariats industriels

Veille de la qualité de l’eau : un (hydra)drone à la rescousse … avec la Région Lorraine

Portée par Laurent Ciarletta, la start-up Alerion, issue du Loria, va rejoindre le consortium «Hydradrones» en prolongement du premier contrat Recherche et Développement établi avec une entreprise lorraine spécialisée dans l’analyse des environnements aquatiques, Pedon Environnement. Ce projet a pour objectif de mettre au point un drone pouvant à la fois voler et flotter pour surveiller des milieux aquatiques par la mesure de la qualité de l’eau et l’évolution de sa composition.

image_mini

Le drone collectera des données de façon répétitive et précise pour des études et suivis détaillés du biotope. Il devra être capable de porter des capteurs lourds tout en restant le plus autonome possible.

Une plateforme de collaboration avec la BPI

Financé par BPI France et porté par Linagora, le projet OpenPaaS NG, en partenariat avec l’équipe Coast pour la partie recherche vise à proposer une solution complète de bureau virtuel nouvelle génération pour les entreprises et les administrations. Cette nouvelle plateforme de type cloud intègrera en plus des fonctions classiques de communication (email, agenda, contacts…), un réseau social d’entreprise intelligent, des services d’édition collaboratifs en temps réel et d’autres fonctionnalités comme le résumé automatique de réunions virtuelles.  image_mini

OpenPaas se veut une solution pérenne à même d’assurer une offre française et indépendante dans un domaine largement dominé par les acteurs américains tels que Microsoft, Google ou Amazon. En partenariat avec Linagora, XWifi, Nexedi et le LIX.

Plus de confidentialité du vote électronique

Les équipes Cassis et Caramel du Loria collaborent avec la société espagnole Scytl, leader mondial du vote électronique. Scytl a pour objectif d’améliorer la sécurité du vote électronique et d’aider les gouvernements à utiliser ces technologies pour accroître leur transparence. Véronique Cortier, Pierrick Gaudry, directeurs de recherche au CNRS et Stéphane

image_thumb

Glondu, ingénieur Inria, proposent un système de vote électronique, Belenios, qui intègre la vérifiabilité du scrutin tout en protégeant la confidentialité des votes et renforce la sécurité dans le cas où l’urne est attaquée.

Un logiciel de simulation pour les réseaux intelligents

Laurent Ciarletta et Vincent Chevrier, maîtres de conférences à l’Université de Lorraine et chercheurs au Loria, ont mis au point un logiciel de simulation et de modélisation des systèmes complexes : Mecsyco. En partenariat avec Inria et EDF R&D, l’objectif est de développer un réseau électrique intelligent permettant une gestion énergétique optimisée d’un campus « intelligent » ou de dimensionner les investissements nécessaires.

image_mini 2

Le logiciel orchestre l’éxécution et l’agrégation de données de simulations variées provenant par exemple des réseaux électriques, de chaleur, de communication, de la thermique des bâtiments, des transports, des systèmes d’informations, ou encore du comportement des habitants, et permet de confronter les résultats des simulations à la réalité sur une grande échelle.

En ce moment

1976-2016
40 ans de recherche en informatique

Retour sur
la journée des 40 ans du Loria

Voir les vidéos
Logo du CNRS
Logo Inria
Logo Université de Lorraine