2021_10 - ITW Guilhem Gamard
2022_01_13 - SCUBA
bannière cybermallix2_Plan de travail 1
Bannière-Gilles Simon
Bannière-Dmitry Sokolov
Loria en Bref 06
previous arrow
next arrow

Actualités

Les mathématiques et l’informatique au cœur de la cybersécurité

À l’heure où la cybersécurité devient une préoccupation centrale pour les gouvernements et les industries du monde entier, la recherche scientifique explore et propose des alternatives de plus en plus sophistiquées pour mieux protéger nos systèmes informatiques.

e’VM – Un algorithme prédictif de l’Insuffisance Cardiaque créé à Nancy avec l’IA

Issu du travail scientifique mené depuis 3 ans entre les équipes du CHRU de Nancy (Centre d’Investigation Clinique – Plurithématique) et du Loria, E’VM est un nouvel outil de repérage d’indicateurs de prédiction du risque de l’Insuffisance cardiaque. Créé avec l’Intelligence Artificielle à partir de l’étude des données d’une partie de la cohorte Stanislas, il vient de recevoir sa validation scientifique à travers la publication d’un article dans la revue scientifique référente en imagerie cardiologique JACC Cardiovascular Imagine (publication le 15 septembre 2021).

Gabriele de Micheli

Gabrielle De Micheli lauréate du Prix Jeunes Talents France 2021 – L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science

Pour contribuer à valoriser l’excellence scientifique des femmes, qui reste trop peu reconnue, la Fondation L’Oréal, avec l’Académie des sciences et la Commission nationale française pour l’UNESCO, décerne le Prix Jeunes Talents Pour les Femmes et la Science France 2021 à 35 jeunes chercheuses brillantes. 

Toutes nos félicitations à Gabrielle De Micheli, lauréate de ce prix !

Les secrets de la perspective chez Jan Van Eyck dévoilés par la vision par ordinateur

En histoire de l’art, il est communément admis que le peintre flamand Jan Van Eyck ignorait les lois de la perspective. Gilles Simon, maître de conférences à l’Université de Lorraine et chercheur au laboratoire d’informatique LORIA (CNRS, Inria, Université de Lorraine), a réalisé une analyse probabiliste de cinq tableaux peints par l’artiste entre 1432 et 1439 et a révélé, grâce à des méthodes de vision par ordinateur, que le peintre était en réalité très en avance sur son temps. Il utilisait une machine à perspective perfectionnée à deux degrés de liberté pour représenter l’espace au plus près de la vision humaine. Cette découverte étonnante résout une énigme majeure de l’histoire de l’art et fait de Jan Van Eyck le père de techniques comme la réalité augmentée ou l’holographie synthétique.

Stimuler les applications industrielles de l’informatique quantique avec le projet européen NEASQC

Le projet NEASQC (Next ApplicationS of Quantum Computing), piloté par Atos, rassemble 12 partenaires industriels et académiques multidisciplinaires de 8 pays européens pour explorer et développer les applications de l’informatique quantique avec les technologies NISQ (Noisy Intermediate Scale Quantum), disponibles dans un futur proche.

Fort de l’expertise de ses partenaires en informatique quantique, calcul haute performance, intelligence artificielle, chimie ou encore en gestion de l’énergie, le consortium a pour objectif d’investiguer 9 cas d’usage dans des domaines industriels et financiers variés. L’ambition finale de NEASQC est de faire émerger une communauté européenne forte et de préparer les entreprises à la révolution quantique.

L’équipe MOCQUA du LORIA (commune Inria – LORIA -CNRS, Inria, Université de Lorraine-) participe à ce projet innovant et étudie un cas d’usage avec EDF sur la gestion intelligente de l’énergie.

Logo d'Inria