Jouez à HostoMytho et aidez la recherche !

28 juin 2024

Menez l’enquête et arrêtez des criminels dans un hôpital !

Vous voici dans la peau d’un enquêteur mandaté pour démasquer des criminels cachés dans un hôpital. Attention, ces derniers sont rusés et se dissimulent parfois parmi les médecins et patients…

Explorez l’hôpital à la recherche d’indices, décelez des anomalies et des incohérences dans les dossiers des patients et arrêtez un maximum de suspects pour vous hisser au sommet du classement des meilleurs enquêteurs.

Pour y parvenir, suivez les pistes au fil des mini-jeux, collectionnez les récompenses et accumulez les hauts-faits !

Créez votre compte en quelques secondes et partez à la chasse aux malfaiteurs !

Dans le bus, à la plage ou à la pause-café, jouez partout en téléchargeant l’application ici :

Contribuez à la recherche en traitement automatique des langues en jouant.

HostoMytho est un « jeu ayant un but » développé par l’équipe Sémagramme dans le cadre du projet ANR CoDeinE (Création éthique de données textuelles artificielles : synthèse automatique de documents hospitaliers), porté par Aurélie Névéol (LISN) et dont les partenaires sont le CRC, le CEA List, le LISN et le Loria.

Un des grands défis pour le traitement automatique des langues dans le domaine de la santé est le manque de corpus cliniques dans d’autres langues que l’anglais. Une des approches potentielles pour résoudre ce problème est de générer automatiquement de nouveaux corpus, dont la qualité devra ensuite être évaluée. L’équipe du projet CoDeinE a choisi de passer par les sciences participatives en développant un « jeu ayant un but », une alternative prometteuse à l’annotation manuelle traditionnelle.

L’objectif d’HostoMytho est d’annoter des comptes-rendus médicaux synthétiques générés automatiquement, à la fois pour qualifier leur plausibilité (qualité de la langue et réalisme médical) et pour les annoter en différentes couches (négation, hypothèse, temporalité, etc), et de récolter d’autres données langagières.

Les données produites par les joueurs servent à la recherche en traitement automatique des langues.

Le jeu a été développé par Bertrand Remy, ingénieur Université de Lorraine, Karën Fort, maîtresse de conférences Sorbonne Université et chercheuse au Loria, et Bruno Guillaume, chercheur Inria au Loria.