previous arrow
next arrow
Slider

Actualités

Prix de thèse du GDR sécurité informatique

Bravo à Charlie Jacomme, qui a reçu le Prix de Thèse du GDR Sécurité Informatique du CNRS, pour sa thèse « Proofs of Security Protocols – Symbolic Methods and Powerful Attackers », sous la direction de Hubert Comon (ENS Paris Saclay) et Steve Kremer (Pesto).
Lire sa thèse ici

Matinée d’étude : Intelligence artificielle et vie privée

La matinée d’étude « Intelligence artificielle et vie privée » s’est déroulée le 10 juin 2021 entièrement en visioconférence.

Port du masque et apprentissage de la lecture : Interview d’Agnès Piquard-Kipffer

Le port du masque des enseignants a-t-il un impact sur l’apprentissage de la lecture chez les jeunes élèves ? C’est la question que se sont posée Agnès Piquard-Kipffer,

Stimuler les applications industrielles de l’informatique quantique avec le projet européen NEASQC

Le projet NEASQC (Next ApplicationS of Quantum Computing), piloté par Atos, rassemble 12 partenaires industriels et académiques multidisciplinaires de 8 pays européens pour explorer et développer les applications de l’informatique quantique avec les technologies NISQ (Noisy Intermediate Scale Quantum), disponibles dans un futur proche.

Fort de l’expertise de ses partenaires en informatique quantique, calcul haute performance, intelligence artificielle, chimie ou encore en gestion de l’énergie, le consortium a pour objectif d’investiguer 9 cas d’usage dans des domaines industriels et financiers variés. L’ambition finale de NEASQC est de faire émerger une communauté européenne forte et de préparer les entreprises à la révolution quantique.

L’équipe MOCQUA du LORIA (commune Inria – LORIA -CNRS, Inria, Université de Lorraine-) participe à ce projet innovant et étudie un cas d’usage avec EDF sur la gestion intelligente de l’énergie.

lecture covid19

[Covid-19] La difficulté d’apprentissage de la lecture liée au port du masque de l’enseignant

Le masque porté par les enseignants en raison de la pandémie liée à la Covid-19 met certains élèves en difficulté lors de l’apprentissage de la lecture : ceux qui peinent à discriminer les sons du langage. C’est ce qu’ont prouvé des chercheurs et chercheuses du Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications (Loria ; Université de Lorraine-Inria-CNRS), du Laboratoire de psychologie cognitive (Université d’Aix-Marseille-CNRS) et de l’Université de Genève grâce à une étude effectuée sur des élèves de 5 à 7 ans publiée le 12 mai en format électronique et le 9 juin dans la revue papier de L’année psychologique/Topics in Cognitive Psychology.

Logo d'Inria