2021_10 - ITW Guilhem Gamard
2022_01_13 - SCUBA
bannière cybermallix2_Plan de travail 1
Bannière-Gilles Simon
Bannière-Dmitry Sokolov
Loria en Bref 06
previous arrow
next arrow

Actualités

Les mathématiques et l’informatique au cœur de la cybersécurité

À l’heure où la cybersécurité devient une préoccupation centrale pour les gouvernements et les industries du monde entier, la recherche scientifique explore et propose des alternatives de plus en plus sophistiquées pour mieux protéger nos systèmes informatiques.

Guilhem Gamard rejoint l’équipe Mocqua

Après avoir soutenu sa thèse à l’Université de Montpellier, réalisé un post-doc à l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou, avoir été ATER à l’ENS Lyon et fait un post-doc à Aix Marseille Université, il rejoint l’équipe Mocqua du Loria en tant que Maître de conférences à l’Université de Lorraine. Depuis la rentrée 2021, Guilhem donne des cours à la Faculté des sciences et technologies sur les réseaux, les bases de données et les systèmes d’exploitation.

Scuba : une suite d’outils pour prédire les cyberattaques

La startup CybAI, fondée par des chercheurs, enseignants-chercheurs et ingénieurs de l’équipe Resist et du Laboratoire de Haute Sécurité (CNRS, Inria, Université de Lorraine), présente sa technologie de cybersécurité : SCUBA.

Face aux virus et malwares, Cybermallix contre-attaque

•    Les logiciels malveillants, ou malwares, piratent nos données, détruisent nos logiciels, nos disques durs, ou forcent nos ordinateurs à déverser des torrents de spams. Ils représentent aujourd’hui l’un des enjeux de la recherche sur la cybersécurité.
•    Le CNRS, l’Université de Lorraine, Inria et la société WALLIX s’associent pour renforcer la lutte contre les malwares.

Le CNRS, l’Université de Lorraine, Inria et WALLIX, éditeur européen de logiciels de cybersécurité, allient leurs compétences pour renforcer la lutte contre les malwares. L’objectif est de concevoir et de développer des solutions de cybersécurité prédictive, basées sur l’intelligence artificielle, afin de maximiser la détection de logiciels malveillants. Ce partenariat a été officialisé le 7 décembre 2021 par la création d’un nouveau laboratoire commun, Cybermallix.

HPCQS – Vers un supercalculateur quantique fédéré en Europe

Avec le nouveau projet “High-Performance Computer and Quantum Simulator hybrid” (HPCQS), l’Europe entre dans l’ère du calcul hybride quantique à haute performance. HPCQS vise à intégrer deux simulateurs quantiques, contrôlant chacun plus de 100 qubits dans des superordinateurs situés dans deux centres européens de calcul haute performance en France et en Allemagne. L’entreprise commune européenne pour le calcul à haute performance (EuroHPC JU) soutient le projet d’infrastructure HPCQS dans le cadre de son action de recherche et d’innovation “Advanced pilots towards the European exascale Supercomputers”. HPCQS recevra un budget total de 12 millions d’euros au cours des quatre prochaines années, qui sera fourni à parts égales par EuroHPC et les États membres participants.

(plus…)

Logo d'Inria