Loading Events

« All Events

  • This event has passed.

PhD Defense : Oriane Dermy

December 17, 2018 @ 1:30 pm - 3:30 pm

Oriane Dermy (Larsen) will defend her thesis on Monday, December 17th at 1:30pm in room A008.

Her presentation will be in French and is entitled “Prédiction du mouvement pour la robotique collaborative : du simple geste au mouvement corps entier”.

Rapporteurs :

Rachid Alami, Directeur de recherche CNRS, LAAS
Daney David, Chargé de recherche INRIA, Bordeaux


Examinateurs :

Catherine Pelachaud, Directeur de recherche, CNRS, Isir UPCM

Directeurs de thèse :

Serena Ivaldi, Chargée de recherche INRIA, LORIA
François Charpillet, Directeur de recherche INRIA, LORIA

Résumé :
Cette thèse se situe à l’intersection de l’apprentissage automatique et de la robotique humanoïde, dans la thématique de l’interaction homme-robot, et dans le domaine de la cobotique (robotique collaborative). Elle se focalise sur les interactions non verbales humain-robot, en particulier sur l’interaction gestuelle. La prédiction de l’intention, la compréhension et la reproduction de gestes sont donc des questions centrales de cette thèse.
Dans un premier temps, il s’agit de faire apprendre au robot des gestes par démonstration : un utilisateur prend le robot par le bras et lui fait réaliser les gestes à apprendre et ce, plusieurs fois. Le robot doit ensuite être capable de reproduire ces différents mouvements tout en les généralisant pour s’adapter au contexte. Pour cela, à l’aide de ses capteurs proprioceptifs, il interprète les signaux perçus pour comprendre le mouvement que lui fait réaliser l’utilisateur, afin d’en générer des similaires par la suite.Dans un second temps, le robot apprend à reconnaître l’intention de l’humain avec lequel il interagit et cela, à partir des gestes que ce dernier initie : il s’agit ensuite pour le robot de produire les gestes adaptés à la situation et correspondant aux attentes de l’utilisateur. Cela nécessite que le robot comprenne la gestuelle de l’utilisateur. Pour cela, différentes modalités perceptives ont été explorées. À l’aide de capteurs proprioceptifs, le robot ressent les gestes de l’utilisateur au travers de son propre corps : il s’agit alors d’interaction physique humain-robot.À l’aide de capteurs visuels, le robot interprète le mouvement de la tête de l’utilisateur. Enfin, à l’aide de capteurs externes, le robot reconnaît et prédit le mouvement corps entier de l’utilisateur. Dans ce dernier cas, l’utilisateur porte lui-même des capteurs (vêtement X-Sens) qui transmettent sa posture au robot. De plus, le couplage de ces modalités a été étudié. D’un point de vue méthodologique, nous venons de voir que les questions d’apprentissage et dereconnaissance de séries temporelles (les gestes) ont été centrales dans cette thèse. Pour cela, deux approches ont été développées. La première est fondée sur la modélisation statistique de primitives de mouvements (correspondant aux gestes) : les ProMPs. La seconde, ajoute à la première du Deep Learning, par l’utilisation d’auto-encodeurs, afin de modéliser des gestes corps entier contenant beaucoup d’informations, tout en permettant une prédiction en temps réel mou. Lors de cette thèse, différents enjeux ont notamment été pris en compte pour la création et le développement de nos méthodes. Ces enjeux concernent : la prédiction des durées des trajectoires, la réduction de la charge cognitive et motrice imposée à l’utilisateur, le besoin de rapidité (temps réel mou) et de précision dans les prédictions.

Details

Date:
December 17, 2018
Time:
1:30 pm - 3:30 pm
Event Category:

Venue

Logo du CNRS

Logo d'Inria

Logo Université de Lorraine