Premier Laboratoire International Associé (LIA) Franco-Marocain sur le Big Data

9 novembre 2017

La convention de création du premier laboratoire international associé (LIA) dans le domaine du big data a été signé le 2 novembre dernier, à Rabat sous la présidence du CNRS, de l’Université de Lorraine (France), et du CNRST (Maroc). Intitulé DATANET «Big Data et Réseaux à large Échelle», ce LIA traduit la volonté du CNRS et du CNRST de créer une dynamique d’échanges et de coopération scientifique, notamment par la mobilité des doctorants et des chercheurs, et de créer des synergies entre les entreprises et les institutions africaines et européennes.

 

Une collaboration franco-marocaine pérenne

Cette signature formalise une coopération scientifique importante entre la France et le Maroc, puisqu’une collaboration de longue date est déjà établie entre les deux pays.

Ce LIA rassemble l’Université de Lorraine, le CNRS, les laboratoires de recherche lorrains LORIA et CRAN, le CNRST (Maroc), l’Université Internationale de Rabat, l’Université Al Akhawayn, l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tanger et l’Université Mohammed V et l’Institut National des Postes et Télécommunications (INPT).

Il résulte de plusieurs ateliers de travail et discussions entre les différents partenaires, coordonnés en France par Kamel Smaïli, professeur à l’Université de Lorraine et responsable de l’équipe Smart du Loria, et au Maroc par Mounir Ghogho de TIC Lab de l’Université Internationale de Rabat.

La fouille de données et les réseaux à grande gestion décentralisée

 Les deux consortiums ont des activités de recherche qui se rejoignent et se complètent. Deux axes d’études ressortent en particulier : la fouille de données massives et complexes dans le cadre du big data, et les réseaux à grande échelle à gestion décentralisée. L’objectif est donc de développer les algorithmes de traitement de données complexes, et d’améliorer le calcul de données volumineuses sur des architectures parallèles et distribuées.

Ces thématiques de recherche débouchent sur l’étude du changement climatique et des catastrophes naturelles dans le cadre d’un observatoire méditerranéen, et l’analyse des réseaux sociaux et la gestion de recommandations de ces derniers.

Un LIA est un « laboratoire sans murs », sans personnalité juridique, impulsé par le CNRS dans le but de favoriser les échanges entre différents laboratoires sur le plan international. L’objectif de cette initiative est de partager une vision commune du laboratoire, et de faire naitre des collaborations entre les chercheurs et étudiants, pour créer une véritable synergie entre les deux pays.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn