[Sujet de thèse] Problèmes d’agencement pour le design génératif et la modélisation d’objets

Encadrant: Sylvain Lefebvre, équipe MFX

Titre: Problèmes d’agencement pour le design génératif et la modélisation d’objets.

Financement: Sur concours pour contrat doctoral.

Les problèmes d’agencement apparaissent dans de nombreux domaines de l’informatique. En général, un tel problème nécessite d’agencer et d’interconnecter spatialement un certain nombre d’éléments géométriques dans un domaine. Les éléments peuvent avoir une taille fixe ou variable, ainsi qu’une forme arbitraire. Le domaine peut être un volume, une région plane ou une surface. Il peut être fixe ou autorisé à se remodeler. Les interconnexions peuvent être de simples chemins, des régions de contact partagées, ou les deux. Un ensemble de contraintes et d’objectifs complètent la définition du problème, comme par exemple minimiser la longueur ou la surface des interconnexions, positionner précisément certains éléments, permettre des rotations.

Souvent, un concepteur ne cherche pas une solution optimale, mais s’attend plutôt à ce que le système explore et suggère une variété de possibilités. En ingénierie, cela permet à l’utilisateur de prendre en compte d’autres critères qui ne peuvent pas être facilement formulés dans le problème. En modélisation, cela permet l’exploration à la conception, ou design génératif. De même, une fois une solution possible obtenue, il est important de permettre à l’utilisateur d’effectuer des ajustements progressifs, afin d’explorer localement l’espace des conceptions possibles.

Notre objectif est de construire un cadre théorique commun et des approches d’optimisation efficaces pour résoudre ces problèmes géométriques, dans le contexte de la conception informatique pour la fabrication.

Logo d'Inria