A

À fleur d'eau - adj/adv -
a) Qui se trouve exactement au niveau de l'eau supposée calme. Un ROCHER ou BANC à fleur d'eau couvre et découvre pratiquement en permanence par le simple jeu des VAGUES.
b) Synonyme de AFFLEURANT. Voir ROCHER À FLEUR D'EAU.

À flot - adj/adv -
Flottant, par opposition à ÉCHOUÉ.

À terre - adv/prép -
a) Sur la terre ferme, par opposition à en mer.
b) Vers le RIVAGE, par opposition à AU LARGE.

Abaque - nm -
DIAGRAMME indiquant les relations entre plusieurs variables à l'aide de réseaux de courbes graduées appropriées. Il permet de résoudre graphiquement des équations liant ces diverses variables. On dit aussi nomogramme.

Abaque d'échelle - nm -
ABAQUE permettant de déterminer l'ÉCHELLE d'une CARTE en un point donné lorsque celle-ci est fortement variable.

Abattre en carène - vt -
Coucher volontairement un navire sur un bord.

Aber - nm -
Voir RIA.

Aberration - nf -
a) En ASTRONOMIE, l'aberration est le déplacement apparent de la position d'un CORPS CÉLESTE, dû à la combinaison de la VITESSE de la lumière et de celle d'un observateur à la surface de la TERRE. L'aberration due à la ROTATION de la TERRE sur son AXE est appelée aberration diurne. Celle due à la RÉVOLUTION de la TERRE autour du SOLEIL est nommée aberration annuelle.
b) En optique, défaut affectant un SYSTÈME OPTIQUE lorsque tous les RAYONS LUMINEUX issus d'un point objet ne convergent pas exactement en un point image de position bien définie. L'aberration de sphéricité provient du fait que les RAYONS ayant utilisé des zones différentes d'une LENTILLE ou d'un MIROIR convergent à des distances différentes de cette LENTILLE ou de ce MIROIR. L'aberration chromatique provient des différences d'INDICE DE RÉFRACTION des verres du SYSTÈME OPTIQUE en fonction de la couleur de la lumière, imparfaitement corrigées de sorte qu'à chaque couleur correspond un FOYER différent.

Aberration annuelle - nf -
Voir ABERRATION a).

Aberration chromatique - nf -
Voir ABERRATION b).

Aberration de sphéricité - nf -
Voir ABERRATION b).

Aberration diurne - nf -
Voir ABERRATION a).

Aberration radiale - nf -
ABERRATION b) d'une lentille qu'on corrige sur la PHOTOGRAPHIE en déplaçant l'IMAGE le long d'un rayon partant du POINT PRINCIPAL.

Abioseston - nm -
Ensemble des particules détritiques en suspension dans l'eau.

Abrasion - nf -
Action d'user par frottements.

Abscisse - nf -
Voir COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES. Voir aussi EASTING.

Absorption - nf -
Diminution de l'intensité d'un RAYONNEMENT, qui perd de l'énergie par interaction avec le milieu physique de propagation.

Absorption atmosphérique - nf -
Absorption, dans l'ATMOSPHÈRE, d'un RAYONNEMENT quelconque (optique, sonore, électromagnétique) par interaction avec les constituants atmosphériques.

Abyssal - adj -
Relatif aux grandes PROFONDEURS océaniques, généralement au-dessous de 3 500 MÈTRES.

Accalmie - nf -
Atténuation momentanée de la force du VENT.

Accélération - nf -
Variation instantanée de la VITESSE en fonction du temps.

Accélération angulaire - nf -
Variation instantanée de la VITESSE ANGULAIRE en fonction du TEMPS.

Accélération de la pesanteur - nf -
Voir INTENSITÉ DE LA PESANTEUR.

Accommodation - nf -
a) Faculté de l'oeil humain permettant de maintenir une vision nette des objets quelle que soit leur distance.
b) En STÉRÉOSCOPIE, faculté des yeux humains d'obtenir la VISION STÉRÉOSCOPIQUE par superposition de deux IMAGES.

Accore - adj -
Abrupt, escarpé. Se dit d'un RIVAGE, d'un HAUT-FOND, d'un BANC aux abords desquels les PROFONDEURS augmentent très rapidement.

Accroupissement - nm -
Changement de l'enfoncement et de l'ASSIETTE d'un navire en route par rapport à sa position au repos, par suite de l'élévation ou de la dépression du niveau de l'eau s'écoulant autour de la coque résultant du système de vagues d'accompagnement. L'accroupissement augmente le TIRANT D'EAU. On dit aussi squat.

Achromat - nm -
OBJECTIF achromatique.

Acoustique - nf -
Science ayant pour objet la production et la transmission du son, et les conséquences de celles-ci.

Acoustique sous-marine - nf -
Champ d'application particulier de l'ACOUSTIQUE ainsi que de ses techniques et concernant la physique de la propagation du son dans l'EAU DE MER.

Aérien - nm -
Voir ANTENNE.

Aérocanevas - nm -
Voir CANEVAS PHOTOGRAMMÉTRIQUE.

Aérologie - nf -
Étude de l'ATMOSPHÈRE LIBRE.

Aéronomie - nf -
Étude de la chimie et de la physique de la haute ATMOSPHÈRE.

Aérosol - nm -
Dispersion de très fines particules solides ou liquides en suspension dans l'ATMOSPHÈRE.

Aérosols marins - nmpl -
AÉROSOLS présents dans la basse atmosphère au dessus de la mer, composés essentiellement de particules d'eau liquide et de SEL.

Aérotriangulation - nf -
Voir PHOTOTRIANGULATION.

Affaiblissement - nm -
Diminution graduelle de l'AMPLITUDE d'une ONDE ou de l'intensité de la lumière, ou du SON, à mesure que croît la distance à la source lumineuse ou sonore.

Affichage - nm -
Présentation visuelle de données.

Affleurant - adj -
Qualifie un élément du FOND non DÉCOUVRANT, mais dont la cote est extrêmement voisine du niveau de réduction des sondes.

Affleurement - nm -
Partie du sol où une ROCHE apparaît à fleur de terre (naturellement ou à cause de l'érosion), la plus grande partie de cette ROCHE étant recouverte d'une couche de matériaux de nature différente.

Affluent - nm -
COURS D'EAU qui se jette dans un autre plus important ou dans un LAC ; on dit aussi cours d'eau tributaire.

Affouillement - nm -
Creusement dû à l'évacuation localisée de BOUE ou autre DÉPÔT sous l'effet d'un COURANT.

Âge de la houle - nm -
État de développement de la HOULE ou de la MER DU VENT exprimé de manière assez satisfaisante par le rapport de sa vitesse de propagation à la vitesse du VENT, celle-ci étant en général mesurée à 8 mètres environ au-dessus du NIVEAU DE LA MER AU REPOS.

Âge de la lune - nm -
Temps écoulé depuis l' ÉPOQUE de la dernière NOUVELLE LUNE, ordinairement compté en JOURS et fractions de JOUR. Voir PHASES DE LA LUNE.

Âge de la marée - nm -
Intervalle de temps qui s'écoule entre l'instant de la NOUVELLE LUNE ou de la PLEINE LUNE et l'instant où l'influence maximale de ces phénomènes se fait sentir sur le MARNAGE de la marée ou la vitesse du COURANT DE MARÉE.

Âge de l'inégalité de parallaxe - nm -
Intervalle de temps entre le passage de la lune au périgée et l'instant où l'effet maximal de l'inégalité parallactique se fait sentir sur le MARNAGE ou la vitesse du COURANT DE MARÉE.

Âge de l'inégalité diurne - nm -
Intervalle de temps entre le moment de la DÉCLINAISON maximale nord ou sud bimensuelle de la lune et l'instant de l'effet maximal de ce phénomène sur le MARNAGE de la marée ou sur la vitesse du COURANT DE MARÉE. Cet effet se manifeste principalement par une augmentation de la différence de hauteur ou de vitesse entre deux pleines mers (basses mers) ou deux courants de flot (jusant) sur une journée. Les marées correspondant à la déclinaison maximale de la lune sont appelées marées tropiques.

Agrandissement - nm -
Reproduction d'un objet quelconque dans laquelle toutes les dimensions ont été accrues par rapport aux dimensions correspondantes de l'objet. En optique, pour procéder à un agrandissement on utilise les propriétés qu'ont les LENTILLES et les SYSTÈMES DE LENTILLES de former une IMAGE dont les dimensions diffèrent de celles de l'objet correspondant.

Agrandissement de la base - nm -
TRIANGULATION réalisant le rattachement d'une BASE au RÉSEAU GÉODÉSIQUE principal ; cet agrandissement est nécessaire lorsque la BASE est courte par rapport aux côtés de la TRIANGULATION. On dit aussi amplification de la base.

Agrandissement par graticulage - nm -
Voir MÉTHODE DE GRATICULAGE.

Agrandissement photographique - nm -
AGRANDISSEMENT par PHOTOGRAPHIE.

Aide à la navigation - nf -
BOUÉE, BALISE, SIGNAL DE BRUME, FEU, RADIOPHARE, MARQUE D'ALIGNEMENT, système de radionavigation et plus généralement tout dispositif servant à naviguer en sécurité et indiqué par les DOCUMENTS NAUTIQUES.

Aide radio - nf -
AIDE À LA NAVIGATION transmettant de l'information par voie radioélectrique.

Aiguille - nf -
a) ROCHE ou bloc de CORAIL effilé en forme de colonne ou de pointe, isolé ou surmontant un SOMMET, dont la tête peut dépasser la surface. Une aiguille sous-marine peut constituer un danger pour la NAVIGATION DE SURFACE.
b) Forme ayant l'aspect d'une aiguille au sens précédent (de GLACE, par exemple).

Aiguille aimantée - nf -
a) Aiguille tendant à s'orienter dans la direction des LIGNES DE FORCE MAGNÉTIQUES.
b) Aiguille d'acier aimanté à haute RÉMANENCE, qui, fixée sous la ROSE DU COMPAS, maintient la ligne nord-sud de cette rose dans le MÉRIDIEN MAGNÉTIQUE.

Aiguille d'inclinaison - nf -
AIGUILLE AIMANTÉE pouvant tourner librement autour d'un AXE horizontal. Voir BOUSSOLE D'INCLINAISON.

Aimant - nm -
Corps ayant la propriété d'attirer certains autres corps, tels que le fer et quelques autres métaux. Le champ des forces qu'exerce ainsi autour de lui un aimant constitue le CHAMP MAGNÉTIQUE.

Aimant (de correction) de bande - nm -
AIMANT permanent placé verticalement dans un tube au-dessous du centre d'un COMPAS MAGNÉTIQUE marin, afin de corriger la DÉVIATION DUE À LA BANDE.

Aimantation - nf -
Action ou manière d'aimanter (magnétiser). Résultat de cette opération. L'intensité d'aimantation d'un corps est le MOMENT MAGNÉTIQUE de l'unité de volume. On dit aussi magnétisation.

Aimanter - vt -
Communiquer à un corps métallique les propriétés de l'AIMANT. On dit aussi magnétiser. Opposé à DÉMAGNÉTISER.

Aire d'atterrissage - nf -
En terminologie aéronautique, partie de l'aire de mouvement d'un AÉRODROME destinée au parcours d'atterrissage et de décollage des aéronefs.

Aire de manutention - nf -
Partie supérieure d'un Appontement ou d'un quai destinée à la manutention des marchandises.

Aire de vent - nf -
a) La trente-deuxième partie du cercle de la ROSE DES VENTS, soit 11° 15'. On la divise en 4 QUARTS.
b) Une des 32 divisions du COMPAS à intervalles de 11° 15'. Les aires se nomment aussi rhumbs (ou rumbs).

Albedo - nm -
Rapport de la quantité d'énergie de rayonnement réfléchie et diffusée à celle reçue par une surface, habituellement exprimé en pourcentage.

Alcalinité - nf -
Nombre de milli-équivalents d'ions hydrogène neutralisés dans un KILOGRAMME d'EAU DE MER, à 20°C, par un excès d'acide fort.

Algue - nf -
Végétal chlorophyllien sans feuilles différenciées ni vaisseaux conducteurs de sève, en général aquatique et surtout marin. Par exemple le goémon.

Aliasing - nm -
Dans une analyse de marée, apparition d'ondes parasites lorsqu'il existe une composante de fréquence supérieure à la FRÉQUENCE DE NYQUIST correspondant à la période d'échantillonnage. Ceci ne se produit en pratique que si cette période est supérieure à une heure, à moins qu'il n'existe une SEICHE au lieu d'observation.

Alidade - nf -
a) Règle munie d'un dispositif de visée pouvant tourner autour du centre d'un cercle gradué.
b) Partie mobile d'un THÉODOLITE.
c) Dans les LEVÉS à la PLANCHETTE TOPOGRAPHIQUE, règle munie d'un dispositif de visée et permettant de porter les DIRECTIONS sur la minute.
d) Dispositif de visée s'adaptant aux COMPAS et aux RÉPÉTITEURS, muni de PINNULES ou d'une LUNETTE (alidade à lunette) pour faciliter la prise des RELÈVEMENTS.
e) Dans un instrument, bras mobile pourvu d'un index et servant à faire des mesures angulaires, comme par exemple l'alidade d'un SEXTANT DE MARINE qui pivote autour du centre du LIMBE et porte le VERNIER ou le MICROMÈTRE, ou encore le bras mobile d'un RAPPORTEUR À ALIDADE.

Alidade à lunette - nf -
Voir ALIDADE d).

Alidade à pinnules - nf -
Dans un instrument comme le TAXIMÈTRE par exemple, dispositif de visée, destiné à faciliter la prise de RELÈVEMENTS.

Alignement - nm -
a) Ligne droite définie par deux ou plusieurs AMERS clairement indiqués sur une CARTE, le long de laquelle un navire peut faire ROUTE en toute sécurité, pour entrer dans une PASSE, parer un danger, etc. Voir aussi RELÈVEMENT D'UN ALIGNEMENT.
b) Ligne droite définie par deux ou plusieurs objets (dont on dit alors qu'ils constituent un alignement). On dit d'un observateur qu'il est situé sur l'alignement quand il voit ces objets dans le même plan vertical. Voir aussi PASSAGE.
c) En NAVIGATION, position de deux objets fixes et distants l'un de l'autre, quand ils sont vus en ligne, (on dit : l'un par l'autre) pour l'observateur. La ligne passant par ces deux objets et l'observateur est alors une LIGNE DE POSITION. C'est aussi le relèvement de cette ligne tel qu'il est vu par un observateur venant de la mer.

Alignement de contrôle des compas magnétiques - nm -
ALIGNEMENT dont la direction est connue et qu'on utilise pour la détermination de la DÉVIATION d'un COMPAS MAGNÉTIQUE.

Alignement de feux - nm -
Deux ou plusieurs FEUX dont les positions planimétriques sont en ligne droite, plus particulièrement lorsqu'ils servent à définir une ligne présentant de l'importance pour la NAVIGATION comme, par exemple, l'axe d'un CHENAL. On désigne par feu antérieur le FEU le plus proche de l'observateur, et par feu postérieur le FEU le plus éloigné de l'observateur. Voir aussi FEUX D'ALIGNEMENT.

Alignement de la base - nm -
Opération, préalable à la mesure d'une BASE, consistant à aligner à l'aide d'un THÉODOLITE, les REPÈRES jalonnant cette base.

Alignement de monts sous-marins - nm -
Suite de MONTS SOUS-MARINS dont les bases sont reliées et qui sont alignés suivant une DORSALE ou forment un MASSIF allongé.

Alignement recommandé - nm -
Voir AXE DE CIRCULATION RECOMMANDÉ.

Alimentation - nf -
Se dit du courant électrique ou de toute autre forme d'énergie fournie à une machine ou un appareillage quelconque pour le faire fonctionner.

Alizé - nm -
VENT persistant de l'ATMOSPHÈRE inférieure, commandé par les grands ANTICYCLONES océaniques, et qui souffle sur de vastes régions maritimes dépassant sensiblement la ceinture intertropicale. Les directions prédominantes des alizés sont de nord-est dans l'hémisphère Nord et de sud-est dans l'hémisphère Sud.

Alluvionnement - nm -
Voir ENGRAISSEMENT.

Almanach - nm -
Publication périodique de données agencées suivant le calendrier comportant des informations de nature diverse et en particulier astronomiques ; le terme ÉPHÉMÉRIDES est réservé à la présentation de données concernant les corps célestes ou satellitaux.

Almicantarat - nm -
PETIT CERCLE sur la SPHÈRE CÉLESTE, parallèle à l'HORIZON. On dit aussi cercle de hauteur.

Alphanumérique - adj -
Contraction de alphabétique et numérique, qualifie les éléments d'un jeu de CARACTÈRES comprenant les chiffres, les lettres d'un alphabet et souvent d'autres signes (ponctuation, etc.).

Altération angulaire - nf -
Dans une REPRÉSENTATION non CONFORME, différence entre l'angle formé par deux lignes sur la représentation et sur l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Altération linéaire - nf -
Dans une REPRÉSENTATION quelconque, différence entre les longueurs d'un arc sur la représentation et sur l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Altimètre - nm -
Instrument indiquant directement la HAUTEUR b) au-dessus d'une surface de référence.

Altimètre barométrique - nm -
BAROMÈTRE sensible, étalonné pour indiquer la pression atmosphérique dans une gamme convenable pour en déduire l'altitude.

Altimètre radar - nm -
Voir RADIOALTIMÈTRE.

Altimètre radio à impulsions - nm -
Voir RADIOALTIMÈTRE.

Altimétrie - nf -
Processus de détermination des différences d'ALTITUDE au moyen d'un ALTIMÈTRE.

Altitude - nf -
Distance verticale entre le NIVEAU d'un point et un NIVEAU DE RÉFÉRENCE.

Altitude barométrique - nf -
a) ALTITUDE déterminée avec un BAROMÈTRE.
b) PRESSION ATMOSPHÉRIQUE exprimée sous forme de l'ALTITUDE correspondante en ATMOSPHÈRE NORMALE.

Altitude de vol - nf -
Pour un avion en vol, ALTITUDE au-dessus d'un NIVEAU DE RÉFÉRENCE donné, généralement le NIVEAU MOYEN DE LA MER.

Altocumulus - nm -
Voir GENRES DE NUAGES.

Altostratus - nm -
Voir GENRES DE NUAGES.

Amarrage - nm -
a) Action de mettre un navire à un poste fixe avec des AMARRES.
b) Ensemble du dispositif d'amarres mises en place pour amarrer un navire.

Amarre - nf -
Matériel (câble, cordage, chaîne, etc.) servant à tenir un navire le long d'un quai ou sur un coffre.

Ambiguïté - nf -
a) Défaut de ce qui peut être interprété de deux ou plusieurs façons différentes.
b) En navigation et hydrographie, caractère des COORDONNÉES ne permettant pas de définir de façon complète et unique une position ou un LIEU GÉOMÉTRIQUE (ligne ou surface) de POSITION.

Amer - nm -
Tout objet terrestre aisément identifiable sur le terrain et sur la carte pouvant servir pour déterminer une POSITION ou une DIRECTION. Voir aussi MARQUE.

Amer artificiel - nm -
Construction établie à terre ou en eau peu profonde, bien visible du large, dans le but de constituer une AIDE À LA NAVIGATION.

Amer de sécurité - nm -
AMER naturel ou artificiel, spécialement destiné à permettre aux navires d'éviter des dangers.

Amont - nm -
En un point d'un cours d'eau, direction d'où provient l'eau. S'oppose à AVAL.
S'emploie en particulier dans les expressions en amont et vers l'amont.

Amorces de carroyage - nfpl -
Petits traits que l'on trace sur le CADRE INTÉRIEUR D'UNE CARTE pour indiquer les intersections de ce cadre avec les lignes d'un CARROYAGE.

Amorti - adj -
Se dit d'un navire qui, s'étant ÉCHOUÉ en période de haute mer de vive-eau, demeure dans cette situation pendant la période de morte-eau suivante. (Peu usité).

Amortissement - nm -
Diminution progressive de l'AMPLITUDE d'une OSCILLATION, d'une ONDE, etc. C'est une conséquence de la dissipation de l'énergie en fonction du TEMPS et de la distance.

Ampère - nm -
Unité d'intensité de courant électrique du SYSTÈME INTERNATIONAL. Le symbole est A.

Amplitude - nf -
a) En physique, écart maximal par rapport à la valeur moyenne d'une grandeur soumise à des variations périodiques.
b) Dans la terminologie des MARÉES, différence de hauteur entre une PLEINE MER et une BASSE MER et le NIVEAU MOYEN. Cette notion ne doit pas être confondue avec le MARNAGE. Cette notion s'applique aussi à chaque ONDE DE MARÉE individuelle.
c) Différence entre les valeurs extrêmes d'une grandeur variable. On dit aussi amplitude crête à creux.
d) En ASTRONOMIE, arc de l'HORIZON compris entre le point où un ASTRE se lève ou se couche, et l'est ou l'ouest.

Amplitude de la marée - nf -
Voir AMPLITUDE b).

Anaglyphe - nm -
STÉRÉOGRAMME dans lequel les deux images imprimées ou projetées en superposition dans deux couleurs complémentaires, normalement rouge et vert, et examinées ensemble à l'aide de LUNETTES munies de filtres colorés convenables, permettent à l'observateur de voir une IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE du sujet.

Analemme - nm -
a) PROJECTION ORTHOGRAPHIQUE de la sphère sur le plan du MÉRIDIEN, suivant la direction est-ouest.
b) Courbe tracée, sur certains PLANISPHÈRES ou GLOBES TERRESTRES, du TROPIQUE DU CANCER au TROPIQUE DU CAPRICORNE, et indiquant les variations journalières de la DÉCLINAISON du SOLEIL et de l'ÉQUATION DU TEMPS au cours de l'ANNÉE.

Analogique - adj -
Mode de représentation de l'information par la grandeur de phénomènes physiques continus.

Analyse de la marée - nf -
Méthode mathématique permettant de déterminer à partir de données d'observation de la MARÉE, ou des COURANTS DE MARÉE, en un lieu donné, les paramètres d'un modèle propre à représenter ce phénomène.

Analyse harmonique de la marée - nf -
Méthode d'ANALYSE DE LA MARÉE permettant de la représenter sous forme d'une somme de COMPOSANTES HARMONIQUES de période et phase bien déterminées, correspondant aux termes de la FORCE GÉNÉRATRICE astronomique luni-solaire et à des termes complémentaires d'origine hydrodynamique.

Analyse météorologique - nf -
Étude de l'état général de l'ATMOSPHÈRE sur une région, en se servant des cartes synoptiques. On dit aussi analyse synoptique.

Analyse synoptique - nf -
Voir ANALYSE MÉTÉOROLOGIQUE.

Anastigmatique - adj -
Sans ASTIGMATISME ou corrigé de l'ASTIGMATISME.

Ancrage - nm -
Voir MOUILLAGE.

Ancrage à flotteur immergé - nm -
Voir MOUILLAGE À FLOTTEUR IMMERGÉ.

Ancrage dynamique - nm -
Voir POSITIONNEMENT DYNAMIQUE.

Anémogramme - nm -
Enregistrement de l'ANÉMOGRAPHE.

Anémographe - nm -
ANÉMOMÈTRE qui donne un enregistrement continu de la vitesse et de la direction du VENT en fonction du temps. On dit aussi anémomètre enregistreur.

Anémomètre - nm -
Instrument de mesure de la VITESSE DU VENT ou de la direction et de la vitesse du vent. Voir aussi ANÉMOGRAPHE.

Anémomètre enregistreur - nm -
Voir ANÉMOGRAPHE.

Angle à l'astre - nm -
Dans le TRIANGLE DE POSITION, angle entre le CERCLE HORAIRE et le CERCLE VERTICAL de l'ASTRE. On dit aussi angle parallactique.

Angle conclu - nm -
En TRIANGULATION, angle qui n'a pas été observé directement et dont la valeur est déduite de celle des deux autres angles d'un triangle.

Angle d'azimut - nm -
Mode de repérage d'une DIRECTION horizontale par l'indication d'un POINT CARDINAL origine, N ou S, de la valeur de l'angle de la DIRECTION donnée par rapport à cette origine et d'un second point cardinal, E ou W, indiquant le sens de cet angle. Cette représentation n'est plus officiellement admise en France.

Angle de collimation - nm -
Voir ERREUR DE COLLIMATION.

Angle de convergence pupillaire - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, angle sous lequel, du point-objet que l'on examine, serait vue la distance interpupillaire de l'observateur.

Angle de dépression - nm -
Angle dans le PLAN VERTICAL entre l'horizontale et la direction d'un objet situé au-dessous de l'HORIZON. On l'appelle aussi hauteur négative.

Angle de dérive - nm -
Angle entre le CAP et la ROUTE sur le fond d'un navire, résultant de l'effet du COURANT et du VENT.

Angle de dérive de giration - nm -
Angle entre la tangente au cercle de giration et l'axe longitudinal du navire.

Angle de dérive due au courant - nm -
Angle entre le CAP et la ROUTE SUR LE FOND d'un navire, dû à l'action du COURANT.

Angle de dérive due au vent - nm -
Angle entre le CAP et la route sur l'eau d'un navire, sous l'action du VENT.

Angle de directivité - nm -
Angle d'ouverture d'un faisceau rayonnant (généralement de son lobe principal), entre les directions correspondant à une atténuation donnée de l'énergie rayonnée par rapport à sa valeur maximale. On dit aussi ouverture.

Angle de pente - nm -
Angle que fait une droite ou un plan incliné, avec le PLAN HORIZONTAL (on dit dans ce dernier cas angle de plus grande pente). Voir aussi PENTE.

Angle de phase - nm -
a) Voir DIFFÉRENCE (ANGULAIRE) DE PHASE.
b) Angle que font entre elles les demi-droites issues du centre d'un CORPS CÉLESTE et aboutissant aux centres de la TERRE et du SOLEIL.

Angle de réflexion - nm -
En optique, angle que forme un RAYON réfléchi avec la NORMALE à une surface au point de RÉFLEXION.

Angle de réfraction - nm -
En optique, angle que forme un RAYON réfracté avec la NORMALE à la surface de RÉFRACTION.

Angle de sécurité - nm -
Valeur maximale ou minimale de l'angle observé à bord d'un navire entre les directions de deux points, qui définit la limite de sécurité à ne pas dépasser lorsqu'on s'approche d'un danger situé au large d'une CÔTE.

Angle de vérification - nm -
Troisième angle mesuré pour contrôler la POSITION obtenue par la mesure de deux autres angles.

Angle d'élévation - nm -
Angle situé dans un PLAN VERTICAL entre l'horizontale et la direction d'un objet au-dessus de l'HORIZON. On l'appelle aussi HAUTEUR.

Angle d'incidence - nm -
En optique, angle que forme un RAYON incident avec la NORMALE à une surface au point d'incidence.

Angle d'intersection - nm -
Angle formé à leur intersection par deux lignes qui se coupent.

Angle horaire - nm -
Angle dièdre formé par le PLAN MÉRIDIEN d'un lieu et le plan du CERCLE HORAIRE correspondant à une certaine direction (direction d'un ASTRE ou du POINT VERNAL par exemple). Il est compté de 0 à 24 h (360°) dans le sens rétrograde à partir du plan méridien, ou de - 12 h (-180°) à + 12 h (+ 180°). On emploie les expressions angle horaire local, international (de Greenwich) selon que l'angle est mesuré à partir du MÉRIDIEN LOCAL, MÉRIDIEN INTERNATIONAL (DE GREENWICH). On emploie l'expression angle horaire sidéral si le cercle horaire correspond à la direction du point vernal.

Angle horaire de Greenwich - nm -
Voir ANGLE HORAIRE.

Angle horaire international - nm -
Voir ANGLE HORAIRE.

Angle horaire local - nm -
Voir ANGLE HORAIRE. Voir aussi TEMPS LOCAL.

Angle horaire sidéral - nm -
Voir ANGLE HORAIRE et TEMPS SIDÉRAL.

Angle parallactique - nm -
Voir ANGLE À L'ASTRE.

Angle polaire - nm -
a) Dans un système de COORDONNÉES CYLINDRIQUES ou SPHÉRIQUES, angle formé par l'intersection du demi-plan méridien de référence et du demi-plan méridien passant par le point.
b) Voir COORDONNÉES POLAIRES PLANES.

Angles d'Euler - nmpl -
Système de 3 COORDONNÉES angulaires permettant de repérer la direction d'un ASTRE en mouvement orbital autour d'un autre dont la position est prise comme origine. Ce sont la LONGITUDE du NOEUD (en général le NOEUD ASCENDANT dans un plan de référence passant par l'origine), l'INCLINAISON (angle du plan de l'ORBITE avec le plan de référence), et l'argument (angle de la direction de l'astre avec la direction du noeud dans le plan de l'orbite).

Angles d'une station hydrographique - nmpl -
Angles mesurés au cercle hydrographique ou au sextant, à bord d'un NAVIRE HYDROGRAPHIQUE ou d'une embarcation effectuant un LEVÉ pour déterminer sa POSITION. On dit aussi angles d'une station à la mer.

Angström - nm -
Unité de longueur utilisée pour la mesure des très courtes LONGUEURS D'ONDE, lumineuses en particulier, et valant un dix-millième de MICRON ou 10-10 m. Unité ancienne déconseillée à remplacer par le nanomètre (10-9 m).

Année - nf -
Durée d'une RÉVOLUTION de la TERRE autour du SOLEIL.

Année anomalistique - nf -
Durée d'une RÉVOLUTION de la TERRE autour du SOLEIL comptée entre deux passages consécutifs de la TERRE au PÉRIHÉLIE. Cette valeur qui était de 365 JOURS, 6 HEURES, 13 MINUTES et 53,0 SECONDES en 1900, augmente de 0,26 seconde par siècle.

Année bissextile - nf -
Voir ANNÉE CIVILE.

Année civile - nf -
ANNÉE du calendrier Grégorien de 365 JOURS pour les années ordinaires ou de 366 JOURS pour les années bissextiles (de millésime multiple de 4 et non de 100, ou multiple de 400).

Année Géophysique Internationale - nf -
Période pendant laquelle, à la suite d'un accord international, ont été grandement intensifiées les OBSERVATIONS des PHÉNOMÈNES géophysiques à l'échelle mondiale grâce à la coopération de diverses nations.

Année sidérale - nf -
Durée d'une RÉVOLUTION de la TERRE autour du SOLEIL, rapportée à un repère sans rotation. Cette durée qui était de 365 JOURS, 6 HEURES, 9 MINUTES et 9,5 SECONDES en 1900, augmente actuellement de 0,0001 seconde par an.

Année tropique - nf -
Durée d'une RÉVOLUTION de la TERRE autour du SOLEIL comptée entre deux passages successifs au point vernal (ÉQUINOXE de printemps). Par suite de la PRÉCESSION DES ÉQUINOXES, l 'année tropique est plus courte que l'ANNÉE SIDÉRALE d'environ 20 minutes. Sa durée qui était de 365 JOURS, 5 HEURES, 48 MINUTES et 46 SECONDES en 1900, diminue de 0,00530 seconde par an.

Année-lumière - nf -
Unité de longueur égale à la distance que la lumière parcourt en une année de 365 jours. L'année lumière est utilisée pour la mesure des distances stellaires.

Annexe graphique - nf -
Vignette de petites dimensions donnant une nouvelle information cartographique et destinée à être collée sur une CARTE pour la mettre à jour localement.

Annotation - nf -
Toute inscription portée sur un document d'information dans le but d'en faciliter la compréhension, telle que numéro, lettres, symboles et signes.

Annuaire des marées - nm -
Publication annuelle donnant les prédictions journalières des HEURES et des HAUTEURS des PLEINES MERS et des BASSES MERS pour un certain nombre de PORTS PRINCIPAUX (ou PORTS DE RÉFÉRENCE). L'annuaire donne également les corrections d'heures et de hauteurs permettant de calculer les prédictions pour de nombreux autres ports, dits PORTS RATTACHÉS ou PORTS SECONDAIRES. On dit parfois aussi table des marées. Voir PRÉDICTION DE LA MARÉE. Voir aussi TABLEAU DE MARÉE.

Annulation de la collimation - nf -
Voir RÉGLAGE DE LA COLLIMATION.

Anomalie - nf -
a) Différence entre les caractéristiques d'un PHÉNOMÈNE et ses caractéristiques normales, c'est-à-dire naturelles ou régulières, ou encore les caractéristiques d'un modèle de référence.
b) En ASTRONOMIE, l'anomalie vraie est l'angle, vu du SOLEIL, entre la direction d'une PLANÈTE et celle de son PÉRIHÉLIE. On considère aussi l'anomalie moyenne et l'anomalie excentrique.

Anomalie à l'air libre - nf -
ANOMALIE DE LA PESANTEUR dans laquelle la correction d'altitude se fait en utilisant le taux de variation à l'air libre de la pesanteur, sans chercher à corriger l'effet des masses topographiques. On dit aussi anomalie de Faye.

Anomalie de Bouguer - nf -
ANOMALIE DE LA PESANTEUR dans laquelle la correction d'altitude tient compte de l'effet des masses topographiques en supposant la STATION placée sur un plateau d'altitude uniforme de densité homogène, d'extension indéfinie.

Anomalie de Faye - nf -
Voir ANOMALIE A L'AIR LIBRE.

Anomalie de la pesanteur - nf -
Différence entre la PESANTEUR théorique calculée par une formule appropriée en fonction de la latitude, et la valeur observée réduite au niveau de la mer (GÉOÏDE) par un procédé bien défini.

Anomalie isostatique - nf -
ANOMALIE DE LA PESANTEUR dans laquelle la correction d'altitude tient compte de l'effet des masses topographiques évalué sur toute la TERRE en fonction d'un modèle de compensation isostatique.

Anomalie magnétique locale - nf -
ANOMALIE a) du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre causée par des influences locales et n'intéressant qu'une zone d'étendue relativement faible.

Anse - nf -
Petite BAIE.

Antenne - nf -
Conducteur ou ensemble de conducteurs radioélectriques permettant d'émettre ou de recevoir des ONDES RADIOÉLECTRIQUES. On l'appelle aussi aérien.

Antenne à cadre - nf -
ANTENNE DIRECTIONNELLE se composant essentiellement d'une ou plusieurs spires de fil conducteur enroulées sur un cadre orientable.

Antenne blindée - nf -
Toute ANTENNE munie d'une protection contre les perturbations.

Antenne de cheminement - nf -
Dans un LEVÉ TOPOGRAPHIQUE, CHEMINEMENT NON FERMÉ généralement court et à peu près perpendiculaire à un côté du CHEMINEMENT principal, permettant de rattacher des points voisins.

Antenne directionnelle - nf -
ANTENNE permettant d'émettre ou de recevoir des SIGNAUX radioélectriques dans une direction donnée.

Antenne omnidirectionnelle - nf -
ANTENNE capable d'émettre ou de recevoir des SIGNAUX radioélectriques avec une intensité égale dans tous les azimuts. Dans le plan vertical, cette intensité peut varier suivant la hauteur.

Antenne parabolique - nf -
ANTENNE UNIDIRECTIONNELLE équipée d'un réflecteur parabolique servant à l'émission et/ou à la réception de SIGNAUX radioélectriques de haute fréquence.

Antenne unidirectionnelle - nf -
ANTENNE capable d'émettre ou de recevoir des SIGNAUX radioélectriques avec une intensité maximale dans une seule direction spatiale.

Anthélie - nf -
Tache de forme arrondie, d'un blanc pur, mais parfois irisée ou entourée d'anneaux ou d'arcs colorés qui apparaît, en certaines circonstances, à l'opposé du SOLEIL et à la même HAUTEUR au-dessus de l'HORIZON.

Anticlinal - nm -
Pli d'une série de COUCHES de roches sédimentaires stratifiées dont la convexité est tournée vers le haut.

Anticyclone - nm -
Région de l'ATMOSPHÈRE où la pression est élevée par rapport aux régions voisines situées au même niveau. Sur une CARTE SYNOPTIQUE, son emplacement se marque par un maximum de pression des SURFACES DE NIVEAU ou un dôme des surfaces isobariques.

Antiméridien - nm -
MÉRIDIEN se situant à 180° de LONGITUDE d'un MÉRIDIEN donné. Un MÉRIDIEN et son antiméridien constituent un GRAND CERCLE complet.

Antipodes - nm -
Lieux de la TERRE diamétralement opposés.

Antisélène - nm -
PHÉNOMÈNE lumineux analogue à l'ANTHÉLIE, l'ASTRE éclairant étant la LUNE.

Apériodique - adj -
Se dit d'un appareil dont l'équipage mobile atteint sa position d'équilibre sans OSCILLATIONS.

Apex - nm -
Point de la SPHÈRE CÉLESTE vers lequel semble se diriger le SYSTÈME SOLAIRE, dans son mouvement par rapport aux étoiles proches. Il se trouve dans la CONSTELLATION d'Hercule.

Aphélie - nm -
Dans le mouvement d'un ASTRE autour du SOLEIL, point de l'ORBITE le plus éloigné de celui-ci. S'oppose à PÉRIHÉLIE.

Aphotique - adj -
Privé de lumière. S'applique en particulier à la partie profonde de l'océan située en dessous de la PROFONDEUR DE COMPENSATION.

À-pic - nm -
Haute paroi rocheuse au flanc d'une MONTAGNE ; précipice ; FALAISE.

Aplat, à-plat - nm -
En imprimerie surface d'une CARTE couverte par une teinte uniforme appliquée sans solution de continuité.

Aplatissement - nm -
Rapport de la différence des demi-axes d'une ELLIPSE ou d'un ELLIPSOÏDE DE RÉVOLUTION à son demi grand axe.

Aplatissement de la Terre - nm -
Rapport de la différence des rayons de la TERRE à l'ÉQUATEUR et au PÔLE à son rayon à l'ÉQUATEUR. (C'est donc l'APLATISSEMENT de l' ELLIPSOÏDE auquel on peut assimiler le corps terrestre). On dit aussi ellipticité de la terre, ou aplatissement de l'ellipsoïde terrestre.

Aplatissement de l'ellipsoïde terrestre - nm -
Voir APLATISSEMENT DE LA TERRE.

Aplatissement (par réfraction) - nm -
Diminution apparente de la hauteur d'un objet vu dans une direction voisine de l'HORIZONTALE, due aux effets différents de la RÉFRACTION ATMOSPHÉRIQUE sur les rayons issus de la partie supérieure et de la partie inférieure de l'objet. Voir aussi ÉTIREMENT EN HAUTEUR et MIRAGE.

Apogée - nm -
Dans le mouvement vrai ou apparent d'un ASTRE autour de la TERRE, point de l'ORBITE le plus éloigné de celle-ci. S'oppose à PÉRIGÉE.

Appareil à fil perdu - nm -
Voir APPAREIL À FIL TENDU.

Appareil à fil tendu - nm -
Appareil qui était utilisé pour la mesure des distances en mer. Cet appareil consiste essentiellement en un fil métallique résistant, de faible diamètre, dont une extrémité est ancrée sur le FOND et qui se déroule en passant, sous tension relativement constante, sur une poulie compteuse de diamètre bien calibré, au fur et à mesure que le navire parcourt la distance à mesurer. On dit aussi appareil à fil perdu.

Appareil de comparaison carte-radar - nm -
Dispositif permettant d'obtenir en superposition une vue de la CARTE et une image radar.

Appareil de Hunter (pour la mesure de bases courtes) - nm -
Appareil destiné à mesurer la longueur de BASES courtes par la méthode du CHAÎNAGE suspendu. Il consiste en un RUBAN D'ACIER divisé en quatre sections jointives suspendues en CHAÎNETTE à des supports espacés régulièrement. Cet appareil peut être utilisé en TERRAIN inégal se prêtant mal au chaînage à plat.

Appareil de levage - nm -
Appareil servant à hisser du matériel hors de l'eau ou à l'affaler dans l'eau.

Appareil de mesure de base - nm -
Tout appareil destiné à mesurer avec PRÉCISION la longueur d'une BASE de TRIANGULATION ou d'une PORTÉE de CHEMINEMENT.

Appareil de prédiction des marées - nm -
Appareil utilisé pour obtenir les HEURES et HAUTEURS des PLEINES MERS et des BASSES MERS dans un lieu donné (PORT DE RÉFÉRENCE en général). Par un procédé mécanique permettant d'additionner à chaque instant les contributions de chacune des COMPOSANTES de la MARÉE. On dit aussi tide predictor.

Appareil de prélèvement d'échantillons du fond - nm -
Appareil destiné à prélever des échantillons du fond. On dit aussi RAMASSEUR DE FOND. Voir aussi CAROTTIER, CAROTTIER À TUBE LESTÉ, BENNE PRENEUSE.

Appareil de prise de vues - nm -
Tout APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE quel que soit son usage.

Appareil de prise de vues aériennes - nm -
Appareil photographique spécialement conçu pour être utilisé en avion. On dit aussi chambre de prises de vues aériennes.

Appareil de prise de vues balistique - nm -
Appareil photographique de précision, généralement à plaques, utilisé de nuit pour photographier des FUSÉES ou SATELLITES sur fond d'étoiles.

Appareil de prise de vues en bandes continues - nm -
APPAREIL DE PRISE DE VUES AÉRIENNES qui réalise une prise de vues ininterrompue par déplacement du film devant une fente étroite à une VITESSE proportionnelle à la VITESSE PAR RAPPORT AU SOL de l'avion.

Appareil de prise de vues par grande profondeur - nm -
APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE conçu spécialement pour obtenir des PHOTOGRAPHIES du fond de la mer.

Appareil de prise de vues terrestres - nm -
Appareil de prise de vues conçu pour être utilisé au SOL. Voir PHOTOTHÉODOLITE.

Appareil de prise d'échantillons d'eau - nm -
Appareil destiné à prélever des ÉCHANTILLONS D'EAU. Voir BOUTEILLE DE PRÉLÈVEMENT.

Appareil de prise d'échantillons d'eau à bouteilles multiples - nm -
Voir ROSETTE.

Appareil de projection - nm -
Appareil servant à projeter une IMAGE photographique ou autre sur un ÉCRAN, ou une surface quelconque, généralement de manière à obtenir une reproduction agrandie. On dit aussi projecteur.

Appareil de restitution de vues obliques - nm -
Instrument ordinairement monoculaire pour la restitution de PHOTOGRAPHIES OBLIQUES.

Appareil de sondage - nm -
Voir SONDEUR a).

Appareil de stéréorestitution - nm -
Voir RESTITUTEUR.

Appareil de transformation perspective - nm -
Appareil permettant de redresser des photographies prises avec une CHAMBRE MULTIPLE ou une CHAMBRE PANORAMIQUE.

Appareil photographique - nm -
Appareil destiné à projeter l'image d'objets extérieurs sur une surface photosensible, plaque ou film, pour en réaliser une image. Il comporte notamment un OBJECTIF muni d'un OBTURATEUR et d'un DIAPHRAGME. On dit aussi chambre photographique et , en PHOTOGRAMMÉTRIE, caméra.

Appontement - nm -
a) Plate-forme longue et étroite s'avançant dans un plan d'eau et servant soit à l'accostage des navires ou embarcations, soit de promenade, etc.
Voir aussi JETÉE.
b) Ouvrage en dur servant de poste d'amarrage pour les navires pour les opérations de chargement ou déchargement. On dit aussi wharf.

Apport - nm -
Dépôt superficiel de matériaux causé par un COURANT d'eau ou d'air.

Apside - nf -
Voir LIGNE DES APSIDES.

Arbre de Noël - nm -
Voir TÊTE DE PUITS EN ATTENTE.

Arc astronomique - nm -
Arc apparent décrit au-dessus de l' HORIZON (arc diurne) ou au-dessous (arc nocturne) par le SOLEIL ou un autre ASTRE.

Arc diurne - nm -
Voir ARC ASTRONOMIQUE.

Arc nocturne - nm -
Voir ARC ASTRONOMIQUE.

Arc-en-ciel - nm -
Groupe d'arcs de cercles concentriques de couleurs allant du violet au rouge produits dans l'atmosphère par l'interaction d'un écran de particules liquides (PLUIE, gouttelettes du BROUILLARD ou de la BRUME) avec la lumière du SOLEIL ou de la LUNE.

Arc-en-ciel lunaire - nm -
Arc-en-ciel dû à la lumière de la LUNE.

Archipel - nm -
Groupe d'ÎLES relativement proches, relativement éloigné d'autres îles. Voir aussi ÉTAT-ARCHIPEL.

Argile - nf -
a) Roche sédimentaire constituée essentiellement de silicate d'aluminium hydraté, ayant des propriétés plastiques et une structure cristalline, qui constitue une partie importante des sédiments marins.
b) Du point de vue granulométrique, fraction d'un sédiment formé par des particules de 0,25 à 0,4 microns présentant des propriétés colloïdales.

Argile à blocaux - nf -
ARGILE mêlée de SABLE, de GRAVIER, et de BLOCS, formée par une ancienne moraine de fond d'un glacier.

Argile rouge - nf -
SÉDIMENT MARIN des grands fonds de couleur rougeâtre ou brunâtre, due à la présence d'hydroxydes de fer et de manganèse.

Argileux - adj -
Se dit des ROCHES ou des SÉDIMENTS composés partiellement ou totalement d'ARGILE.

Argument - nm -
a) Voir ANGLES D'EULER.
b) Voir ARGUMENT (ASTRONOMIQUE).

Argument (astronomique) - nm -
En théorie des MARÉES, PHASE d'une COMPOSANTE HARMONIQUE de la MARÉE STATIQUE, ou ce qui revient au même de la FORCE GÉNÉRATRICE.

Arrangement - nm -
Ordre dans lequel des objets (antenne, équipement océanographique) ou des quantités mathématiques sont disposées. Voir aussi RÉSEAU.

Arrière - nm -
Gisement b) d'environ 180° . Employé dans l'expression sur l'arrière le plus souvent. Si l'on désire donner la direction exacte on emploie l'espression droit derrière.

Arrière (Tribord ou Bâbord) - nm -
Gisement b) approximatif 135° (tribord arrière), ou 225° (bâbord arrière). Si l'on désire donner un gisement exact, on emploie l'expression quatre quarts sur l'arrière du travers tribord (ou bâbord).

Arrière-pays - nm -
Partie d'un pays située en arrière de ses CÔTES.

Arrière-port - nm -
Partie d'un PORT la plus éloignée de l'ENTRÉE. L'arrière-port est généralement plus abrité et comprend souvent les BASSINS DE RADOUB, les chantiers de constructions et de réparations. S'oppose à AVANT-PORT. Ces expressions ne sont généralement utilisées que dans un PORT qui est véritablement divisé en deux parties, par exemple par un étroit passage ou des ouvrages artificiels.

Art de la manoeuvre - nm -
Terme général pour désigner l'art et la technique de la conduite et de la manoeuvre des navires.

Ascension droite - nf -
Angle dièdre entre les CERCLES HORAIRES d'un ASTRE et du POINT VERNAL compté dans le sens direct à partir du point vernal.

Assemblage (d'images) - nm -
Document résultant d'un montage par simple juxtaposition d'images aériennes, spatiales, ou sous-marines, n'ayant subi aucun traitement en vue de ce montage.

Assiette - nf -
Inclinaison longitudinale d'un navire par rapport au plan horizontal sous l'effet de son chargement ou de facteurs dynamiques. On dit aussi inclinaison.

Association Cartographique Internationale (A.C.I.) - nf -
Association internationale regroupant des organismes nationaux dont l'activité s'exerce dans le domaine de la cartographie.

Association Internationale de Géodésie (A.I.G.) - nf -
Association internationale faisant partie de l'U.G.G.I, chargée de promouvoir et de coordonner les études en géodésie.

Association Internationale de Géomagnétisme et d'Aéronomie (A.I.G.A.) - nf -
Association internationale faisant partie de l' U.G.G.I chargée de promouvoir et de coordonner les études dans le domaine du géomagnétisme et de l'aéronomie.

Association Internationale de Limnologie théorique et appliquée (A.I.L.) - nf -
Association internationale chargée de promouvoir et de coordonner les études de limnologie.

Association Internationale de Météorologie et de Physique de l'Atmosphère (A.I.M.P.A.) - nf -
Association internationale faisant partie de l' U.G.G.I, chargée de promouvoir et de coordonner la recherche météorologique et les études de la physique de l'atmosphère.

Association Internationale de Séismologie et de Physique de l'Intérieur de la Terre (I.A.S.P.E.I.) - nf -
Association internationale faisant partie de l' U.G.G.I, chargée de promouvoir et de coordonner les études de la sismologie et de la physique de l'intérieur de la terre.

Association Internationale de Signalisation Maritime (A.I.S.M.) - nf -
Association internationale regroupant les Autorités responsables du balisage maritime.

Association Internationale de Volcanologie et de Chimie de l'Intérieur de la Terre (A.I.V.) - nf -
Association internationale faisant partie de l' U.G.G.I, chargée de promouvoir et de coordonner les études relatives à la volcanologie, et les études de géochimie au bénéfice des vulcanologues.

Association Internationale des Recherches Hydrauliques (A.I.R.H.) - nf -
Association internationale chargée de promouvoir et coordonner la recherche hydraulique théorique et appliquée sous tous ses aspects.

Association Internationale des Sciences Physiques de l'Océan (A.I.S.P.O.) - nf -
Association internationale faisant partie de l' U.G.G.I, chargée de promouvoir et de coordonner l'étude scientifique de l'océan et de ses interactions avec son environnement.

Association Internationale d'Hydrologie Scientifique (A.I.H.S.) - nf -
Association internationale faisant partie de l' U.G.G.I, chargée de promouvoir et de coordonner l'étude de l'hydrologie.

Association Internationale Permanente des Congrès de Navigation (A.I.P.C.N.) - nf -
Association internationale chargée de promouvoir l'amélioration des voies maritimes et intérieures, des ports et des zones côtières par des recherches et des échanges d'information.

Astéroïde - nm -
Chacune des nombreuses petites PLANÈTES tournant autour du SOLEIL, la plupart des ORBITES étant entre celles de Mars et de Jupiter. Les astéroïdes sont aussi connus sous le nom de petites planètes.

Asthénosphère - nf -
Couche de transition à cheval sur la CROÛTE et le MANTEAU supérieur caractérisée par une moindre vitesse des ondes sismiques, de 60 à 350 km de profondeur environ.

Astigmatisme - nm -
Aberration affectant la netteté des IMAGES données par un SYSTÈME OPTIQUE et provenant du fait que, pour les objets situés en dehors de l'AXE PRINCIPAL, les RAYONS situés dans différents plans méridiens convergent dans des plans différents.

Astre - nm -
Corps céleste constituant un objet individuel pour les études astronomiques, comme par exemple, le SOLEIL, la LUNE, les PLANÈTES, les ÉTOILES, les COMÈTES, etc. On dit aussi corps céleste.

Astre fictif - nm -
Dans l' ANALYSE HARMONIQUE DE LA MARÉE, chacun des CORPS CÉLESTES imaginaires dont les actions combinées équivalent aux actions de la LUNE et du SOLEIL.

Astrocompas - nm -
Instrument qui, orienté dans le plan horizontal et par rapport à la SPHÈRE CÉLESTE, donne une DIRECTION DE RÉFÉRENCE relative à la surface terrestre. Ce COMPAS destiné principalement à l'OBSERVATION des ASTRES sert à déterminer l'ORIENTATION de la ROUTE d'un avion par rapport à l'AZIMUT d'un ASTRE.

Astrolabe - nm -
a) Instrument utilisé autrefois pour mesurer les HAUTEURS des ASTRES.
b) Voir ASTROLABE À PRISME.

Astrolabe à prisme - nm -
Instrument servant à la détermination de la POSITION ASTRONOMIQUE par observation des instants de PASSAGE d'ASTRES à une certaine HAUTEUR angulaire (en général 60° ) et composé d'une LUNETTE en position horizontale dont l'OBJECTIF est muni d'un prisme associé à un HORIZON ARTIFICIEL.

Astrométrie - nf -
Branche de l'ASTRONOMIE qui comprend l'ensemble des méthodes permettant de déterminer les POSITIONS et les mouvements des ASTRES, TERRE comprise.

Astronautique - nf -
Science de la navigation à l'extérieur de l'ATMOSPHÈRE terrestre.

Astronomie - nf -
Science des ASTRES et plus généralement de tous les objets et PHÉNOMÈNES célestes.

Astronomie géodésique - nf -
ASTRONOMIE appliquée à la GÉODÉSIE.

Astronomie nautique - nf -
ASTRONOMIE appliquée à la NAVIGATION.

Atlas - nm -
Recueil de CARTES ou de PLANS géographiques, relié ou non, présentant un ensemble cohérent sur un ou plusieurs thèmes.

Atlas de courants (de marée) - nm -
Recueil contenant un ensemble de CARTES DE COURANTS DE MARÉE couvrant le cycle complet de la marée.

Atmosphère - nf -
a) Couche gazeuse qui entoure la TERRE ou un autre CORPS CÉLESTE.
b) Unité de pression égale à 101 325 pascals, valeur moyenne de la pression atmosphérique au niveau de la mer.

Atmosphère libre - nf -
Partie de l'ATMOSPHÈRE située au-dessus de la COUCHE DE FROTTEMENT, dans laquelle le mouvement de l'air n'est affecté qu'à un degré négligeable par le frottement à la surface.

Atmosphère O.A.C.I. - nf -
ATMOSPHÈRE TYPE adoptée par l'Organisation de l'Aviation Civile lnternationale (O.A.C.I.). Ses caractéristiques principales sont : pression de 1013,25 hPa au NIVEAU MOYEN DE LA MER, gradient vertical de température de 6,5 C/km de la surface jusqu'à la TROPOPAUSE située à 11 km.

Atmosphère type - nf -
Atmosphère conventionnelle de référence, choisie de façon à représenter d'une manière simple les conditions approximatives moyennes que l'on rencontre suivant la VERTICALE. On dit aussi atmosphère standard.

AtmosphériqueParasite atmosphérique - nm -
ONDE ÉLECTROMAGNÉTIQUE résultant d'une décharge électrique dans l'ATMOSPHÈRE.

Atoll - nm -
RÉCIF corallien annulaire entourant complètement ou presque complètement un LAGON central, et portant généralement une ou plusieurs ÎLES basses.

Atome - nm -
Particule d'un élément chimique qui constitue la plus petite quantité susceptible de participer à une réaction chimique.

Atténuation - nf -
AFFAIBLISSEMENT d'un rayonnement électromagnétique ou mécanique, pendant sa propagation dans l'eau de mer, due à l'ABSORPTION et à la DIFFUSION.

Atterrir - vi -
En venant du large, arriver en vue de terre, la reconnaître et s'en approcher.

Atterrissage - nm -
Pour un navigateur venant du large, première prise de contact visuel avec la TERRE. Par extension, première prise de contact avec la TERRE par un moyen quelconque, par exemple, le RADAR.

Attribut - nm -
Dans le langage des SIGs, code alphanumérique affecté à un objet ponctuel, linéaire ou zonal pour en décrire une caractéristique particulière.

Au large - adv/prép -
a) Dans la direction de la MER LIBRE opposée à celle du RIVAGE ; s'oppose à À TERRE.
b) En mer à une certaine distance de la côte. On dit aussi offshore.

Au milieu du navire - adv -
De position plus ou moins centrale dans un navire.

Au vent - adv/prép -
a) Dans la direction d'où souffle le VENT, par opposition à SOUS LE VENT.
b) Exposé au VENT, par opposition à SOUS LE VENT. Voir CÔTÉ SOUS LE VENT.

Aurore australe - nf -
AURORE POLAIRE de l'hémisphère Sud.

Aurore boréale - nf -
AURORE POLAIRE de l'hémisphère Nord.

Aurore polaire - nf -
PHÉNOMÈNE lumineux de la haute ATMOSPHÈRE qui apparaît principalement aux LATITUDES élevées sous forme de RAYONS, d'arcs, de bandes, de draperies ou de COURONNE.

Austral - adj -
Relatif à la zone terrestre sud. S'oppose à BORÉAL.

Autocollimateur - nm -
COLLIMATEUR muni d'un système d'éclairage du RÉTICULE qui permet, en plaçant un miroir plan normalement au FAISCEAU émergent, d'obtenir une IMAGE réfléchie de ce RÉTICULE coïncidant avec le RÉTICULE lui-même. Un tel dispositif est utilisé pour la vérification de certains instruments d'optique ou de mécanique.

Autopositif - adj -
Film donnant une Épreuve positive (en partant d'un positif) ou négative (en partant d'un négatif) par un procédé direct.

Autorités portuaires - nfpl -
Ensemble des responsables du fonctionnement et de la gestion des installations portuaires.

Aval - nm -
En un point d'un cours d'eau, direction dans laquelle celui-ci s'écoule. S'oppose à AMONT. S'emploie en particulier dans les expressions en aval et vers l'aval.

Avance de la marée - nf -
Avance dans les HEURES auxquelles se produisent la PLEINE MER et la BASSE MER, causée par les changements de position relative de la LUNE et du SOLEIL. L'effet contraire s'appelle RETARD DE LA MARÉE.

Avance (de phase) - nf -
Décalage positif, exprimé en DEGRÉS, de la PHASE d'une grandeur sinusoïdale par rapport à celle d'une autre grandeur sinusoïdale de même PÉRIODE. Par opposition à RETARD DE PHASE.

Avant - nm -
Gisement b) approximatif 000°. Employé le plus souvent dans l'expression sur l'avant. Si l'on désire indiquer la direction précise, on emploie l'expression droit devant.

Avant (Tribord ou Bâbord) - nm -
Gisement b) approximatif 045° (tribord avant), ou 315° (bâbord avant). L'expression quatre quarts tribord avant ou quatre quarts bâbord avant indique un gisement plus précis.

Avant-port - nm -
a) Partie d'un PORT la plus voisine de la mer.
b) ENTRÉE d'un PORT donnant accès à divers BASSINS et à l'ARRIÈRE-PORT.

Averse - nf -
PRÉCIPITATION souvent de courte durée et très abondante, tombant de NUAGES de convection ; les gouttes ou les particules solides qui la composent sont en général plus grosses que les éléments correspondants dans les autres PRÉCIPITATIONS. Les averses sont caractérisées par leur début et leur fin brusques, par leurs variations généralement importantes et rapides, et, le plus souvent, par l'alternance rapide de nuages sombres et menaçants (cumulo-nimbus) et d'ÉCLAIRCIES de courte durée.

Avertissement - nm -
Note portée sur une CARTE ou une autre publication pour attirer spécialement l'attention sur une particularité ou un danger.

Avertissement de zone - nm -
Voir NAVAREA.

Avertissement radio de navigation - nm -
Message radio ayant trait à la sécurité de la NAVIGATION maritime ou aérienne. Pour les avertissements Navarea, voir NAVAREA.

Avis aux navigateurs - nm -
Avis publié périodiquement ou occasionnellement par les services hydrographiques, ou par d'autres autorités qualifiées, pour donner aux navigateurs tous renseignements utiles concernant la sécurité de la navigation notamment les changements intervenus dans les AIDES A LA NAVIGATION, les dangers pour la NAVIGATION, les variations importantes de profondeur etc. ; généralement les avis aux navigateurs sont regroupés en bulletins ou groupe d'avis aux navigateurs, donnant ces informations sous forme de correction c) aux CARTES MARINES, INSTRUCTIONS NAUTIQUES, LIVRES DES FEUX et tous autres documents nautiques.

Avis de coup de vent - nm -
Message météorologique destiné à prévenir les usagers que, dans une région déterminée, existent ou sont prévus des VENTS atteignant la force 8 ou 9 de l'ÉCHELLE BEAUFORT.

Avis de tempête - nm -
Message météorologique destiné à prévenir les usagers que, dans une région déterminée, existent ou sont prévus des VENTS atteignant la force 10 à 11 de l'ÉCHELLE BEAUFORT. D'une manière plus générale, message relatif à des prévisions de très mauvais temps.

Avis d'ouragan - nm -
Message météorologique destiné à prévenir les usagers que, dans une région déterminée, existent ou sont prévus des VENTS atteignant la force 12 de l'ÉCHELLE BEAUFORT. Ce genre d'avis concerne en particulier les CYCLONES TROPICAUX et les TYPHONS.

Avis généraux - nmpl -
Cette expression désigne tous les renseignements et instructions que les services hydrographiques désirent porter à la connaissance des navigateurs, mais qui, par leur nature, ne peuvent trouver place dans un document nautique particulier.

Avis urgent aux navigateurs - nm -
Message radio contenant des informations importantes et urgentes pour la sécurité de la navigation. On dit le plus souvent Avurnav.

Avulsion - nf -
ÉROSION brusque d'un rivage par les VAGUES à l'occasion d'une TEMPÊTE (peu usité).

Avurnav - nm -
Voir AVIS URGENT AUX NAVIGATEURS.

Axe - nm -
a) Droite virtuelle autour de laquelle un corps tournant effectue son mouvement. On dit aussi axe de rotation.
b) Droite autour de laquelle une figure plane tourne en engendrant une figure à trois dimensions. On dit dans ce cas axe de révolution.
c) Droite par rapport à laquelle une figure plane ou à trois dimensions possède la propriété de symétrie. On dit dans ce cas axe de symétrie.
d) L'un des AXES DE COORDONNÉES.

Axe de circulation recommandé - nm -
Dans la terminologie de l'ORGANISATION DU TRAFIC, route recommandée à tous les navires ou à certaines catégories, entre deux points déterminés. Voir aussi VOIE RECOMMANDÉE.

Axe de collimation - nm -
Droite passant par le CENTRE OPTIQUE de l'OBJECTIF et perpendiculaire à l'AXE DE ROTATION de la LUNETTE.

Axe de l'appareil de prise de vues - nm -
Droite perpendiculaire au PLAN FOCAL de l'appareil et passant par le point nodal d'émergence de l'OBJECTIF.

Axe de perspective - nm -
Voir AXE D'HOMOLOGIE.

Axe de révolution - nm -
Voir AXE.

Axe de rotation - nm -
Voir AXE.

Axe de symétrie - nm -
Voir AXE.

Axe des tourillons - nm -
Voir AXE HORIZONTAL.

Axe des x - nm -
Dans un système de COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES, AXE DE COORDONNÉES correspondant aux ABSCISSES, orienté d'ordinaire en cartographie dans une direction ouest-est.

Axe des y - nm -
Dans un système de COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES, AXE DE COORDONNÉES correspondant aux ORDONNÉES, orienté d'ordinaire en cartographie dans une direction sud-nord.

Axe d'homologie - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, droite d'intersection du plan de la PHOTOGRAPHIE avec le plan horizontal de la CARTE ou le plan de référence du TERRAIN. Les droites homologues tracées dans chacun de ces plans se coupent sur l'axe d'homologie. Aussi appelé axe de perspective.

Axe d'inclinaison - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, droite passant par le CENTRE DE PERSPECTIVE et perpendiculaire au PLAN PRINCIPAL.

Axe du monde - nm -
Direction de l'axe de rotation de la TERRE dans un système inertiel, orienté vers un point d'où l'on voit la terre tourner dans le sens direct.

Axe d'un chenal - nm -
Ligne médiane du CHENAL.

Axe d'un niveau - nm -
Dans un NIVEAU À BULLE à NIVELLE torique, tangente à la surface extérieure de la nivelle au centre de la graduation, dans le plan équatorial du tore. On dit aussi directrice de la nivelle.

Axe d'un système optique - nm -
Droite formée par les axes principaux coïncidants de la série des éléments optiques du système.

Axe d'une lentille - nm -
Droite qui passe par les centres des deux surfaces sphériques qui la limitent. On l'appelle aussi axe principal ou axe optique.

Axe horizontal - nm -
Dans un THÉODOLITE, ou dans un INSTRUMENT DES PASSAGES, AXE DE ROTATION autour duquel la LUNETTE peut tourner pour la mesure des angles dans un plan vertical. On l'appelle aussi axe des tourillons.

Axe optique - nm -
a) Droite joignant le CENTRE OPTIQUE de l'OBJECTIF d'une LUNETTE et la croisée des fils du RÉTICULE. On dit aussi ligne de visée.
b) Voir AXE D'UNE LENTILLE.

Axe polaire - nm -
Dans un système de COORDONNÉES POLAIRES CYLINDRIQUES ou SPHÉRIQUES, AXE à partir duquel on compte les angles des DIRECTIONS.

Axe principal - nm -
Voir AXE D'UNE LENTILLE.

Axe principal d'une photographie - nm -
Droite passant par le point nodal image de l'objectif et perpendiculaire au plan de la photographie. Voir aussi CENTRE DE PERSPECTIVE.

Axe vertical - nm -
Dans un THÉODOLITE ou dans un INSTRUMENT DES PASSAGES, AXE DE ROTATION autour duquel la LUNETTE peut tourner pour la mesure des angles dans le plan horizontal.

Axes de centrage - nmpl -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, lignes joignant les images des REPÈRES de CENTRAGE opposés d'une PHOTOGRAPHIE.

Axes de coordonnées - nmpl -
Voir COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES (TRIDIMENSIONNELLES).

Axes du théodolite - nmpl -
Voir AXE HORIZONTAL et AXE VERTICAL.

Azimut - nm -
a) En géodésie, topographie, navigation, angle dièdre entre le VERTICAL contenant la direction du nord au point d'observation et le vertical contenant le point observé ou la direction considérée. Se compte de 000° à 360° dans le sens des aiguilles d'une montre. Il est désigné comme vrai, magnétique, compas, lorsque la direction de référence est le nord géographique, le nord magnétique, la graduation 0° du compas. Il faut proscrire le terme d'azimut pour tout repérage d'une direction horizontale non conforme à cette définition. Voir ANGLE D'AZIMUT, AMPLITUDE c).
b) En astronomie, angle dièdre entre le VERTICAL contenant la direction du pôle sud géographique et le vertical contenant le point observé ou la direction considérée. Se compte le plus souvent de 000° à 180° est ou ouest.

Azimut astronomique - nm -
Voir AZIMUT b).
b) AZIMUT a) mesuré par rapport au nord géographique. On dit aussi azimut vrai.

Azimut de la base - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, AZIMUT du plan vertical contenant la BASE. Voir aussi GISEMENT DE LA BASE.

Azimut de Laplace - nm -
AZIMUT GÉODÉSIQUE déduit d'un AZIMUT ASTRONOMIQUE par application de la CORRECTION DE LAPLACE.

Azimut fondamental - nm -
Azimut d'un côté d'un RÉSEAU GÉODÉSIQUE, dont la valeur géodésique a été déterminée à partir de sa valeur astronomique, et sert de base à l'orientation du réseau. Voir ÉLÉMENTS DE BASE DU CANEVAS GÉODÉSIQUE.

Azimut géodésique - nm -
Angle dièdre entre les demi-plans limités par la normale à l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE au point d'observation, et contenant respectivement l'axe de l'ellipsoïde, et le point observé ou la direction considérée. Se compte de 000° à 360° dans le sens des aiguilles d'une montre.

Azimut inverse - nm -
En géodésie, AZIMUT en B soit du point A, soit de la tangente en B à la GÉODÉSIQUE AB. Par opposition à l'azimut en A du point B ou de la tangente en A à la géodésique AB, respectivement.

Azimut magnétique - nm -
Voir AZIMUT a).

Azimut principal - nm -
AZIMUT du PLAN PRINCIPAL d'une PHOTOGRAPHIE.

Azimut vrai - nm -
Voir azimut astronomique b). Cette expression s'utilise généralement par opposition à AZIMUT GÉODÉSIQUE.


B

Bâbord - nm -
Côté gauche d'un navire quand on regarde vers l'avant. Opposé à TRIBORD.

Bague de réticule - nf -
Voir MONTURE DE RÉTICULE.

Baie - nf -
a) ÉCHANCRURE d'une CÔTE, largement ouverte et dont l'étendue est, en gros, intermédiaire entre celle d'un GOLFE et celle d'une ANSE.
b) Dans la terminologie du DROIT DE LA MER, échancrure très marquée de la côte, dont la pénétration dans les terres est, par rapport à la largeur de son ouverture, dans des proportions telles qu'elle peut contenir des EAUX INTÉRIEURES. Voir aussi BAIE HISTORIQUE.
c) En terminologie des GLACES, vaste échancrure, en forme de croissant, dans la LISIÈRE DES GLACES, résultant de l'action du VENT ou du COURANT.

Baie historique - nf -
BAIE a) sur laquelle l'état côtier possède une juridiction revendiquée publiquement, effectivement exercée depuis une longue période, et admise par les autres états. Les baies historiques n'ont pas besoin de répondre à la définition contenue dans la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer, évoquée sous BAIE b).

Baïonnette - nf -
Voir DÉCROCHEMENT.

Balance de torsion - nf -
Appareil destiné à la mesure de faibles FORCES d'attraction de nature gravimétrique, magnétique, etc. Il est constitué d'une barre suspendue horizontalement à l'aide d'un fil. L'intensité de la force d'attraction n'étant pas la même sur chacune des extrémités de la barre, il en résulte une torsion du fil. La force d'attraction est alors équilibrée par la torsion du fil et son intensité relative est mesurée par cette torsion.

Balance d'Eötvös - nf -
BALANCE DE TORSION pour la mesure des gradients de pesanteur.

Balance magnétique de zéro - nf -
Instrument utilisé dans les OBSERVATOIRES MAGNÉTIQUES pour la mesure précise de la composante verticale du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre.

Balayage - nm -
Opération qui consiste à diriger un FAISCEAU d'ÉNERGIE RAYONNANTE successivement sur tous les points d'une région donnée. Voir aussi SCANNAGE.

Balisage - nm -
a) Système de BALISES et de BOUÉES intéressant une zone ou une région donnée.
b) Mise en place d'un tel système.

Balisage flottant - nm -
Partie d'un BALISAGE a) constituée par les BOUÉES.

Balise - nf -
Construction remarquable spécialement édifiée pour servir de REPÈRE fixe, utilisée comme AIDE À LA NAVIGATION ou pour les LEVÉS HYDROGRAPHIQUES.

Balise à identification - nf -
BALISE ou RADIOBALISE émettant un SIGNAL a) codé optique ou radio.

Balise acoustique (sous-marine) - nf -
TRANSPONDEUR acoustique qui entre en action après réception d'un SIGNAL a) émis par un navire ou un engin sous-marin. Une balise sous-marine peut être mouillée près du fond et faire partie d'un réseau de POSITIONNEMENT acoustique. Voir aussi PINGUEUR.

Balise aéronautique - nf -
FEU AÉRONAUTIQUE AU SOL, visible d'une manière continue ou intermittente dans tous les AZIMUTS afin de désigner un point particulier à la surface de la TERRE. Une RADIOBALISE peut coïncider avec une balise aéronautique.

Balise articulée - nf -
Voir BOUÉE ARTICULÉE.

Balise de danger - nf -
BALISE signalant une OBSTRUCTION ou un danger.

Balise de jour - nf -
BALISE non éclairée. Une balise de jour s'identifie par sa couleur, par sa forme et par ses voyants b). La forme la plus simple de ce type de balise est l'ESPAR avec un voyant fixé à son sommet ou au plus près de celui-ci. On dit aussi balise non lumineuse.

Balise flottante - nf -
Voir BALISE HYDROGRAPHIQUE.

Balise hydrographique - nf -
BOUÉE mouillée pour servir de SIGNAL b) dans les LEVÉS effectués par un NAVIRE HYDROGRAPHIQUE. On dit aussi balise flottante ou signal flottant. Voir aussi LEVÉ SUR BALISES.

Balise lumineuse - nf -
BALISE portant un FEU.

Balise radar - nf -
BALISE RÉPONDEUSE émettant, sur une fréquence radar, un SIGNAL a) codé identifiable, ce qui permet à un navire interrogateur de déterminer le RELÈVEMENT et la distance de cette balise. Voir RAMARK et RACON.

Balise radio - nf -
Voir RADIOPHARE.

Balise répondeuse - nf -
a) BALISE portant un TRANSPONDEUR. Voir aussi BALISE RADAR, RACON, RAMARK.
b) Souvent utilisé comme synonyme de RACON.

Balise répondeuse sono-radio - nf -
Voir SONOBOUÉE.

Ballon horaire - nm -
SIGNAL HORAIRE visuel en forme de ballon.

Ballonnet - nm -
Voir INDEX DE POINTÉ STÉRÉOSCOPIQUE.

Banc - nm -
a) ÉLÉVATION du FOND MARIN située sur un PLATEAU CONTINENTAL (ou INSULAIRE) dont la PROFONDEUR, tout en étant relativement faible, peut être sans danger pour la NAVIGATION DE SURFACE, ou au contraire qui peut être AFFLEURANTE ou même DÉCOUVRANTE.
b) Zone peu profonde consistant en une accumulation de sédiments mobiles tels que SABLE, VASE, GRAVIER, etc (banc de sable, banc de gravier, etc.).
c) Élévation du fond de la MER ou d'un FLEUVE, notamment lorsque cette élévation est composée de matériaux non consolidés. Elle peut être dangereuse pour la navigation de surface. Voir aussi HAUT-FOND et BASSE.
d) Troupe nombreuse de poissons ou d'animaux aquatiques, nageant en groupes ou d'une façon groupée.

Banc de brouillard - nm -
BROUILLARD, généralement lié à des conditions locales, qui s'étend sur une faible superficie, d'une largeur de quelques centaines de MÈTRES.

Banc médian - nm -
BANC situé au milieu d'un CHENAL de part et d'autre duquel on trouve des profondeurs navigables. Banc entre deux CHENAUX.

Bancs de glaces - nmpl -
En terminologie des glaces, accumulation de PACK (glaces dérivantes) affectant une étendue de mer dont les dimensions n'excèdent pas 10 km.

Bande - nf -
INCLINAISON transversale que prend un navire sous l'effet du VENT, des VAGUES, d'une cargaison mal répartie, ou d'une évolution. On dit aussi gîte.

Bande (de fréquence) - nf -
Ensemble des FRÉQUENCES comprises entre deux limites spécifiques.

Bande de photographies aériennes - nf -
Succession de PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES se recouvrant en partie, prises sur une même ROUTE.

Bande d'enregistrement de sondage - nf -
Graphique d'enregistrement des mesures de PROFONDEURS fourni par un SONDEUR À ÉCHO. On dit aussi bande de sonde.

Bande d'incertitude - nf -
Bande entourant symétriquement un LIEU DE POSITION radioélectrique dont la largeur correspond à l'imprécision estimée de la mesure.

Bandes caractéristiques - nfpl -
Voir BANDES DE COULEUR.

Bandes de couleur - nfpl -
Zones de couleurs différentes séparées les unes des autres par des lignes droites, et utilisées pour caractériser des MARQUES DE NAVIGATION. On dit aussi RAIES lorques les bandes ne sont pas horizontales.

Banque de données - nf -
Ensemble de BASE DE DONNÉES rassemblées dans un système commun en rapport avec un ensemble de sujets donné.

Banquette côtière - nf -
Bande relativement étroite de GLACE fixée au RIVAGE ne participant pas aux mouvements de MARÉE et subsistant après la dislocation de la BANQUISE CÔTIÈRE. On dit aussi pied de glace.

Banquise - nf -
Terme général désignant une région couverte de GLACES DE MER quelles que soient la forme et la disposition de celles-ci. On dit aussi pack. Selon la CONCENTRATION DES GLACES, on parle de BANQUISE TRÈS LÂCHE (1/10 à 3/10) ; BANQUISE LÂCHE (4/10 à 6/10) ; BANQUISE SERRÉE (7/10 à 8/10). BANQUISE TRÈS SERRÉE (presque 10/10 - pas ou presque pas d'eau visible) ; BANQUISE COMPACTE.

Banquise compacte - nf -
BANQUISE dans laquelle la surface de l'eau est entièrement couverte.

Banquise consolidée - nf - Pack consolidé - nm -
BANQUISE COMPACTE dont les FLOES ont été soudés par le gel.

Banquise côtière - nf -
GLACE DE MER immobilisée, généralement à l'endroit où elle s'est formée, qu'on rencontre sur les CÔTES ou les HAUTS-FONDS. Elle y est retenue par des ÎLES, des ICEBERGS ou des blocs de glace polaire échoués. On dit aussi glace fixée.

Banquise lâche - nf -
BANQUISE correspondant à une CONCENTRATION DE GLACE de 4/10 à 6/10 et constitué de FLOES rarement jointifs, laissant entre eux de nombreux CHENAUX et POLYNIES.

Banquise semi-permanente - nf -
BANQUISE recouvrant des centaines de kilomètres carrés, que l'on retrouve chaque été dans la même région.

Banquise serrée - nf -
Accumulation de FLOES en majeure partie jointifs (CONCENTRATION de 7/10 à 8/10) rendant la NAVIGATION difficile même pour les navires de construction spécialement adaptée.

Banquise très lâche - nf -
BANQUISE correspondant à une CONCENTRATION DE GLACE de 1/10 à 3/10.

Banquise très serrée - nf -
BANQUISE correspondant à une CONCENTRATION DE GLACE de 9/10 à presque 10/10, ne laissant pas ou presque pas d'eau visible.

Bar - nm -
Unité de pression dérivée du SYSTÈME CGS. Voir aussi MILLIBAR.

Barocline - adj -
Qualifie un fluide en situation de BAROCLINITÉ.

Baroclinité - nf -
Situation d'un fluide stratifié au sein duquel les surfaces d'égale pression (ou ISOBARES) ne sont pas parallèles entre elles et ne coïncident pas avec les surfaces d'égale densité (ou ISOPYCNES).

Barogramme - nm -
DIAGRAMME d'enregistrement d'un BAROGRAPHE.

Barographe - nm -
Voir BAROMÈTRE ENREGISTREUR.

Baromètre - nm -
Instrument de mesure de la PRESSION ATMOSPHÉRIQUE.

Baromètre à mercure - nm -
BAROMÈTRE dans lequel la PRESSION ATMOSPHÉRIQUE est équilibrée par la pression d'une colonne de mercure.

Baromètre anéroïde - nm -
BAROMÈTRE dont l'organe sensible est constitué par une ou plusieurs CAPSULES ANÉROÏDES.

Baromètre enregistreur - nm -
BAROMÈTRE comprenant un dispositif d'enregistrement de la PRESSION ATMOSPHÉRIQUE en fonction du temps. On dit aussi barographe.

Baromètre marin - nm -
BAROMÈTRE À MERCURE, utilisé à bord des NAVIRES, caractérisé par un étranglement dans le tube destiné à amortir les oscillations du mercure causées par les mouvements du navire. On dit aussi baromètre de marine.

Barotrope - adj -
Qualifie un fluide en situation de BAROTROPISME.

Barotropisme - nm -
Situation d'un fluide stratifié au sein duquel les surfaces d'égale pression (ou ISOBARES) sont parallèles les unes aux autres et coïncident avec les surfaces d'égale densité (ou ISOPYCNES).

Barrage - nm -
Ouvrage construit pour empêcher ou limiter un mouvement quelconque ; en particulier, ouvrage construit pour retenir les eaux soit en vue de leur utilisation pour la production d'énergie électrique, l'irrigation des cultures ou l'alimentation des collectivités (barrage-réservoir), soit simplement en vue d'en régulariser l'écoulement (barrage de retenue ou de régulation).

Barrage flottant - nm -
Pièces de bois ou rondins importants enchaînés ou bridés ensemble et amarrés ou mouillés de façon qu'ils encerclent ou contiennent des bois de flottage. Voir aussi PANNE.

Barre - nf -
a) RIDE ou succession de RIDES de SABLE ou d'autres matériaux sédimentaires s'étendant le long d'une CÔTE, et particulièrement en travers de l'EMBOUCHURE d'une RIVIÈRE ou d'une ENTRÉE de PORT et susceptible de constituer un obstacle à la NAVIGATION.
b) BANC ou HAUT-FOND de forme allongée sur lequel les vagues peuvent déferler.

Barre de parallaxe - nf -
Dispositif comprenant un MICROMÈTRE agissant sur des INDEX REPÈRES et permettant de mesurer la DIFFÉRENCE DE PARALLAXE de points figurant sur un COUPLE STÉRÉOSCOPIQUE.

Barre d'erreur - nf -
Sur un graphique où sont reportées des DONNÉES observées ou calculées, petit trait rectiligne centré sur un point représentatif, figurant la marge d'ERREUR estimée attachée à ce point.

Barre d'étalonnage - nf -
Moyen d'étalonnage in situ pour les SONDEURS À ÉCHO.

Barreau Flinders - nm -
Barre de fer doux placée verticalement au voisinage d'un COMPAS MAGNÉTIQUE pour neutraliser la DÉVIATION causée par le MAGNÉTISME INDUIT des FERS DOUX verticaux du navire.

Barrière de pieux (ou perches) de pêcherie - nf -
Dans une RIVIÈRE, un FLEUVE ou en bordure d'un RIVAGE, série de pieux (ou PERCHES) plantés dans le FOND et formant nasse pour la capture des poissons.

Barrière flottante - nf -
Voir PANNE.

Barye - nf -
Unité de pression du SYSTÈME CGS.

Barysphère - nf -
Voir NOYAU.

Bas de casse - nm -
CARACTÈRE a) correspondant à une lettre minuscule.

Base - nf -
a) En TRIANGULATION, côté d'un RÉSEAU de triangles dont la longueur, mesurée directement avec une grande PRÉCISION, sert à déterminer par le calcul les longueurs des autres côtés du RÉSEAU. Voir aussi EXTRÉMITÉS DE LA BASE. On dit aussi Base fondamentale. Voir aussi ÉLÉMENTS DE BASE DU CANEVAS GÉODÉSIQUE.
b) En PHOTOGRAMMÉTRIE, ligne joignant les points de prise de vue aériens de deux clichés consécutifs, ou bien longueur de cette ligne. On dit aussi Base de prise de vue.
c) Distance, à l'ÉCHELLE de la restitution, entre les CENTRES DE PERSPECTIVE de deux clichés photographiques, formant COUPLE STÉRÉOSCOPIQUE, calés après réglage dans un appareil photogrammétrique. On dit aussi base du stéréomodèle.
d) Dans un appareil de SONDAGE PAR ÉCHO, organe qui génère et transmet à l'eau le SIGNAL acoustique (base d'émission) ou reçoit et détecte l'ÉCHO renvoyé par le fond (base de réception). Les bases d'émission et de réception ne forment souvent qu'un ensemble unique. Voir ÉMETTEUR ACOUSTIQUE SOUS-MARIN.

Base auxiliaire - nf -
BASE d'un réseau géodésique, observée loin de la BASE FONDAMENTALE et permettant de corriger les distorsions d'échelle d'un réseau de taille importante. Voir ÉLÉMENTS DE BASE DU CANEVAS GÉODÉSIQUE.

Base de données - nf -
Ensemble de DONNÉES associées, organisé en vue de son utilisation par des programmes correspondant à des applications diverses et de manière à faciliter l'évolution indépendante des données et des programmes.

Base de prise de vue - nf -
Voir BASE b).

Base de vitesse - nf -
Parcours en mer, dont les extrémités sont indiquées par des ALIGNEMENTS à terre, et dont la longueur a été mesurée avec précision pour permettre de déterminer la VITESSE des navires.

Base de vitesse d'un mille - nf -
BASE DE VITESSE dont la longueur est d'un MILLE.

Base fondamentale - nf -
Voir BASE a).

Basse - nf -
Accident du fond constitué de matériaux non consolidés (à l'exclusion de la ROCHE et du CORAIL) et représentant un danger pour la NAVIGATION de surface (moins de 20 MÈTRES). Voir aussi BANC b) et HAUT-FOND.

Basse fréquence (BF) - nf -
Voir RADIOFRÉQUENCE.

Basse mer (BM) - nf -
Situation de la mer lorsqu'elle est au plus bas NIVEAU atteint, en un point donné, par la surface de l'eau au cours d'une période d'OSCILLATION de la MARÉE. Couramment abrégé en BM. On dit aussi marée basse.

Basse mer de vive-eau des Indes - nf -
ZÉRO DES MARÉES arbitrairement fixé et correspondant à peu près au niveau moyen des BASSES MERS INFÉRIEURES de VIVE-EAU. Ce zéro a été utilisé à l'origine pour les eaux indiennes.

Basse mer inférieure - nf -
La plus basse des deux BASSES MERS se produisant durant un JOUR LUNAIRE (dans le cas où il existe une INÉGALITÉ DIURNE sensible).

Basse mer inférieure tropique - nf -
BASSE MER INFÉRIEURE des MARÉES TROPIQUES.

Basse mer moyenne - nf -
Moyenne des hauteurs des BASSES MERS observées sur une période suffisamment longue (19 ans par exemple), en un endroit déterminé. Même sur une très longue période, cette moyenne n'est pas rigoureusement stable.

Basse mer moyenne de morte eau - nf -
Hauteur moyenne des BASSES MERS de MORTE EAU.

Basse mer moyenne de vive eau - nf -
Hauteur moyenne des BASSES MERS de VIVE EAU. Ce niveau est utilisé, dans certaines régions, comme ZÉRO DES MARÉES.

Basse mer supérieure - nf -
La plus haute des deux BASSES MERS se produisant durant un JOUR LUNAIRE (dans le cas où il existe une INÉGALITÉ DIURNE sensible).

Basse mer supérieure tropique - nf -
BASSE MER SUPÉRIEURE des MARÉES TROPIQUES.

Basses terres - nfpl -
Terrain relativement plat situé à un niveau inférieur à celui des régions avoisinantes. On dit aussi basse région, bas pays.

Bassin - nm -
a) Étendue d'eau abritée, servant aux opérations portuaires, en communication soit avec la MER, soit avec un AVANT-PORT, soit avec un autre bassin, parfois par l'intermédiaire d'une ÉCLUSE.
b) Abréviation de bassin de radoub (CALE SÈCHE).
c) Ensemble de la zone contribuant à l'alimentation d'une RIVIÈRE, d'un LAC, d'un réseau de drainage. On dit aussi bassin hydrographique, bassin fluvial et bassin versant.
d) Dépression sous-marine de grande dimension. On dit aussi bassin océanique.

Bassin à flot - nm -
Dans un PORT À MARÉE, BASSIN dont on peut couper la communication avec la mer en fermant une porte et dans lequel on peut donc maintenir la hauteur d'eau à un niveau voulu. S'oppose à BASSIN DE MARÉE.

Bassin d'évitage - nm -
Zone plus large dans un chenal ou un port permettant aux navires de s'éviter.

Bassin de marée - nm -
BASSIN soumis au jeu de la MARÉE. S'oppose à BASSIN À FLOT.

Bassin de radoub - nm -
Voir CALE SÈCHE.

Bassin océanique - nm -
Voir BASSIN d).

Bateau - nm -
Voir NAVIRE.

Bateau de loch - nm -
Pièce de bois en forme de secteur circulaire faisant partie d'un LOCH À BATEAU.

Bateau-feu - nm -
BATEAU portant des marques distinctives spéciales, ancré ou amarré en un point bien déterminé, servant d'AIDE À LA NAVIGATION et montrant pendant la nuit un ou plusieurs FEUX caractéristiques. Les bateaux-feux sont généralement munis d'autres dispositifs tel que SIGNAUX DE BRUME, SIGNAUX SONORES SOUS-MARINS et RADIOPHARES.

Bateau-porte - nm -
Caisson métallique de forme spéciale pouvant flotter, utilisé pour fermer une ÉCLUSE, un BASSIN À FLOT ou un BASSIN DE RADOUB. Voir aussi PORTE D'ÉCLUSE.

Bathymètre - nm -
Instrument destiné à mesurer la PROFONDEUR de la MER.

Bathymétrie - nf -
a) Mesure de la PROFONDEUR des MERS.
b) Ensemble des opérations par lesquelles on détermine la configuration générale du FOND de l'OCÉAN.
c) Résultat des opérations précédentes sur une région déterminée.

Bathymétrique - adj -
Qui se rapporte à la BATHYMÉTRIE.

Bathyscaphe - nm -
Engin de plongée à grande PROFONDEUR, autonome et habité.

Bathysphère - nf -
Engin de plongée habité constitué d'une sphère très résistante suspendue par un câble, permettant d'effectuer des OBSERVATIONS par grandes PROFONDEURS.

Bathythermie - nf -
Ensemble des mesures permettant de déterminer, en un point de l'océan, la variation de la TEMPÉRATURE (et de la SALINITÉ) de l'eau de mer en fonction de la PROFONDEUR.

Bathythermogramme - nm -
DIAGRAMME d'enregistrement d'un BATHYTHERMOGRAPHE, représentant les variations de la TEMPÉRATURE de l'eau en fonction de la PROFONDEUR.

Bathythermographe - nm -
Appareil de mesure permettant à un navire faisant route de relever sous la forme d'un graphique, les variations de la TEMPÉRATURE de l'eau en fonction de la PROFONDEUR.

Bâtiment - nm -
Synonyme de navire, le plus souvent de moyen ou fort tonnage, dans le langage de la marine militaire.

Bâtiment guide - nm -
Navire servant de guide et de directeur dans un levé effectué par plusieurs navires.

Bâtiment hydro-océanographique - nm -
Voir NAVIRE HYDRO-OCÉANOGRAPHIQUE.

Bâtiment océanographique occasionnel - nm -
Bâtiment de commerce utilisé pour faire des OBSERVATIONS océanographiques. Souvent appelé navire sélectionné.

Battement - nm -
Phénomène périodique résultant de la superposition de deux OSCILLATIONS de FRÉQUENCES voisines.

Bayou - nm -
VOIE NAVIGABLE secondaire et à circulation lente, ou CRIQUE d'ESTUAIRE, généralement affectée par la MARÉE ou caractérisée par un COURANT faible; son COURS ordinairement traverse des terrains plats ou marécageux et est TRIBUTAIRE d'autres masses d'eau ou en communication avec elles. Ce terme n'est employé que dans la partie sud des États-Unis, et plus particulièrement en Louisiane et en Floride.

Bedrock - nm -
Tout fond rocheux solide se trouvant au-dessous du FOND ou de SÉDIMENTS non consolidés.

Bel - nm -
Unité sans dimension exprimant le rapport de deux valeurs mesurant le plus souvent des puissances, le nombre de bels étant égal au logarithme à base 10 de ce rapport. Pratiquement, on emploie toujours le décibel, le nombre de décibels étant égal à 10 fois le nombre de bels.

Benne automatique - nf -
Voir BENNE PRENEUSE et RAMASSEUR DE FOND À BENNE.

Benne preneuse - nf -
Sorte de récipient en forme de coupe ou de seau pouvant se fermer et qu'on utilise pour le dragage ou pour le prélèvement d'ÉCHANTILLON DE FOND.
b) Petite BENNE automatique que l'on peut fixer à la partie inférieure d'un PLOMB DE SONDE, et prélevant automatiquement un échantillon lorsque le plomb touche le fond.

Benthique - adj -
Qualifie les organismes et les processus ayant un lien avec le fond de la mer.

Benthos - nm -
Ensemble des organismes qui vivent sur ou dans les FONDS marins ou au voisinage immédiat de ces FONDS.

Berceau de carénage - nm - Banc de carénage
Voir GRIL DE CARÉNAGE.

Berceau - nm -
Structure sous-marine permanente généralement destinée à supporter ou surélever des conduites d'eau, de gaz ou de pétrole ; en particulier, cette structure comporte un filtre à l'extrémité vers le large d'une conduite d'eau sous-marine. Cette structure est en général constituée d'un lourd assemblage de poutres qui a été coulé et ancré par des rochers et des déblais. On utilise aussi crib.

Berge - nf -
Voir RIVE.

Berme - nf -
Étroit passage surélevé ou banquette le long d'un COURS D'EAU naturel, d'un CANAL ou d'une PLAGE. Sur une PLAGE, la berme peut être constituée par un dépôt de matériaux dû aux VAGUES et marque la limite supérieure du NIVEAU des PLEINES MERS.

BF - nf -
Voir BASSE FRÉQUENCE.

Biais - nm -
Altération d'un résultat soit par une erreur constante sur un ensemble d'observations (par exemple par négligence d'un facteur), soit par un défaut systématique de la méthode de traitement.

Bifurcation - nf -
Division en deux branches.

Binaire - adj -
a) Se dit du système de numération utilisant une représentation numérique à base 2. Voir BIT.
b) Plus généralement, qualifie tout élément qui ne peut présenter que deux états, exclusifs l'un de l'autre.

Biologie marine - nf -
Étude de la vie, de l'évolution et de l'ÉCOLOGIE des organismes végétaux et animaux existant dans la mer et dans les eaux saumÂtres.

Bioluminescence - nf -
Emission de lumière par certains êtres vivants. Voir aussi NOCTILUQUES.

Biosphère - nf -
COUCHE de la sphère terrestre comprenant la partie inférieure de l'ATMOSPHÈRE, les MERS et les couches supérieures du SOL, dans laquelle les organismes vivants peuvent exister naturellement.

Bit - nm -
a) Chiffre en système de représentation binaire (contraction de l'expression anglaise "binary digit"). Un bit ne peut prendre que les seules valeurs 0 et 1. La représentation d'un nombre binaire est composée de bits comme un nombre décimal est constitué de chiffres décimaux. Voir aussi OCTET, QUARTET.
b) Le bit représente également l'unité de base d'information élémentaire irréductible, unité utilisée dans la théorie de l'information pour mesurer la quantité d'information.

Blanc - nm -
Voir LACUNE.

Blizzard - nm -
VENT violent et très froid, chargé de NEIGE, et qui, en partie au moins, a pris naissance au-dessus d'un SOL enneigé. Ce terme tire son origine de l'Amérique du Nord mais il a été étendu à des VENTS semblables d'autres contrées.

Bloc - nm -
Fragment de ROCHE ou de CORAIL de dimensions importantes, plusieurs décimètres et au dessus.

Bloqué - adj -
Se dit d'un navire si étroitement entouré par la GLACE qu'il est dans l'incapacité de manoeuvrer. Cette situation n'implique nullement que la coque subisse une pression. On dit aussi coincé. Voir aussi PRIS DANS LES GLACES et ENSERRÉ.

Bloqué par les glaces - adj -
Se dit d'un PORT, d'un PASSAGE, etc., dans lequel la NAVIGATION est devenue impossible par suite de la présence de GLACES ou ne peut s'effectuer qu'avec l'assistance d'un brise-glace.

B.L.U. - nf -
Voir MODULATION (D'AMPLITUDE) À BANDE LATÉRALE UNIQUE.

Bobines de compensation - nfpl -
Bobines placées près d'un COMPAS MAGNÉTIQUE pour neutraliser l'effet sur le compas du système de démagnétisation du navire.

Bollard - nm -
Bitte d'amarrage de quai dont la tête est très renflée.

Bonnette - nf -
Verre coloré que l'on peut placer sur la LIGNE DE VISÉE d'un instrument d'optique, par exemple d'un SEXTANT ou d'un CERCLE HYDROGRAPHIQUE, afin d'atténuer l'intensité de la lumière. Voir aussi FILTRE.

Boomer - nm -
Source sonore utilisée en SISMIQUE marine, où le son est obtenu par les vibrations d'une plaque métallique actionnée par une décharge électrique. On dit aussi Boumeur.

Bord - nm -
a) Bande de terrain contigu à une étendue d'eau (le long d'une rivière ou d'un port). Voir aussi RIVE.
b) Voir LIMBE a).
c) Voir BORDÉE.

Bord de mer - nm -
Voir FRONT DE MER a).

Bord de la mer - nm -
Terme servant à désigner d'une manière très générale la bande de TERRE située au voisinage immédiat de la MER.

Bord du vent - nm -
Voir CÔTÉ DU VENT.

Bordée - nf -
Tronçon de ROUTE d'un navire à voile parcouru au même CAP. On dit aussi bord.

Bordure continentale - nf -
Région adjacente à un CONTINENT ou le limitant, occupée d'ordinaire par une PLATE-FORME CONTINENTALE, mais offrant un aspect très irrégulier et des PROFONDEURS bien supérieures à celles d'une plate-forme continentale typique.

Bordure lumineuse - nf -
Chaîne de FEUX utilisée pour marquer les contours d'une construction telle qu'un QUAI, une JETÉE, etc.

Bordure rocheuse - nf -
Formation rocheuse s'étendant le long d'un RIVAGE et attenante à ce rivage.

Boréal - adj -
Relatif à la zone terrestre NORD. S'oppose à AUSTRAL.

Borne - nf -
Pierre ou autre marque destinée à servir de REPÈRE ou à indiquer une LIMITE sur le TERRAIN.

Borne frontièr - nf -
Monument (BORNE, PILIER, etc) placé sur ou à proximité immédiate d'une frontière, pour matérialiser son emplacement au sol.

Borne géodésique - nf -
BORNE de caractère permanent, destinée à marquer la POSITION d'un POINT GÉODÉSIQUE. Voir aussi PILIER, REPÈRE GÉODÉSIQUE.

Bossellement - nm -
Voir HUMMOCKING.

Boue - nf -
a) VASE molle, LIMON.
b) SÉDIMENT des grandes profondeurs, à grains fins, contenant dans une proportion de 30% ou plus du SABLE ou des débris calcaires ou silicieux, provenant de petits organismes marins, dont les dimensions granulométriques sont du même ordre que celles du LIMON, le reste étant constitué de matériaux amorphes dont les dimensions granulométriques sont du même ordre que celles de l'ARGILE.

Boue rouge - nf -
Dépôt terrigène brun-rougeâtre d'eau profonde, qui recouvre le FOND de la MER dans les régions voisines de déserts et au large des EMBOUCHURES de grands FLEUVES. Les boues rouges contiennent jusqu'à 25 % de carbonate de calcium.

Bouée - nf -
a) Corps flottant mouillé sur le FOND en un emplacement déterminé (porté en général sur la CARTE) et servant d'AIDE À LA NAVIGATION ou de REPÈRE en quelque autre manière. Les bouées de NAVIGATION peuvent être classées d'après :

a) leur forme, leur silhouette ou la manière dont elles sont construites (BOUÉE TONNE, plate, CONIQUE, cylindrique, À PERCHE, À FUSEAU, À ESPAR, sphérique, À VOYANT),
b) leur couleur, telle que bouée noire, à damiers, verte ou rouge,
c) leur emplacement (BOUÉE DE BIFURCATION, DE CHENAL, DE JONCTION, DE MILIEU DE CHENAL, DE BANC MÉDIAN, DE CHANGEMENT DE ROUTE),
d) les différentes sortes de risques ou de danger qu'elles signalent à la NAVIGATION (BOUÉE DE DANGER ISOLÉ, DE PÊCHERIES, D'OBSTRUCTION, DE DÉPÔT DE DÉBLAIS, DE CABLE TÉLÉGRAPHIQUE, ou D'ÉPAVE),
e) leur objet ou leur usage particulier (BOUÉE D'ANCRE, DE MOUILLAGE, DE RÉGULATION DES COMPAS, DE DRAGAGE, D'ATTERRISSAGE, DE MARQUAGE, DE QUARANTAINE, DE VEILLE, ou DE HALAGE).

b) Voir BOUÉE DÉRIVANTE.
c) Corps flottant destiné à maintenir à une PROFONDEUR donnée un engin remorqué ou dérivant qui lui est relié par un pendeur et convenablement lesté, et/ou à marquer la position de cet engin.
d) Voir BOUÉE DE SAUVETAGE.

Bouée à cloche - nf -
Voir BOUÉE SONORE.

Bouée à corne - nf -
Voir BOUÉE SONORE.

Bouée à gong - nf -
Voir BOUÉE SONORE.

Bouée à perche - nf -
BOUÉE constituée par un flotteur lesté portant une perche munie d'un drapeau ou d'un FEU. On dit aussi Bouée Dan.

Bouée à trompe - nf -
Voir BOUÉE SONORE.

Bouée à voyant - nf -
BOUÉE au sommet de laquelle a été placé un VOYANT b) permettant de la distinguer.

Bouée articulée - nf -
Structure faite d'un tube vertical qui peut osciller autour d'un accouplement à cardans relié à un CRAPAUD mouillé sur le fond. L'ensemble se maintient verticalement grâce à un élément immergé à flottabilité positive. C'était à l'origine un engin étudié pour marquer les chenaux étroits avec une plus grande précision que les BOUÉES conventionnelles.

Bouée automatique - nf -
Voir STATION AUTOMATIQUE FLOTTANTE.

Bouée cardinale - nf -
BOUÉE utilisée pour indiquer dans quel quadrant se trouvent les eaux navigables parmi les quatre que délimitent les relèvements, NW, NE, SE et SW pris à partir de cette bouée.

Bouée charpente - nf -
Voir BOUÉE PYLÔNE.

Bouée conique - nf -
BOUÉE dont la partie supérieure émergée est de forme conique ou tronconique.

Bouée cylindrique - nf -
BOUÉE dont la partie supérieure est en forme de cylindre. On dit aussi bouée plate.

Bouée d'amarrage - nf -
BOUÉE reliée au FOND par un amarrage permanent et munie d'un dispositif sur lequel les navires peuvent mailler leur chaîne ou fixer leurs amarres. On dit aussi coffre d'amarrage ou coffre.

Bouée d'amarrage unique (S.B.M.) - nf -
BOUÉE de grande dimension servant à elle seule d'amarrage pour les navires pétroliers afin qu'ils puissent charger ou décharger dans les atterrages des ports ou dans les gisements OFFSHORE de pétrole ou de gaz. On dit aussi bouée de chargement de navires citernes.

Bouée d'ancre - nf -
BOUÉE signalant la position d'une ancre.

Bouée d'atterrissage - nf -
BOUÉE du large signalant l'ENTRÉE d'un CHENAL ou l'extrémité d'une route d'accès à un PORT.

Bouée de banc médian - nf -
BOUÉE signalant un BANC MÉDIAN. Voir aussi BOUÉE DE BIFURCATION, BOUÉE DE JONCTION.

Bouée de bifurcation - nf -
Pour un navire venant de la mer, BOUÉE de marquage latéral signalant à la fois, l'endroit où un CHENAL se divise en deux branches, et le chenal conseillé.

Bouée de câble sous-marin - nf -
a) BOUÉE utilisée pour indiquer la position d'un CÂBLE SOUS-MARIN.
b) BOUÉE destinée à indiquer l'extrémité d'un CÂBLE SOUS-MARIN pendant les opérations de pose ou de réparation de ce câble.

Bouée de câble télégraphique - nf -
BOUÉE utilisée pour signaler la position d'un câble télégraphique sous-marin.

Bouée de changement de route - nf -
BOUÉE indiquant un point de changement de ROUTE, dans un CHENAL par exemple.

Bouée de chargement de navires citernes - nf -
Voir BOUÉE D'AMARRAGE UNIQUE.

Bouée de chenal - nf -
BOUÉE signalant un CHENAL, de part et d'autre de laquelle on trouve des PROFONDEURS navigables.

Bouée de danger - nf -
Voir BOUÉE DE DANGER ISOLÉ.

Bouée de danger isolé - nf -
BOUÉE signalant un danger isolé pour la NAVIGATION tel qu'une ROCHE, un HAUT-FOND, ou une ÉPAVE non découvrante. On dit aussi bouée de danger.

Bouée de dépôt de déblais - nf -
BOUÉE signalant une limite de ZONE DE DÉPÔT DE DÉBLAIS.

Bouée de dragage - nf -
BOUÉE signalant la limite d'une zone où des travaux de dragage sont en cours.

Bouée de drague - nf -
Voir BOUÉE c).

Bouée de halage - nf -
BOUÉE disposée de manière telle qu'elle puisse être utilisée pour déplacer les navires ou pour diriger leurs mouvements avec des aussières.

Bouée de jonction - nf -
Pour un navire venant du large, BOUÉE signalant l'endroit où deux CHENAUX se joignent, ou encore l'endroit où deux parties de CHENAL se rejoignent après avoir divergé, comme par exemple à l'extrémité intérieure d'un BANC MÉDIAN.

Bouée de marquage - nf -
BOUÉE temporaire utilisée au cours d'un LEVÉ HYDROGRAPHIQUE pour marquer une position d'intérêt particulier comme un HAUT-FOND ou un RÉCIF. On dit aussi bouée repère. Voir aussi BOUÉE DE VEILLE.

Bouée de milieu de chenal - nf -
BOUÉE signalant le milieu d'un CHENAL.

Bouée de mouillage - nf -
BOUÉE signalant les limites d'un MOUILLAGE.

Bouée de pêche - nf -
BOUÉE souvent constituée par un petit baril portant une perche munie d'un drapeau, utilisée par les pêcheurs pour marquer la position d'une palangre. Voir BOUÉE À PERCHE.

Bouée de pêcherie - nf -
BOUÉE signalant une limite de zone de PÊCHERIE.

Bouée de quarantaine - nf -
BOUÉE signalant l'emplacement d'un MOUILLAGE DE QUARANTAINE.

Bouée de régulation des compas - nf -
BOUÉE sur laquelle un navire peut venir s'amarrer et autour de laquelle il peut tourner pour effectuer la régulation de ses COMPAS. Voir aussi TOUR D'HORIZON.

Bouée de sauvetage - nf -
Engin de sauvetage, constitué d'un flotteur annulaire muni de moyens d'agrippage, qu'on lance à un homme tombé à l'eau, pour l'aider à se soutenir.

Bouée de veille - nf -
BOUÉE qu'on emploie pour signaler la POSITION approchée d'une BOUÉE importante ou d'un BATEAU-FEU qui ont été temporairement déplacés ou enlevés.

Bouée d'épave - nf -
BOUÉE signalant la position d'une ÉPAVE.

Bouée dérivante - nf -
Corps flottant analogue à une BOUÉE, utilisé pour recueillir des DONNÉES, qui n'est pas mouillé au fond de la mer mais dérive librement en fonction des courants, des marées et du vent. On dit aussi station dérivante.

Bouée d'obstruction - nf -
BOUÉE signalant la position d'une OBSTRUCTION.

Bouée espar - nf -
BOUÉE en forme de mât et flottant à peu près verticalement. On dit aussi bouée fuseau.

Bouée fuseau - nf -
Voir BOUÉE ESPAR.

Bouée géante - nf -
Voir GROSSE BOUÉE DE NAVIGATION.

Bouée latérale - nf -
BOUÉE utilisée pour indiquer la limite latérale des EAUX NAVIGABLES.

Bouée lumineuse - nf -
BOUÉE portant un FEU présentant des caractéristiques déterminées, ce qui permet de la découvrir et de l'identifier dans l'obscurité. Voir CARACTÉRISTIQUES D'UN FEU.

Bouée lumineuse et sonore - nf -
BOUÉE LUMINEUSE munie d'un SIGNAL SONORE.

Bouée météo-océanographique - nf -
Système d'Acquisition de Données Océaniques (SADO) utilisé pour récolter des informations océanographiques et/ou météorologiques. L'instrumentation est portée par une BOUÉE, pouvant, avoir des dimensions importantes allant jusqu'à 12 m de diamètre.

Bouée phare - nf -
Voir GROSSE BOUÉE DE NAVIGATION. Terme non recommandé.

Bouée plate - nf -
Voir BOUÉE CYLINDRIQUE.

Bouée pylône - nf -
BOUÉE présentant une large superstructure centrale (pylône) sur une base plate de grande surface. On emploie aussi bouée charpente ou bouée treillis.

Bouée radar - nf -
BOUÉE munie d'un dispositif de RÉFLECTEURS RADAR.

Bouée radio - nf -
BOUÉE équipée d'un RADIOÉMETTEUR d'identification.

Bouée repère - nf -
Voir BOUÉE DE MARQUAGE.

Bouée sonore - nf -
BOUÉE équipée d'un SIGNAL SONORE caractéristique. Les bouées sonores peuvent être classées d'après le type de SIGNAL SONORE dont elles sont munies : bouée à cloche, à gong, à trompe, à corne, à sifflet.

Bouée spéciale - nf -
BOUÉE n'ayant pas pour but principal d'aider à la navigation mais d'indiquer une zone ou une configuration mentionnée dans les DOCUMENTS NAUTIQUES. Voir aussi MARQUE SPÉCIALE.

Bouée sphérique - nf -
BOUÉE dont le flotteur, ou sa partie émergée, est de forme sphérique.

Bouée tonne - nf -
BOUÉE ayant la forme d'une tonne.

Bouée-bateau - nf -
BOUÉE carénée en forme de bateau, portant un FEU et éventuellement d'autres AIDES À LA NAVIGATION, utilisée à la place d'une BOUÉE LUMINEUSE dans les eaux où de forts courants sont habituels, ou quand une grande hauteur de feu est nécessaire.

Boule roulante - nf -
Dans les ORDINATEURS, dispositif servant à commander le POINTEUR, composé d'une bille actionnée avec le doigt pouvant tourner dans un logement sphérique fixe.

Boumeur - nm -
Voir BOOMER.

Bourbier - nm -
Étendue de terre détrempée et marécageuse. Terrain fangeux.

Bourguignon - nm -
Bloc de GLACE FLOTTANTE, émergeant à peine et d'une surface de l'ordre de 20 m 2.

Boussole - nf -
Instrument portatif, ou partie d'instrument, qui indique le NORD MAGNÉTIQUE, composé essentiellement d'une AIGUILLE AIMANTÉE montée sur un pivot et pouvant osciller librement dans un plan horizontal. Voir aussi COMPAS MAGNÉTIQUE.

Boussole d'arpenteur - nf -
Instrument servant à déterminer un RELÈVEMENT MAGNÉTIQUE à l'aide d'un système de visée, d'un CERCLE HORIZONTAL gradué et d'une AIGUILLE AIMANTÉE à pivot.

Boussole d'inclinaison - nf -
Instrument servant à mesurer l'INCLINAISON MAGNÉTIQUE et comprenant essentiellement une AIGUILLE AIMANTÉE disposée de telle manière qu'elle puisse tourner librement autour d'un AXE horizontal. Voir aussi INCLINOMÈTRE.

Boussole de déclinaison - nf -
Instrument destiné aux OBSERVATIONS MAGNÉTIQUES, analogue à la BOUSSOLE D'ARPENTEUR, mais disposé de telle manière qu'on puisse faire tourner la LIGNE DE VISÉE pour la faire coïncider avec la direction de l'AIGUILLE AIMANTÉE ou avec une direction quelconque du CERCLE HORIZONTAL. Cet instrument est utilisé pour la détermination de la DÉCLINAISON MAGNÉTIQUE. Voir DÉCLINAISON MAGNÉTIQUE.

Boussole de poche - nf -
BOUSSOLE légère utilisée en RECONNAISSANCE et en TOPOGRAPHIE.

Boussole déclinatoire - nf -
Voir DÉCLINATOIRE.

Bouteille à renversement - nf -
BOUTEILLE DE PRÉLÈVEMENT spécialement destinée à être utilisée en eaux profondes. La bouteille est descendue à l'aide d'un câble et peut être fermée hermétiquement à la PROFONDEUR voulue au moyen d'un MESSAGER qu'on lâche et qui coulisse le long du câble jusqu'à ce qu'il frappe la monture de la bouteille et actionne un mécanisme provoquant le renversement de celle-ci. De cette manière l'ÉCHANTILLON D'EAU prélevé n'est pas contaminé au passage dans les couches de niveaux plus élevés et aucune fuite ne se produit pendant qu'on remonte la bouteille à bord. Les bouteilles à renversement portent normalement sur leur monture des THERMOMÈTRES À RENVERSEMENT. Deux modèles particuliers sont la bouteille d'Ekman et la bouteille Nansen.

Bouteille de prélèvement - nf -
a) Appareil utilisé pour prélever des ÉCHANTILLONS D'EAU en profondeur. Les bouteilles de prélèvement sont fixées à un câble et descendues ouvertes à l'aide de ce câble jusqu'à la PROFONDEUR voulue ; elles peuvent être fermées par la suite au moyen d'un MESSAGER. Généralement, le câble porte plusieurs bouteilles afin de prélever un ensemble d'ÉCHANTILLONS D'EAU à des PROFONDEURS différentes au cours de la même opération.
b) Récipient à forte paroi, muni de soupapes et destiné au prélèvement d'ÉCHANTILLONS D'EAU par grande PROFONDEUR.

Bouteille de prélèvement calorifugée - nf -
BOUTEILLE DE PRÉLÈVEMENT spécialement destinée à la mesure des températures et au prélèvement d'ÉCHANTILLONS D'EAU à des PROFONDEURS moyennes. Ce type de bouteille de prélèvement est calorifugé afin que la température de l'échantillon d'eau soit maintenue constante pendant la remontée à la surface.

Bouteille d'Ekman - nf -
Voir BOUTEILLE À RENVERSEMENT.

Bouteille dérivante - nf -
Bouteille cachetée et identifiable qu'on jette à la MER pour servir à l'étude des COURANTS.

Bouteille Nansen - nf -
Voir BOUTEILLE À RENVERSEMENT.

Bouton de pointage - nm -
Dans les ORDINATEURS, dispositif servant à commander le POINTEUR, composé d'un bouton sur lequel on exerce avec le doigt une pression latérale.

Bras de mer - nm -
a) Partie de mer relativement étroite pénétrant à l'intérieur des terres.
b) Partie allongée et resserrée d'une mer.
c) Voir GOULET.

Brash - nm -
Voir SARRASIN.

Brasse - nf -
a) Unité de longueur égale à 6 PIEDS ou 1,83 MÈTRE.
b) Ancienne unité de longueur des cartes marines françaises. Elle valait 5 pieds de PARIS, soit 1,624 m.

Brassiage - nm -
Valeur de la sonde la plus faible trouvée sur un site.

Brassiage estimé - nm -
Profondeur d'eau estimée au dessus d'une épave sur laquelle aucun levé n'a été fait, ou sur une obstruction dont la profondeur exacte est inconnue, mais pour lesquelles la sécurité est considérée comme assurée jusqu'à la profondeur mentionnée.

Brisant - nm -
a) VAGUE déferlant sur un haut-fond ou un RÉCIF. Voir aussi DÉFERLEMENT et VAGUE DÉFERLANTE.
b) Écueil formant obstacle aux VAGUES, et sur lequel celles-ci se brisent.

Brise - nf -
VENT modéré. Voir BRISE DE MER et BRISE DE TERRE.

Brise de mer - nf -
VENT qui souffle le jour, en direction de la terre, dans les régions voisines du rivage de la MER (ou d'un LAC de grande étendue), par suite du réchauffement de la surface du sol.

Brise de terre - nf -
VENT qui souffle la nuit, en direction de la MER (ou du lac), dans les régions voisines du rivage de la mer (ou d'un LAC de grande étendue) par suite du refroidissement nocturne de la surface du sol.

Brise-lames - nm -
a) Ouvrage destiné à protéger un RIVAGE, un PORT, un MOUILLAGE ou un BASSIN, contre les VAGUES.
b) Dispositif se composant d'une série d'assemblages quadrangulaires de madriers de bois reliés par des chaînes ou des câbles et mouillés sur le fond, à l'aide d'ancres ou de blocs de pierre, afin de constituer un BASSIN à l'intérieur duquel un navire à l'ancre peut être à l'abri de la violence des VAGUES.

Brise-mer - nm -
DIGUE ou mur construit sur le RIVAGE de la mer ou en bordure d'un plan d'eau en vue d'assurer une protection contre l'action des VAGUES ou de la MARÉE. On dit aussi endiguement.

Brouillage - nm -
Ensemble de SIGNAUX parasites, de BRUITS, etc. qui, dans un équiment électronique, gênent la réception correcte du SIGNAL recherché.

Brouillard - nm -
Accumulation dans l'ATMOSPHÈRE de très petites gouttelettes d'eau en suspension, ayant généralement pour effet de réduire la VISIBILITÉ horizontale à la surface de la TERRE à moins de 1 kilomètre.

Brouillard d'advection - nm -
BROUILLARD se formant dans la partie inférieure d'une MASSE D'AIR humide qui se déplace sur une surface plus froide.

Brouillard de rayonnement - nm -
Type le plus courant de BROUILLARD, qui se produit lorsque le refroidissement du sol par rayonnement ramène la température de l'air au voisinage ou en dessous du POINT DE ROSÉE.

Brouillard d'évaporation - nm - Brume d'évaporation - nf -
Sorte de BROUILLARD provenant du contact d'un AIR très froid avec une EAU DE MER relativement chaude : cette brume se rencontre dans les eaux subpolaires, ou en hiver dans les zones tempérées.

Brouillard glacé - nm -
Accumulation dans l'ATMOSPHÈRE de très nombreux et minuscules cristaux de glace, ayant pour effet de réduire la VISIBILITÉ à la surface de la TERRE.

Brouillard marin - nm -
BROUILLARD D'ADVECTION qui se forme sur MER.

Brouillard mouillant - nm -
BROUILLARD formé de gouttelettes suffisamment grosses pour déposer de l'eau sur les objets.

Bruine - nf -
PRÉCIPITATION de densité assez uniforme, constituée exclusivement de fines gouttelettes d'eau (souvent froide, de diamètre inférieur à 0,5 mm), très rapprochées les unes des autres. Voir aussi CRACHIN.

Bruit - nm -
a) Au sens propre, ensemble de SONS sans harmonie.
b) Par extension, tout phénomène sonore radioélectrique indésirable venant se superposer au SIGNAL a) utile, dans les circuits d'appareils ou au cours de la propagation des ondes.
c) Par une autre extension, perturbation erratique de mécanisme non identifié affectant une série de mesures et créant une ERREUR ALÉATOIRE sur les valeurs mesurées.

Bruit de fond - nm -
Bruit aléatoire électromagnétique ou sonore émis en arrière-plan, par des sources naturelles ou artificielles, sur lequel le signal utile se détache plus ou moins nettement. On dit aussi simplement bruit ou parasites.

Brume - nf -
Accumulation dans l'ATMOSPHÈRE de microscopiques gouttelettes d'eau en suspension, ou de particules hygroscopiques mouillées, ayant pour effet de réduire la VISIBILITÉ à la surface de la TERRE. On dit aussi brouillard si la réduction de visibilité est importante.

Brume d'évaporation - nf -
Voir BROUILLARD D'ÉVAPORATION.

Brume sèche - nf -
Suspension dans l'ATMOSPHÈRE de particules sèches, extrêmement petites, invisibles à l'oeil nu et suffisamment nombreuses pour donner au ciel un aspect opalescent. Voir OPALESCENCE.

Bureau de la Douane - nm -
Bureau où sont perçues et acquittées les taxes douanières et que l'on trouve principalement dans les ports.

Bureau Hydrographique International (BHI) - nm -
Organisation internationale fondée en 1921 dans la Principauté de Monaco, à l'effet d'établir une liaison étroite et permanente entre les services hydrographiques de ses États-membres. À la suite de l'entrée en vigueur en 1970 d'une Convention approuvée par les Etats-membres, le BHI est devenu l'organe exécutif permanent de l'Organisation Hydrographique Internationale (OHI).

Bureau International des Poids et Mesures (BIPM) - nm -
Organisme international ayant pour missions d'établir des normes internationales en matière d'étalons et d'unités de mesures des quantités physiques, de contrôler les étalons et de déterminer des constantes physiques fondamentales.

But radar - nm -
Voir OBJECTIF RADAR.

But sonar - nm -
Voir OBJECTIF SONAR.

Butte - nf -
a) Petite COLLINE naturelle ou artificielle.
b) COLLINE isolée et à sommet aplati, semblable à une MESA, mais plus petite.

Byte - nm -
Voir OCTET.


C

Câble - nm -
a) Gros cordage fait de fibres (naturelles ou artificielles) ou de fils métalliques, utilisé pour le MOUILLAGE ou l'AMARRAGE de navires ou de BOUÉES.
b) Fil conducteur ou ensemble de deux ou plusieurs fils conducteurs isolés entre eux mais assemblés sous une gaine solide et imperméable, et destiné à transmettre de la puissance électrique ou des signaux.

Câble coaxial - nm -
CÂBLE de transmission électrique constitué par deux conducteurs concentriques isolés entre eux.

Câble de démagnétisation - nm -
CÂBLE parcouru par un courant électrique, utilisé pour la DÉMAGNÉTISATION d'un navire.

Câble directeur - nm -
CÂBLE allongé sur le FOND et parcouru par un courant électrique, sur lequel les navires peuvent se guider à l'aide de récepteurs appropriés.

Câble électrique - nm -
CÂBLE b) destiné à transporter de la puissance électrique.

Câble (électrique) sous-marin - nm -
CÂBLE ÉLECTRIQUE immergé posé sur le fond ou enfoui.

Câble sous-marin - nm -
CÂBLE b) immergé posé sur le FOND servant au transport des SIGNAUX.

Cabotage - nm -
NAVIGATION à courte distance le long des CÔTES. La zone de navigation intéressée par le cabotage est définie par la règlementation. S'oppose à NAVIGATION AU LONG COURS.

Cadastre - nm -
a) Ensemble des documents officiels qui définissent en superficie et en valeur la propriété foncière et qui servent à la répartition de l'impôt foncier.
b) Organisme chargé d'établir et d'entretenir ces documents.

Cadence - nf -
CADENCE DE RÉCURRENCE DES IMPULSIONS ou d'autres types de SIGNAUX rythmés émis par un système de RADIOLOCALISATION, et par conséquent cadence à laquelle on peut obtenir des LIGNES DE POSITION correspondantes.

Cadence de prise de vues - nf -
Intervalle de temps qui sépare deux prises de vue consécutives.

Cadence de récurrence des impulsions - nf -
FRÉQUENCE avec laquelle des IMPULSIONS successives sont émises, généralement exprimées en impulsions par SECONDE. On dit aussi fréquence de répétition des impulsions.

Cadence des tops - nf -
Lors d'un LEVÉ HYDROGRAPHIQUE, intervalle de temps qui sépare deux tops successifs, c'est à dire deux instants où la position du mobile est déterminée.

Cadran - nm -
Surface portant une GRADUATION devant laquelle se déplace un index ou une aiguille qui indique la valeur d'une grandeur. Exemple : cadran d'une MONTRE, d'une HORLOGE, d'un MANOMÈTRE.

Cadran solaire - nm -
Instrument qui indique l'HEURE d'après la position qu'occupe sur une surface portant des GRADUATIONS, exposée au SOLEIL, l'ombre portée d'un STYLE ou d'un GNOMON implanté dans cette surface.

Cadre - nm -
Trait, ensemble de traits, ou motifs, entourant la surface représentée sur une CARTE.

Cadre intérieur - nm -
Sur une CARTE, ligne continue, généralement bordée extérieurement par une GRADUATION, qui limite la partie normalement utilisée de la surface cartographiée. Le cadre intérieur fait partie du CADRE. On dit aussi orle.

C.A.G. - nm -
Voir CONTRÔLE AUTOMATIQUE DE GAIN.

Cahier de sonde - nm -
Cahier dans lequel sont consignées toutes les DONNÉES relevées au cours d'un SONDAGE et qui est destiné à constituer un document d'archives.

Caillou - nm -
a) Petite pierre de dimensions usuellement comprises entre 4 et 64 mm. Voir aussi GALET.
b) Dans le langage maritime familier synonyme de ROCHE c).

Cairn - nm -
Empilement de PIERRES en forme de cône ou de pyramide érigé pour servir d'AMER ou de REPÈRE.

Calcaire - adj -
À base de carbonate de calcium, ou qui en contient.

Calcaire - nm -
Voir ROCHE CALCAIRE.

Calcul de point par la latitude moyenne - nm -
Méthode de calcul permettant de passer du CHEMIN EST-OUEST (exprimé en milles) à la DIFFERENCE DE LONGITUDE (exprimée en minutes de longitude) des points d'arrivée et de départ en utilisant comme facteur le cosinus de la LATITUDE MOYENNE.

Calculateur - nm - Calculatrice - nf -
a) Appareil électronique, ou autrefois mécanique, permettant d'effectuer des calculs.
b) Personne dont la tâche habituelle est de calculer.

Calculateur analogique - nm - Calculatrice analogique - nf -
Appareil (souvent électrique) permettant de réaliser des phénomènes dont l'évolution est analogue à d'autres phénomènes que l'on désire étudier. Le calculateur simule ainsi les variations de ces derniers et obtient les résultats recherchés sous forme de quantités physiques.

Calculateur numérique - nm - Calculatrice numérique - nf -
Appareil qui, contrairement aux CALCULATEURS ANALOGIQUES, permet d'effectuer des opérations ou des calculs mathématiques portant sur des nombres. On dit aussi , selon la dimension, ORDINATEUR ou CALCULETTE.

Calculette - nf -
CALCULATRICE NUMÉRIQUE de petite dimension, pouvant fonctionner tenue à la main.

Cale - nf -
a) Ouvrage en plan incliné pouvant servir soit à l'accostage de petits bÂtiments à des niveaux variables de l'eau, soit à l'atterrissage d'un bac ou d'un ferry-boat, soit au halage au sec d'un navire au moyen d'un ber interposé.
b) Construction en dur, accostable et servant à l'embarquement ainsi qu'au débarquement. On dit aussi DÉBARCADÈRE. Voir aussi QUAI.

Cale de halage - nf -
Voir SLIP.

Cale de construction - nf -
Plan incliné d'un chantier naval, muni de tins, sur lequel on construit les navires, et qui permet de les lancer.

Cale sèche - nf -
BASSIN artificiel, qui peut être isolé de la mer à l'aide d'une porte mobile ou d'un BATEAU-PORTE, dans lequel on peut introduire un navire et en mettre la carène à sec par pompage de l'eau. On dit aussi bassin de radoub.

Calendrier - nm -
a) Échelle de temps permettant le repérage et le décompte des JOURS pour les besoins de la vie civile et religieuse, et pour ceux de la chronologie. Cette échelle est divisée en ANNÉES et en MOIS : ces intervalles, dont la durée est voisine respectivement de l'ANNÉE TROPIQUE et de la LUNAISON, prennent différentes valeurs au sein d'un même calendrier, et diffèrent d'un calendrier à l'autre.
b) Déroulement dans le temps d'une opération assez longue (telle que RECONNAISSANCE, LEVÉ, missions diverses, etc.) faisant ou non l'objet d'un document rédigé.

Calibration - nf -
Voir ÉTALONNAGE.

Calibrer - vt -
Mettre un objet aux dimensions voulues, ou vérifier que les dimensions voulues ou réglementaires ont été respectées, ou classer cet objet dans une ÉCHELLE d) quantifiée.

Calme - adj -
État de la mer lorsqu'il n'y a pas de VAGUES, ou VENT dont la VITESSE est nulle ou inférieure à 2 NOEUDS (force 0 de l'ÉCHELLE BEAUFORT).

Calmes équatoriaux - nmpl -
VENTS faibles ou nuls que l'on rencontre dans la ZONE DES CALMES ÉQUATORIAUX, ou pot au noir, ou ZONE DE CONVERGENCE INTERTROPICALE.

Calorie - nf -
Unité de quantité de chaleur définie initialement comme la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d'un GRAMME d'eau d'un DEGRÉ C. La calorie dite à 15°C est la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d'un GRAMME d'eau de 14,5°C à 15,5°C; elle vaut 4,1855 JOULES.

Calotte glaciaire locale - nf -
Voir INLANDSIS.

Calque de report - nm -
Feuille de papier-calque servant à reporter sur les MINUTES des DONNÉES élaborées sur d'autres documents de rédaction.

Calque de situation surface - nm -
Feuille de matière transparente, rigide, dont on se sert pour porter, en COORDONNÉES POLAIRES, les POSITIONS successives d'autres NAVIRES ou avions, pour déterminer les ROUTES qu'ils suivent et résoudre ainsi les problèmes de MOUVEMENTS RELATIFS. On dit aussi plateau de chasse.

Calque (de superposition) - nm -
Document sur support transparent destiné à être superposé à un autre document. Intéresse la RÉDACTION des LEVÉS et la CARTOGRAPHIE. On dit aussi transparent.

Cambrure - nf -
Rapport du creux à la longueur d'onde d'une houle ou d'une vague.

Camembert - nm -
Graphique dans lequel les valeurs relatives d'une grandeur sont représentées par des secteurs circulaires dont les ouvertures sont proportionnelles à ces valeurs.

Caméra - nf -
a) Voir APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE.
b) Dans la langue commune, appareil de prise de vue cinématographique.

Campagne océanographique - nf -
Sortie de longue durée d'un ou de plusieurs navires océanographiques en vue d'un levé. Voir aussi LEVÉ OCÉANOGRAPHIQUE.

Canal - nm -
a) COURS D'EAU artificiel.
b) BRAS DE MER plus ou moins resserré entre deux RIVAGES.
c) Fossé artificiel destiné à contenir ou diriger un ÉCOULEMENT d'eau.
d) Passage généralement assez étroit permettant la communication entre des étendues d'eau d'un marécage ou d'un terrain inondable à marée haute. Voir aussi BAYOU.

Canal d'amenée - nm -
CANAL a) servant à diriger un écoulement d'eau vers l'endroit où cette eau sera utilisée pour la production d'énergie, les transports ou l'irrigation.

Canal de fréquence - nm -
Portion continue du SPECTRE des FRÉQUENCES allouée aux émissions d'un service radioélectrique.

Candela - nf -
Unité d'INTENSITÉ LUMINEUSE du SYSTÈME INTERNATIONAL, son symbole est cd.

Canevas - nm -
a) Ensemble des points dont la POSITION ou l'ALTITUDE, ou les deux, ont été déterminées et qui servent de repères pour situer et relier entre eux les détails figurant sur une CARTE. Les points du canevas sont généralement classés en quatre ordres (les points du premier ordre étant les plus précis), d'après le degré de PRÉCISION des méthodes et des instruments qui ont servi à les déterminer, et le degré d'EXACTITUDE qui en résulte pour les POSITIONS et les ALTITUDES. Voir aussi CANEVAS GÉODÉSIQUE, CANEVAS PLANIMÉTRIQUE, CANEVAS ALTIMÉTRIQUE.
b) Ensemble de deux ou plusieurs familles de lignes s'entrecoupant, telles que des LIGNES DE POSITION HYPERBOLIQUES, ou des arcs de cercle, tracés sur une CARTE, une PROJECTION DE CONSTRUCTION, une PROJECTION D'EMBARCATION.
c) CARTE sur laquelle figure seulement un CARROYAGE. Voir aussi CANEVAS DE MERCATOR.

Canevas altimétrique - nm -
CANEVAS de points dont les ALTITUDES ont été déterminées par rapport à un même NIVEAU DE RÉFÉRENCE.

Canevas de complètement - nm -
Ensemble de points dont la POSITION a été déterminée par des opérations secondaires de LEVÉ en vue de la mise en place des PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES, en complément du CANEVAS GÉODÉSIQUE. Ces points doivent être identifiés avec certitude sur la PHOTOGRAPHIE.

Canevas de Mercator - nm -
CANEVAS comportant un cadre et des méridiens et parallèles en projection de Mercator, dont seules les latitudes sont graduées de sorte qu'on peut l'utiliser pour n'importe quelles valeurs de la longitude. On s'en sert pour porter la ROUTE suivie par un navire. L'équivalent plotting sheet comporte en outre une ROSE DE COMPAS imprimée sur la feuille.

Canevas de points astronomiques - nm -
Ensemble de points dont les POSITIONS ont été déterminées par des OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES.

Canevas de stéréopréparation - nm -
Voir CANEVAS PHOTOGRAMMÉTRIQUE.

Canevas géodésique - nm -
a) CANEVAS déterminé par des méthodes géodésiques. Voir aussi ÉLÉMENTS DE BASE DU CANEVAS GÉODÉSIQUE et LEVÉ GÉODÉSIQUE.
b) Synonyme de RÉSEAU GÉODÉSIQUE.

Canevas géographique - nm -
Ensemble de lignes, représentant les PARALLÈLES et les MÉRIDIENS, portées par une CARTE ou par une MINUTE DE RÉDACTION. On dit aussi CARROYAGE géographique.

Canevas photogrammétrique - nm -
a) CANEVAS établi en vue de travaux photogrammétriques par des mesures au sol. On dit aussi canevas de stéréopréparation.
b) CANEVAS établi en vue de travaux photogrammétriques par des mesures sur clichés aériens. On dit aussi aérocanevas.

Canevas planimétrique - nm -
CANEVAS de points dont les POSITIONS ont été déterminées dans le plan horizontal. Les POSITIONS peuvent être rapportées à l'un des systèmes classiques de COORDONNÉES.

Canon de brume - nm -
Canon utilisé comme SIGNAL DE BRUME.

Canon Piggot - nm -
Dispositif de carottage permettant de prélever des ÉCHANTILLONS DE FOND à de grandes profondeurs. Au moment où l'extrémité coupante d'un tube de métal dont est muni l'instrument frappe le FOND, le choc provoque la déflagration d'une charge explosive qui fait pénétrer le tube dans le FOND.

Canot - nm -
Voir CHALOUPE.

Cantonnement de pêche - nm -
Zone maritime constituée, par disposition réglementaire, en réserve biologique pour toutes ou certaines espèces, et dans laquelle toutes les formes de pêche ou certaines d'entre elles sont interdites, à titre permanent ou à titre temporaire.

Canyon, cañon - nm -
Vallée étroite et profonde ayant des parois abruptes et dont le fond présente généralement une pente continue.

Canyon sous-marin - nm -
DÉPRESSION relativement étroite, profonde, à flancs escarpés et dont le TALWEG s'abaisse régulièrement. Voir aussi VALLÉE SOUS-MARINE.

Cap - nm -
a) Direction dans laquelle est orienté l'axe longitudinal d'un navire ou d'un avion, généralement comptée en DEGRÉS à partir du NORD (VRAI, MAGNÉTIQUE ou COMPAS). Voir ROUTE.
b) Pointe de TERRE s'avançant dans une étendue d'eau.

Cap orthodromique d'arrivée - nm -
Voir ROUTE ORTHODROMIQUE.

Cap orthodromique de départ - nm -
Voir ROUTE ORTHODROMIQUE.

Capacité - nf -
Voir CONDENSATEUR.

Capitaine du port - nm -
Autorité locale qui a notamment la responsabilité d'assigner les postes d'amarrage ou de mouillage des navires et de percevoir les droits portuaires et les taxes d'amarrage.

Capitale - nf -
CARACTÈRE a) correspondant à une lettre majuscule. S'oppose à BAS DE CASSE.

Capsule anéroïde - nf -
Capsule métallique à parois minces, où l'on a fait un vide partiel déterminé, qui est munie d'un dispositif pour éviter l'écrasement par la PRESSION ATMOSPHÉRIQUE et qui se déforme sous l'effet des variations de cette pression. On l'appelle aussi capsule de Vidie.

Capsule de Vidie - nf -
Voir CAPSULE ANÉROÏDE.

Capteur - nm -
Élément d'un dispositif de mesure constitué par un détecteur placé au sein même du phénomène étudié. On dit aussi parfois jauge. Voir CAPTEUR DE PROFONDEUR.

Capteur de pression - nm -
CAPTEUR de mesure de la pression ambiante. Voir en particulier MARÉGRAPHE À PRESSION, MARÉGRAPHE PLONGEUR.

Capteur de profondeur - nm -
CAPTEUR immergé destiné à mesurer la profondeur.

Caractère - nm -
a) Symbole graphique tel que les lettres de l'alphabet, les chiffres, les signes de ponctuation, etc., utilisé pour le travail d'impression. On dit aussi caractère d'imprimerie.
b) En imprimerie (TYPOGRAPHIE), petit bloc de métal de forme parallélépipédique portant en relief à l'une de ses extrémités une lettre, un chiffre ou un signe, qui, encré, sert à imprimer sur du papier ou tout autre support. On dit aussi caractère typographique.
c) En informatique, élément d'un CODE utilisé pour représenter l'information.

Caractère d'imprimerie - nm -
Voir CARACTÈRE a).

Caractère d'un feu - nm -
Combinaison distinctive des divers aspects d'un feu permettant son identification : rythme (FIXE, à ÉCLATS ou à OCCULTATIONS, etc.), PÉRIODE, couleur.

Caractère typographique - nm -
Voir CARACTÈRE b).

Caractéristiques d'un feu - nfpl -
Toutes les particularités d'un FEU, telles que CARACTÈRE, PORTÉE, HAUTEUR au-dessus du NIVEAU DE LA MER.

Caractéristiques océanographiques - nfpl -
Quantités physiques caractérisant les eaux de la mer. Ces caractéristiques comprennent la température et la salinité, la CONDUCTIVITÉ ÉLECTRIQUE, la densité, la pression hydrostatique, la transparence, l'amplitude et le caractère des oscillations de marée et autres, la vitesse et la direction des courantS, les caractéristiques des vagues et de la glace, etc.

Cardan - nm -
Voir SUSPENSION À LA CARDAN.

Carottage par gravité - nm -
Méthode de prélèvement de carottes qui utilise seulement la gravité pour pénétrer le fond.

Carotte - nf -
En OCÉANOGRAPHIE, échantillon de SÉDIMENTS, en forme de cylindre, prélevé verticalement dans le SOL sous-marin, qui permet de déterminer la nature de ces SÉDIMENTS et leur stratification. On dit aussi carotte de sédiments.

Carotte de sédiments - nf -
Voir CAROTTE.

Carottier - nm -
Appareil servant à prélever une CAROTTE comportant un tuyau cylindrique creux qui est enfoncé dans le FOND DE LA MER par un procédé convenable. Il en existe de nombreux types. Voir par exemple : CAROTTIER À TUBE DE POLYVINYLE, CAROTTIER À PISTON, CANON PIGGOT, CAROTTIER À VIDE.

Carottier à piston - nm -
CAROTTIER équipé d'un piston placé à l'intérieur du TUBE DE CAROTTAGE et relié au câble de descente. Quand le CAROTTIER atteint le fond le câble et le piston provoquent une succion qui a pour effet de diminuer la force de frottement entre le sédiment et l'intérieur du tube du CAROTTIER.

Carottier à tube de polyvinyle - nm -
CAROTTIER pour grande PROFONDEUR mis au point par "le Naval Oceanographic Office" des Etats-Unis pour le prélèvement de CAROTTES d'un diamètre de 3,5 POUCES et de longueurs pouvant atteindre 12 PIEDS. Le tube de ce carottier, dépourvu de chemise intérieure, est construit en résine de polyvinyle très résistante.

Carottier à tube lesté - nm -
Dispositif employé pour obtenir des échantillons du FOND quand on fait des SONDAGES AU FIL. Il consiste essentiellement en un tube de fer galvanisé muni d'un lest et portant à sa partie inférieure un clapet destiné à retenir l'ÉCHANTILLON DE FOND. Au moment où le tube frappe le fond, le lest s'en détache automatiquement.

Carottier à vide - nm -
CAROTTIER dans lequel la PRESSION HYDROSTATIQUE est utilisée pour faire pénétrer le tube dans les couches sédimentaires du FOND.

Carreau Marsden - nm -
Voir CARTE DE MARSDEN.

Carroyage - nm -
CANEVAS b) plan constitué par deux familles de lignes droites ou de faible courbure, délimitant des quadrilatères rectilignes ou curvilignes voisins de carrés ou de rectangles. Le réseau des méridiens et parallèles tracés sur un document en est un cas particulier. Le QUADRILLAGE en est un autre cas particulier.

Carroyage de Mercator transverse - nm -
Voir QUADRILLAGE MTU.

Carroyage géographique - nm -
Carroyage constitué par les méridiens et parallèles correspondant à des valeurs rondes régulièrement espacées de la longitude et de la latitude.

Carte - nf -
Représentation plane, à une certaine ÉCHELLE et selon un système de PROJECTION déterminé, de tout ou partie de la surface de la TERRE (ou d'un autre CORPS CÉLESTE) ; ou encore représentation plane de tout ou partie de la SPHÈRE CÉLESTE. Selon le type de carte, certains détails de la région représentée peuvent être soit mis en évidence, soit au contraire omis. Les cartes sont généralement classées et désignées d'après la nature des renseignements qu'elles donnent. Ce terme englobe les cartes spéciales comme celles destinées à la navigation. Voir CARTE MARINE.

Carte à carroyage oblique - nf -
CARTE sur laquelle, contrairement à l'usage courant, la direction Nord-Sud du CARROYAGE en MÉRIDIENS et PARALLÈLES n'est pas sensiblement parallèle à l'un des côtés du CADRE.

Carte aéronautique - nf -
CARTE conçue spécialement pour répondre aux besoins de la NAVIGATION AÉRIENNE. On dit aussi carte de navigation aérienne.

Carte anaglyptique - nf -
CARTE SPÉCIALE, imprimée en deux couleurs complémentaires, de manière que lorsqu'on l'examine à l'aide de lunettes munies de filtres correspondant aux mêmes COULEURS COMPLÉMENTAIRES, on ait l'impression du RELIEF.

Carte bathymétrique - nf -
CARTE topographique du fond océanique ou du fond d'un lac. Carte topographique du lit d'un cours d'eau ou d'une partie de celui-ci. Généralement, les cartes bathymétriques présentent les profondeurs par des courbes de niveau et des teintes hypsométriques.

Carte côtière - nf -
CARTE MARINE destinée à la NAVIGATION près des CÔTES. Dans l'usage français on dit aussi CARTE DE PILOTAGE HAUTURIER.

Carte d'atterrissage - nf -
CARTE MARINE destinée à l'ATTERRISSAGE ou à la navigation entre 20 et 50 milles des côtes.

Carte de base - nf -
a) CARTE sur laquelle ne figurent que certains éléments fondamentaux tels que la planimétrie et parfois l'altimétrie, et qu'on utilise pour y reporter en surcharge des donnéEs spéciales complémentaires. Voir aussi FOND DE CARTE.
b) CARTE contenant l'information cartographique la plus complète et la plus précise et qui sert de base à l'établissement par GÉNÉRALISATION de cartes dérivées.
c) Pour les CARTES MARINES, voir FORME FONDAMENTALE.

Carte de cabotage - nf -
CARTE MARINE destinée principalement à la NAVIGATION entre 10 et 20 milles de la côte. Voir aussi CARTE DE NAVIGATION CÔTIÈRE.

Carte de compilation - nf -
CARTE réalisée par COMPILATION. S'oppose à CARTE ORIGINALE.

Carte de courants - nf -
CARTE sur laquelle sont représentées graphiquement les informations concernant les COURANTS.

Carte de courants de marée - nf -
CARTE indiquant par des flèches et des nombres la direction moyenne et la VITESSE des COURANTS DE MARÉE correspondant à un certain instant du cycle de ces courants. Voir aussi ATLAS DE COURANT.

Carte de lignes cotidales - nf -
CARTE représentant des LIGNES COTIDALES.

Carte de Marsden - nf -
CARTE comportant un CARROYAGE imaginé par Marsden au début du dix-neuvième siècle pour indiquer la distribution des DONNÉES météorologiques sur le GLOBE et plus particulièrement sur la MER. Dans ce système, on utilise une PROJECTION DE MERCATOR couvrant toute la partie du GLOBE comprise entre les LATITUDES 90° Nord et 80° Sud et divisée en carreaux Marsden de 10 degrés de latitude sur 10 degrés de longitude chacun ; ces carreaux sont affectés d'un numéro caractérisant leur position. Chaque carreau peut être subdivisé en quatre quadrants, ou en cent carreaux secondaires, d'un degré de latitude sur un degré de longitude qui sont alors numérotés de 0 à 99 et permettent de définir une position avec l'approximation d'un degré.

Carte de nature du fond - nf -
CARTE représentant la nature et la structure du FOND DE LA MER avec des COURBES DE NIVEAU et des détails du sol sous-marin, y compris les ÉPAVES et les obstructions. Voir aussi CARTE SÉDIMENTOLOGIQUE.

Carte de navigation aérienne - nf -
Voir CARTE AÉRONAUTIQUE.

Carte de navigation côtière - nf -
CARTE MARINE destinée à la NAVIGATION au large des CÔTES. Équivalent pratiquement à CARTE DE CABOTAGE.

Carte de pêche - nf -
CARTE comportant des renseignements additionnels utiles pour l'exploitation des ressources biologiques.

Carte de pilotage côtier - nf -
CARTES des PORTS, MOUILLAGES et PASSAGES resserrés. Voir aussi CARTE DE PORT (ou DE MOUILLAGE).

Carte de pilotage hauturier - nf -
CARTE MARINE destinée à la NAVIGATION locale pour l'approche des PORTS et des PASSAGES délicats. Voir aussi CARTE CÔTIÈRE.

Carte de plaisance - nf -
CARTE spécialement destinée à la navigation de plaisance. Elle peut se distinguer d'une CARTE MARINE normale par sa présentation matérielle et par son contenu.

Carte de port (ou de mouillage) - nf -
CARTE MARINE conçue spécialement pour faciliter aux navigateurs les manoeuvres d'entrée et sortie, d'amarrage ou de mouillage, dans les PORTS, CHENAUX, RADES. Dans l'usage français on dit aussi CARTE DE PILOTAGE CÔTIER.

Carte de préparation de traversée - nf -
a) Document présentant les axes de circulation recommandés, et les indications utiles à la préparation d'une traversée dans une zone délicate.
b) CARTE destinée à préparer des opérations maritimes ou aériennes.

Carte de profondeur de la thermocline - nf -
CARTE SYNOPTIQUE indiquant la PROFONDEUR DE LA THERMOCLINE.

Carte de radiolocalisation - nf -
CARTE dotée de renseignements additionnels permettant de déterminer la position d'un navire à l'aide de systèmes de radiolocalisation. Voir aussi MAPPE et VARIANTE DE RADIOLOCALISATION.

Carte de routes - nf -
Document indiquant les routes à suivre, et généralement les distances, entre des points donnés.

Carte de structure hydrologique - nf -
CARTE SYNOPTIQUE indiquant la distribution des différentes MASSES D'EAU et la profondeur des couches.

Carte de traversée - nf -
CARTE MARINE dont l'échelle est de l'ordre de 1/1 000 000.

Carte des anomalies de la pesanteur - nf -
CARTE représentant les valeurs des ANOMALIES DE LA PESANTEUR.

Carte d'étoiles - nf -
REprésentation plane de la SPHÈRE CÉLESTE ou d'une partie de la SPHÈRE CÉLESTE sur laquelle sont indiquées les POSITIONS des ÉTOILES et parfois d'autres éléments de cette SPHÈRE. On dit aussi carte du ciel.

Carte d'isobathes - nf -
CARTE réalisée pour la navigation à la sonde des navires de surface et des sous-marins. La configuration du fond est représentée principalement par des courbes de niveau et par quelques sondes sélectionnées.

Carte du ciel - nf -
Voir CARTE D'ÉTOILES.

Carte du géoïde - nf -
CARTE faisant apparaître les ONDULATIONS DU GÉOÏDE par rapport à un ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Carte du magnétisme terrestre - nf -
CARTE donnant, pour une ÉPOQUE déterminée, la valeur d'éléments du champ magnétique terrestre tels que la DÉCLINAISON, l'INCLINAISON, la COMPOSANTE HORIZONTALE, la COMPOSANTE VERTICALE et le CHAMP TOTAL. On dit aussi carte géomagnétique.

Carte du temps - nf -
Voir CARTE MÉTÉOROLOGIQUE.

Carte d'un hémisphère - nf -
CARTE représentant une moitié de la surface de la TERRE, limitée par l'ÉQUATEUR ou par un MÉRIDIEN et son ANTIMÉRIDIEN.

Carte électronique de navigation - nf -
BASE DE DONNÉES numérique destinée à être utilisée dans le cadre de l'ECDIS (voir ce mot). Elle est désignée par le sigle ENC, (de l'expression anglaise "electronic navigational chart"). Standardisée pour ce qui est de son contenu, de sa structure et de son format, la carte électronique de navigation peut contenir, en plus des données cartographiques, des informations nautiques additionnelles utiles pour la sécurité de la navigation.
b) Plus généralement, toute BASE DE DONNÉES cartographiques numériques détenue à bord d'un navire et destinée à être visualisée dans un système quelconque. Elle contient des informations telles que : trait de côte, obstructions, balisage, etc.

Carte en courbes (de niveau) - nf -
CARTE TOPOGRAPHIQUE dans laquelle le RELIEF est représenté au moyen de COURBES DE NIVEAU. Dans le cas des fonds marins on parle de CARTE BATHYMÉTRIQUE ou de CARTE D'ISOBATHES.

Carte en relief - nf -
Représentation tridimensionnelle à des Échelles planimétrique et altimétrique déterminées, d'une partie de la surface de la TERRE (ou d'un autre CORPS CÉLESTE). Une carte terrestre en relief est parfois appelée maquette topographique.

Carte géomagnétique - nf -
Voir CARTE DU MAGNÉTISME TERRESTRE.

Carte géophysique - nf -
CARTE représentant des paramètres de nature géophysique.

Carte gnomonique - nf -
CARTE en PROJECTION GNOMONIQUE.

Carte hydrographique - nf -
Voir CARTE MARINE.

Carte index - nf -
CARTE donnant les coupures des CARTES MARINES d'une région et les limites des zones décrites dans divers volumes d'INSTRUCTIONS NAUTIQUES ou dans les LIVRES DES FEUX relatifs à cette région, ainsi que les repères d'identification de ces documents.

Carte internationale - nf -
Carte marine produite avec des limites et une échelle conformes au schéma international agréé pour de telles cartes ; elle porte un numéro international et est strictement conforme aux spécifications cartographiques de l'OHI.

Carte internationale du monde (CIM) - nf -
Carte du monde à l'ÉCHELLE de 1/1 000 000, dont le projet a été établi sous les auspices de l'Union Géographique Internationale, et dont la réalisation a été partagée par un grand nombre de nations dans le monde.

Carte marine - nf -
CARTE conçue spécialement pour répondre aux besoins de la NAVIGATION MARITIME, indiquant les PROFONDEURS, la NATURE DES FONDS, la topographie côtière et les ALTITUDES des points remarquables, les dangers et les AIDES À LA NAVIGATION. On dit aussi carte hydrographique.

Carte marine électronique - nf -
Système interactif d'information intégrée de navigation grâce auquel l'utilisateur peut visualiser les renseignements concernant sa position et l'hydrographie locale, nécessaires pour effectuer une navigation sûre. Ce système contient les bases de données hydrographiques et cartographiques nécessaires. On distingue les systèmes de type ECDIS (voir ce mot) pouvant réglementairement remplacer la carte marine sur papier et les systèmes de type ECS (voir ce mot) qui constituent une simple aide pour la navigation.

Carte Mercator - nf -
CARTE en PROJECTION DE MERCATOR, projection utilisée habituellement pour les CARTES MARINES. La LOXODROMIE est représentée par une ligne droite sur cette carte.

Carte météorologique - nf -
CARTE SYNOPTIQUE sur laquelle la situation météorologique, en surface ou en altitude, analysée ou prévue, pour un moment donné, est décrite au moyen de chiffres, de symboles et d'isolignes.

Carte nouvelle - nf -
Voir PUBLICATION.

Carte numérique - nf -
Fichier numérique contenant toute l'information nécessaire au dessin ou à l'affichage automatique d'une CARTE. Voir aussi CARTE ÉLECTRONIQUE DE NAVIGATION.

Carte océanique - nf -
CARTE MARINE pour les grandes traversées océaniques.

Carte originale - nf -
CARTE établie d'après des LEVÉS originaux.

Carte orographique - nf -
CARTE qui met en évidence le RELIEF et les différences d'ALTITUDE entre certains points. Voir aussi CARTE EN RELIEF.

Carte planimétrique - nf -
CARTE qui ne comporte pas de représentation du RELIEF et où ne sont figurés que les détails intéressant la PLANIMÉTRIE.

Carte polaire - nf -
a) CARTE des régions polaires.
b) CARTE en PROJECTION polaire.

Carte provisoire - nf -
a) CARTE spéciale, généralement conçue pour un besoin urgent. Cette carte est une compilation de matériaux de source sûre, mais prévue pour une reproduction directe et rapide. Toutes les informations cartographiées sont rassemblées sur la plaque d'impression du noir et on ne prévoit aucune autre couleur.
b) Document provisoire de navigation établi lors d'un levé.

Carte radar - nf -
CARTE spécialement conçue pour la NAVIGATION à l'aide du RADAR, ou carte pouvant servir à cet usage.

Carte sédimentologique - nf -
CARTE donnant des informations sur les sédiments du fond marin et leurs caractéristiques. Voir aussi CARTE DE NATURE DU FOND.

Carte spéciale - nf -
Carte développée pour une utilisation spécifique.

Carte synoptique - nf -
Carte représentant la répartition spatiale, à un même instant, de une ou plusieurs DONNÉES géographiques variables dans le temps, dans une zone déterminée.

Carte thématique - nf -
CARTE privilégiant certains aspects particuliers de la réalité géographique en vue d'un usage spécifique. Exclut par convention la CARTE TOPOGRAPHIQUE.

Carte topographique - nf -
CARTE donnant une représentation des positions, dans le plan horizontal et en altitude, des détails visibles à la surface terrestre. Une carte topographique diffère d'une CARTE PLANIMÉTRIQUE par l'addition d'une représentation du RELIEF se prêtant à des mesures. Les MONTAGNES, les VALLÉES et les PLAINES y sont figurées à l'aide de COURBES DE NIVEAU ou autres SIGNES CONVENTIONNELS appropriés.

Cartogramme - nm -
Schéma cartographique faisant apparaître au moyen de symboles, lignes, points ou surfaces ombrées, etc. les résultats de statistiques géographiques.

Cartographe - nm -
Spécialiste qui dresse ou dessine des CARTES géographiques, marines ou autres.

Cartographie - nf -
Ensemble des études et des opérations scientifiques, artistiques et techniques, intervenant à partir des résultats d'observations directes ou de l'exploitation d'une documentation, en vue de l'élaboration et de l'établissement de CARTES.

Cartographie assistée par ordinateur - nf -

Souvent abrégé en CAO
Système utilisé pour exécuter des opérations cartographiques spécifiques, au moyen d'ordinateur et de logiciels destinés à aider les cartographes à prendre leurs décisions et/ou exécuter leurs tâches. Etant donné la nature graphique de la cartographie, un tel système comprend ou utilise des périphériques graphiques.

Cartographie automatique - nf -
Réalisation des fonctions cartographiques de manière totalement automatique.

Cartographier - vt -
Voir DRESSER UNE CARTE.

Carton - nm -
CARTE complémentaire d'une CARTE principale, figurant sur la même feuille et souvent établie à une Échelle différente. Il peut contenir une carte de même nature que la carte principale, ou un schéma fournissant des informations complémentaires, carton de situation, CARTON DE DONNÉES, distribution des LIGNES DE POSITION d'un SYSTÈME DE RADIOLOCALISATION, etc.

Carton de données - nm -
CARTON à petite ÉCHELLE placé sur une CARTE pour indiquer l'origine des données utilisées. Parfois appelé diagramme des sources.

Carton de situation - nm -
CARTON placé sur une CARTE pour indiquer, à très petite Échelle, les limites de cette carte sur une représentation de la géographie régionale.

Cartouche - nm -
a) Cadre de dimensions réduites, fréquemment orné, entourant le titre et éventuellement d'autres indications, se trouvant surtout sur les CARTES anciennes.
b) En CARTOGRAPHIE marine, synonyme de CARTON. Cet usage n'est pas recommandé.
c) Sur une PROJECTION DE CONSTRUCTION ou une MINUTE de RÉDACTION, portion de surface encadrée, utilisée pour représenter une zone située en dehors des limites de cette projection ou pour représenter à plus grande ÉCHELLE une partie de la zone couverte par cette projection.

Cavalement - nm -
Mouvement alternatif longitudinal d'un navire, provoqué par l'action de la mer, par rapport au déplacement supposé uniforme. On dit aussi mouvement de tamis.

Cavitation - nf -
Formation turbulente, généralement provoquée par des causes mécaniques, de bulles se développant ou disparaissant au sein d'un liquide. La cavitation se produit lorsque la pression en un point du liquide en mouvement devient inférieure à la tension de vapeur du liquide.

Caye - nf -
ÎLE de SABLE et de CORAIL, basse et plate, affleurant ou asséchant à BASSE MER. Terme employé à l'origine pour désigner les îlots coralliens de la Mer des Antilles.

Ceinture (de glace) - nf -
En terminologie des GLACES, longue bande de BANQUISE dont la largeur peut aller de 1 à plus de 100 km.

Célérimètre - nm -
Instrument de mesure de la VITESSE DU SON dans la mer ou dans d'autres étendues d'eau.

Célérité - nf -
VITESSE avec laquelle une ONDE se propage dans un milieu ou sur une interface. On dit aussi vitesse de propagation.

Célérité du son - nf -
Voir VITESSE DU SON.

Cellule solaire - nf -
Cellule utilisant la lumière solaire ou toute autre énergie lumineuse pour la convertir en énergie électrique. Plusieurs cellules peuvent former un panneau solaire.

Cendres volcaniques - nfpl -
Matériaux non consolidés composés de particules solides provenant d'éruptions volcaniques et dont le diamètre est généralement inférieur à 4 millimètres. Les dimensions granulométriques des cendres dites grossières varient de 0,25 à 4 mm ; celles des cendres dites fines sont inférieures à 0,25 mm. Les cendres volcaniques entrent dans la composition de certains SÉDIMENTS MARINS.

Centrage - nm -
Mise en place d'un instrument à AXE VERTICAL de manière que cet AXE coïncide avec la VERTICALE d'un REPÈRE géodésique.

Centre de carène - nm -
Voir CENTRE DE POUSSÉE.

Centre de giration - nm -
Pour un navire en giration stabilisée, point situé sur l'axe du navire dont la vitesse par rapport à l'eau est parallèle à cet axe, donc dont la trajectoire est tangente à cet axe. Il est situé entre l'étrave et le CENTRE DE GRAVITÉ du navire.

Centre de gravité - nm -
Point d'application de la résultante des actions de la PESANTEUR sur toutes les particules qui composent un corps.

Centre de perspective - nm -
a) Étant donné un objet à deux ou trois dimensions, ou une IMAGE à deux dimensions, point de l'espace lié à cet objet ou à cette image d'où sont issues des droites passant par chaque point de l'objet ou image et constituant le faisceau perspectif (ou la gerbe perspective) correspondant. En pratique, ce centre représente la position de l'oeil d'un observateur et ces droites les directions dans lesquelles sont vus les différents points par cet observateur.
b) En PHOTOGRAMMÉTRIE, les centres de perspective interne et externe correspondant à une PHOTOGRAPHIE sont respectivement le point nodal image et le point nodal objet de la chambre de prise de vue. Avec un OBJECTIF parfait, les RAYONS reliant le point nodal image aux points de l'image formeraient entre eux les mêmes angles que les rayons reliant le point nodal objet aux points correspondants de l'espace objet. Avec un objectif présentant une certaine DISTORSION, cette condition n'est remplie que pour une zone limitée de la photographie. Dans un objectif parfaitement réglé, les points nodaux objet et image correspondent respectivement aux POINTS NODAUX avant et arrière de cet objectif.

Centre de perspective externe - nm -
Voir CENTRE DE PERSPECTIVE.

Centre de perspective interne - nm -
Voir CENTRE DE PERSPECTIVE.

Centre de plaque - nm -
Voir CENTRE DU CLICHÉ.

Centre de poussée - nm -
CENTRE DE GRAVITÉ du liquide déplacé par un corps flottant. Appelé centre de carène quand il s'agit d'un navire.

Centre de remplacement - nm -
Point que l'on utilise comme CENTRE DES RADIALES de préférence au POINT PRINCIPAL en raison de la facilité avec laquelle on peut l'identifier sur des PHOTOGRAPHIES présentant entre elles un recouvrement.

Centre des radiales - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, point choisi sur la PHOTOGRAPHIE comme origine des RADIALES passant par les différents POINTS IMAGES et à partir duquel on mesure les distances. Le centre des radiales est soit le POINT PRINCIPAL, soit le NADIR DE LA PHOTOGRAPHIE, soit l'ISOCENTRE ou un CENTRE DE REMPLACEMENT.

Centre du cliché - nm -
Sur une PHOTOGRAPHIE issue d'une CHAMBRE MÉTRIQUE, point défini par l'intersection des deux lignes joignant les REPÈRES opposés du fond de chambre. Dans un APPAREIL DE PRISE DE VUES parfaitement réglé, le centre du cliché et le POINT PRINCIPAL coïncident. On dit aussi centre de plaque.

Centre optique - nm -
Point de l'AXE OPTIQUE d'une LENTILLE tel qu'à tout RAYON LUMINEUX, intérieur à la LENTILLE, passant par ce point, correspondent un rayon incident et un rayon émergent parallèles l'un à l'autre.

Cercle de déclinaison - nm -
Voir CERCLE HORAIRE.

Cercle de hauteur - nm -
a) À la surface de la TERRE, PETIT CERCLE lieu géométrique des points pour lesquels un ASTRE observé (SOLEIL, ÉTOILE, PLANÈTE) a la même HAUTEUR et donc la même DISTANCE ZÉNITHALE.
b) Sur la SPHÈRE CÉLESTE, voir ALMICANTARAT.

Cercle de latitude - nm -
GRAND CERCLE de la SPHÈRE CÉLESTE passant par les PÔLES de l'ÉCLIPTIQUE et perpendiculaire, donc, au plan de l'ÉCLIPTIQUE.

Cercle de position - nm -
PETIT CERCLE à la surface de la TERRE sur lequel se situe la position d'un observateur d'après le résultat d'une mesure. Cette expression est utilisée très souvent pour indiquer le CERCLE DE HAUTEUR.

Cercle de visibilité - nm -
Cercle à l'intérieur duquel une AIDE À LA NAVIGATION est visible. Voir PORTÉE VISUELLE.

Cercle d'incertitude - nm -
Cercle dont le centre correspond à une POSITION déterminée par un moyen quelconque et dont le rayon est égal à l'incertitude sur cette POSITION. Selon le cas le rayon est pris égal à l'erreur maximale estimée, ou à l'ERREUR PROBABLE, ou à un multiple de l'ÉCART-TYPE.

Cercle fondamental - nm -
GRAND CERCLE terrestre situé dans un plan origine. Voir aussi GRAND CERCLE DE RÉFÉRENCE.

Cercle horaire - nm -
Demi GRAND CERCLE de la SPHÈRE CÉLESTE joignant les PÔLES CÉLESTES. On dit aussi colure, ou quelquefois cercle de déclinaison (déconseillé)

Cercle horizontal - nm -
Dans un instrument de mesure angulaire, cercle gradué servant à la mesure des angles horizontaux. On dit aussi LIMBE horizontal.

Cercle hydrographique - nm -
Instrument À double réflexion conçu principalement pour la mesure des angles horizontaux dans les opérations de LEVÉ HYDROGRAPHIQUE. Certains modèles permettent la mesure des angles jusqu'à 180°. Voir aussi SEXTANT HYDROGRAPHIQUE.

Cercle parasélénique - nm -
PHOTOMÉTÉORE de la famille des HALOS analogue au CERCLE PARHÉLIQUE, l'astre éclairant étant la LUNE.

Cercle parhélique - nm -
PHOTOMÉTEORE de la famille des HALOS, consistant en un cercle blanc, horizontal, situé à la même hauteur angulaire que le SOLEIL.

Cercle polaire - nm -
Chacun des PARALLÈLES GÉOGRAPHIQUES limitant les calottes polaires dans lesquelles il peut arriver que le soleil reste 24 h sans se lever ou se coucher. Le CERCLE POLAIRE ARCTIQUE entoure le PÔLE NORD et le CERCLE POLAIRE ANTARCTIQUE le PÔLE SUD.

Cercle polaire antarctique - nm -
CERCLE POLAIRE dont la LATITUDE Sud est égale au complément de la DÉCLINAISON du SOLSTICE D'HIVER (latitude de 66° 33' S environ).

Cercle polaire arctique - nm -
CERCLE POLAIRE dont la LATITUDE Nord est égale au complément de la DÉCLINAISON du SOLSTICE D'ÉTÉ (latitude de 66° 33' N environ).

Cercle vertical - nm -
a) GRAND CERCLE de la SPHÈRE CÉLESTE passant par le ZÉNITH et le NADIR. Les cercles verticaux sont perpendiculaires à l'HORIZON.
b) Dans un instrument de mesure angulaire, cercle gradué servant à la mesure des angles verticaux.

On dit aussi LIMBE vertical.

Chaînage - nm -
Opération qui consiste à mesurer une distance sur le TERRAIN à l'aide d'un RUBAN D'ACIER ou de tout instrument similaire.

Chaîne - nf -
a) En radiodiffusion, RÉSEAU d'émetteurs diffusant le même programme.
b) En RADIONAVIGATION, système de stations émettrices (Decca, Loran, etc.) situées dans une même région géographique et utilisées conjointement pour la détermination de la POSITION en mer.
c) En informatique, séquence de CARACTÈRES constituant une DONNÉE élémentaire comprise par la plupart des LOGICIELS.

Chaîne de montagnes - nf -
Suite de MONTAGNES formant une ligne continue, ou ensemble de telles suites.

Chaîne de monts sous-marins - nf -
Série de MONTS SOUS-MARINS en ligne droite ou courbée, non jointifs, séparés par un FOND relativement plat.

Chaîne de radars - nf -
Ensemble de radars dont les observations sont centralisées, généralement en vue du contrôle du trafic maritime.

Chaîne (de triangles) - nf -
Voir CHAÎNE DE TRIANGULATION.

Chaîne de triangulation - nf -
Dans une TRIANGULATION, succession de triangles couvrant une bande de terrain de largeur limitée et se développant dans une certaine direction générale.

Chaînette - nf -
Courbe que forme un CÂBLE, une CHAÎNE, ou un RUBAN D'ACIER, suspendu par ses extrémités.

Chaînon de monts sous-marins - nm -
Série de MONTS SOUS-MARINS alignés et soudés par leur base. Voir aussi ALIGNEMENT DE MONTS SOUS-MARINS.

Chaloupe - nf -
Embarcation appartenant à un navire de guerre. On dit aussi canot.

Chambre de prise de vues aériennes - nf -
Voir APPAREIL DE PRISE DE VUES AÉRIENNES.

Chambre balistique - nf -
Appareil de prise de vues de précision utilisant généralement des plaques de verre, qu'on emploie la nuit pour photographier des objets tels que des FUSÉES ou des SATELLITES sur un fond d'ÉTOILES. Un tel appareil peut comporter un dispositif permettant de suivre soit le mouvement des étoiles, soit celui de l'objet mobile.

Chambre de projection - nf -
Dispositif à l'aide duquel les images enregistrées sur des clichés négatifs ou positifs peuvent être projetées sur un écran, sans déformer le faisceau perspectif. En PHOTOGRAMMÉTRIE, ces chambres sont utilisées sur les appareils de restitution à reconstitution optique des faisceaux, ainsi que dans les agrandisseurs et les redresseurs d'images. On dit aussi projecteur.

Chambre de restitution - nf -
Partie d'un STÉRÉORESTITUTEUR analogique qui réalise la reconstitution de la GERBE PERSPECTIVE correspondant à un CLICHÉ.

Chambre métrique - nf -
APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE de précision spécialement conçue pour la prise de PHOTOGRAPHIES destinées à des opérations de LEVÉ. L'appareil comporte des dispositifs permettant de fixer l'ORIENTATION INTERNE des photographies avec la PRÉCISION requise. Cet appareil peut être un APPAREIL DE PRISE DE VUES AÉRIENNES ou un APPAREIL DE PRISE DE VUES TERRESTRES.

Chambre multiple - nf -
APPAREIL DE PRISE DE VUES AÉRIENNES à OBJECTIFS multiples. Les AXES des objectifs sont disposés de manière à couvrir un champ important au moyen de prises de vues simultanées dans chaque chambre élémentaire.

Chambre panoramique - nf -
APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE destiné à la prise de PHOTOGRAPHIES panoramiques terrestres. La chambre tourne autour d'un axe vertical fixe pendant que le film sensible défile en synchronisme avec l'image derrière un diaphragme de champ constitué d'une fente verticale étroite.

Chambre photogrammétrique - nf -
Terme général s'appliquant à tous les APPAREILS DE PRISE DE VUES utilisés dans les diverses branches de la PHOTOGRAMMÉTRIE.

Chambre photographique - nf -
Voir APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE.

Chambre photographique zénithale - nf -
APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE conçu de telle manière que son AXE OPTIQUE puisse être dirigé exactement vers le ZÉNITH. On l'utilise pour la détermination des POSITIONS ASTRONOMIQUES par observations stellaires.

Chambre stéréophotogrammétrique - nf -
APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE faisant partie d'un système de deux APPAREILS DE PRISE DE VUES couplés, montés aux extrémités d'une base rigide courte de telle manière que leurs AXES OPTIQUES soient parallèles. Système utilisé en PHOTOGRAMMÉTRIE TERRESTRE pour obtenir des PHOTOGRAPHIES formant COUPLE STÉRÉOSCOPIQUE.

Champ de glace - nm -
Étendue de BANQUISE de plus de 10 km de largeur, composée de FLOES de toutes dimensions. On dit aussi ice-field.

Champ (d'une carte) - nm -
Étendue géographique représentée sur la CARTE.

Champ électromagnétique - nm -
Ensemble d'un champ magnétique et d'un champ électrique associés dans une région de l'espace. Dès lors qu'il n'est pas constant, l'un de ces champ entraîne nécessairement la présence de l'autre.

Champ géomagnétique - nm -
CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre.

Champ magnétique - nm -
a) Région de l'espace en chaque point de laquelle existe une force magnétique.
b) Force exercée sur l'unité de masse magnétique en un point d'un champ magnétique a). Sa direction est celle vers laquelle est attirée le pôle nord d'un corps aimanté. Voir aussi INTENSITÉ DU CHAMP MAGNÉTIQUE.

Champ pétrolifère - nm -
Zone dans laquelle se trouve du pétrole en quantité exploitable.

Changement annuel - nm -
Évolution de la DÉCLINAISON MAGNÉTIQUE en un an, telle qu'elle est portée sur les CARTES MARINES. On dit aussi variation annuelle. Voir aussi VARIATION MAGNÉTIQUE SÉCULAIRE.

Changement (de couleur de l'eau) - nm -
Voir EAU DÉCOLORÉE.

Chantier naval - nm -
Emplacement où l'on construit ou répare des navires. Un chantier naval militaire est appelé arsenal.

Chapeau - nm -
Dans une détermination de position, figure formée par trois LIGNES DE POSITIONS ou davantage qui ne se coupent pas exactement en un même point.

Chasse - nf -
a) En terminologie des travaux publics, opération qui consiste à provoquer l'élimination de sédiments par l'action d'un COURANT créé artificiellement à cet effet. Ce COURANT lui-même.
b) Largeur d'un CARACTÈRE D'IMPRIMERIE dans le sens horizontal, éventuellement augmentée de l'écart normal avec le caractère suivant. Les caractères d'une même POLICE, dans un CORPS donné, peuvent avoir des chasses égales ou différentes d'un caractère à l'autre.

Chasser sur son (ou ses) ancre(s) - vi -
En parlant d'un navire au MOUILLAGE, se déplacer en entraînant son (ou ses) ancre(s), sous l'effet du vent et/ou du courant.

Chaussée surélevée - nf -
Chemin surélevé construit à travers un TERRAIN bas et marécageux ou entièrement couvert d'eau.

Chemin est-ouest - nm -
Composante est-ouest de la distance parcourue par un navire vers l'ouest. L'opposé est le CHEMIN OUEST-EST.

Chemin nord-sud - nm -
Composante nord-sud de la distance parcourue par un navire. L'opposé est le CHEMIN SUD-NORD.

Chemin optique - nm -
Chemin suivi par un RAYON LUMINEUX à travers un SYSTÈME OPTIQUE.

Chemin ouest-est - nm -
Composante ouest-est de la distance estimée parcourue par un navire vers l'est. L'opposé est le CHEMIN EST-OUEST.

Chemin parcouru - nm -
Distance parcourue par un navire à partir d'un instant ou d'un lieu donné.

Chemin sud-nord - nm -
Composante sud-nord de la distance parcourue par un navire vers le nord. L'opposé est le chemin nord-sud.

Cheminée volcanique - nf -
Canal par lequel la LAVE fondue parvient au CRATÈRE d'un volcan. Ce canal peut se trouver encombré lorsque la lave en se solidifiant forme un bouchon ou un étranglement, ce qui peut provoquer une éruption explosive.

Cheminement - nm -
a) Méthode de LEVÉ dans laquelle on obtient les POSITIONS d'une série de points à la surface de la TERRE en mesurant successivement sur le terrain les longueurs et les DIRECTIONS des segments de droite (PORTÉES) joignant ces points.
b) Voir CHEMINEMENT (DE NIVELLEMENT).

Cheminement à la planchette - nm -
CHEMINEMENT restitué par méthode graphique à l'aide d'une PLANCHETTE TOPOGRAPHIQUE.

Cheminement aérophotogrammétrique - nm -
Procédé d'aérotriangulation dans lequel on utilise un STÉRÉOCOMPARATEUR pour obtenir de proche en proche l'ORIENTATION et la mise en place de PHOTOGRAPHIES aériennes successives d'une même bande se recouvrant et formant des COUPLES STÉRÉOGRAPHIQUES. On peut par ce procédé développer un CANEVAS PLANIMÉTRIQUE et un CANEVAS ALTIMÉTRIQUE de points situés dans cette bande et dont les COORDONNÉES sont obtenues par une méthode graphique ou par le calcul.

Cheminement astronomique - nm -
Ensemble de points d'un itinéraire dont les POSITIONS GÉOGRAPHIQUES successives sont obtenues par des OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES. Les longueurs et les AZIMUTS des PORTÉES sont obtenus par le calcul.

Cheminement au théodolite (ou au tachéomètre) - nm -
CHEMINEMENT dans lequel on mesure les angles à l'aide d'un THÉODOLITE (ou d'un TACHÉOMÈTRE) et les longueurs à l'aide d'un moyen quelconque de mesure de distances. On emploie aussi cheminement tachéométrique.

Cheminement (de nivellement) - nm -
Ensemble de mesures successives de différences d'altitude par NIVELLEMENT direct ou indirect.

Cheminement encadré - nm -
CHEMINEMENT dont les points de départ et d'arrivée ont des positions antérieurement connues. Voir aussi CHEMINEMENT FERMÉ.

Cheminement fermé - nm -
CHEMINEMENT ENCADRÉ particulier qui commence et se termine sur le même POINT DE STATION. Dans l'usage courant est souvent employé pour cheminement encadré.

Cheminement non fermé - nm -
CHEMINEMENT qui commence en un POINT DE STATION de POSITION connue mais qui ne se termine pas sur un tel point. Voir aussi ANTENNE DE CHEMINEMENT.

Chemise (de cartes) - nf -
Groupement de cartes marines couvrant une zone géographique déterminée (par exemple celle d'une traversée).

Chenal - nm -
a) Dans une étendue d'eau, ne présentant par ailleurs que des PROFONDEURS insuffisantes, PASSAGE existant naturellement, ou parfois créé artificiellement par dragage, dans lequel la NAVIGATION est possible. Le chenal est généralement matérialisé par une ligne de BOUÉES, simple ou double, ou par un ALIGNEMENT.
b) Partie la plus profonde du LIT d'un COURS D'EAU, d'une BAIE ou d'un DÉTROIT par laquelle le COURANT principal passe. Voir aussi DÉTROIT.
c) PASSAGE naturel ou artificiel entre des ÎLES ou des HAUTS-FONDS, indiqué par des BALISES et utilisé de façon générale pour le trafic maritime, comme partie principale d'une VOIE NAVIGABLE.
d) Route fixée pour le trafic maritime.
e) Intervalle compris entre deux LIGNES DE POSITION d'un système de RADIOLOCALISATION pour lesquelles les valeurs de l'élément servant à déterminer la position sont des nombres entiers différant d'une unité (LONGUEUR D'ONDE ou MICROSECONDE par exemple). Voir aussi RÉSEAU.
f) PASSAGE navigable à travers la BANQUISE.
g) PASSAGE étroit entre des bancs de sable, ou entre des bancs de sable et la côte, ou creusés sur l'estran dans une zone très plate.

Chenal côtier (dans les glaces) - nm -
CHENAL situé entre la BANQUISE et la CÔTE, ou entre la BANQUISE et une étroite bande de BANQUISE CÔTIÈRE.

Chenal d'accès (fluvio-maritime) - nm -
Partie d'un FLEUVE ou d'un ESTUAIRE sinueux qui conduit directement au PORT.

Chenal de propagation - nm -
Dans l'OCÉAN ou dans l'ATMOSPHÈRE, COUCHE à l'intérieur de laquelle la propagation des ONDES SONORES ou ÉLECTROMAGNÉTIQUES se trouve canalisée par suite de phénomènes de RÉFRACTION et, probablement, de RÉFLEXION. En ce qui concerne l'OCÉAN, on dit CHENAL SONORE.

Chenal sonore - nm -
Dans une masse d'eau, CHENAL DE PROPAGATION formé par une COUCHE dans laquelle la variation de la VITESSE DU SON avec la PROFONDEUR passe par un minimum. Il en résulte que les RAYONS SONORES se propageant dans la partie supérieure de cette couche d'eau s'incurvent vers le bas, ceux qui se propagent dans la partie inférieure s'incurvent vers le haut, de telle manière que les RAYONS sont en définitive canalisés et maintenus dans cette couche. Les SONS se propageant dans un chenal profond peuvent être détectés à des milliers de MILLES de la source sonore.

Chenal sonore de surface - nm -
a) COUCHE d'eau, située immédiatement au-dessous de la surface, dans laquelle les RAYONS SONORES sont d'abord réfractés vers le haut, en raison du fait que la VITESSE DU SON dans la partie inférieure de la couche est plus grande que dans la partie supérieure, puis se réfléchissent ensuite sur la surface. Il en résulte que ces RAYONS SONORES, ainsi réfractés et réfléchis alternativement, se propagent jusqu'à des distances considérables de la source sonore.
b) CHENAL SONORE adjacent à la surface.

Chenal sous-marin - nm -
DÉPRESSION longue, étroite et peu profonde, à pente continue, que l'on trouve sur les CÔNES ou les PLAINES ABYSSALES.

Chevauchement - nm -
Processus par lequel, sous l'effet de la pression, des blocs de GLACE se chevauchent les uns les autres. Ce phénomène est très commun dans les NOUVELLES GLACES et les JEUNES GLACES.

Chevelure - nf -
Partie de la nébulosité d'une COMÈTE environnant son noyau.

Chicot - nm -
Souche, tronc d'arbre ou branche implantés dans le fond d'un fleuve ou d'un lac et qui, n'étant pas visible à la surface, peut constituer un danger pour la navigation.

Chlorinité - nf -
Quantité totale d'ions halogènes (chlore, brome, iode) contenus dans un KILOGRAMME d'EAU DE MER et calculée en supposant les bromures et iodures remplacés par des chlorures. Elle s'exprime en GRAMMES. Voir aussi SALINITÉ.

Chlorophylle - nf -
Pigment vert, contenu dans les feuilles des végétaux. Voir aussi PHOTOSYNTHÈSE.

Chlorosité - nf -
CHLORINITÉ de l'EAU DE MER à la température de 20°C exprimée en GRAMMES par LITRE.

Choix de sondes - nm -
a) Phase de la PRÉPARATION d'une CARTE consistant à choisir, sur les documents de LEVÉ ou sur d'autres cartes, les profondeurs qui figureront sur ce document. On dit aussi sélection des sondes.
b) Document de PRÉPARATION résultant de l'opération précédente, ou ensemble des SONDES de la carte.

Chromatisme - nm -
Voir ABERRATION CHROMATIQUE.

Chromatographie en phase gazeuse - nf -
Méthode d'analyse utilisée notamment pour déterminer les quantités d'oxygène et d'azote que contient l'EAU DE MER.

Chromosphère - nf -
COUCHE gazeuse rougeâtre, de très faible épaisseur, qui peut être observée autour du SOLEIL au moment des ÉCLIPSES TOTALES. Couche similaire autour d'une ÉTOILE.

Chrono-déclencheur - nm -
Voir INTERVALLOMÈTRE.

Chronographe - nm -
Instrument destiné à la mesure et à l'enregistrement de l'HEURE ou d'intervalles de temps.

Chronomètre - nm -
a) Instrument portable mécanique ou électronique, spécialement conçu pour mesurer le TEMPS avec une grande PRÉCISION. On dit aussi garde-temps.
b) MONTRE pourvue d'un mécanisme qui permet la mesure directe d'intervalles de temps par lecture directe.

Chronomètre étalon - nm -
CHRONOMÈTRE auquel sont comparés tous les autres instruments de mesure du TEMPS à bord d'un navire et auquel, de ce fait, sont en définitive rapportées les HEURES de toutes les OBSERVATIONS.

Chronomètre sidéral - nm -
CHRONOMÈTRE indiquant le TEMPS SIDÉRAL d'un lieu donné, ou celui correspondant à un MÉRIDIEN donné.

Cible - nf -
Objet qui réfléchit une quantité suffisante de l'ÉNERGIE RADIANTE d'un SIGNAL pour produire un ÉCHO perceptible par un appareil de détection. Voir OBJECTIF RADAR, OBJECTIF SONAR.

Ciel d'eau - nm -
Taches et traînées caractéristiques de couleur sombre, sur les NUAGES BAS, au-dessus de zones d'eau libre à l'intérieur des GLACES, ou au voisinage de leur lisière.

Circulation du vent (ou des vents) - nf -
Système de déplacement des flux d'air dans une zone déterminée.

Circulation océanique - nf -
Ensemble des courants océaniques à l'échelle du globe ou à l' ÉCHELLE d) d'une vaste zone océanique, dans laquelle ils forment généralement une figure circulaire fermée, comme dans l'Atlantique Nord, la Méditerranée, etc.

Circumpolaire - adj -
En astronomie, se dit d'un ASTRE qui, pour un observateur terrestre, tourne autour du PÔLE sans se coucher. Un astre est circumpolaire lorsque sa DISTANCE POLAIRE est égale ou inférieure à la LATITUDE de l'observateur. En fait, cette condition doit être interprétée de façon un peu plus large car il y a lieu de tenir compte de la RÉFRACTION, du DEMI-DIAMÈTRE, de la PARALLAXE et de la HAUTEUR de l'oeil de l'observateur au-dessus de l'HORIZON.

Cirrocumulus - nm -
Voir GENRES DE NUAGES.

Cirrostratus - nm -
Voir GENRES DE NUAGES.

Cirrus - nm -
Voir GENRES DE NUAGES.

Clair de terre - nm -
Voir LUMIÈRE CENDRÉE.

Clairière - nf -
Voir POLYNIE.

Clapot - nm -
Agitation de la surface de la mer par petites vagues courtes et cambrées se brisant les unes contre les autres.

Clapotis - nm -
a) Légère agitation de la surface de la mer.
b) ONDE STATIONNAIRE résultant de la superposition de deux houles sinusoïdales progressives de mêmes caractéristiques mais se propageant en sens inverse.

Clarté des glaces - nf -
Lueur blanchâtre caractéristique affectant des NUAGES bas au-dessus d'une zone de GLACE étendue, et dont l'éclat est particulièrement sensible quand on l'observe à l'horizontale. On dit aussi ice-blink.

Classification des nuages - nf -
Schéma permettant de distinguer et de grouper les NUAGES suivant un ou plusieurs des critères ci-après : a/ aspect, b/ processus de formation, c/ ALTITUDE habituelle, d/ particules composantes. Voir GENRES DE NUAGES.

Classification des triangulations - nf -
Répartition des TRIANGULATIONS a) en triangulations de premier ordre, de deuxième ordre et de troisième ordre, d'après la PRÉCISION des mesures des angles. D'après l'Institut Géographique National français, dans les triangulations de premier ordre, la fermeture moyenne des triangles n'est pas supérieure à 1" ; dans les triangulations de second ordre, elle n'est pas supérieure à 1,5" ; et dans les triangulations de troisième ordre, elle n'est pas supérieure à 3". La précision relative de la mesure des BASES de la triangulation de premier ordre est de 10-6, ce qui donne, par amplification, une précision relative de la longueur du côté fondamental de 1/150 000 à 1/200 000.

Cliché - nm -
a) En PHOTOGRAPHIE, ensemble d'une image photographique et de son support transparent.
b) En TYPOGRAPHIE, bloc dont la face supérieure constitue la surface imprimante.

Climat - nm -
Ensemble des conditions atmosphériques, caractérisé par les états, les évolutions et les fluctuations du TEMPS c) d'un domaine spatial déterminé.

Climatologie - nf -
Étude des CLIMATS (causes, variations, répartitions, types, etc.).

Clinomètre - nm -
a) Instrument destiné à la mesure de l'angle que fait l'axe longitudinal d'un avion avec l'HORIZON (angle d'inclinaison ou INCLINAISON).
b) Instrument servant à mesurer la GÎTE d'un navire.

Cloche de brume - nf -
Cloche utilisée comme SIGNAL DE BRUME.

Cloche sous-marine - nf -
Cloche émettant un SIGNAL SONORE se propageant dans l'eau.

CMB - nf -
Voir Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer.

Codage - nm -
Méthode de représentation de l'information qui associe celle-ci à un alphabet compréhensible pour un ordinateur ; par exemple, l'information contenue dans un texte peut être représentée dans la mémoire d'un ordinateur par l'alphabet ASCII ou EBCDIC.

Code C/A - nm -
Code standard du système GPS (Dégrossissage / Acquisition), consistant en une séquence de 1023 modulations diphasées binaires pseudo-aléatoires qui modulent la porteuse GPS à une cadence moyenne de 1,023 Mbit/s, avec une période de répétition de code de durée 1 milliseconde. Voir aussi CODE P.

Code P - nm -
Code précis du système de navigation GPS, consistant en une très longue séquence de modulations binaires diphasées pseudo-aléatoires sur la porteuse GPS à une cadence moyenne de 10,23 Mbit/s et qui ne se répète pas pendant 267 jours environ. Chaque séquence d'une semaine du CODE P est unique pour un satellite GPS et est réinitialisée chaque semaine. Voir aussi CODE C/A.

Code Y - nm -
Version protégée du code P du système de navigation GPS.

Codéclinaison - nf -
Complément de la DÉCLINAISON. Voir DISTANCE POLAIRE.

Coefficient de la marée - nm -
Nombre proportionnel au MARNAGE d'une MARÉE SEMI-DIURNE. Par convention, le coefficient 100 est attribué au marnage moyen des VIVES-EAUX qui suivent les SYZYGIES d'équinoxe.

Coefficient de pression Q - nm -
Accroissement de la lecture d'un THERMOMÈTRE À RENVERSEMENT NON PROTÉGÉ pour une augmentation de pression de 1kg/cm2.

Coefficient de réflexion - nm -
Voir RÉFLECTANCE.

Coefficient de réfraction - nm -
En géodésie, rapport de l'angle de réfraction affectant une visée entre deux points à la distance angulaire entre ces deux points à la surface de la terre.

Coefficient de viscosité turbulente - nm -
Coefficient caractérisant le transfert turbulent de QUANTITÉ DE MOUVEMENT par des tourbillons au sein d'un fluide. Ce phénomène donne lieu à un frottement interne au sein du liquide analogue à celui qui résulte de la viscosité laminaire dans un ÉCOULEMENT LAMINAIRE, mais se produit à une ÉCHELLE f) beaucoup plus grande. La valeur du coefficient de viscosité turbulente de l'EAU DE MER est de l'ordre de 10 000 c/s. On dit aussi facteur de turbulence.

Coefficient d'extinction - nm -
Coefficient exprimant en fonction de la distance parcourue, le rapport d'affaiblissement d'un FLUX LUMINEUX se propageant dans un milieu absorbant. En OCÉANOGRAPHIE, ce coefficient s'applique à un FAISCEAU LUMINEUX se propageant dans l'eau de mer et dirigé vers le FOND.

Coelentérés - nmpl -
Embranchement du règne animal ; les coelentérés existent sous deux formes : la forme polype, qui se présente généralement sous l'aspect de cylindres, et vit fixée ; la forme MÉDUSE qui se présente sous l'aspect de disque ou de cloche et se déplace librement dans l'eau.

Coffre de corps mort - nm -
Flotteur massif utilisé comme bouée d'ancre, ou bouée de corps mort.

Coin - nm -
En optique, prisme d'angle très faible ; on emploie des coins dans les OCULAIRES de certains types de STÉRÉOSCOPES.

Coincé - adj -
Voir BLOQUÉ.

Coïncidence (stéréoscopique) - nf -
En STÉRÉOSCOPIE, condition réalisée lorsque chaque paire de points homologues appartenant à un COUPLE de PHOTOGRAPHIES se situent dans le même PLAN NUCLÉAL.

Col - nm -
a) DÉPRESSION dans la ligne de crête d'une CHAÎNE DE MONTAGNES offrant généralement un passage (ou une possibilité de passage) d'un versant à l'autre.
b) Dans le relief sous-marin, large partie basse en forme de selle entre deux hauteurs d'une DORSALE ou entre deux MONTS SOUS-MARINS.

Col barométrique - nm -
Région de pression presque uniforme, où les surfaces isobares sont en forme de selles, et qui apparaît entre deux DÉPRESSIONS et deux ANTICYCLONES disposés en croix.

Colatitude - nf -
Voir LATITUDE.

Collimateur - nm -
Appareil d'optique permettant d'obtenir une IMAGE à l'infini, c'est-à-dire un FAISCEAU de RAYONS LUMINEUX parallèles, et utilisé pour contrôler et régler certains instruments d'optique. Il est généralement constitué d'une LENTILLE convergente et d'un RÉTICULE dont le centre est situé au FOYER principal de la LENTILLE.

Collimation - nf -
Voir ERREUR DE COLLIMATION.

Colline - nf -
a) Élévation de terrain naturelle de la surface de la TERRE, plus petite qu'une MONTAGNE. On dit aussi HAUTEUR. Voir aussi MAMELON, MORNE.
b) En géomorphologie sous-marine, ÉLÉVATION de faible hauteur (100 à 500m). Voir aussi COLLINES.

Collines (sous-marines ou abyssales) - nfpl -
Groupe éventuellement étendu de COLLINES dans les grands fonds marins.

Colonne d'eau - nf -
Cylindre d'eau vertical s'étendant de la surface au fond de la mer.

Colure - nm -
Voir CERCLE HORAIRE.

Colure de solstice - nm -
CERCLE HORAIRE passant par les POINTS SOLSTICIAUX.

Colure d'équinoxe - nm -
CERCLE HORAIRE passant par les POINTS ÉQUINOXIAUX.

Coma - nm -
ABERRATION b) affectant la netteté des IMAGES se formant en dehors de l'AXE OPTIQUE. Cette aberration s'explique de la manière suivante : les RAYONS issus d'un point-objet situé en dehors de l'AXE OPTIQUE et passant à travers une zone circulaire déterminée de la LENTILLE convergent sur un cercle et non en un point ; les RAYONS en provenance d'autres zones convergent sur des cercles dont les diamètres et les distances à l'AXE OPTIQUE sont différents ; il en résulte que l'image affecte la forme d'une COMÈTE.

Comète - nf -
ASTRE se composant d'un noyau brillant entouré d'un nuage vaporeux ou CHEVELURE et prolongé par une queue lumineuse qui se développe aux approches du SOLEIL.

Comité Scientifique de la Recherche Antarctique (SCAR) - nm -
Comité chargé par le CONSEIL INTERNATIONAL DES UNIONS SCIENTIFIQUES de promouvoir et de coordonner la recherche antarctique.

Commande - nf -
a) Action consistant à diriger un appareil quelconque, par exemple à exercer une influence sur les mouvements d'un aéronef ou d'un missile (changements de direction et de VITESSE).
b) L'un des dispositifs (CADRANS, boutons, interrupteurs, etc.) servant à assurer la mise en marche et le bon fonctionnement d'un appareil mécanique ou électronique.

Commission Internationale pour l'Exploration Scientifique de la Mer Méditerranée (CIESM) - nf -
Commission servant d'organisme de liaison pour la recherche entre les laboratoires méditerranéens, et chargée de promouvoir les actions internationales au profit des pays bordant la Méditerranée.

Commission Océanographique Intergouvernementale (COI) - nf -
Commission créée par l'UNESCO pour promouvoir l'exploration scientifique des océans par une action concertée des Etats Membres.

Commutateur émission-réception - nm -
Commutateur permettant de connecter un ÉMETTEUR et un RÉCEPTEUR sur la même ANTENNE.

Comparateur - nm -
a) Instrument de mesure d'une grandeur par comparaison de cette grandeur avec un ÉTALON.
b) Instrument d'optique servant à mesurer les COORDONNÉES RECTANGULAIRES ou POLAIRES de points situés sur une surface plane, par exemple une photographie.

Compas - nm -
a) Instrument composé de deux branches articulées à une extrémité, utilisé pour le tracé des cercles ou le report des longueurs.
b) Instrument servant à indiquer une DIRECTION DE RÉFÉRENCE relative à la surface de la TERRE.

Compas à liquide - nm -
COMPAS MAGNÉTIQUE dont la cuvette est remplie de liquide pour amortir les oscillations de la ROSE.

Compas à pointes sèches - nm -
COMPAS a) dont les deux branches se terminent en pointe, utilisé spécialement pour la mesure des distances ou des COORDONNÉES.

Compas à verge - nm -
COMPAS a) constitué d'une tringle ou verge munie de deux dispositifs coulissants portant chacun un crayon, un tire-ligne, ou une pointe d'acier, et qui, utilisé concurremment avec une règle graduée, permet de reporter exactement des longueurs ou de dessiner des cercles de grand diamètre.

Compas amorti - nm -
COMPAS b) apériodique, c'est-à-dire compas de direction dont l'élément mobile, écarté de sa position, y revient directement sans osciller.

Compas céleste - nm -
ASTROCOMPAS utilisant la POLARISATION de la lumière solaire dans le ciel, conçu pour être utilisé pendant les longs CRÉPUSCULES des régions polaires. On peut s'en servir quand le ZÉNITH est clair, que le SOLEIL soit visible ou pas, mais les lectures sont incertaines quand le SOLEIL est à plus de 6,5° au-dessous, ou à plus de 10° au-dessus, de l'HORIZON.

Compas de proportion - nm -
Instrument composé, sous sa forme la plus simple, de deux branches de COMPAS a) se terminant par une pointe à chacune de leurs extrémités et s'articulant sur un pivot dont la position est réglable le long de ces branches. Pour une position déterminée du pivot, il existe un rapport constant entre la distance séparant les deux pointes situées d'un même côté du pivot et la distance séparant les deux autres pointes. Un changement de position du pivot fait varier ce rapport. Cet instrument est utilisé pour reporter des distances d'une CARTE ou d'un dessin à une autre carte ou un autre dessin à ÉCHELLE différente. On dit aussi compas de réduction.

Compas de réduction - nm -
Voir COMPAS DE PROPORTION.

Compas de route - nm -
COMPAS b) placé tout près de la barre et à l'aide duquel on gouverne au CAP. Voir aussi RÉPÉTITEUR DE CAP.

Compas d'embarcation - nm -
Petit COMPAS b) portatif monté dans une boîte, utilisé en EMBARCATION.

Compas étalon - nm -
COMPAS b) servant de référence à bord d'un NAVIRE. Le compas étalon est installé dans un emplacement favorable à son bon fonctionnement et il est soigneusement compensé.

Compas gyroscopique - nm -
COMPAS b) ayant comme élément directeur un ou plusieurs GYROSCOPES, et indiquant en principe le NORD VRAI. On l'appelle aussi gyrocompas ou gyro.

Compas gyroscopique principal - nm -
COMPAS GYROSCOPIQUE commandant un ou plusieurs indicateurs éloignés qu'on appelle RÉPÉTITEURS DE COMPAS GYROSCOPIQUE.

Compas magnétique - nm -
COMPAS b) dont la force directrice résulte de l'action du MAGNÉTISME TERRESTRE sur une AIGUILLE AIMANTÉE pouvant tourner librement dans le plan horizontal.

Compas principal (ou maître) - nm -
COMPAS b) commandant un ou plusieurs RÉPÉTITEURS.

Compas renversé - nm -
COMPAS b) suspendu au plafond et dont la ROSE est tournée vers le bas. Il s'agit généralement du compas situé dans la chambre du capitaine.

Compas sec - nm -
COMPAS b) ne comportant pas de cuvette remplie de liquide, tel par exemple qu'un COMPAS MAGNÉTIQUE constitué d'une ROSE sèche très légère. Le compas sec est rarement utilisé sur les bateaux. S'oppose à COMPAS À LIQUIDE.

Compas solaire - nm -
ASTROCOMPAS utilisant l'ombre d'un GNOMON.

Compensateur de déviation quadrantale - nm -
Masse de FER DOUX (généralement de forme sphérique) placée dans le voisinage d'un COMPAS MAGNÉTIQUE afin de corriger la DÉVIATION QUADRANTALE.

Compensateur magnétique - nm -
AIMANT , sphère ou barre de FER DOUX placés dans l'HABITACLE ou près d'un COMPAS MAGNÉTIQUE afin de réduire la DÉVIATION DU COMPAS à un minimum. Voir BARREAU DE FLINDERS, AIMANT DE BANDE, COMPENSATEUR DE DÉVIATION QUADRANTALE.

Compensation - nf -
a) Détermination et application de CORRECTIONS à des OBSERVATIONS ou des MESURES, dans le but de réduire des ERREURS ou de corriger des incohérences internes dans les résultats de calculs faits sur ces OBSERVATIONS.
Le terme COMPENSATION s'applique cependant davantage à des procédures mathématiques qu'à des corrections apportées à des instruments.
b) En GÉODÉSIE, calcul des positions d'un ensemble de points déterminés à l'aide de données surabondantes.
c) Procédure d'homogénéisation des données d'un LEVÉ pour rendre tous les éléments cohérents.

Compensation du compas magnétique - nf -
Opération qui consiste à neutraliser ou à réduire à un minimum les effets magnétiques qu'exerce le navire lui-même sur le COMPAS MAGNÉTIQUE. Elle est basée sur le principe que les effets magnétiques du fer et de l'acier du navire peuvent être contrebalancés en plaçant près du COMPAS des compensateurs constitués d'AIMANTS et de FER DOUX.

Compensation du pilonnement - nf -
Correction des mesures de PROFONDEUR pour éliminer l'influence du mouvement vertical du navire sondeur.

Compensation parallèle simple - nf -
Méthode de COMPENSATION d'un CHEMINEMENT.

Compenser - vt -
Neutraliser une cause d'ERREUR, comme on le fait, par exemple, dans un instrument de mesure ; équilibrer ou contrebalancer un effet par un autre.

Compilateur - nm -
En informatique, programme de traduction qui traduit des programmes d'un langage de programmation (source) en un autre langage de programmation (cible). En général le compilateur traduit un langage de haut niveau compréhensible par l'utilisateur en un langage de bas niveau interprétable et exécutable par la machine.

Compilation - nf -
En CARTOGRAPHIE, opération qui consiste à dresser une CARTE (ou une partie d'une carte) en utilisant essentiellement des cartes déjà existantes, et accessoirement seulement des PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES, des LEVÉS ou des DONNÉES nouvelles. Voir aussi SÉLECTION CARTOGRAPHIQUE, GÉNÉRALISATION.

Composante harmonique - nf -
Un des éléments harmoniques de l'expression mathématique de la FORCE GÉNÉRATRICE DE LA MARÉE et des formules correspondantes permettant de calculer la MARÉE et le COURANT DE MARÉE. Chaque composante est l'expression d'une variation périodique dans les POSITIONS RELATIVES de la TERRE, du SOLEIL, et de la LUNE.

Composante harmonique de la marée - nf -
Voir COMPOSANTE HARMONIQUE.

Composante harmonique en eau peu profonde - nf -
COMPOSANTE HARMONIQUE de courte période qui s'introduit dans le développement harmonique de la MARÉE ASTRONOMIQUE par suite du changement de forme de l'ONDE DE MARÉE dans des EAUX PEU PROFONDES. Les composantes de cette nature comprennent les ONDES SUPÉRIEURES et les ONDES COMPOSÉES.

Compte-pas - nm -
Voir PODOMÈTRE.

Compteur - nm -
a) Nom donné à divers appareils mesurant les distances parcourues, la vitesse instantanée, le nombre des mouvements ou des opérations effectués dans un temps donné.
b) MONTRE DE PRÉCISION qu'on utilise à bord d'un navire pour relever les HEURES des OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES et pour régler les MONTRES ordinaires.

Concentration de glace - nf -
En terminologie des GLACES, rapport entre l'étendue de la surface glacée et l'étendue de la surface totale de la zone considérée. La concentration de glace est indiquée en dixièmes ou en octas.

Concordance - nf -
a) Traitement des observations de maréEs consistant à rechercher les paramètres de correlation entre les heures et hauteurs de pleine et basse mers d'un lieu et les éléments correspondants d'un autre lieu.
b) Résultat de l'opération précédente.

Condensateur - nm -
a) En électricité, appareil servant à emmagasiner une charge électrique. On dit aussi capacité.
b) Voir CONDENSEUR.

Condenseur - nm -
En optique, LENTILLE ou SYSTÈME DE LENTILLES ayant pour objet de concentrer la lumière sur une surface limitée. On dit aussi condensateur.

Conductibilité - nf -
Aptitude à transmettre l'électricité ou la chaleur.

Conductivité (électrique) - nf -
Inverse de la résistivité électrique. Dans le cas de l'eau de mer c'est sa mesure qui permet usuellement de déterminer la SALINITÉ.

Conduite d'eau sous-marine - nf -
Conduite sous-marine utilisée pour le transport de l'eau.

Cône sous-marin - nm -
Élément sédimentaire de forme générale conique, à faible pente, situé le plus souvent à proximité du débouché inférieur d'un canyon.

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) - nf -
Chargée de contribuer à restructurer les règles des échanges internationaux afin de permettre aux pays en voie de développement de jouer leur rôle dans le commerce mondial.

Configuration d'un terrain - nf -
Aspect topographique général d'un TERRAIN ; physionomie d'une région.

Confins - nmpl -
Bande de terrain s'étendant le long de la limite de deux États (on parle alors aussi de zone FRONTIÈRE), ou de deux divisions territoriales ou de deux régions ayant des caractéristiques différentes.

Confluence - nf -
a) Action de confluer, de se rejoindre. Rencontre de deux ou plusieurs COURS D'EAU, COURANTS marins, etc.
b) En MÉTÉOROLOGIE, resserrement progressif, dans le sens de l'ÉCOULEMENT, des LIGNES DE COURANT.

Confluent - nm -
Lieu où deux COURS D'EAU se réunissent pour n'en former qu'un seul : un AFFLUENT dans le FLEUVE principal, ou deux CHENAUX dans une VOIE NAVIGABLE. Cependant dans ce dernier cas on parle plutôt de JONCTION.

Conformité - nf -
Propriété caractéristique propre aux PROJECTIONS CONFORMES de conserver les angles.

Conglomérat - nm -
ROCHE détritique agglomérée dont les éléments sont des fragments arrondis ou non réunis par un ciment. Voir aussi RUDITE.

Congrès Géologique International (C.G.I.) - nm -
Congrès tenu par l'U.I.S.G.

Conjonction - nf -
En ASTRONOMIE, situation de deux ASTRES qui ont la même LONGITUDE CÉLESTE, ou le même ANGLE HORAIRE sidéral. Pour une PLANÈTE SUPÉRIEURE la conjonction avec le soleil a lieu lorsque le soleil se trouve entre la TERRE et la PLANÈTE.

Conjonction inférieure - nf -
CONJONCTION d'une PLANÈTE INFÉRIEURE et du SOLEIL lorsque la PLANÈTE se trouve entre la TERRE et le soleil.

Conjonction supérieure - nf -
CONJONCTION d'une PLANÈTE INFÉRIEURE et du SOLEIL lorsque le soleil se trouve entre la TERRE et la PLANÈTE.

Conseil International des Unions Scientifiques (ICSU) - nm -
Organisme chargé de coordonner et de faciliter les activités des Unions Scientifiques Internationales dans le domaine des sciences exactes et des sciences naturelles, et de maintenir des relations avec les agences concernées des Nations Unies.

Conseil International pour l'Exploration de la Mer (CIEM) - nm -
Organisme chargé de promouvoir les recherches et les explorations visant à l'étude des océans, en particulier les programmes relatifs aux ressources alimentaires.

Console - nf -
Meuble contenant les dispositifs de COMMANDE principaux et les INDICATEURS d'un équipement électronique.

Console de visualisation - nf -
CONSOLE présentant visuellement des DONNÉES sur un ÉCRAN.

Constante harmonique - nf -
AMPLITUDE ou SITUATION de l'une des COMPOSANTES HARMONIQUES de la MARÉE ou du COURANT DE MARÉE à un endroit déterminé.

Constante stadimétrique - nf -
Coefficient par lequel il faut multiplier la lecture sur MIRE PARLANTE pour obtenir la distance de la mire.

Constantes de la marée - nfpl -
Facteurs se rapportant aux MARÉES et qui restent essentiellement constants pour chaque localité. On distingue les CONSTANTES HARMONIQUES des CONSTANTES NON HARMONIQUES ; les CONSTANTES HARMONIQUES sont l'AMPLITUDE et la SITUATION des diverses ONDES ÉLÉMENTAIRES ; les CONSTANTES NON HARMONIQUES sont des éléments déterminés directement par l'OBSERVATION, tels que le MARNAGE MOYEN, l'unité de hauteur et l'ÉTABLISSEMENT.

Constantes non harmoniques - nfpl -
CONSTANTES DE MARÉE ou de COURANT DE MARÉE, que l'on peut obtenir directement par l'OBSERVATION indépendamment des COMPOSANTES HARMONIQUES.

Constellation - nf -
a) À l'origine, groupe d'ÉTOILES FIXES, comprises à l'intérieur du contour d'une figure imaginaire. Actuellement, région de la SPHÉRE CÉLESTE arbitrairement délimitée par des arcs de MÉRIDIENS et PARALLÈLES célestes.
b) Groupe de SATELLITES ARTIFICIELS appartenant à un même système, tel que GPS.

Construire graphiquement - vt -
Effectuer toutes les opérations graphiques par lesquelles on porte sur une CARTE, une PROJECTION DE CONSTRUCTION ou une MINUTE DE RÉDACTION, la position de points, la route suivie, etc. On dit aussi reporter. Voir aussi TRACER.

Continent - nm -
a) L'un des principaux ensembles continus des TERRES émergées à la surface du GLOBE.
b) La terre ferme par rapport aux ÎLES voisines.

Contour d'un plan d'eau - nm -
Limite d'une masse d'eau en état de repos.

Contourage - nm -
Processus de TRACÉ des lignes d'isovaleur sur un plan ou une carte.

Contraction différentielle - nf -
Voir RETRAIT DIFFÉRENTIEL.

Contraste - nm -
En PHOTOGRAPHIE, différence de DENSITÉ entre les parties les plus claires et les parties les plus sombres d'un NÉGATIF ou d'un POSITIF. La notion de contraste est indépendante de la valeur absolue de la DENSITÉ et n'a trait qu'à la différence de DENSITÉ. C'est aussi l'estimation de la qualité d'un matériel photographique concernant la différence de densité relative qu'il peut reproduire.

Contre-alizé - nm -
VENT de moyenne ATMOSPHÈRE soufflant du secteur ouest, au-dessus de l'ALIZÉ, dans diverses régions subtropicales de chaque hémisphère.

Contre-courant - nm -
COURANT secondaire de direction contraire à celle du COURANT principal.

Contrôle - nm -
Vérification du bon fonctionnement et des performances d'un système électronique effectuée en captant ses SIGNAUX.

Contrôle automatique de gain - nm - C.A.G
Circuit qui maintient automatiquement un volume constant à la sortie quelle que soit la puissance du signal d'entrée. On dit aussi antifading.

Contrôle de qualité - nm -
a) Ensemble des opérations destinées à s'assurer que le produit examiné est conforme aux spécifications imposées ou aux standards du produit.
b) Examen de la cohérence des DOCUMENTS NAUTIQUES entre eux à la lumière des informations reçues, examen de leur qualité intrinsèque et de leur adéquation aux besoins.

Contrôle d'un levé hydrographique - nm -
Le contrôle permet d'examiner :
1/ la conformité des méthodes d'acquisition des DONNÉES aux normes applicables et aux instructions du projet,
2/ le rapport descriptif du LEVÉ,
3/ la qualité du TRACÉ des données numériques rassemblées au cours du levé.
Ce contrôle est limité aux procédures d'acquisition et de calcul. Il ne s'agit donc pas de contrôler la qualité des données obtenues.

Convection - nf -
a) D'une façon générale, mouvements internes dans un fluide agissant sur la répartition des masses et de leurs propriétés physiques au sein de ce fluide.
b) Dans l'ATMOSPHÈRE, mouvements internes structurés au sein d'une COUCHE d'air provoquant des transferts verticaux de chaleur, de quantité de mouvement, etc.

Convection forcée - nf -
Dans l'ATMOSPHÈRE, CONVECTION provoquée par des phénomènes mécaniques tels que ceux qui résultent du déplacement de masses d'AIR en contact avec une surface rugueuse ou en PENTE.

Convection libre - nf -
Dans l'ATMOSPHÈRE, CONVECTION provoquée par les différences de masse volumique de l'air.

Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer - nf -
Convention sur le droit de la mer mise au point par la 3ème Conférence des Nations Unies sur le Droit de la mer (1982), entrée en vigueur le 16 novembre 1994. On la désigne couramment par CMB (Convention de Montego Bay).

Convergence - nf -
a) En OCÉANOGRAPHIE, processus par lequel les eaux de différentes origines se rejoignent en un point, ou plus communément le long d'une ligne appelée ligne de convergence. Le long de cette ligne, l'eau plus dense venant d'une certaine direction plonge sous l'eau plus légère venant d'une autre direction. Voir aussi PLONGÉE D'EAU.
b) En PHOTOGRAMMÉTRIE, angle faible que fait une PHOTOGRAPHIE VERTICALE avec le PLAN HORIZONTAL, autour d'un axe perpendiculaire à la ligne de vol. Voir aussi SITE, DÉVERSEMENT.

Convergence des méridiens - nf -
a) En un point d'une PROJECTION cartographique, angle que fait la courbe représentant le MÉRIDIEN avec la direction de l'axe des ORDONNÉES. C'est le GISEMENT du méridien. On la compte positivement si la direction du méridien est à l'est de la direction de l'axe des ordonnées. Dans le cas d'une PROJECTION CONFORME, c'est aussi, au signe près, l'AZIMUT de l'axe des ordonnées.
b) Différence entre les AZIMUTS réciproques de deux points.

Coordinatographe - nm -
Appareil destiné à reporter des points par leurs COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES. Il peut faire partie intégrante d'un APPAREIL DE RESTITUTION STÉRÉOSCOPIQUE dans lequel il est astreint à suivre les déplacements en plan (x et y) du ballonnet, qui par ce moyen sont alors tracés directement sur la minute de restitution. Voir aussi TRACEUR b).

Coordonnées - nfpl -
a) Grandeurs linéaires ou angulaires qui définissent la POSITION d'un point par rapport à un système de référence donné.
b) En CARTOGRAPHIE, COORDONNÉES RECTANGULAIRES usuelles. Elles sont obtenues en ajoutant des quantités numériques fixes aux coordonnées rapportées au point central de la PROJECTION, de manière que toutes les valeurs utilisées soient positives. Ceci revient à rapporter les POSITIONS à une ORIGINE située au sud et à l'ouest du point central. On dit aussi coordonnées pratiques ou coordonnées usuelles. Voir ORIGINE DES COORDONNÉES.

Coordonnées astronomiques - nfpl -
COORDONNÉES qui servent à définir la POSITION d'un point sur la SPHÈRE CÉLESTE. Les COORDONNÉES HORIZONTALES, les COORDONNÉES ÉQUATORIALES (ou les COORDONNÉES HORAIRES) et les COORDONNÉES ÉCLIPTIQUES ont respectivement pour GRAND CERCLE DE RÉFÉRENCE : l'HORIZON ASTRONOMIQUE, l'ÉQUATEUR CÉLESTE et l'ÉCLIPTIQUE.

Coordonnées centrées - nfpl -
COORDONNÉES RECTANGULAIRES relatives à un système de représentation, l'origine étant le POINT CENTRAL de la représentation. On dit aussi coordonnées réduites.

Coordonnées cylindriques - nfpl -
Système de coordonnées dans lequel la position d'un point de l'espace est définie par les COORDONNÉES POLAIRES PLANES de sa projection orthogonale sur un plan de base et par sa distance orientée à ce plan.

Coordonnées dans l'espace - nfpl -
En PHOTOGRAMMÉTRIE cette expression s'applique aux COORDONNÉES définissant, dans un système tridimensionnel, la POSITION d'un point dans l'espace, par opposition aux COORDONNÉES de l'IMAGE sur une PHOTOGRAPHIE.

Coordonnées d'un point d'une bande - nfpl -
S'agissant d'une bande de PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES, COORDONNÉES d'un point quelconque du TERRAIN, ou d'un POINT DE VUE AÉRIEN, rapportées à l'ORIGINE et aux axes du système de référence de la première zone de RECOUVREMENT.

Coordonnées écliptiques - nfpl -
Système de COORDONNÉES ASTRONOMIQUES qui a pour GRAND CERCLE DE RÉFÉRENCE l'ÉCLIPTIQUE. Les coordonnées écliptiques sont la LATITUDE CÉLESTE et la LONGITUDE CÉLESTE.

Coordonnées équatoriales - nfpl -
Système de COORDONNÉES ASTRONOMIQUES qui a pour GRAND CERCLE DE RÉFÉRENCE l'ÉQUATEUR CÉLESTE. Les coordonnées équatoriales sont l'ASCENSION DROITE et la DÉCLINAISON.

Coordonnées géocentriques - nfpl -
COORDONNÉES permettant de définir la position d'un point par rapport au centre de la TERRE. Voir LATITUDE GÉOCENTRIQUE. Le terme longitude géocentrique n'est pas usité étant donné que celle-ci se confond avec la LONGITUDE GÉODÉSIQUE.

Coordonnées géodésiques - nfpl -
Grandeurs qui définissent la POSITION d'un point sur l'ELLIPSOIDE DE RÉFÉRENCE par rapport aux plans de l'ÉQUATEUR GÉODÉSIQUE et d'un MÉRIDIEN GÉODÉSIQUE donné. Voir LATITUDE GÉODÉSIQUE et LONGITUDE GÉODÉSIQUE.

Coordonnées géographiques - nfpl -
Système de COORDONNÉES SPHÉRIQUES qui servent à définir la POSITION d'un point à la surface de la TERRE (LONGITUDE et LATITUDE).

Coordonnées horaires - nfpl -
Système de COORDONNÉES ASTRONOMIQUES qui a pour GRAND CERCLE DE RÉFÉRENCE l'ÉQUATEUR CÉLESTE. Les coordonnées horaires sont l'ANGLE HORAIRE et la DÉCLINAISON.

Coordonnées horizontales - nfpl -
Système de COORDONNÉES ASTRONOMIQUES qui a pour GRAND CERCLE DE RÉFERENCE l'HORIZON ASTRONOMIQUE. Les coordonnées horizontales sont la HAUTEUR et l'AZIMUT.

Coordonnées photographiques - nfpl -
Système de COORDONNÉES, RECTANGULAIRES ou POLAIRES, qui servent à définir la POSITION d'un point sur une PHOTOGRAPHIE.

Coordonnées planes - nfpl -
Voir COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES.

Coordonnées polaires (dans l'espace) - nfpl -
Système de COORDONNÉES dans lequel on utilise pour définir la POSITION d'un point dans l'espace, la distance de ce point à un POINT ORIGINE choisi arbitrairement appelée PÔLE, et deux angles (ANGLES POLAIRES). Le segment de droite joignant le point à définir au PÔLE est appelé RAYON VECTEUR.

Coordonnées polaires planes - nfpl -
Système de COORDONNÉES dans lequel la POSITION d'un point du plan est définie par la distance de ce point à un POINT ORIGINE appelé PÔLE et par la DIRECTION de la droite joignant le PÔLE au point à définir. Le segment de droite joignant ce point au pôle est appelé RAYON VECTEUR. La DIRECTION est définie par l'angle (angle polaire) formée par le rayon vecteur et une direction fixe (AXE POLAIRE).

Coordonnées pratiques - nfpl -
Voir COORDONNÉES b).

Coordonnées rectangulaires - nfpl -
Tout système de COORDONNÉES dont les axes se coupent à angle droit.

Coordonnées rectangulaires cartographiques - nfpl -
COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES dans un système de projection tel qu'il existe une correspondance biunivoque, mathématiquement définie, entre les COORDONNÉES GÉOGRAPHIQUES d'un point à la surface de la TERRE (LONGITUDE et LATITUDE) et les COORDONNÉES de ce point dans le système de projection. Les calculs géodésiques peuvent ainsi être faits indifféremment dans l'un ou l'autre système.

Coordonnées rectangulaires planes - nfpl -
Système de COORDONNÉES dans lequel la position d'un point du plan est définie par ses distances algébriques à deux axes rectangulaires orientés (axes de coordonnées) se coupant en un POINT ORIGINE (origine des coordonnées). Ces deux distances sont appelées respectivement abscisse et ordonnée et généralement représentées par les lettres x et y. Dans le cas d'une PROJECTION CARTOGRAPHIQUE l'orientation de l'axe des ordonnées (axe des y) est le plus souvent voisine du nord. L'orientation de l'axe des abcisses (axe des x) est alors sensiblement ouest-est. On dit aussi coordonnées planes. Voir aussi EASTING, NORTHING.

Coordonnées rectangulaires tridimensionnelles - nfpl -
Système de COORDONNÉES dans lequel la position d'un point de l'espace est définie par ses distances algébriques à trois axes trirectangulaires orientés (axes de coordonnées) se coupant en un POINT ORIGINE (origine des coordonnées).

Coordonnées réduites - nfpl -
Voir COORDONNÉES CENTRÉES.

Coordonnées sphériques - nfpl -
Système de COORDONNEES POLAIRES DANS L'ESPACE, où les ANGLES POLAIRES sont l'angle d'un RAYON VECTEUR avec un plan de référence passnt par le PÔLE et l'angle de sa projection sur le plan de référence avec une direction origine.

Coordonnées usuelles - nfpl -
Voir COORDONNÉES b).

Copie (photomécanique) - nf -
a) Procédé de report d'un document graphique sur une plaque d'impression ou sur support quelconque destiné à sa REPRODUCTION, mettant en oeuvre des techniques physico-chimiques plus ou moins complexes, mais distinctes de la simple photographie.
b) Document résultant de l'opération précédente.

Coplanaires à la base - adjpl -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, qualifie deux PHOTOGRAPHIES formant couple qui correspondent à un même plan de prise de vue parallèle à la BASE (cas normal). Si la BASE est horizontale, on dit que les PHOTOGRAPHIES constituent un couple horizontal parallèle à la base (cas normal vertical).

Coquille - nf -
Enveloppe dure qui recouvre le corps de beaucoup de mollusques et de quelques autres animaux. Une partie du fond de la mer est constituée de dépôts de très nombreuses coquilles d'animaux marins.

Corail - nm -
Squelettes arborescents en calcaire dur que développent des colonies de polypes.

Cordelle - nf -
Filin gradué à intervalles égaux, ou filin sur lequel roule une poulie-compteuse, qu'on utilise dans les LEVÉS À GRANDE ÉCHELLE pour obtenir des SONDES régulièrement espacées et situées à des distances prédéterminées de certains points de repère.

Cordillère - nf -
CHAÎNE de MONTAGNES ou système montagneux important.

Cordon (de glace) - nm -
En terminologie des GLACES, long et étroit ruban de BANQUISE, large de 1 km ou moins, généralement composé de petits fragments détachés de la masse de la glace principale, et rassemblés par l'action du VENT, de la HOULE et du COURANT.

Cordon littoral - nm -
Remblai naturel de matériaux détritiques parallèle au rivage, qui peut barrer une baie ou une embouchure ou isoler une LAGUNE. On dit aussi lido.

Corne de brume - nf - Cornet de brume - nm -
Corne utilisée comme SIGNAL DE BRUME. Il en existe une grande diversité de modèles, très différents les uns des autres au point de vue du SON et de la puissance.

Corps - nm -
Paramètre caractérisant la dimension des CARACTÈRES D'IMPRIMERIE d'une POLICE donnée dans une certaine taille. Il correspond à la hauteur des caractères alphabétiques BAS DE CASSE courants (sans signe diacritique ni hampe supérieure ou inférieure) exprimée dans une unité donnée, par exemple le POINT e) typographique.

Corps céleste - nm -
Voir ASTRE.

Correction - nf -
a) Quantité dont il faut modifier un résultat d'OBSERVATION ou de traitement pour en améliorer la valeur, en diminuant ou annulant les ERREURS connues. Son signe est opposé à celui de l'erreur. Les termes ci-après définissent un certain nombre de corrections particulières.
b) Modification qu'il faut apporter à une mesure pour la rapporter à un système de référence donné, ou pour en déduire une autre quantité non mesurée directement.
c) Modification limitée à apporter à la main, par les soins de l'utilisateur, à une CARTE MARINE ou autre DOCUMENT NAUTIQUE pour la mettre à jour. Les corrections sont portées à la connaissance des navigateurs par diffusion sous forme d'AVIS AUX NAVIGATEURS. Voir AVIS AUX NAVIGATEURS, ANNEXE GRAPHIQUE.

Correction affectant la marée en eau peu profonde - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter aux PRÉDICTIONS DE LA MARÉE pour tenir compte des MARÉES QUART-DIURNES.

Correction angulaire finie - nf -
Pour un couple de points dans une PROJECTION CARTOGRAPHIQUE, différence angulaire, en projection, entre, la GÉODÉSIQUE et le segment de droite joignant ces points, évaluée en chaque extrémité. Ces différences sont égales à celles des arcs correspondants sur l'ELLIPSOÏDE dans le cas le plus fréquent d'une PROJECTION CONFORME. Voir CORRECTION GIVRY.

Correction atmosphérique - nf -
CORRECTION d'ordre statistique destinée à annuler l'influence des effets météorologiques sur les variations du niveau moyen de la mer.

Correction d'alignement - nf -
CORRECTION devant être apportée à la mesure d'une distance effectuée à l'aide d'un RUBAN (ou d'un FIL), pour tenir compte du fait, qu'au cours de la mesure, il n'a pas toujours été possible de maintenir ce RUBAN (ou ce FIL) exactement dans le plan vertical passant par les deux points extrêmes.

Correction de chaînette - nf -
Différence entre la distance séparant les extrémités d'un RUBAN (ou d'un FIL) convenablement tendu et soutenu sur toute sa longueur, et cette distance lorsque le ruban (ou le fil), soumis à la même tension, n'est soutenu qu'à ses deux extrémités.

Correction de demi-diamètre - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter aux mesures angulaires, dans le cas d'OBSERVATIONS portant sur des ASTRES à diamètre apparent non négligeable, pour rapporter ces mesures au centre de l'astre lorsque les visées ont été faites sur le bord de cet astre, en particulier aux HAUTEURS INSTRUMENTALES mesurées au SEXTANT en visant le bord supérieur ou le bord inférieur de l'astre.

Correction de dépression de l'horizon - nf -
CORRECTION à apporter à la HAUTEUR INSTRUMENTALE pour tenir compte de la DÉPRESSION DE L'HORIZON.

Correction de hauteur de la Polaire - nf -
CORRECTION que l'on doit appliquer à la HAUTEUR OBSERVÉE de la Polaire pour obtenir la LATITUDE.

Correction de hauteur instrumentale - nf -
Chacune des diverses CORRECTIONS qu'il faut apporter à une HAUTEUR INSTRUMENTALE mesurée au SEXTANT pour obtenir la HAUTEUR VRAIE.

Correction de la marée - nf -
CORRECTIONS à appliquer aux HEURES ou aux HAUTEURS de la MARÉE prédite à un PORT PRINCIPAL pour obtenir la prédiction à un PORT RATTACHÉ.

Correction de Laplace - nf -
Voir ÉQUATION DE LAPLACE.

Correction de marée - nf -
CORRECTION qu'il faut appliquer aux SONDES lues ou enregistrées pour les rapporter au NIVEAU de référence compte tenu de la HAUTEUR DE MARÉE au moment du SONDAGE. Voir RÉDUCTION DES SONDES.

Correction de parallaxe - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter au résultat d'une mesure pour tenir compte de la PARALLAXE ; en particulier à une HAUTEUR INSTRUMENTALE pour tenir compte de la différence entre la direction apparente d'un ASTRE, rapportée à un point de la surface terrestre, et la direction apparente du même ASTRE rapportée au centre de la TERRE.

Correction de pente - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter à la distance entre deux points, mesurée selon la PENTE, pour obtenir la distance horizontale correspondante (distance entre les verticales des deux points). On dit aussi correction d'inclinaison.

Correction de réfraction - nf -
a) En ASTRONOMIE, CORRECTION appliquée aux OBSERVATIONS sur une ÉTOILE ou une PLANÈTE pour tenir compte de la courbure des RAYONS LUMINEUX dans l'ATMOSPHÈRE.
b) En GÉODÉSIE, correction qu'il convient d'apporter aux observations pour tenir compte de la RÉFRACTION ATMOSPHÉRIQUE.
c) En NAVIGATION, correction qu'on apporte à la HAUTEUR INSTRUMENTALE pour tenir compte de la réfraction atmosphérique.

Correction de retard - nf -
CORRECTION à appliquer aux mesures et OBSERVATIONS de différents CAPTEURS, effectuées à des instants légèrement différents, pour les rapporter à un même instant en vue de traitements ultérieurs.

Correction de sphéricité - nf -
CORRECTION à apporter à une dénivelée pour tenir compte de la courbure des SURFACES DE NIVEAUX.

Correction de température - nf -
a) Dans une mesure de distance, CORRECTION qu'il faut apporter à la longueur nominale d'un RUBAN (ou d'un FIL) pour tenir compte du fait que la température au moment de son utilisation est différente de la température d'ÉTALONNAGE.
b) Dans les opérations de NIVELLEMENT DIRECT, correction qu'il faut apporter aux différences d'ALTITUDE observées pour tenir compte de la différence qui existe entre la longueur des MIRES à leur température d'étalonnage et leur longueur à la température à laquelle ces mires ont été utilisées sur le terrain.

Correction de tension d'un ruban (ou d'un fil) - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter à la longueur nominale d'un RUBAN (ou d'un FIL) de mesure de distance pour tenir compte du fait que la tension à laquelle on le soumet au moment de son utilisation est différente de la tension d'ÉTALONNAGE.

Correction d'erreur personnelle - nf -
CORRECTION qu'on doit apporter à certaines OBSERVATIONS pour tenir compte de l'ERREUR PERSONNELLE.

Correction d'étalonnage - nf -
CORRECTION à appliquer aux résultats d'un procédé de mesure pour éliminer au mieux les ERREURS SYSTÉMATIQUES, en tenant compte des données obtenues par ÉTALONNAGE.

Correction d'étalonnage de la ligne de sonde - nf -
CORRECTION qu'on doit apporter aux PROFONDEURS mesurées avec une LIGNE DE SONDE en chanvre, pour tenir compte des rétrécissements et des allongements de celle-ci. On a remédié à ces défauts en insérant une âme de métal dans la ligne.

Correction d'étalonnage d'un ruban (ou d'un fil) - nf -
Différence entre la longueur nominale d'un RUBAN (ou FIL) de mesure des distances et sa longueur réelle déterminée par ÉTALONNAGE.

Correction des sondages - nf -
CORRECTION à apporter aux PROFONDEURS observées pour les ramener aux PROFONDEURS vraies, compte tenu des ERREURS imputables soit à la méthode de SONDAGE, soit aux imperfections des appareils de mesure. Voir aussi RÉDUCTION DES SONDES.

Correction d'inclinaison du fil (ou ruban) - nf -
Voir CORRECTION DE PENTE.

Correction d'onde de ciel - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter à une mesure de temps de propagation d'une ONDE DE CIEL pour obtenir le temps de propagation correspondant de l'ONDE DE SOL.

Correction du zéro - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter à une mesure pour tenir compte de l'ERREUR DE ZÉRO.

Correction Eötvös - nf -
CORRECTION appliquée aux mesures de pesanteur pour compenser l'effet de la force verticale qui s'exerce sur un mobile en mouvement par rapport à la Terre (force de Coriolis, si le mouvement comporte une composante est-ouest, et force centrifuge).

Correction Givry - nf -
Valeur approchée de la CORRECTION ANGULAIRE FINIE de la PROJECTION DE MERCATOR, égale à la demi différence de longitude entre les deux points considérés. Elle est couramment utilisée en NAVIGATION pour passer des RELÈVEMENTS observés aux GISEMENTS cartographiques.

Correction instrumentale - nf -
CORRECTION qu'il faut apporter à une mesure pour tenir compte de l'ERREUR INSTRUMENTALE.

Correction ionosphérique - nf -
CORRECTION des durées de propagation de signaux radioélectriques destinée à compenser les erreurs dues à la propagation des signaux à travers l'ionosphère.

Correction orthométrique - nf -
CORRECTION qu'il faut appliquer aux mesures des ALTITUDES pour tenir compte du non parallélisme des SURFACES DE NIVEAU et ramener ces altitudes à leurs valeur géométrique au-dessus du NIVEAU DE RÉFÉRENCE.

Correction relativiste - nf -
Dans les systèmes de positionnement par satellites, correction des erreurs introduites par les effets de la relativité sur la marche des horloges.

Corrections de longueur dans une mesure au ruban (ou au fil) - nfpl -
Ensemble des CORRECTIONS qu'il faut apporter à la mesure d'une longueur effectuée à l'aide d'un RUBAN (ou d'un FIL) pour éliminer les ERREURS dues aux conditions physiques et aux modalités d'exécution de cette mesure.

Correspondance des hauteurs - nf -
Relation qui existe entre les HAUTEURS DE LA PLEINE MER en deux lieux différents.

Côte - nf -
a) Bande de TERRE située au voisinage de la MER. Bord extérieur de cette bande. RIVAGE de la MER.
b) Ligne de contact entre la TERRE et la MER, sur le terrain ou un document cartographique.
c) Terrain en pente montante, par opposition à descente.

Côte abrupte (ou à pic) - nf -
Rivage s'élevant en pente raide au-dessus de la MER. Généralement synonyme de côte ACCORE.

Côté au vent - nm -
Côté d'un navire, ou de tout matériel ou ouvrage, exposé directement au VENT. On dit aussi côté du vent, ou bord du vent.

Cote (d'altitude) - nf -
Nombre exprimant l'ALTITUDE, positive ou négative, d'un point ou d'une courbe de niveau.

Côte ouverte - nm -
CÔTE exposée n'offrant aucun abri.

Côté sous le vent - nm -
Côté d'un navire, ou de tout matériel ou ouvrage, qui est à l'abri du VENT, qui regarde la direction vers laquelle souffle le vent. Par opposition à CÔTÉ AU VENT.

Côtes adjacentes - nfpl -
CÔTES se trouvant de part et d'autre du point d'aboutissement à la MER de la frontière terrestre entre deux États limitrophes.

Cotes de hauts-fonds découvrants - nfpl -
COTES , comptées au-dessus du ZÉRO DES SONDES, de zones qui assèchent à BASSE MER (BANCS, ESTRAN, ROCHES, etc.). Voir aussi sonde découvrante.

Côtes qui se font face - nfpl -
Situation géographique des lignes de côte de deux États se faisant face de part et d'autre d'un GOLFE ou d'un BRAS DE MER.

Côtoyer - vt -
Naviguer le long ou près d'une CÔTE.

Couche - nf -
Masse plus ou moins homogène de fluide, ou accumulation de matériau, dont l'épaisseur est relativement faible par rapport à la superficie. Voir aussi STRATE.

Couche à tracer - nf -
a) Produit chimique plus ou moins opaque, coloré ou non, étendu sur un support généralement transparent en vue du TRACÉ SUR COUCHE.
b) Le support de rédaction ainsi constitué.

Couche de célérité minimale - nf -
Toute COUCHE dans laquelle la CÉLÉRITÉ des ONDES DE COMPRESSION est inférieure à celle rencontrée dans les couches adjacentes. Une telle couche peut constituer une voie privilégiée (chenal sonore) pour la propagation à de grandes distances des ONDES élastiques.

Couche de discontinuité de densité - nf -
COUCHE d'eau dans laquelle la DENSITÉ augmente rapidement avec la PROFONDEUR. Ceci entraîne en particulier une augmentation parallèle sensible de la FLOTTABILITÉ d'un sous-marin.

Couche de frottement - nf -
COUCHE atmosphérique s'étendant de la surface du GLOBE terrestre jusqu'à une hauteur d'environ 600 à 800 m et dans laquelle le mouvement de l'air est notablement affecté par le frottement de surface. Au-dessus de cette COUCHE se trouve l'ATMOSPHÈRE LIBRE.

Couche de mélange - nf -
En OCÉANOGRAPHIE, couche d'eau superficielle pratiquement isotherme, qui existe souvent au-dessus de la THERMOCLINE. On dit aussi couche homogène.

Couche de mouvement nul - nf -
COUCHE d'eau située dans la MER à une certaine PROFONDEUR et que l'on suppose en état de repos.

Couche de transition - nf -
COUCHE d'eau présentant une variation notable du gradient vertical d'un paramètre donné, par rapport aux couches adjacentes.

Couche diffusante profonde - nf -
FAUX ÉCHOS , enregistrés par un SONDEUR À ÉCHO qui donnent l'illusion d'un FOND situé à une profondeur inférieure à celle du fond réel. La couche diffusante profonde, assez commune dans les parties les plus profondes des OCÉANS, est due à la présence de quantités considérables de petits organismes. On dit aussi fond fantôme ou DSL.

Couche d'inversion - nf -
a) COUCHE de l'ATMOSPHÈRE, sensiblement horizontale dans laquelle la température croît avec l'altitude.
b) En OCÉANOGRAPHIE, COUCHE dans laquelle la température croît avec la PROFONDEUR.

Couche limite - nf -
COUCHE de fluide au voisinage immédiat d'une paroi ou d'une surface de séparation avec un autre fluide. C'est la couche dans laquelle les forces de frottement ne sont pas négligeables.

Couche limite de surface - nf -
Mince couche d'air adjacente à la surface du globe terrestre, dont l'épaisseur admise est comprise entre 10 et 100 m.

Coucher - nm -
Passage descendant d'un corps céleste à l'HORIZON apparent. Le contraire est LEVER.

Coucher du soleil - nm -
Disparition sous l'HORIZON VISIBLE du bord supérieur du SOLEIL.

Coude - nm -
Changement brusque dans la direction d'un CHENAL, d'un FLEUVE, ou de la LIGNE DE CÔTE.

Couleur de la mer - nf -
Couleur apparente de la COUCHE superficielle de la MER, due aux effets combinés de la RÉFLEXION affectant certaines radiations composantes du spectre de la lumière visible, de la présence dans l'eau de matière en dissolution, ou de particules de MATÉRIAUX DÉTRITIQUES ou autres en suspension, ainsi que de la concentration en PLANCTON. Cette couleur varie du bleu foncé au jaune et peut être définie par des valeurs numériques de l'ÉCHELLE DE FOREL. Des concentrations de plancton peuvent donner temporairement à l'eau de mer une coloration apparente rouge, blanche, verte ou autre. Voir aussi EAU DÉCOLORÉE.

Couleur fondamentale - nf -
Une des trois couleurs de référence dont les longueurs d'onde sont choisies de façon à permettre la reproduction de l'ensemble des sensations colorées, par synthèse additive.

Couleur primaire - nf -
Couleur complémentaire d'une COULEUR FONDAMENTALE. Les couleurs primaires sont utilisées pour la reproduction des couleurs par synthèse soustractive. Les trois couleurs primaires normalisées utilisées en impression sont le CYAN, le jaune primaire et le MAGENTA.

Couloir - nm -
ROUTE fixée pour le trafic aérien, ou maritime.

Couloir de circulation - nm -
Voir VOIE DE CIRCULATION.

Couloir de marée - nm -
Passage maritime étroit dans lequel la MARÉE crée des COURANTS importants.

Coulomb - nm -
Unité de quantité d'électricité du SYSTÈME INTERNATIONAL. Le symbole est C.

Coup de roulis - nm -
Mouvement brusque et violent de ROULIS.

Coup de vent - nm -
VENT dont la VITESSE est comprise entre 34 et 40 NOEUDS (force 8 de l'ÉCHELLE BEAUFORT). Voir aussi FORT COUP DE VENT.

Coupe hydrologique - nf -
Série de STATIONS HYDROLOGIQUES successives alignées.

Couple - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, deux PHOTOGRAPHIES prises de deux points de vue différents et de manière qu'une même partie du terrain soit représentée sur les deux photographies. Ce terme a un sens général et n'implique pas que les deux photographies soient destinées à être examinées stéréoscopiquement. Voir aussi COUPLE STÉRÉOSCOPIQUE.

Couple horizontal parallèle à la base - nm -
Voir COPLANAIRES À LA BASE.

Couple stéréoscopique - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, ensemble de deux PHOTOGRAPHIES de la même région, prises de points de vue différents et se prêtant à l'examen en STÉRÉOSCOPIE.

Coupole - nf -
Tourelle ou tour surmontée d'un petit dôme arrondi, surmontant un bâtiment.

Coupole radar - nf -
Construction en forme de dôme destinée à protéger l'antenne d'une installation radar. On dit aussi RADÔME.

Coupure - nf -
CHAMP D'UNE CARTE, normalement rectangulaire, que cette carte soit isolée ou fasse partie d'un découpage régulier, aux fins de représentation cartographique, d'une région étendue.

Courant - nm -
a) Tout déplacement d'ensemble des particules d'un fluide.
b) S'agissant de la MER, mouvement permanent ou périodique des eaux, généralement dans le sens horizontal, dû à diverses causes telles que des différences de température, le VENT, les MARÉES.

Courant alternatif - nm -
COURANT DE MARÉE portant alternativement dans deux directions à peu près opposées, avec une ÉTALE DE COURANT à chaque renverse. De tels COURANTS se produisent principalement dans les zones où les mouvements d'eau se concentrent dans des CHENAUX relativement étroits.

Courant côtier - nm -
COURANT de direction générale parallèle à la CÔTE. Toutefois cette définition ne s'applique qu'au courant que l'on rencontre à l'extérieur de la ZONE DE DÉFERLEMENT lorsqu'une telle zone existe.

Courant d'arrachement - nm -
Voir COURANT SAGITTAL.

Courant de déchirure - nm -
Voir COURANT SAGITTAL.

Courant de densité - nm -
COURANT provoqué par le gradient horizontal de densité de l'eau. Voir aussi COURANT GÉOSTROPHIQUE.

Courant de dérive - nm -
COURANT OCÉANIQUE superficiel de faible vitesse et affectant une grande étendue d'eau, provoqué principalement par le VENT.

Courant de flot - nm -
Mouvement horizontal de l'eau correspondant, avec un décalage plus ou moins important, à la MARÉE MONTANTE. Les courants de flot portent généralement, selon le cas, vers la CÔTE ou dans la direction de propagation de l'onde marée. On dit aussi flot.

Courant de gradient - nm -
COURANT dû à la composante horizontale du gradient de pression hydrostatique.

Courant de jusant - nm -
Mouvement horizontal de l'eau correspondant, avec un décalage plus ou moins important, à la MARÉE DESCENDANTE. Les courants de jusant portent généralement, selon le cas, vers le large ou dans la direction opposée à celle de la propagation de l'onde marée. On dit aussi jusant, ou courant de reflux.

Courant de marée - nm -
Mouvement d'eau horizontal lié aux variations du NIVEAU DE LA MER causées par la FORCE GÉNÉRATRICE DE LA MARÉE.

Courant de marée mixte - nm -
COURANT DE MARÉE , caractérisé par des différences considérables de VITESSE et de durée entre les deux COURANTS DE FLOT et les deux COURANTS DE JUSANT se produisant chaque JOUR LUNAIRE.

Courant de marée portant au vent - nm -
COURANT DE MARÉE dirigé en sens inverse du VENT.

Courant de marée portant sous le vent - nm -
COURANT DE MARÉE dirigé dans le même sens que le VENT.

Courant de pente - nm -
COURANT DE GRADIENT causé par la montée du niveau de l'eau près des rivages et dans les ESTUAIRES. Peut désigner tout courant lié à la pente de la surface libre.

Courant de seiche - nm -
Mouvement horizontal alternatif de l'eau accompagnant certaines SEICHES. On dit localement rédélé (Bretagne).

Courant de subsurface - nm -
COURANT que l'on rencontre habituellement au-dessous de la THERMOCLINE, de vitesse généralement plus faible que celle des courants existant près de la surface, et de direction souvent différente.

Courant de surcote - nm -
Modification du COURANT côtier accompagnant une SURCOTE.

Courant de surface - nm -
COURANT dont l'action ne se fait plus sentir au delà de quelques MÈTRES (2 ou 3) au-dessous de la surface.

Courant de turbidité - nm -
Masse d'eau chargée de MATÉRIAUX DÉTRITIQUES en suspension et qui, en raison de sa forte densité, s'écoule par gravité sur les pentes jusqu'aux grands fonds.

Courant de vent - nm -
COURANT DE DÉRIVE provoqué par l'action du VENT.

Courant diurne - nm -
COURANT DE MARÉE ne présentant qu'une période de FLOT et une période de JUSANT par JOUR LUNAIRE.

Courant géostrophique - nm -
COURANT existant dans l'océan lorsque le gradient de pression horizontal et la force de Coriolis sont en équilibre.

Courant giratoire - nm -
COURANT DE MARÉE dont la direction tourne progressivement de 360° au cours d'un cycle de marée, sans que sa vitesse s'annule. On dit aussi courant rotatif ou courant tournant.

Courant non dû à la marée - nm -
Tout COURANT provoqué par des forces autres que la FORCE GÉNÉRATRICE DE LA MARÉE.

Courant océanique - nm -
COURANT marin régulier, qu'il soit permanent et de parcours bien défini ou périodique et de période relativement longue.

Courant périodique - nm -
COURANT dont la vitesse et la direction reprennent les mêmes valeurs à intervalles plus ou moins réguliers.

Courant permanent - nm -
COURANT continu qui n'est affecté que par des changements périodiques ou saisonniers relativement faibles.

Courant résiduel - nm -
COURANT moyen sans ses composantes périodiques.

Courant rotatif - nm -
Voir COURANT GIRATOIRE.

Courant sagittal - nm -
Veines de COURANT, perpendiculaires au RIVAGE, par lesquelles s'effectue le mouvement de retour vers le large des eaux superficielles poussées vers la CÔTE par les VAGUES et le VENT. On dit aussi courant d'arrachement ou courant de déchirure. On trouve également rip current.

Courant saisonnier - nm -
COURANT caractérisé par des changements considérables de VITESSE ou de direction dûs aux VENTS saisonniers.

Courant semi-diurne - nm -
COURANT DE MARÉE ayant deux périodes de FLOT et deux périodes de JUSANT, de durées presque égales, durant un JOUR LUNAIRE.

Courant sous-marin - nm -
COURANT existant en-dessous de la surface de l'eau ; en particulier, COURANT ayant une direction et/ou une VITESSE différentes de celle du COURANT DE SURFACE.

Courant sous-marin de retour - nm -
COURANT SOUS-MARIN s'écoulant près du fond en direction du large, tel par exemple que celui qui résulte du retour par gravité des masses d'eau projetées sur un RIVAGE en pente par des VAGUES déferlantes ou des BRISANTS. On dit aussi undertow.

Courant tournant - nm -
Voir COURANT GIRATOIRE.

Courant uniforme - nm -
Tout écoulement selon des lignes de courant parallèles.

Courantomètre - nm -
Appareil destiné à mesurer soit seulement la VITESSE, soit à la fois la VITESSE et la DIRECTION DU COURANT. Il peut mesurer le courant en surface ou en profondeur. Il peut être mécanique, électromécanique, électronique ou acoustique. Il peut comporter un enregistrement interne ou une transmission radio. Voir courantomètre Doppler. Voir aussi FLOTTEUR, FLOTTEUR DÉRIVANT, FLOTTEUR DE SWALLOW.

Courantomètre Doppler - nm -
Appareil acoustique déterminant le courant dans différentes couches de la mer par mesure de l'effet Doppler dans quatre directions. Il peut être fixé sur un navire, ou mouillé ou posé sur le fond.

Courants telluriques - nm -
Courants électriques naturels qui circulent dans le sol en vastes nappes à la surface de la TERRE ou à son voisinage.

Courbe bathymétrique - nf -
Voir ISOBATHE.

Courbe de marée - nf -
Graphique représentant les variations du niveau de la MER en fonction du TEMPS en un lieu donné. Pour une MARÉE normale, la courbe ainsi tracée a approximativement la forme d'une sinusoïde. Voir aussi MARÉGRAMME.

Courbe de niveau - nf -
Ligne joignant des points de même ALTITUDE ou de même PROFONDEUR.
Les lignes d'égale profondeur sont appelées plus spécialement ISOBATHES. La représentation cartographique peut comporter des COURBES MAITRESSES, DES COURBES FIGURATIVES. On dit aussi ligne de niveau ou ISOHYPSE dans le cas des altitudes.

Courbe de niveau de dépression - nf -
COURBE DE NIVEAU fermée à l'intérieur de laquelle le TERRAIN est à une ALTITUDE plus basse qu'à l'extérieur.

Courbe maîtresse - nf -
COURBE DE NIVEAU de cote égale à un nombre entier d'un certain multiple de l'Équidistance, dont le trait est légèrement renforcé par rapport à celui des autres courbes, de manière à faciliter la lecture des cartes.

Courbes figuratives - nfpl -
a) COURBES DE NIVEAU destinées uniquement à donner une représentation approximative de la forme générale du TERRAIN (REPRÉSENTATION À L'EFFET) ; contrairement aux courbes de niveau proprement dites, ces courbes sont tracées à vue sans considération d'Équidistance, et ne reposent pas sur un réseau de nivellement régulier.
b) Courbes de niveau d'épaisseur variable selon l'éclairage conventionnel adopté : trait plus large sur une pente à l'ombre, plus étroit sur une pente illuminée.

Courbes hypsographiques - nfpl -
Voir COURBES HYPSOMÉTRIQUES.

Courbes hypsométriques - nfpl -
Système de courbes utilisé en cartographie pour faire ressortir les surfaces dont l'ALTITUDE est comprise entre deux valeurs déterminées, à l'aide d'une gamme de teintes variées appliquée à ces surfaces. On dit aussi courbes hypsographiques.

Couronne - nf -
PHOTOMÉTÉORE constitué par une ou plusieurs séries (rarement plus de trois) d'anneaux colorés, centrés sur le SOLEIL ou la LUNE et de rayon relativement faible.

Cours d'eau - nm -
Nom très général donné à toutes les eaux courantes : FLEUVES, RIVIÈRES, RUISSEAUX.

Couvert - adj -
Qui se trouve à l'instant considéré au dessous de la surface de l'eau. S'oppose à DÉCOUVERT.

Couverture - nf -
a) Surface représentée (par des CARTES, des PHOTOGRAPHIES, etc.). Pour une carte on dit aussi CHAMP.
b) Zone dans laquelle un système de radiolocalisation est utilisable, ou sur laquelle un système de détection fonctionne efficacement.

Couvrir et découvrir - vi -
Se dit d'une zone de fond DÉCOUVRANT, c'est à dire qui se trouve périodiquement au-dessus et au-dessous de la surface de l'eau, selon la HAUTEUR DE MARÉE.

Covariance - nf -
Moyenne du produit des écarts à la moyenne de deux variables aléAtoires. C'est aussi la moyenne du produit de ces variables moins le produit de leurs moyennes. Elle est nulle si les deux variables sont indépendantes.

Crachin - nm -
Pluie très fine de caractère spécifiquement marin. N'implique pas l'idée de froid que comporte la BRUINE.

Crapaud - nm -
Masse maintenant au fond la ligne de mouillage d'un objet (coffre, casier, appareil de mesure, etc.).

Crapaud de nivellement - nm -
Embase mobile, destinée à supporter la MIRE DE NIVELLEMENT, que l'on pose aux emplacements prévus, lors d'un CHEMINEMENT, afin de rendre possible la mesure précise des DÉNIVELÉES.

Cratère - nm -
Cavité en forme de coupe, au SOMMET ou sur le côté d'un volcan.

Craticulage - nm -
Voir GRATICULAGE.

Crémaillère - nf -
Dispositif micrométrique à dents et vis sans fin permettant le déplacement continu et précis de deux pièces l'une par rapport à l'autre. Voir aussi TAMBOUR MICROMÉTRIQUE.

Crêpes - nfpl -
Voir GLACE EN CRÊPES.

Crépuscule - nm -
Période d'obscurité croissante qui suit le COUCHER DU SOLEIL (crépuscule du soir ou crépuscule) ou période correspondante d'obscurité décroissante qui précède le LEVER DU SOLEIL (crépuscule du matin, aube, urore). On distingue conventionnellement le crépuscule civil, le crépuscule nautique et le crépuscule astronomique qui sont les périodes séparant le LEVER ou le COUCHER DU SOLEIL de l'instant où celui-ci se trouve respectivement à 6° , 12° et 18° au-dessous de l'HORIZON ASTRONOMIQUE.

Crépuscule astronomique - nm -
Voir CRÉPUSCULE.

Crépuscule civil - nm -
Voir CRÉPUSCULE.

Crépuscule nautique - nm -
Voir CRÉPUSCULE.

Crête - nf -
a) Sommet d'une VAGUE ou d'une ondulation de HOULE.
b) Ligne de faîte d'une CHAÎNE DE MONTAGNES ou d'une DORSALE.
c) Voir CRÊTE DE PRESSION.

Crête barométrique - nf -
Région de l'ATMOSPHÈRE dans laquelle la pression est élevée par rapport à celle des régions voisines situées au même niveau. Sur les CARTES DU TEMPS, cette situation est caractérisée par un système d'ISOBARES ou COURBES DE NIVEAU en forme de U, dont la concavité est tournée vers les pressions les plus élevées (ANTICYCLONE). Voir CREUX BAROMÉTRIQUE, DORSALE.

Crête de pression - nf -
Crête ou mur de GLACE HUMMOCKÉE formé par des FLOES qui ont été pressés les uns contre les autres. On dit aussi crête.

Creux - nm -
a) Cavité, trou.
b) Partie concave comprise entre les CRÊTES de deux VAGUES (ou LAMES) successives. Aussi dénivellation entre la crête d'une vague et la partie concave la plus basse qui la précède ou la suit.

Creux barométrique - nm -
Région de l'ATMOSPHÈRE dans laquelle la pression est basse par rapport aux régions voisines situées au même niveau. Elle est représentée sur la CARTE SYNOPTIQUE par un système d'ISOBARES en forme approximative de V dont la concavité est tournée vers les basses pressions.

Crevasse de marée - nf -
Fissure à la ligne de jonction entre la BANQUETTE CÔTIÈRE ou la FALAISE DE GLACIER et la BANQUISE CÔTIÈRE, cette dernière étant soumise au mouvement de montée et de baissée de la MARÉE.

Crevé - nm -
Ouverture pratiquée dans le cadre d'une carte pour étendre dans la marge la zone cartographiée en vue de présenter un élément important.

Crier la sonde - vt - Chanter la sonde
Annonce faite par le SONDEUR b) de la PROFONDEUR à laquelle le PLOMB DE SONDE a touché (ou éventuellement n'a pas touché) le FOND.

Crique - nf -
a) Petite BAIE s'étendant plus loin à l'intérieur des terres qu'une ANSE.
b) Bras d'eau douce ou salée, relativement étroit, s'avançant à l'intérieur des terres et influencé sur toute sa longueur par la MARÉE.

Critère de Rayleigh - nm -
Critère utilisé dans l'analyse des marées. Il exprime que deux COMPOSANTES HARMONIQUES voisines ne peuvent être séparées que si l'une comporte au moins une période complète de plus que l'autre sur l'étendue temporelle des données utilisables.

Croisée des fils du réticule - nf -
Dispositif de fils ou de traits orthogonaux gravés sur verre, placé dans le PLAN FOCAL d'une LUNETTE astronomique ou terrestre et servant à effectuer la visée. Voir aussi RÉTICULE.

Croissant (de la lune) - nm -
Voir PHASES DE LA LUNE.

Croquis cartographique - nm -
Dessin topographique schématique et sommaire, effectué à main levée qui, bien que respectant approximativement les rapports de distances, n'est ni véritablement à l'ÉCHELLE ni correctement orienté.

Croquis topographique - nm -
Croquis effectué lors d'observations sur le terrain pour compléter des mesures. Voir aussi PLANCHETTE b).

Croûte terrestre - nf -
Ensemble des couches superficielles solides de la terre, au dessus du MANTEAU. Son épaisseur varie d'une dizaine de kilomètres sous les océans à une quarantaine sous les continents. On dit aussi écorce terrestre ou lithosphère.

Crue - nf -
Surélévation du niveau des eaux d'un COURS D'EAU au-dessus de son niveau normal résultant de pluies abondantes ou de la fonte des neiges dans son BASSIN c).

Culer - vi -
Voir MOUVEMENT EN ARRIÈRE.

Culmination - nf -
Maximum de HAUTEUR APPARENTE d'un ASTRE (culmination supérieure). Indique aussi, pour un ASTRE qui est constamment au dessus de l'HORIZON, le point de HAUTEUR APPARENTE minimale (culmination inférieure). La culmination a lieu au passage de l'ASTRE au MÉRIDIEN LOCAL. Voir PASSAGE AU MÉRIDIEN.

Culmination inférieure - nf -
Voir CULMINATION.

Culmination supérieure - nf -
Voir CULMINATION.

Cumulonimbus - nm -
Voir GENRES DE NUAGES.

Cumulus - nm -
Voir GENRES DE NUAGES.

Curseur - nm -
a) Dans un instrument, pièce coulissante ou réglable destinée à fournir une référence mobile, comme le coulisseau d'une règle à calcul, ou l'alidade rotative sur un écran radar.
b) Dans un système informatique, élément graphique affiché sur le visuel qui indique la position actuelle de travail. Dans l'édition graphique, des curseurs spéciaux peuvent être utilisés (par exemple, des croix ou des réticules). Le curseur est commandé par l'utilisateur à l'aide de commandes appropriées : souris, boule roulante, touches de déplacement, etc.
c) Appareil déplacé manuellement, qui, muni d'une loupe et d'un pointeur, permet de travailler avec une TABLE À NUMÉRISER.

Curvimètre - nm -
Instrument permettant de mesurer la longueur d'une ligne courbe par la rotation d'une roulette que l'on déplace le long de cette ligne. On utilise notamment le curvimètre pour mesurer sur une CARTE la longueur de la LIGNE DE CÔTE.

Cuvette - nf -
DÉPRESSION du FOND de la MER, généralement moins profonde qu'une FOSSE et pas nécessairement de forme allongée.

Cuvette du compas - nf -
Partie du COMPAS dans laquelle est montée la ROSE. La cuvette d'un COMPAS MAGNÉTIQUE est généralement remplie de liquide. La cuvette tourne avec le bateau tandis que la ROSE DU COMPAS reste orientée dans la direction du MÉRIDIEN MAGNÉTIQUE.

Cyan - nm -
Une des trois couleurs primaires normalisées utilisées pour l'impression en TRICHROMIE ou en QUADRICHROMIE, complémentaire du rouge. C'est une nuance particulière de bleu-vert.

Cycle - nm -
a) Séquence d'évènements qui se produisent selon une succession invariable, au cours d'un certain intervalle de temps. Cette séquence peut être répétitive ou non.
b) Synonyme de PÉRIODE b). Voir aussi FRÉQUENCE et HERTZ.

Cycle de la marée - nm -
Ensemble des phases de la marée, telles qu'elles se produisent durant un JOUR LUNAIRE, un MOIS LUNAIRE ou un CYCLE MÉTONIEN.

Cycle du courant - nm -
Séquence complète des conditions d'évolution d'un courant de marée, telles qu'elles peuvent apparaître au cours d'un jour lunaire, d'un MOIS LUNAIRE ou d'un CYCLE MÉTONIEN.

Cycle métonien - nm - Cycle de Méton
Période de 19 ans, après laquelle les différentes PHASES DE LA LUNE se reproduisent approximativement aux mêmes dates que celles du CYCLE précédent.

Cycle par seconde - nm -
Ancienne unité de FRÉQUENCE. Cette unité s'appelle maintenant le HERTZ.

Cycle solaire - nm -
Variation cyclique de l'activité solaire, dont la période est de 11,2 années. Ce cycle a été découvert à partir de l'observation du nombre des taches solaires.

Cyclone - nm -
a) Voir DÉPRESSION.
b) Voir CYCLONE TROPICAL.

Cyclone tropical - nm -
CYCLONE a) d'origine tropicale de petit diamètre (quelques centaines de kilomètres). Il se caractérise par un VENT violent et des PLUIES torrentielles. Il est parfois accompagné d'ORAGES. Il est plus violent qu'une simple DÉPRESSION tropicale. Voir aussi OEIL DU CYCLONE. On dit souvent simplement cyclone. Voir aussi TYPHON.


D

Danger (pour la navigation) - nm -
Tout élément ou condition d'environnement qui pourrait gêner ou empêcher la NAVIGATION ou pourrait compromettre sa sécurité de quelque manière que ce soit.

Danger signalé - nm -
Obstacle dangereux pour la NAVIGATION, qui fait l'objet d'un avis aux navigateurs, mais dont l'existence n'a pas été confirmée. Voir aussi VIGIE.

Darse - nf -
Dans un PORT, BASSIN allongé perpendiculaire ou oblique au contour général de l'ensemble des OUVRAGES.

Date de nouveau tirage - nf -
Date du nouveau tirage d'une CARTE MARINE, quand elle est imprimée sur le document (usage actuel des U.S.A., par exemple).

Dauphin - nm -
Voir DUC D'ALBE.

Débarcadère - nm -
Installation sur une CÔTE ou dans un PORT, où un navire peut débarquer passagers et/ou marchandises.

Débit - nm -
a) Quantité de courant électrique ou de toute autre forme d'énergie fournie par une machine dans une période de temps déterminée.
b) Quantité d'eau s'écoulant, dans une période de temps déterminée, en un point donné d'un COURS D'EAU, ou d'une VEINE DE COURANT par exemple volume d'eau douce évacuée vers la MER par un FLEUVE à son EMBOUCHURE.

Débit d'amont - nm -
DÉBIT provenant de la partie haute du bassin d'un FLEUVE.

Débit fluvial - nm -
DÉBIT à travers une section donnée d'un COURS D'EAU pendant l'unité de temps (ordinairement exprimé en mètres cubes par seconde).

Déblais - nmpl -
Matériaux (VASE, SABLE, LIMON, etc.) enlevés du FOND d'un CHENAL ou d'un PORT par une DRAGUE.

Décalage de courant - nm -
Intervalle de temps séparant l'HEURE à laquelle le COURANT est ÉTALE ou atteint une certaine intensité relative dans un PORT SECONDAIRE et l'heure à laquelle les mêmes PHÉNOMÈNES se produisent dans le PORT PRINCIPAL de référence.

Décamètre à ruban - nm -
5292 Ruban métallique (ou parfois en textile renforcé), long d'un ou deux décamètres, servant à la mesure rapide de distances courtes. Voir aussi RUBAN.

Décélération - nf -
ACCÉLÉRATION négative.

Décibar - nm -
La dixième partie du BAR.

Décibel - nm -
Voir BEL.

Décimètre - nm -
La dixième partie du MÈTRE.

Déclinaison - nf -
Angle entre la direction d'un ASTRE et le plan de l'ÉQUATEUR. Il est positif pour un astre situé dans l'hémisphère nord, négatif pour l'hémisphère sud.

Déclinaison magnétique - nf -
En un point de la surface de la TERRE, angle que fait le MÉRIDIEN MAGNÉTIQUE avec le MÉRIDIEN GÉOGRAPHIQUE. Cet angle est exprimé en DEGRÉS, et compté à partir du nord géographique vers l'est ou vers l'ouest.

Déclinatoire - nm -
Instrument ou accessoire d'instrument composé essentiellement d'une BOUSSOLE, permettant d'orienter dans la direction du nord magnétique une PLANCHETTE de topographe, une règle, un théodolite.

Déclinatoire tubulaire - nm - Déclinatoire cylindrique
DÉCLINATOIRE sous tube employé dans certains types de THÉODOLITES ou TACHÉOMÈTRES.

Déclivité - nf -
a) TERRAIN en PENTE.
b) Pente d'un TERRAIN ou d'une surface d'eau par rapport au plan HORIZONTAL.

Décote - nf -
Abaissement du niveau de la mer par rapport au niveau prédit, du fait des conditions météorologiques.

Décours de la Lune - nm -
Voir PHASES DE LA LUNE.

Découvert - adj -
Qui se trouve à l'instant considéré totalement ou partiellement au dessus de la surface de l'eau. S'oppose à COUVERT.

Découvrant - adj -
a) Qui est à certains moments, mais non en permanence, au dessus du NIVEAU DE LA MER.
b) Dont la cote est supérieure à celle du niveau de réduction des sondes, mais inférieure à celle du niveau du TRAIT DE CÔTE.

Découvrant - nm -
Haut-fond, banc, ou rocher DÉCOUVRANT b).

Décrochement - nm -
Décalage latéral en un point d'un PROFIL, ou d'un CHEMINEMENT ou de toute autre ligne, qui n'affecte pas sa direction générale. On dit aussi baïonnette.

Décroît - nm -
Voir PHASES DE LA LUNE.

Défense - nf -
Objet placé le long de la coque d'un navire ou d'un WHARF pour le protéger des frottements des navires amarrés contre lui, ou pour alléger le choc d'un contact avec un autre navire ou wharf.

Déferlement - nm -
Effondrement des crêtes d'une VAGUE par excès de CAMBRURE dû, au large, à l'action du vent et, à la côte, à la plus faible profondeur. Sur une côte en faible pente, la vague s'écroule en glissant sur sa face avant : déferlement glissant. Sur un fond plus incliné, la crête des vagues bascule en rouleaux : déferlement plongeant. Sur un fond très incliné, l'écume apparaît à mi-hauteur de chaque vague, qui bientôt bouillonne : déferlement frontal, ou à gonflement.

Défilé - nm -
Passage naturel très étroit dans un relief. Voir GORGE.

Définition - nf -
En PHOTOGRAPHIE ou sur l'écran d'un VISUEL, degré de netteté et de finesse de l'IMAGE. Voir RÉSOLUTION et POUVOIR DE RÉSOLUTION.

Déflecteur - nm -
Appareil qui sert à déterminer la déviation des COMPAS, de façon à effectuer leur COMPENSATION.

Défluent - nm -
Bras résultant de la division des eaux d'un COURS D'EAU principal et ne rejoignant plus ce cours d'eau en aval, comme on en trouve dans un DELTA.

Déformation angulaire - nf -
Dans une représentation cartographique, déformation due au fait que le système de PROJECTION employé ne conserve pas les angles des figures représentées. Voir CONFORMITÉ et ALTÉRATION ANGULAIRE.

Déformation perspective - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, déplacement de la position relative des points sur l'IMAGE photographique, par rapport à la projection orthogonale du terrain sur un plan horizontal, due à la non verticalité de l'axe de prise de vue et au relief.

Dégagement vertical - nm -
Espace vertical minimum nécessaire pour permettre le passage.

Dégel - nm -
Fusion de la NEIGE ou de la GLACE à la surface terrestre.

Degré - nm -
a) Unité d'angle ou d'arc correspondant à 1/360 de la circonférence.
b) Unité de mesure de la température dans certaines ÉCHELLES thermométriques (Celsius ou Fahrenheit).

Déjaugement - nm -
Diminution du tirant d'eau d'un navire sous l'effet de la vitesse ou pour toute autre cause.

Délimitation - nf -
Processus d'établissement de LIMITES ou frontières maritimes dans le contexte de la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer, ou du droit coutumier international.

Delta - nm -
Construction fluviomarine de forme générale triangulaire, plus ou moins saillante par rapport à la côte, créée par les alluvions à l'EMBOUCHURE d'un FLEUVE, dont le cours se sépare en plusieurs DÉFLUENTS avant d'atteindre la MER.

Démagnétisation - nf -
Neutralisation du MAGNÉTISME d'un navire, au moyen de circuits électriques convenablement disposés et installés en permanence sur le navire. Voir aussi CÂBLE DE DÉMAGNÉTISATION.

Démagnétiser - vt -
Faire disparaître l'AIMANTATION. On dit aussi désaimanter.

Opposé à MAGNÉTISER.

Demi grand axe - nm -
Moitié du grand axe de l'ellipse ou de l'ellipsoÏde de révolution.

Demi petit axe - nm -
Moitié du petit axe de l'ellipse ou de l'ellipsoÏde de révolution.

Demi-aigle - nm -
FORMAT de papier (740 x 530 mm) utilisé notamment pour les CARTES MARINES françaises avant le choix des FORMATS NORMALISÉS internationaux, valant la moitié d'un GRAND-AIGLE.

Demi-cercle dangereux - nm -
Partie d'un CYCLONE TROPICAL située à droite de la TRAJECTOIRE du cyclone dans l'hémisphère nord, à gauche de la trajectoire dans l'hémisphère sud, dans laquelle l'agitation de la MER est la plus forte et où les VENTS, plus violents, tendent à déporter les navires vers l'avant de la trajectoire. L'autre partie est appelée demi-cercle maniable.

Demi-cercle maniable - nm -
Voir DEMI-CERCLE DANGEREUX.

Demi-diamètre - nm -
Moitié de l'angle sous lequel est vu le diamètre du disque visible d'un CORPS CÉLESTE.

Demi-octet - nm -
Unité d'information ou de mémoire formé de 4 bits, généralement utilisé pour coder les chiffres 0 à 9. On dit aussi quartet.

Dénivelée - nf -
Voir NIVELLEMENT À LA MIRE.

Dénivellation due au vent - nf -
SURCOTE se produisant sous le vent d'une étendue d'eau, par l'effet de la force d'entrainement superficielle due au VENT sur cette étendue. Voir MARÉE MÉTÉOROLOGIQUE.

Dénominateur d'échelle - nf -
Voir ÉCHELLE INVERSE.

Densité - nf -
a) Rapport, à une température et une pression données, de la masse d'un certain volume d'un corps à la masse d'un égal volume d'un autre corps pris comme ÉTALON. Pour les corps liquides et solides, on prend comme étalon l'eau distillée à la température de 4°C, et à la pression de 101 325 pascals.
b) En OCÉANOGRAPHIE, densité de l'eau de mer.
c) En PHOTOGRAPHIE et en IMPRIMERIE, degré de noircissement ou d'encrage de l'image, après développement ou impression. Se définit quantitativement par le logarithme décimal de l'OPACITÉ optique. On dit aussi densité optique.

Densité des sondes - nf -
ESPACEMENT DES PROFILS et espacement des SONDAGES sur un même profil. La densité des sondes est liée notamment à l'ÉCHELLE du LEVÉ.

Densité optique - nf -
Voir DENSITÉ c).

Densité potentielle - nf -
En OCÉANOGRAPHIE, DENSITÉ d'un ÉCHANTILLON D'EAU supposé ramené à la surface de manière adiabatique, c'est-à-dire, comme si on avait déterminé cette DENSITÉ à partir de la SALINITÉ et de la TEMPÉRATURE POTENTIELLE.

Densitomètre - nm -
Instrument pour la mesure précise, sur une IMAGE photographique ou autre, de la DENSITÉ OPTIQUE.

Déphasage - nm -
Voir RETARD DE PHASE, AVANCE DE PHASE.

Déplacement - nm -
Masse du volume d'eau déplacé par la carène d'un navire dans des conditions de charge déterminées. Il s'exprime en TONNES.

Dépôt - nm -
Accumulation sur le FOND DE LA MER de matériaux solides, de natures ou provenances diverses, qui peuvent avec le temps devenir suffisamment compacts et solides pour constituer une ROCHE SÉDIMENTAIRE.

Dépôts de déblais - nmpl -
Accumulation sur le FOND de matériaux provenant de DRAGAGES de CHENAUX ou de PORTS et déchargés en mer.

Dépôts de turbidité - nmpl -
DÉPÔTS se produisant sous l'effet des COURANTS DE TURBIDITÉ et caractérisés par un double gradient granulométrique, horizontal et vertical.

Dépôts terrigènes - nmpl -
DÉPÔTS se composant de MATÉRIAUX DÉTRITIQUES provenant de l'ÉROSION des terres émergées et qu'on rencontre généralement dans les parties peu profondes de la MER.

Dépouillement des observations de marée - nm -
Traitement des observations de marée brutes en vue d'obtenir les données directement utilisables pour leur exploitation.

Dépression - nf -
a) Zone de la surface du SOL entourée de tous côtés par des altitudes supérieures.
b) Voir DÉPRESSION (SOUS-MARINE).
c) En MÉTÉOROLOGIE, région de l'ATMOSPHÈRE dans laquelle la pression est plus faible que celle des régions environnantes situées au même niveau. Sur une CARTE SYNOPTIQUE, son emplacement se marque par un minimum de pression des surfaces de niveau ou un creux des SURFACES ISOBARIQUES.

Dépression de l'horizon marin - nf -
Dans un plan vertical, angle entre le plan horizontal et la ligne visant l'horizon de la mer.

Dépression (sous-marine) - nf -
DÉPRESSION du fond marin de forme allongée, à fond plat et à flancs escarpés, généralement moins profonde qu'une FOSSE. Voir aussi CUVETTE, FOSSÉ.

Dérélict - nm -
Tout objet abandonné en mer ou flottant entre deux eaux, souvent d'une dimension suffisante pour constituer un danger pour la NAVIGATION. Se dit en particulier d'un navire abandonné. On dit aussi ÉPAVE.

Dérive - nf -
a) Écart, dû au vent et/ou au courant, entre la ROUTE suivie par un navire ou un aéronef et celle qui serait suivie en l'absence de vent et de courant, pour le même CAP du navire ou de l'aéronef. Cette dérive peut s'exprimer soit par un ANGLE DE DÉRIVE, soit par une distance transversale à la ROUTE PRÉVUE, soit par la même distance par unité de temps.
b) Déplacement par rapport au fond d'un objet flottant à la surface ou entre deux eaux sous l'action du courant et/ou du vent.
c) Voir courant de dérive.
d) En PHOTOGRAMMÉTRIE, défaut d'ORIENTATION de l'APPAREIL DE PRISE DE VUES par rapport à la ROUTE de l'avion, qui se traduit sur les photographies verticales par un angle entre les bords des photographies et la LIGNE DE BASE.

Dérive due au vent - nf -
DÉRIVE a) d'un navire sous l'action du VENT.

Dérive due au courant - nf -
DÉRIVE a) d'un navire sous l'action du COURANT.

Dérive littorale - nf -
COURANT proche du rivage auquel il est sensiblement parallèle, résultant de différentes causes : houle, courants, vent. La composante due au déferlement entraine la formation de COURANTS SAGITTAUX.

Dériver - vi -
Être involontairement entraîné, ou dévié de sa ROUTE, par le VENT et/ou le COURANT.

Dernier quartier - nm -
Voir PHASES DE LA LUNE.

Déroulement d'un programme - nm -
Suite des opérations que comporte l'exécution complète d'un PROGRAMME d'ORDINATEUR.

Derrière - adv -
Voir ARRIÈRE.

Derrick - nm -
Voir TOUR DE FORAGE.

Désaimanter - vt -
Voir DÉMAGNÉTISER.

Dessin - nm -
a) Procédé consistant à réaliser une IMAGE par dépôt sur un support d'une substance opaque, à l'aide d'outils appropriés. Voir aussi TRACÉ.
b) Image réalisée par le procédé précédent, ou l'ensemble du support et de l'image.

Dessinateur - nm -
Technicien dont la fonction est de dessiner.

Détecteur de brume - nm -
Dispositif utilisé pour mesurer automatiquement les conditions de VISIBILITÉ b) qui déterminent le déclenchement ou l'arrêt d'un signal sonore.

Détermination du trait de côte - nf -
Opération topographique ayant pour objet d'obtenir les données nécessaires au tracé du TRAIT DE CÔTE sur une CARTE.

Détritique - adj -
Qualifie un SÉDIMENT meuble où dominent les débris de formations préexistantes, provenant d'un processus quelconque de désagrégation.

Détritique - nm -
Formation BENTHIQUE caractérisée par des SÉDIMENTS provenant de la désagrégation mécanique de matériaux TERRIGÈNES ou de tests d'animaux marins (biodétritique).

Détroit - nm -
Couloir resserré entre deux CÔTES, reliant deux étendues d'eau relativement importantes.

Détroit servant à la navigation internationale - nm -
DÉTROIT fréquenté par la NAVIGATION internationale et soumis aux règles particulières du PASSAGE EN TRANSIT.

Devant - adv -
Voir AVANT.

Déversement - nm -
a) En PHOTOGRAMMÉTRIE, ROTATION b) d'une PHOTOGRAPHIE verticale, dans son plan, autour de l'AXE DE PRISE DE VUE.
b) Angle, de faible valeur le plus souvent, que fait l'un des côtés de la photographie, dans son plan, avec la ligne de vol. Voir aussi CONVERGENCE, SITE.

Déviation - nf -
Voir DÉVIATION DU COMPAS.

Déviation constante - nf -
DÉVIATION qui conserve une valeur constante quel que soit le CAP et qu'on peut obtenir par une disposition convenable de FERS DOUX asymétriques horizontaux.

Déviation de la verticale - nf -
En un point donné, angle entre la VERTICALE (direction du FIL À PLOMB) et la NORMALE à l'ÉLLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Déviation de magnétisme rémanent - nf -
Partie de la DÉVIATION du COMPAS due au MAGNÉTISME RÉMANENT, qui subsiste pendant une courte période dans les structures d'un navire après la disparition du champ inducteur. Cette déviation se manifeste généralement après qu'un navire est resté longtemps à CAP constant.

Déviation du compas - nf -
Angle que fait l'AIGUILLE AIMANTÉE avec le MÉRIDIEN MAGNÉTIQUE compté en degrés vers l'est ou vers l'ouest à partir de ce MÉRIDIEN. On dit aussi déviation. Voir aussi PLANCHETTE DE DÉVIATION.

Déviation due à la gîte (ou bande) - nf -
Partie de la DÉVIATION DU COMPAS due à la gÎte que prend un navire. Cette déviation résulte du changement d'orientation des forces magnétiques dues au navire par rapport au CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre et au COMPAS.

Déviation quadrantale - nf -
Partie cyclique de la DÉVIATION DU COMPAS dont la période est de un demi-tour. Elle change de signe pour un changement de CAP de 90°.

Déviation résiduelle - nf -
DÉVIATION du COMPAS qui subsiste après la COMPENSATION.

Déviation semi-circulaire - nf -
Partie cyclique de la DÉVIATION du COMPAS dont la période est de un tour. Elle change de signe pour un changement de CAP d'environ 180°.

Dextrogyre - adj -
Qui tourne vers la droite, c'est-à-dire dans le sens des aiguilles d'une montre. S'applique en particulier au changement de direction du vent.

DGPS - nm -
Voir GPS différentiel.

Diagénèse - nf -
Processus physiques, chimiques et biologiques qui affectent les SÉDIMENTS MARINS après leur dépôt.

Diagramme - nm -
Représentation graphique de DONNÉES.

Diagramme d'azimut - nm -
ABAQUE servant à déterminer les AZIMUTS des astres observés.

Diagramme de compilation - nm -
Voir CARTON DES SOURCES.

Diagramme de facteur de loch - nm -
Graphiques de proportionnalité, à l'ÉCHELLE du LEVÉ, dont on se sert pour faciliter le report des distances compte tenu du FACTEUR DE LOCH, dans un LEVÉ HYDROGRAPHIQUE à l'estime.

Diagramme de Napier - nm -
DIAGRAMME donnant les valeurs de la DÉVIATION en fonction du CAP du navire ; pour établir ce diagramme on en détermine, par observation directe, un certain nombre de points qu'on relie entre eux par une courbe régulière. Voir aussi PLANCHETTE DE DÉVIATION.

Diagramme de vents - nm -
Pour une STATION et une période données, DIAGRAMME en COORDONNÉES POLAIRES indiquant pour chaque DIRECTION DU VENT la fréquence des VENTS de cette DIRECTION ou encore la fréquence de ces vents classés par groupes selon une certaine gamme de VITESSES.

Diagramme des sources - nm -
Voir CARTON DE DONNÉES.

Diagramme température-salinité - nm - T.S.
DIAGRAMME indiquant les variations corrélatives de la température et de la SALINITÉ dans une colonne d'eau. Un tel diagramme sert à identifier les masses d'eau superposées dans cette colonne et à en apprécier la stabilité. Il indique aussi la valeur du paramètre sigma-t et permet un contrôle de vraisemblance des mesures de température et de salinité. On dit plus couramment diagramme T.S

Diaphone - nm -
Dispositif fonctionnant à air comprimé et servant à produire un SIGNAL DE BRUME caractérisé.

Diaphragme - nm -
Voir DIAPHRAGME D'OUVERTURE.

Diaphragme de champ - nm -
ÉCRAN comportant une ouverture de forme et de taille convenables qui limite le champ angulaire et par conséquent les dimensions de l'image fournie par un système optique.

Diaphragme d'ouverture - nm -
ÉCRAN comportant une ouverture circulaire centrée sur l'axe d'un système optique, de diamètre fixe ou variable, limitant la partie utile de FAISCEAU LUMINEUX incident.

Diapositive - nf -
IMAGE POSITIVE photographique tirée sur un support transparent et destinée à être vue par transparence ou projetée sur un ÉCRAN.

Différence (angulaire) de phase - nf -
Différence entre les PHASES b) de deux PHÉNOMÈNES périodiques de même FRÉQUENCE, exprimée en unités d'angle. On dit aussi angle de phase.

Différence de longitude - nf -
Angle dièdre formé par les MÉRIDIENS de deux points, ou arc d'ÉQUATEUR intercepté par ces deux méridiens.

Différence de parallaxe - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, différence entre les PARALLAXES LINÉAIRES de deux points figurant sur un couple de PHOTOGRAPHIES. Cette différence est généralement utilisée pour la détermination des différences d'ALTITUDE.

Diffraction - nf -
Ensemble des perturbations subies par des ONDES de nature quelconque, lorsqu'elles rencontrent un obstacle dont les irrégularités ou la dimension globale sont de l'ordre de grandeur de leur LONGUEUR D'ONDE.

Diffraction de la houle - nf -
Diffraction subie par la HOULE au voisinage d'un obstacle, se traduisant par un changement d'AMPLITUDE et de direction ainsi qu'une courbure des CRÊTES.

Diffuseur - nm -
Ouvrage situé à l'extrémité d'un émissaire marin (ou d'un égoût) servant à diffuser les effluents. Il peut faire saillie au-dessus de l'extrémité de l'émissaire et constituer une OBSTRUCTION pour la navigation.

Diffusion - nf -
Changement de direction d'une particule ou d'une ONDE, en raison de la collision avec une autre particule ou d'interférence avec un autre système. Par exemple, diffusion des ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES par les molécules et les atomes de la haute ATMOSPHÈRE.

Diffusion troposphérique - nf -
Diffusion des ondes Électromagnétiques par les molécules et les aérosols atmosphériques lors de la traversée de la TROPOSPHÈRE.

Digression maximale - nf -
a) Position d'une ÉTOILE lorsque son AZIMUT à l'est ou à l'ouest du MÉRIDIEN atteint sa valeur maximale.
b) Position de l'une des deux PLANÈTES INFÉRIEURES, lorsqu'elle s'écarte le plus du SOLEIL pour un observateur terrestre.

Digue - nf -
Remblai artificiel, en terre, enrochements, béton, destiné à faire obstacle à la HOULE, ou à canaliser le mouvement des eaux.

Digue de calibrage - nf -
DIGUE ou ÉPI, souvent submergé, destiné à canaliser le COURANT d'un COURS D'EAU.

Dilution de la précision (DOP) - nf -
Coefficient d'affaiblissement de la précision de positionnement fournie par un système de localisation, par rapport à la précision brute qui résulterait de celle des quantités mesurées directement par le système, exprimée par une marge d'incertitude transversale sur la position d'une LIGNE DE POSITION. La dilution de la précision (DOP) mesure l'influence de la géométrie des lieux de position sur la précision du positionnement. Cette expression est souvent utilisée assortie d'un qualificatif tel que géométrique (GDOP), horizontale (HDOP), verticale (VDOP), etc. pour indiquer à quel élément géométrique s'applique la dilution considérée.

Dilution géométrique de la précision (GDOP) - nf -
Voir DILUTION DE LA PRÉCISION.

Dilution horizontale de la précision (HDOP) - nf -
Voir DILUTION DE LA PRÉCISION.

Dilution verticale de la précision (VDOP) - nf -
Voir DILUTION DE LA PRÉCISION.

Dioptrie - nf -
Unité de VERGENCE d'un système optique du SYSTÈME INTERNATIONAL.

Directeur du Service hydrographique - nm -
Personne qui a la charge de diriger le service hydrographique d'un pays. On dit aussi Hydrographe (avec capitale initiale).

Direction - nf -
Caractéristique commune à une ligne droite et à toutes ses parallèles, assimilable par exemple au point de la SPHÈRE CÉLESTE vers lequel convergent ces lignes.

Direction de la pesanteur - nf -
DIRECTION du FIL À PLOMB en un lieu donné.

Direction de référence - nf -
DIRECTION servant d'origine pour le repérage d'autres directions.

Direction des vagues - nf -
En un point donné, direction d'où proviennent les VAGUES.

Direction du courant - nf -
En un point donné, direction vers laquelle porte le COURANT.

Direction du mouvement relatif - nf -
Voir MOUVEMENT RELATIF.

Direction du vent - nf -
En un point donné, direction d'où souffle le VENT.

Direction établie du trafic - nf -
Dans un DISPOSITIF DE SÉPARATION DU TRAFIC, sens obligatoire de circulation dans une VOIE DE CIRCULATION.

Direction générale - nf -
Dans le langage du DROIT DE LA MER, DIRECTION d'une ligne droité réputée constituer une approximation acceptable d'un élément topographique naturel à peu près rectiligne, par exemple un tronçon de CÔTE.

Direction recommandée du trafic - nf -
Sens de circulation recommandé aux usagers dans certaines zones d'un SYSTÈME D'ORGANISATION DU TRAFIC, lorsqu'il n'est pas pratique ou nécessaire d'adopter une DIRECTION ÉTABLIE DU TRAFIC.

Directrice de la nivelle - nf -
Voir AXE D'UN NIVEAU.

Discordance entre sondes - nf -
Différence qu'on peut trouver entre les valeurs des PROFONDEURS mesurées au cours d'un LEVÉ HYDROGRAPHIQUE au croisement d'un PROFIL TRAVERSIER et d'un profil du RÉSEAU RÉGULIER.

Discordances - nfpl -
Divergences entre les résultats de mesures répétées ou comparables d'une même quantité, ou. différences entre les valeurs d'une même quantité obtenues par des procédés de calcul différents appliqués à des DONNÉES résultant des mêmes OBSERVATIONS.

Discriminateur - nm -
a) Circuit d'un RÉCEPTEUR à MODULATION DE FRÉQUENCE convertissant les SIGNAUX modulés en SIGNAUX AUDIOFRÉQUENCE.
b) Dans un RADAR, circuit qui ne fournit de RÉPONSE que pour des signaux d'entrée de FRÉQUENCE déterminée.
c) Dans une BALISE RÉPONDEUSE, circuit permettant d'accepter les IMPULSIONS de caractéristiques déterminées et de rejeter les autres.

Dispersion - nf -
a) Décomposition physique d'un RAYONNEMENT ou d'une ONDE complexes selon les composantes simples qui les constituent.
b) En optique, décomposition d'une lumière complexe en ses composantes monochromatiques, résultant de phénomènes de DIFFRACTION ou RÉFRACTION.
c) En OCÉANOGRAPHIE, phénomènes d'INTERFÉRENCE dus à la séparation d'une ONDE DE GRAVITÉ complexe en composantes de vitesses différentes.

Dispositif concentrateur de poissons - nm -
Voir RÉCIF ARTIFICIEL.

Dispositif de carottage - nm -
Dispositif situé à la partie inférieure d'un CAROTTIER et destiné à retenir un ÉCHANTILLON DU FOND.

Dispositif de largage (à distance) - nm -
En océanographie, dispositif utilisé pour libérer de leur ancrage les instruments déployés ; le largage est ordonné par exemple à l'aide d'une COMMANDE acoustique à distance.

Dispositif de pilotage photo-électrique - nm -
Dispositif de pilotage automatique dont l'élément directeur est un COMPAS MAGNÉTIQUE très sensible de fabrication spéciale, associé à un système d'éclairage et à une cellule photo-électrique. Avec ce dispositif, toute déviation du navire par rapport à la ROUTE fixée est détectée et peut agir sur l'appareil à gouverner.

Dispositif de séparation du trafic - nm -
Mesure d'ORGANISATION DU TRAFIC visant à séparer les navires qui se déplacent dans des directions opposées, grâce à des moyens appropriés et à l'établissemnt de VOIES (COULOIRS) DE CIRCULATION.

Dispositif de visée - nm -
Dans un instrument d'optique, tout dispositif destiné à aider l'observateur à effectuer le pointage en direction de l'objet à viser.

Disque de Secchi - nm -
Disque blanc, noir ou de plusieurs couleurs, de 30 centimètres de diamètre, utilisé pour évaluer la transparence de l'eau en mesurant la PROFONDEUR jusqu'à laquelle il reste visible.

Distance angulaire - nf -
a) Angle entre deux directions.
b) Sur une sphère, valeur angulaire de l'arc de GRAND CERCLE joignant deux points.

Distance angulaire au méridien - nf -
En ASTRONOMIE, ANGLE HORAIRE LOCAL d'un ASTRE proche du MÉRIDIEN ASTRONOMIQUE.

Distance au méridien - nf -
Dans un LEVÉ PLAN distance orthogonale d'un point au MÉRIDIEN de référence du levé.

Distance de sécurité sur oléoduc - nf -
Distance horizontale minimale permettant le passage en sécurité au voisinage d'un oléoduc. Voir aussi PROFONDEUR DE SÉCURITÉ.

Distance focale - nf -
Distance entre le POINT NODAL arrière d'une LENTILLE ou d'un système de LENTILLES et le PLAN FOCAL dans lequel se forme l'IMAGE d'un objet à l'infini. Distance entre la surface d'un MIROIR concave ou convexe et son FOYER. On dit aussi focale.

Distance franchissable - nf -
Voir RAYON D'ACTION.

Distance interpupillaire - nf -
Voir ÉCARTEMENT DES YEUX (ou INTERPUPILLAIRE).

Distance lunaire - nf -
Angle, mesuré par un observateur à la surface de la TERRE, entre la LUNE et un autre CORPS CÉLESTE. La mesure des distances lunaires était autrefois à la base d'une méthode de détermination de la LONGITUDE en mer.

Distance nord-sud - nf -
Distance, exprimée en unités linéaires appropriées, correspondant à la différence de LATITUDE entre deux points, mesurée sur un CANEVAS cartographique. On dit aussi distance suivant le méridien.

Distance polaire - nf -
Angle que fait une DIRECTION avec l'AXE des PÔLES ; arc de CERCLE HORAIRE compté à partir d'un PÔLE CÉLESTE, généralement le PÔLE ÉLEVÉ, de 0° à 180°.

Distance principale - nf -
Distance du point nodal arrière (CENTRE DE PERSPECTIVE interne) au plan du CLICHÉ. C'est aussi la distance à laquelle il faut placer un cliché pour rétablir la perspective de l'espace en tenant compte du taux d'agrandissement ou de rétrécissement du papier ou du film.

Distance réduite à l'horizon - nf -
Distance entre deux points ramenée à l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE. Par opposition à la DISTANCE SELON LA PENTE.

Distance selon la pente - nf -
Distance entre deux points d'ALTITUDE différente mesurée suivant la ligne droite joignant ces deux points.

Distance stadimétrique - nf -
Distance mesurée à l'aide d'un STADIMÈTRE.

Distance zénithale - nf -
Angle que fait une DIRECTION avec la VERTICALE locale. La distance zénithale est le complément de la HAUTEUR. Voir DOUBLE DISTANCE ZÉNITHALE.

Distancemètre (électronique) - nm -
Appareil destiné à mesurer la distance entre deux STATIONS a), utilisant la propagation d'un SIGNAL a) radioélectrique, infrarouge ou lumineux entre ces deux stations. On dit aussi TÉLÉMÈTRE ÉLECTRONIQUE.

Distorsion - nf -
a) Déformation anormale d'un signal.
b) En optique, aberration d'un système optique qui déforme les parties de l'IMAGE éloignées de l'AXE OPTIQUE ; elle est due au fait que le GRANDISSEMENT est fonction de la distance à l'axe optique.
c) En PHOTOGRAPHIE, toute anomalie dans la position d'un point sur l'image, qui a pour conséquence une déformation du faisceau perspectif. Les causes de distorsion de l'image comprennent la DISTORSION b) de l'objectif, le RETRAIT DIFFÉRENTIEL du film ou du papier, et tout déplacement du film ou de l'APPAREIL DE PRISE DE VUE.

Distorsion d'une lentille - nf -
Voir DISTORSION b).

Divergence - nf -
a) Mouvement horizontal de masses d'eau ou d'air qui s'éloignent l'une de l'autre, accompagné de mouvements verticaux compensatoires. Voir REMONTÉE D'EAU.
b) Zone située à la surface des océans ou intervient un phénomène de divergence.

Divergent - nm -
Voir PANNEAU DIVERGENT.

Dock - nm -
Dans un PORT, partie d'un BASSIN comprise entre deux APPONTEMENTS, et englobant les installations de stockage et de manutention qui l'accompagnent.

Dock flottant - nm -
Construction flottante qui permet de soulever les navires pour les mettre à sec pour le carénage.

Document de levé - nm -
Tout document contenant de l'information directement recueillie au cours d'un levé, ou résultant d'un traitement, exploité et archivé en tant que tel. Par exemple, document graphique tel que CAHIER DE SONDE, MINUTE DE RÉDACTION, fichiers informatiques produits par un SYSTÈME DE TRAITEMENT DE DONNÉES HYDROGRAPHIQUES, etc.

Document nautique - nm -
Terme général englobant les CARTES MARINES et les OUVRAGES NAUTIQUES.

Domaine benthique - nm -
En OCÉANOGRAPHIE biologique, domaine comprenant la totalité des fonds marins. Voir DOMAINE PÉLAGIQUE.

Domaine pélagique - nm -
En OCÉANOGRAPHIE biologique, domaine comprenant la totalité des eaux marines sans relation avec le fond. Le domaine pélagique est couramment subdivisé en deux zones : 1/ la zone néritique comprenant les eaux de profondeur inférieure à 200 m ; 2/ la zone océanique comprenant les eaux de profondeur supérieure à 200 m.

Domaine public maritime - nm -
Expression juridique désignant la partie du territoire d'un pays attenant à ses côtes, appartenant à l'État et non à des particuliers.

Dôme - nm -
En GÉOMORPHOLOGIE sous-marine, ÉLÉVATION de dimensions relativement faibles et de forme arrondie. Voir COLLINE.

Dôme insulaire de glace - nm -
Masse de GLACE, en forme de dôme, reposant sur des roches dont aucune ne fait saillie à sa surface, et entourée soit entièrement par un PLATEAU DE GLACE, soit en partie par un plateau de glace et en partie par la MER. Les plus importantes formations glaciaires de ce genre connues s'étendent en largeur sur une centaine de kilomètres.

Donnée - nf -
Voir INFORMATION.

Données d'entrée - nfpl -
DONNÉES provenant de fichiers extérieurs, informatisés ou non, introduites dans la mémoire d'un ORDINATEUR.

Données géodésiques - nfpl -
DONNÉES concernant les points géodésiques telles que les valeurs des coordonnées et de l'altitude, la description des REPÈRES a), et tout renseignement nécessaire à leur identification sur le TERRAIN b).

Données matricielles - nfpl -
Méthode de représentation numérique d'une image sous forme d'un ensemble de PIXELS. On dit aussi données rastrées.

Données rastrées - nfpl -
Voir DONNÉES MATRICIELLES.

DOP - nf -
Voir DILUTION DE LA PRÉCISION.

Dorsale - nf -
a) En GÉOMORPHOLOGIE sous-marine, ÉLÉVATION longue et étroite du FOND DE LA MER, à flancs escarpés. Une dorsale de grande étendue sépare souvent deux bassins océaniques.
b) Voir DORSALE OCÉANIQUE.
c) En MÉTÉOROLOGIE, terme synonyme de CRÊTE BAROMÉTRIQUE, mais généralement employé pour désigner une crête mobile se déplaçant rapidement entre deux DÉPRESSIONS ou CREUX BAROMÉTRIQUES.

Dorsale (médio-)océanique - nf -
Dorsale de grande longueur pouvant s'étendre à tout un océan, qui se dresse au dessus du fond entre deux PLAQUES océaniques.

Dorsale sous-marine - nf -
Dorsale à la topographie relativement unie ou irrégulière, qui constitue le prolongement naturel d'une terre émergée.

Dosage - nm -
Détermination de la concentration de certaines substances dans une solution. En océanographie le dosage le plus commun est celui de la CHLORINITÉ. On dit aussi titrage.

Double basse mer - nf -
BASSE MER comportant deux minimums de la hauteur d'eau séparés par un maximun relativement peu marqué. Voir aussi DOUBLE MARÉE.

Double distance zénithale - nf -
Angle ayant une valeur double de la DISTANCE ZÉNITHALE qu'on obtient directement par l'OBSERVATION et non par le calcul.

Double écho - nm -
Voir ÉCHO MULTIPLE.

Double marée - nf -
MARÉE comportant une double PLEINE MER ou une DOUBLE BASSE MER.

Double pleine mer - nf -
PLEINE MER comportant deux maximums de la hauteur d'eau à peu près égaux séparés par un minimum relativement peu marqué. On dit aussi tenue du plein. Voir aussi DOUBLE MARÉE.

Douve - nf -
DÉPRESSION annulaire, continue ou non, située au pied d'une ÎLE, d'un MONT SOUS-MARIN ou d'une ÉLÉVATION isolée de grande étendue. On dit aussi FOSSÉ.

Dragage - nm -
a) Prélèvement de matériau du FOND, ou d'objet coulés, au moyen d'un équipement mis en oeuvre par un navire spécialisé (DRAGUE a).
b) Voir DRAGAGE HYDROGRAPHIQUE.

Dragage de niveau - nm -
Technique de dragage hydrographique. Une drague RAIL, réglée à une profondeur déterminée, est remorquée au dessus du fond suivant les courbes de niveau, auxquelles elle demeure sensiblement perpendiculaire. Chaque point de crochage est enregistré.

Dragage de sécurité - nm -
dragage hydrographique, effectué avec une drague réglée à une immersion prédéterminée, pour l'ensemble d'une zone, en vue d'assurer une profondeur minimale de sécurité.

Dragage (hydrographique) - nm -
Opération consistant à utiliser une DRAGUE HYDROGRAPHIQUE pour la recherche des OBSTRUCTIONS. Ce genre d'opération a longtemps été le moyen le plus pratique pour s'assurer que tous les dangers ont bien été trouvés et qu'on a bien déterminé la PROFONDEUR minimale d'eau dont ils sont recouverts.

Drague - nf -
a) Bateau, ou engin flottant équipé pour enlever de la matière solide du FOND d'une étendue d'eau, en vue de creuser des fossés ou des canaux, d'approfondir des CHENAUX ou des BASSINS, etc.
b) Voir DRAGUE HYDROGRAPHIQUE.

Drague américaine - nf -
Voir DRAGUE HYDROGRAPHIQUE À FIL.

Drague (hydrographique) - nf -
Équipement utilisé dans les LEVÉS HYDROGRAPHIQUES pour détecter et localiser les OBSTRUCTIONS, ou déterminer une PROFONDEUR minimale dans les cas où les méthodes de sondage ordinaire ne suffisent pas. Elle comporte un élément matériel (fil, barre, etc.) qui accroche sur tout relief ou objet sous-marin de profondeur plus faible que sa profondeur de réglage : c'est un point de crochage ou point de croche.

Drague (hydrographique) à fil - nf -
DRAGUE HYDROGRAPHIQUE consistant en une ligne remorquée par deux embarcations ou deux petits bÂtiments, et maintenue à la profondeur voulue par des BOUÉES c) à pendeur réglable. On dit aussi drague américaine.

Drague océanographique - nf -
Engin remorqué destiné à la collecte d'échantillons d'animaux benthiques ou d'échantillons du fond par grande profondeur.

Drague Oropesa - nf -
DRAGUE HYDROGRAPHIQUE constituée par un fil remorqué par un seul navire et maintenu à l'immersion choisie à l'aide d'une bouée d'extrémité et de dispositifs hydrodynamiques : PANNEAUX PLONGEURS, PANNEAUX DIVERGENTS.

Drague rail - nf -
DRAGUE HYDROGRAPHIQUE constituée par une barre rigide suspendue sous un navire ou un couple d'embarcations.

Draguer - vt -
a) Remorquer une DRAGUE HYDROGRAPHIQUE à une certaine immersion au-dessous de la surface de l'eau en vue de localiser les OBSTRUCTIONS pouvant exister dans une zone donnée, ou de s'assurer que cette zone est libre de dangers pour la navigation jusqu'à une PROFONDEUR définie.
b) Enlever de la matière solide du FOND d'une étendue d'eau.

Dresser une carte - vt -
Préparer ou dessiner une CARTE. On dit aussi cartographier (une région).

Drogue - nf -
Dispositif dérivant destiné à la mesure des COURANTS consistant en un groupe de panneaux entoilés lestés, attachés à une bouée superficielle de repérage.

Droit de la mer - nm -
Partie du droit international qui traite des conditions d'usage des espaces maritimes par les États. Il est actuellement codifié pour l'essentiel par la CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LE DROIT DE LA MER de 1982.

Droit derrière - adv -
Voir ARRIÈRE.

Droit devant - adj -
Voir AVANT.

Droit maritime - nm -
Règles de droit nationales ou internationales relatives aux intérêts privés engagés en mer, essentiellement ceux de la NAVIGATION.

Droite de hauteur - nf -
LIGNE DE POSITION obtenue par OBSERVATION de la HAUTEUR d'un ASTRE.

Droite de Marcq - nf -
DROITE DE HAUTEUR obtenue par la MÉTHODE DE MARCQ SAINT-HILAIRE.

Droite de Sumner - nf -
DROITE DE HAUTEUR obtenue par la MÉTHODE DE SUMNER.

DSL - nf -
Voir COUCHE DIFFUSANTE PROFONDE.

Duc d'Albe - nm -
Pieu ou groupe de pieux enfoncé dans le sol et utilisé pour amarrer ou déhaler un navire, ou comme AIDE À LA NAVIGATION. Un duc d'Albe peut être situé dans l'eau, sur un APPONTEMENT ou sur une PLAGE. On dit aussi dauphin.

Duc d'Albe lumineux - nm -
Groupe de pieux enfoncés dans le sol suivant une configuration régulière ou non, réunis entre eux et couronnés d'un FEU.

Dune - nf -
ÉLÉVATION dissymétrique composée de SÉDIMENTS meubles (sable) construite par le VENT sur le hauts des plages ou dans les déserts (dunes éoliennes), ou par les COURANTS sur le fond marin (dunes sous-marines). Voir aussi RIDENS.

Duplex - nm -
Liaison radio à double sens permanent entre deux STATIONS émettant sur deux voies différentes. S'oppose à SIMPLEX.

Durée de la marée - nf -
Intervalle de temps entre la BASSE MER et la PLEINE MER qui suit, ou entre la PLEINE MER et la BASSE MER qui suit.

Durée d'exposition - nf -
Voir TEMPS DE POSE.

Durée d'impulsion - nf -
Intervalle de temps durant lequel l'amplitude d'une impulsion est supérieure ou égale à une valeur donnée, généralement exprimée sous la forme d'une fraction ou d'un pourcentage de la valeur maximale.

Durée d'insolation - nf -
Voir TEMPS DE POSE.

Durée du flot et durée du jusant - nf -
La durée du flot est l'intervalle de temps pendant lequel le courant de marée est montant et la durée du jusant est l'intervalle de temps pendant lequel il est descendant ; ces intervalles sont comptés entre les instants de minimum du courant ou d'Étale. Les durées de flot et de jusant sont en général approximativement égales mais peuvent différer notablement si un mouvement étranger à la marée se superpose à elle. Dans un estuaire par exemple la durée du jusant est généralment supérieure à la durée du flot.

Durée du flux et durée du reflux - nf -
La durée du flux est l'intervalle de temps entre l'heure de basse mer et l'heure de pleine mer suivante, et la durée de reflux l'intervalle entre l'heure de pleine mer et l'heure de basse mer suivante. Les durées de flux et de reflux sont approximativement égales mais dans les eaux peu profondes et les ESTUAIRES la durée du flux tend à devenir inférieure à celle du reflux.

Dyke - nm -
Roche éruptive faisant saillie à la surface du sol, sous forme d'une colonne ou d'une épaisse muraille.

Dynamètre - nm -
Instrument employé pour mesurer le grossissement des LUNETTES.

Dynamomètre - nm -
Instrument de mesure des forces.

Dyne - nf -
Unité de force du SYSTÈME CGS.


E

Easting - nm -
Nom de l'ABSCISSE, emprunté à l'anglais, dans le cas particulier de la projection MTU.

Eau colorée - nf -
Voir EAU ROUGE.

Eau de mer - nf -
L'eau des OCÉANS, qui diffère de l'eau douce par une SALINITÉ importante. Cette salinité modifie notablement les propriétés physiques du liquide. L'eau de mer est aussi caractérisée par sa TEMPÉRATURE, par les matières et gaz dissous, et par ses propriétés optiques.

Eau décolorée - nf -
Cette indication est portée sur les CARTES pour signaler les zones de la mer dont la couleur anormale laisse supposer l'existence de HAUTS-FONDS. Elle peut s'appliquer également à toute zone dont la couleur diffère de la couleur bleue ou verte habituelle. Des colorations variées dans les tons rouge, jaune, vert et marron, ainsi que noir et blanc, ont été signalées. Ces colorations qui se présentent parfois sous la forme de plaques ou de traînées mais qui dans d'autres cas s'étendent sur de vastes étendues, peuvent être dues à la concentration de particules inorganiques ou organiques, ou encore de PLANCTON. Voir EAU ROUGE.

Eau dormante - nf -
Masse d'eau stagnante en abord d'un COURANT, très peu affectée par ce courant.

Eau libre - nf -
Grande étendue d'eau librement navigable dans laquelle la glace de mer peut être présente à faible CONCENTRATION DE GLACE. Dans le vocabulaire normalisé la concentration ne doit pas excéder 1/10.

Eau morte - nf -
PHÉNOMÈNE que l'on constate lorsqu'un navire de faible puissance propulsive se déplace dans des eaux comportant une mince COUCHE d'eau de faible SALINITÉ surmontant une couche d'eau de salinité plus forte ; dans ce cas, une partie de l'énergie propulsive est absorbée par la formation d'ONDES INTERNES, ce qui a pour effet de réduire dans une proportion non négligeable l'efficacité du système de propulsion.

Eau normale - nf -
EAU DE MER type spécialement préparée dont la SALINITÉ, voisine de 35 ups (unité pratique de salinité) a été déterminée avec une précision de 0,001 ups. Elle est utilisée comme étalon pour les déterminations de la salinité de l'eau de mer par mesure de sa conductivité.

Eau océanique - nf -
EAU DE MER présentant les caractéristiques physiques et chimiques des eaux que l'on rencontre en pleine mer où les influences continentales sont minimales.

Eau peu profonde - nf -
Zone marine dont la PROFONDEUR est telle que les ONDES DE SURFACE sont affectées de manière sensible par la topographie du fond marin. On considère en général comme eau peu profonde, une zone dont la profondeur est inférieure à la demi longueur d'onde du phénomène de surface considéré.

Eau rouge - nf -
Phénomène donnant aux eaux de surface, le plus souvent dans les régions côtières, une coloration rouge ou brun-rougeâtre, due à la concentration de certains organismes microscopiques, particulièrement les dinoflagellés. Les toxines secrétées par les dinoflagellés peuvent causer la mort de poissons et autres organismes marins. On dit aussi eau colorée.

Eau saumâtre - nf -
Eau de faible SALINITÉ, comprise entre 0,5 et 17 °/00, rencontrée dans les LAGUNES ou au voisinage des EMBOUCHURES.

Eaux à marée - nfpl -
Eaux dont le niveau change périodiquement par suite de la MARÉE.

Eaux archipélagiques - nfpl -
Eaux incluses dans les limites des LIGNES DE BASE ARCHIPÉLAGIQUES d'un ÉTAT-ARCHIPEL, constituant une zone de souveraineté.

Eaux intérieures - nfpl -
Ensemble des eaux d'un État qui se trouvent soit à l'intérieur des terres de cet État, soit en mer du côté terre des LIGNES DE FERMETURE et des LIGNES DE BASE DROITES.

Eaux internationales - nfpl -
Zone marine qui n'est pas située sous la souveraineté d'un État côtier. Les eaux internationales comprennent donc outre la HAUTE MER b), les ZONES CONTIGUËS et la Z.E.E. placées sous la juridiction d'un État côtier. Elles sont sujettes à la liberté de navigation maritime et aérienne.

Eaux navigables - nfpl -
Eaux susceptibles, avec ou sans aménagements particuliers, de permettre la circulation des bateaux par les moyens normaux de navigation.

Eaux surjacentes - nfpl -
Eaux qui se trouvent entre le FOND de la mer et la surface au dessus d'une zone déterminée.

Eaux territoriales - nfpl -
Voir MER TERRITORIALE.

Éboulis - nm -
Accumulation de MATÉRIAUX DÉTRITIQUES suivant une PENTE. Voir aussi TALUS.

Écart de fermeture - nm -
Voir ERREUR DE FERMETURE D'UN TOUR D'HORIZON.

Écart de position - nm -
Différence entre une position estimée et la position observée au même instant.

Écart d'échelle - nm -
Écart entre l'ÉCHELLE LOCALE et l'ÉCHELLE CENTRALE d'une PROJECTION.

Écart quadratique moyen - nm -
Voir ÉCART TYPE.

Écart type - nm -
Racine carrée de la VARIANCE d'une VARIABLE ALÉATOIRE. On dit aussi écart quadratique moyen.

Écartement des yeux (ou interpupillaire) - nm -
Distance entre les centres des pupilles des yeux d'un individu. On dit aussi distance interpupillaire, ou intervalle oculaire.

ECDIS - nm -
Système de navigation capable d'afficher des données extraites d'une CARTE ÉLECTRONIQUE DE NAVIGATION (ENC) et des données provenant d'un appareil de localisation, et le cas échéant d'autres capteurs divers. L'usage d'un ECDIS est légalement équivalent à celui d'une carte marine. L'acronyme ECDIS est l'abréviation de l'expression anglaise "Electronic Chart Display and Information System" qui se traduit par système électronique de visualisation de cartes marines.

Échancrure - nf -
Indentation rentrante de la CÔTE en forme de croissant ou de V.

Échantillon - nm -
Part représentative d'une entité ou d'un ensemble, spécialement prélevé pour un examen ou contrôle de qualité.

Échantillon de fond - nm -
Échantillon de matériau du fond de la mer ramené à la surface pour examen. Voir aussi CAROTTE.

Échantillon d'eau (de mer) - nm -
Échantillon d'eau prélevé à une certaine PROFONDEUR en vue d'en déterminer la composition et les propriétés physiques (température, SALINITÉ, DENSITÉ).

Échelle - nf -
a) Rapport entre les dimensions linéaires de la représentation d'un objet (DESSIN, CARTE, PHOTOGRAPHIE, etc.) et les dimensions réelles de cet objet. Cette notion un peu imprécise pour des raisons diverses donne lieu dans certains cas spécifiques (GÉODÉSIE, CARTOGRAPHIE, PHOTOGRAMMÉTRIE) à des acceptions plus rigoureuses.
b) En CARTOGRAPHIE, ÉCHELLE a) de la représentation du terrain sur la carte. Sauf dans le cas de documents à très petite échelle, elle varie normalement assez peu et reste voisine de l'ÉCHELLE NOMINALE. Un document est donc à GRANDE ÉCHELLE si le dénominateur d'échelle est petit, à PETITE ÉCHELLE dans le cas contraire. Voir aussi ÉCHELLE LOCALE, ÉCHELLE CENTRALE.
c) En PHOTOGRAMMÉTRIE, rapport entre la distance de deux points d'un CLICHÉ et la distance des deux points correspondants sur le terrain. En raison des déformations dues à l'INCLINAISON de l'appareil de prise de vues et au RELIEF, cette échelle varie d'un point à un autre ; cependant on la représente généralement par le rapport f/H où f est la DISTANCE PRINCIPALE de l'appareil de prise de vues et H la HAUTEUR de l'appareil de prise de vues au-dessus du niveau moyen du terrain.
d) Loi de correspondance entre l'intensité d'un phénomène et les valeurs numériques ou autres d'un mode de réprésentation de ce phénomène. Exemples : ÉCHELLES DE TEMPÉRATURE, ÉCHELLE DE BEAUFORT, ÉCHELLE DE FOREL.
e) Synonyme de ÉCHELLE NUMÉRIQUE, ou ÉCHELLE GRAPHIQUE.
f) L'échelle d'un phénomène naturel indique l'étendue de la zone concernée par ce phénomène. S'emploie le plus souvent dans les expressions adjectivales : à grande échelle, à petite échelle, à moyenne échelle (ou mésoéchelle). Bien noter qu'un phénomène géographique à grande échelle doit faire usage pour sa représentation d'une carte à petite échelle, et réciproquement.
g) Dans certaines expressions, synonyme de GRADUATION. Voir ÉCHELLE DE LATITUDE, ÉCHELLE LOGARITHMIQUE.

Échelle Beaufort (ou Échelle de Beaufort) - nf -
ÉCHELLE servant à quantifier la vitesse du vent, selon un barême basé sur les effets produits. Les nombres Beaufort (ou forces) vont de la force 0 (calme) à la force 12 (ouragan). Elle a été introduite par l'amiral Francis Beaufort en 1805.

Échelle centrale - nf -
ÉCHELLE LOCALE d'une PROJECTION en son POINT CENTRAL. Voir aussi FACTEUR DE RÉDUCTION D'ÉCHELLE.

Échelle de conversion - nf -
Graphique linéaire à double graduation permettant d'obtenir directement les valeurs correspondantes d'une quantité exprimée à l'aide de deux unités de mesures différentes. Voir ABAQUE.

Échelle de Forel - nf -
ÉCHELLE de couleurs employée pour définir la COULEUR DE LA MER.

Échelle de la carte - nf -
Voir ÉCHELLE b).

Échelle de latitude - nf -
Voir GRADUATION EN LATITUDE.

Échelle de l'état de la mer - nf -
ÉCHELLE d) servant à quantifier l'ÉTAT DE LA MER, basée sur la hauteur moyenne des VAGUES. Les nombres représentatifs vont de 0 (calme) à 9 (mer énorme : vagues de plus de 14m).

Échelle de longitude - nf -
Voir GRADUATION EN LONGITUDE.

Échelle de marée - nf -
Installation destinée à mesurer la hauteur de la MARÉE, constituée d'une planche ou perche graduée, verticale ou quasi-verticale, plongeant dans l'eau en un emplacement convenablement protégé. La hauteur d'eau s'y mesure par simple lecture.

Échelle de température absolue - nf -
Voir ÉCHELLE DE TEMPÉRATURE KELVIN.

Échelle de température Celsius - nf -
ÉCHELLE d) de température définie en fonction de l'ÉCHELLE DE TEMPERATURE KELVIN par la relation t = T - 273,15. L'unité le degré Celsius, dont le symbole est °C. Du nom de l'astronome suédois Anders Celsius (1702-46).
L'appellation degré centigrade qui est quelquefois encore utilisée, doit être rejetée.

Échelle de température Fahrenheit - nf -
ÉCHELLE d) de température liée à l'ÉCHELLE DE TEMPERATURE CELSIUS par la relation: t F= 1,8 t + 32. L'unité est le degré Fahrenheit, dont le symbole est °F.

Échelle de température Kelvin - nf -
ÉCHELLE d) de température thermodynamique définie en assignant au point triple de l'eau pure, considéré comme point de repère fondamental, la température de 273,16. L'unité est le Kelvin, dont le symbole est K. On l'appelle aussi échelle de température absolue.

Échelle de temps - nf -
Voir TEMPS.

Échelle d'un levé (hydrographique) - nf -
ÉCHELLE a) à laquelle sont établis les documents de rédaction originaux d'un LEVÉ, plus spécialement les PROJECTIONS DE CONSTRUCTION et les minutes d'écriture de sonde. On choisit, dans chaque cas particulier, l'échelle d'un levé d'après la densité des données à représenter, fonction elle-même de l'objet du levé et de la profondeur de la zone à hydrographier. Voir DENSITÉ DES SONDES.

Échelle graphique - nf -
Sur une représentation terrestre (CARTE, PLAN, PHOTOGRAPHIE, MOSAÏQUE, etc.) segment gradué ou ABAQUE sur lequel on peut lire directement la dimension réelle d'un objet représenté. Dans le cas d'une carte, l'échelle graphique peut se trouver dans le TITRE, dans la MARGE, ou le long d'un filet du CADRE (échelle marginale).

Échelle inverse - nf -
Voir ÉCHELLE NUMÉRIQUE.

Échelle locale - nf -
En un point d'un système de PROJECTION, rapport de la longueur d'un segment infiniment petit à la longueur du segment correspondant de la SURFACE DE RÉFÉRENCE. Ce rapport dépend du point considéré et aussi, dans une projection non CONFORME, de la direction du segment.

Échelle logarithmique - nf -
Graduation dans laquelle les ABSCISSES des divisions sont proportionnelles aux logarithmes des valeurs représentées.

Échelle marginale d'une carte - nf -
Voir ÉCHELLE GRAPHIQUE.

Échelle nominale - nf -
Rapport des longueurs mesurées sur la CARTE aux longueurs correspondantes dans la PROJECTION CARTOGRAPHIQUE qui lui sert de base. Elle est rigoureusement constante, si l'on fait abstraction des déformations du support de la CARTE.

Échelle numérique - nf -
ÉCHELLE a) b) exprimée par une fraction numérique dont le numérateur est généralement 1. Le dénominateur s'appelle dans ce cas échelle inverse, dénominateur d'échelle ou facteur d'échelle. La notation recommandée est (par exemple) 1 : 20 000 ou 1/20 000.

Écho - nm -
SIGNAL (acoustique, électromagnétique, etc.) renvoyé par un obstacle réfléchissant.

Écho de pente - nm -
Voir ÉCHO LATÉRAL.

Écho latéral - nm -
Lors de la mise en oeuvre d'un SONDEUR ACOUSTIQUE à faisceau large, tout ÉCHO renvoyé par un élément du FOND ou par un obstacle qui n'est pas à la verticale du sondeur. S'il s'agit d'un fond incliné voisin du navire on dit parfois écho de pente.

Échomètre - nm -
SONDEUR ULTRASONORE de modèle ancien aujourd'hui périmé, équipé d'un indicateur visuel.

Échos multiples - nmpl -
Dans le SONDAGE PAR ÉCHO, tout ÉCHO autre que le premier correspondant à un SIGNAL d'émission donné. Les échos multiples sont provoqués par des RÉFLEXIONS successives sur le FOND et la surface (ou la coque du bÂtiment sondeur). Se réduisent généralement au double écho.

Échosondeur - nm -
Voir SONDEUR PAR ÉCHO.

Échoué - adj -
a) Qui a touché le fond par accident et se trouve donc immobilisé sur un HAUT-FOND, ou par PETITS FONDS, ou au RIVAGE. L'accident s'appelle un échouement.
b) Qui a été volontairement et temporairement mis à sec, dans un but bien défini, par exemple pour réparation dans une forme de radoub. L'opération s'appelle un échouage.

Éclair - nm -
Manifestation lumineuse qui accompagne une décharge brusque d'électricité atmosphérique (foudre). Cette décharge peut jaillir d'un NUAGE ou se produire en son sein; elle peut aussi, mais plus rarement, jaillir d'édifices élevés ou de MONTAGNES.

Éclair de chaleur - nm -
ÉCLAIR lointain qui se manifeste par un bref éclairement du ciel ou des NUAGES au niveau de l'HORIZON.

Éclaircie - nf -
a) En MÉTÉOROLOGIE, diminution de la NÉBULOSITE lorsque celle-ci est forte.
b) Instant où cette diminution se produit.
c) Trouée dans une couche nuageuse.

Éclairement - nm -
Voir ÉCLAIREMENT LUMINEUX.

Éclairement énergétique - nm -
En optique, quotient du FLUX ÉNERGÉTIQUE reçu par un élément infiniment petit d'une surface par l'aire de cet élément.

Éclairement lumineux - nm -
En optique, quotient du FLUX LUMINEUX reçu par un élément infiniment petit d'une surface par l'aire de cet élément. On dit aussi éclairement.

Éclat - nm -
Dans le cas d'un FEU, émission de lumière de durée brève ou très brève par rapport aux durées d'obscurité encadrantes.

Éclimètre - nm -
Instrument employé en TOPOGRAPHIE à la PLANCHETTE, pour mesurer des angles dans un plan vertical, par leur valeur en DEGRÉS ou GRADES. C'est un composant de la règle à éclimètre.

Éclipse - nf -
Occultation totale ou partielle d'un ASTRE par suite de l'interposition d'un autre astre, ou obscurcissement total ou partiel d'un astre dû au passage de cet astre dans le cône d'ombre d'un autre astre.

Éclipse annulaire - nf -
ÉCLIPSE DE SOLEIL qui laisse apparaître un étroit anneau lumineux autour de la LUNE.

Éclipse de lune - nf -
Pour un observateur terrestre, occultation totale ou partielle de la LUNE lorsque celle-ci entre dans le cône d'ombre de la TERRE.

Éclipse de soleil - nf -
Occultation totale ou partielle du SOLEIL que perçoit un observateur situé dans une région de la TERRE comprise dans le cône d'ombre de la LUNE lorsque celle-ci passe entre le SOLEIL et la TERRE.

Éclipse partielle - nf -
ÉCLIPSE dans laquelle une partie seulement de l'ASTRE éclipsé est caché ou obscurci.

Éclipse totale - nf -
ÉCLIPSE dans laquelle l'ASTRE éclipsé est entièrement caché ou obscurci.

Écliptique - nm -
GRAND CERCLE formé par l'intersection du plan de l'ORBITE de la TERRE autour du SOLEIL (ou ORBITE apparente du SOLEIL autour de la TERRE) et de la SPHÈRE CÉLESTE.

Écluse - nf -
Ouvrage destiné à séparer ou réunir deux étendues d'eau, à travers un passage étroit, afin d'y maintenir temporairement deux NIVEAUX a) différents.

Écluse à sas - nf -
ÉCLUSE munie d'un sas entre deux PORTES permettant le passage des bateaux lorsque les niveaux d'eau sont différents de part et d'autre.

Écluse de marée - nf -
ÉCLUSE SIMPLE ou À SAS placée entre un BASSIN ou un CANAL et une étendue d'eau soumise au jeu de la MARÉE et qui sert à maintenir un niveau voulu dans ce bassin ou ce canal quelle que soit la HAUTEUR DE MARÉE.

Écluse simple - nf -
ÉCLUSE à une seule PORTE ne permettant le passage de bateaux que lorsque les niveaux sont identiques de part et d'autre.

Écologie - nf -
Science étudiant les relations des organismes vivants avec leur ENVIRONNEMENT.

Écorce terrestre - nf -
Voir CROÛTE TERRESTRE.

Écoulement - nm -
Mouvement d'ensemble permanent, quasi-permanent ou lentement variable d'un fluide.

Écoulement laminaire - nm -
ÉCOULEMENT régulier dans lequel les particules fluides se déplacent selon des LIGNES DE COURANT s'ordonnant en COUCHES parallèles. S'oppose à ÉCOULEMENT TURBULENT.

Écoulement turbulent - nm -
ÉCOULEMENT accompagné de TURBULENCE.

Écran - nm -
a) Dispositif servant à protéger ou à séparer, par exemple séparer une partie d'un appareil de ses autres parties pour éviter une interaction, ou à intercepter en totalité ou en partie un RAYONNEMENT.
b) Surface permettant l'AFFICHAGE d'une IMAGE, le plus souvent lumineuse. Voir aussi VISUEL et INDICATEUR.
c) ÉCRAN b) d'un TUBE CATHODIQUE. On dit aussi écran cathodique.
d) En informatique, l'écran est le moyen d'affichage d'un VISUEL. On parle d'écran pixel lorsque chaque PIXEL de l'image est adressable, ou d'écran tactile lorsque ses différentes zones peuvent être désignées par un contact du doigt.
e) En informatique, image présentée à un instant donné par un ÉCRAN d).

Écran cathodique - nm -
Voir ÉCRAN c).

ECS - nm -
Système d'AIDE À LA NAVIGATION, capable d'afficher des données extraites d'une base de données cartographiques numériques, de format éventuellement simplifié (données rastrées). Son emploi n'est pas légalement équivalent à celui d'une CARTE MARINE. Le sigle ECS est l'abréviation de l'expression anglaise "Electronic Chart System".

Écueil - nm -
Voir RÉCIF.

ED - adj -
Voir EXISTENCE DOUTEUSE.

Édition - nf -
Réédition d'une CARTE existante, contenant presque toujours des modifications importantes pour la NAVIGATION en plus de celles qui ont été diffusées par AVIS AUX NAVIGATEURS, mais pouvant aussi impliquer une refonte complète du document, et même de petites modifications d'ÉCHELLE ou de COUPURE. Une édition rend périmés tous les exemplaires de l'édition précédente de la carte.

Effet côtier - nm -
Légère variation de la direction de propagation des ONDES RADIOÉLECTRIQUES qui se produit lorsque ces ONDES franchissent obliquement une LIGNE DE CÔTE. Ce phénomène est dû aux différences qui existent entre les propriétés conductrices et réfléchissantes de la terre et de l'eau, et qui ont pour effet de modifier la vitesse de propagation. On dit aussi réfraction côtière.

Effet de moiré - nm -
Effet résultant d'un phénomène de MOIRAGE. On dit aussi moiré.

Effet de nuit - nm -
Voir ERREUR DE POLARISATION.

Effet de petits fonds - nm -
Modification de la HOULE lorsqu'elle avance d'une eau profonde vers une EAU PEU PROFONDE.

Effet de séparation - nm -
Dans un appareil de SONDAGE PAR ÉCHO, effet sur la mesure de profondeur de l'écart entre les BASES d) d'émission et de réception si celles-ci sont séparées (effet d'écartement des bases), et du déplacement de la base entre l'émission du signal et la réception de l'Écho.

Effet de sol - nm -
Influence du sol sur la propagation des ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES.

Effet Doppler - nm -
Modification de la LONGUEUR D'ONDE et de la FRÉQUENCE d'un RAYONNEMENT reçu par un observateur, lorsque la source est en mouvement par rapport à lui. On dit aussi effet Doppler-Fizeau.

Effet Eötvös - nm -
Erreur d'une mesure de pesanteur corrigée par la CORRECTION EÖTVÖS.

Effet gyroscopique - nm -
Propriété que présente le GYROSCOPE de réagir à toute action visant à modifier la direction de son AXE de ROTATION.

Effet piézo-électrique - nm -
Voir PIÉZO-ÉLECTRICITÉ.

EHF - nf -
Voir RADIOFRÉQUENCE.

El Niño - nm -
Phénomène hydrologique et météorologique intéressant l'ensemble du Pacifique sud aux basses latitudes. Il se traduit notamment par une arrivée d'eau chaude à la période de Noël sur les côtes de l'Équateur et du Pérou, engendrant un courant dirigé vers le sud. Il se produit de façon irrégulière et revêt certaines années une importance exceptionnelle.

Electric log - nm -
Graphique indiquant les variations avec la PROFONDEUR des propriétés électriques d'une couche de SÉDIMENT ou de ROCHE à travers laquelle un trou a été foré.

Électrométéore - nm -
Manifestation visible et/ou audible de l'électricité atmosphérique, correspondant à des décharges électriques discontinues (ÉCLAIR, TONNERRE) ou apparaissant sous la forme de phénomènes plus ou moins continus (FEUX DE SAINT ELME, AURORE POLAIRE).

Électrostriction - nf -
Variation des dimensions d'un diélectrique sous l'action d'un champ électrique.

Electrotape - nm -
Nom de fabrique d'un DISTANCEMÈTRE ÉLECTRONIQUE, dont le fonctionnement est basé sur le même principe que le Telluromètre. Originairement dénommé micro-dist.

Élément cartographique - nm -
Constituant de base de l'IMAGE cartographique, porteur d'une information élémentaire relative au thème de la carte, tel que SYMBOLE, SIGNE CONVENTIONNEL, LÉGENDE, etc.

Élément de référence - nm -
Selon le cas, point, DIRECTION ou surface à partir desquels sont mesurées les grandeurs permettant de définir des POSITIONS, des ORIENTATIONS, des NIVEAUX. Exemples : ORIGINE DES COORDONNÉES, MÉRIDIEN ORIGINE, ZÉRO DES CARTES. Voir SYSTÈME DE RÉFÉRENCE, GRAND CERCLE DE RÉFÉRENCE.

Éléments de reproduction - nm -
Documents de rédaction définitifs ou copies combinées de ces documents, destinés à la confection directe des PLAQUES D'IMPRESSION.

Élément du champ magnétique terrestre - nm -
L'une des grandeurs mesurables à l'aide desquelles on définit le CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre, à savoir : DÉCLINAISON, INCLINAISON, COMPOSANTE HORIZONTALE, COMPOSANTE VERTICALE, INTENSITÉ TOTALE du champ magnétique terrestre.

Éléments de base du canevas géodésique - nmpl -
Eléments permettant le calcul d'un CANEVAS GÉODÉSIQUE sur l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE. Ils comprennent en principe un POINT FONDAMENTAL, un AZIMUT FONDAMENTAL, et une BASE, éventuellement des données supplémentaires : POINTS ASTRONOMIQUES, POINTS DE LAPLACE, BASES AUXILIAIRES.

Élévation - nf -
a) Partie d'un TERRAIN dont l'ALTITUDE est supérieure à celle du terrain environnant, par exemple une colline.
b) Synonyme de HAUTEUR a) ou HAUTEUR b).
c) Dans le cas d'un FEU, altitude de la lanterne au-dessus du niveau des PLEINES MERS MOYENNES DE VIVE-EAU (usage français)

Élévation de l'oeil - nf -
HAUTEUR de l'oeil d'un observateur au dessus d'un NIVEAU DE RÉFÉRENCE, souvent le NIVEAU DE LA MER. Dans ce dernier cas, l'élévation de l'oeil conditionne la distance de l'HORIZON. on dit aussi hauteur de l'oeil.

Ellipse - nf -
Courbe plane fermée à deux axes de symétrie perpendiculaires, lieu des points d'un plan dont la somme des distances à deux points fixes, appelés foyers, est constante.

Ellipse d'erreur - nf -
Courbes d'égale valeur de la densité de probabilité d'une VARIABLE ALÉATOIRE gaussienne à deux dimensions modélisant une ERREUR de mesure ou de traitement. Notion très utilisée dans les études sur la précision de LOCALISATION, l'écart de position étant souvent assimilable à une variable gaussienne.

Ellipsoïde allongé - nm -
ELLIPSOÏDE DE RÉVOLUTION engendré par la rotation d'une ellipse autour de son grand axe.

Ellipsoïde aplati - nm -
ELLIPSOÏDE DE RÉVOLUTION engendré par la rotation d'une ellipse autour de son petit axe. La TERRE a une forme voisine de celle d'un ellipsoïde aplati.

Ellipsoïde de Bessel - nm -
Voir ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Ellipsoïde de Clarke - nm -
Voir ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Ellipsoïde de Delambre - nm -
Voir ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Ellipsoïde de Hayford - nm -
Voir ELLIPSOÏDE INTERNATIONAL.

Ellipsoïde de référence - nm -
SURFACE DE RÉFÉRENCE constituée par un ELLIPSOÏDE APLATI, de grand axe et d'excentricité choisis pour qu'il représente, localement ou globalement, une bonne approximation du GÉOÏDE. De nombreux ellipsoïdes de référence ont été utilisés par les différents pays à diverses époques.

Ellipsoïde de révolution - nm -
Surface engendrée par la ROTATION d'une ellipse autour d'un de ses AXES. Son grand-axe, son aplatissement et son excentricité sont ceux de l'ellipse méridienne. Voir "ELLIPSOÏDE APLATI, ELLIPSOÏDE ALLONGÉ, et ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Ellipsoïde d'erreur - nm -
Surfaces d'égale valeur de la densité de probabilité d'une VARIABLE ALÉATOIRE gaussienne à 3 dimensions modélisant une ERREUR de mesure ou de traitement. Notion utile notamment en LOCALISATION à 3 dimensions.

Ellipsoïde d'Everest - nm -
Voir ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Ellipsoïde d'Helmert - nm -
Voir ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Ellipsoïde international - nm -
ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE recommandé en 1924 par l'Union Géodésique et Géophysique (aujourd'hui UGGI) et largement utilisé depuis cette date et jusqu'à l'apparition des SYSTÈMES GÉODÉSIQUES GLOBAUX. Calculé par Hayford en 1909. demi grand axe 6 378 388 m, aplatissement 1/297. On dit aussi ellipsoïde de Hayford.

Ellipsoïde SGR 80 - nm -
ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE attaché au SYSTÈME GÉODÉSIQUE défini en 1980 par l'Association Internationale de Géodésie (Système SGR 80). demi grand axe 6 398 137 m, APLATISSEMENT 1/298,257 222 101. Pour tous les besoins pratiques on peut le confondre avec l'ELLIPSOÏDE WGS 84.

Ellipsoïde WGS 84 - nm -
ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE attaché au SYSTÈME GÉODÉSIQUE MONDIAL (WGS). demi grand axe 6 398 137 m, aplatissemenT 1/298,257 223 563.

Élongation - nf -
a) Écart de la valeur instantanée d'un phénomène périodique par rapport à la valeur d'équilibre. Voir aussi PHASE b).
b) En astronomie, DISTANCE ANGULAIRE d'un ASTRE au SOLEIL pour un observateur terrestre. Dans le cas d'un satellite d'une planète, distance angulaire de ce satellite à la planète pour un observateur terrestre. Voir aussi DIGRESSION MAXIMALE b).

Embarcation - nf -
Bateau de petite taille souvent embarqué sur un navire pour les besoins du sauvetage ou du service.

Embarcation-signal - nf -
SIGNAL HYDROGRAPHIQUE temporaire consistant en une EMBARCATION embossée munie d'un SIGNAL b).

Embardée - nf -
Mouvement brusque de déplacement latéral d'un navire en route ou au mouillage sous l'effet de la mer. Ce mouvement est à distinguer du changement brusque de cap, ou LACET, qui l'accompagne le plus souvent.

Embase - nf -
Partie fixe d'un THÉODOLITE comportant les VIS CALANTES, le socle et son dispositif de centrage et de fixation, et abritant le CERCLE HORIZONTAL.

Embase déboitable - nf -
Partie inférieure amovible d'un instrument de géodésie ou topographie (THÉODOLITE, VOYANT, STADIA, etc.) comportant un SOCLE à VIS CALANTES que l'on peut fixer et niveler sur un TRÉPIED, et un dispositif de centrage automatique permettant de remettre exactement en place cet instrument ou un autre. On dit aussi embase à centrage forcé.

Embouchure - nf -
Ouverture par laquelle un COURS D'EAU se jette dans la MER, ou dans un LAC.

Embruns - nmpl -
Gouttelettes d'eau arrachées par le VENT à la surface d'une étendue d'eau, généralement aux CRÊTES des VAGUES, et transportées dans l'air sur des distances relativement courtes.

Émergence - nf -
Voir MIRAGE SUPÉRIEUR.

Émetteur - nm -
Appareil destiné à émettre ou à transmettre un SIGNAL, par exemple RADIOÉMETTEUR.

Émetteur acoustique sous-marin - nm -
TRANSDUCTEUR servant à produire des ONDES SONORES dans l'eau par transformation d'énergie électrique en énergie mécanique au moyen de l'EFFET PIÉZO-ÉLECTRIQUE ou de la MAGNÉTOSTRICTION.

Émetteur radio - nm -
Voir RADIOÉMETTEUR.

Émetteur-récepteur - nm -
Appareil comprenant un ÉMETTEUR et un RÉCEPTEUR réunis en une seule unité électronique dont certains éléments sont communs aux deux appareils. Voir aussi TRANSPONDEUR.

EMQ - nf -
Voir ERREUR MOYENNE QUADRATIQUE.

Émulsion - nf -
Préparation chimique photosensible étendue en couche mince sur les plaques, films ou papiers photographiques.

En croissant - adj -
Se dit de la lune lorsqu'elle se présente à l'oeil de l'observateur avec moins de la moitié de sa face éclairée. Voir aussi PHASE DE LA LUNE.

En dérive - adj -
En mouvement sous la seule action du vent et du courant.

En route - adj -
Se dit d'un navire en mouvement qui a pris un certain CAP.

En station - adj -
Se dit d'un navire stoppé en un POINT DE STATION.

En surface - adj -
Visible à la surface de l'eau. S'oppose à IMMERGÉ.

Encablure - nf -
Ancienne mesure de longueur, utilisée dans la marine pour évaluer les courtes distances, valant environ 1/10 de MILLE MARIN. Dans la Marine Britannique, cette longueur est de 608 pieds soit 1/10 de MILLE MARIN. Dans la Marine des États-Unis, elle est de 720 pieds mais l'encablure est peu utilisée.

Endiguement - nm -
Voir BRISE-MER.

Énergie rayonnante - nf -
Énergie qui se propage par RAYONNEMENT. On dit aussi énergie radiante.

Engagé - adj -
a) Entravé, par exemple comme une hélice ou une ancre emmêlée dans des câbles, des chaînes, des filets ou des algues.
b) Se dit d'un navire qui a pris une gÎte considérable sous l'effet du vent ou d'un désarrimage de la cargaison, au point de ne pouvoir se redresser.

Engraissement - nm -
Accumulation graduelle de matériaux sur une PLAGE ou une côte basse par dépôt de SÉDIMENTS transportés par la MER ou le VENT ou autres agents naturels. On dit aussi alluvionnement.

Enregistrement - nm -
En INFORMATIQUE, le plus petit ensemble de DONNÉES présentes dans la mémoire d'un ordinateur ou sur un support informatique, qui constitue une unité logiquement organisée du point de vue de l'INFORMATION ou physiquement organisée en vue du transfert entre support et MÉMOIRE.

Enregistrement (au journal de bord) - nm -
Action de consigner, sur le journal de bord, les événement importants touchant la vie du navire.

Enregistreur - nm -
Instrument ou partie d'un instrument qui permet de transcrire et fixer automatiquement des DONNÉES d'observation sur un support matériel.

Enregistreur à distance - nm -
Voir ÉQUIPEMENT DE TÉLÉMESURE.

Enregistreur de cap - nm -
Appareil enregistrant le CAP d'un navire. Voir aussi TRACEUR DE ROUTE.

Enserrante - adj -
Se dit de la GLACE lorsqu'elle entoure étroitement un navire et le comprime avec force.

Enserré (dans les glaces) - adj -
Se dit d'un navire qui est BLOQUÉ et comprimé par les GLACES. On dit aussi pressé.

Entraînement du cercle (d'un théodolite) - nm -
Léger déplacement du cercle gradué d'un THÉODOLITE de modèle ancien qui peut se produire quand on fait tourner l'ALIDADE autour de son axe.

Entrée - nf -
a) Passage par lequel on pénètre dans un PORT, un DOCK, un CHENAL.
b) Ouverture faisant communiquer une BAIE avec la MER.

Envasement - nm -
Dépôt ou accumulation sur le fond de vase qui se trouve en suspension dans une masse d'eau.

Enveloppe - nf -
Graphique représentant les variations d'AMPLITUDE des OSCILLATIONS successives d'une onde à modulation d'amplitude.

Environnement - nm -
Ensemble des conditions extérieures auxquelles sont soumis un organisme, une collectivité, un objet ou même un flux d'énergie, et qui peut éventuellement les affecter. On dit aussi milieu.

Épacte (de l'année) - nf -
ÂGE DE LA LUNE le 1er janvier à 0h.

Épave - nf -
a) Ce qui reste d'un NAVIRE ou autre engin flottant Échoué ou coulé.
b) Tout objet jeté ou tombé à la mer provenant d'un navire, flottant sur l'eau ou rejeté sur le RIVAGE.
c) Voir DÉRÉLICT.

Épave dangereuse - nf -
ÉPAVE a) non découvrante dont le point le plus haut se situe à une PROFONDEUR telle qu'elle peut constituer un danger pour la NAVIGATION DE SURFACE.

Épave flottante - nf -
ÉPAVE b) ou c) ni coulée ni ÉCHOUÉE. Voir JET À LA MER.

Éperon (sous-marin) - nm -
a) Partie saillante sous-marine d'un CAP.
b) Partie en saillie d'un ensemble morphologique plus important, PENTE, DORSALE, MASSIF etc.
c) Partie saillante immergée d'un MUR DE GLACE, d'une FALAISE DE GLACE, d'un ICEBERG ou d'un FLOE.

Éphémérides - nfpl -
TABLE donnant les POSITIONS d'un CORPS CÉLESTE à des ÉPOQUES régulièrement espacées. Recueil de TABLES de ce genre relatives à divers CORPS CÉLESTES. Voir aussi ÉPHÉMÉRIDES AÉRONAUTIQUES et ÉPHÉMÉRIDES NAUTIQUES.

Éphémérides aéronautiques - nfpl -
Publication périodique contenant diverses DONNÉES astronomiques essentiellement à l'usage de la NAVIGATION AÉRIENNE. Voir aussi ALMANACH.

Éphémérides nautiques - nfpl -
Publication annuelle contenant diverses DONNÉES astronomiques essentiellement à l'usage de la NAVIGATION MARITIME. Voir aussi ALMANACH.

Éphémérides précises - nfpl -
ÉPHÉMÉRIDES qui décrivent avec précision le mouvement d'un satellite de navigation. Plus précises que les Éphémérides prédites, elles ne sont connues qu'en temps différé.

Éphémérides prédites - nfpl -
ÉPHÉMÉRIDES transmises par un satellite de navigation qui renseignent en temps réel sur ses paramètres d'orbite et de mouvement.

Épi - nm -
a) Ouvrage en forme de mur bas, solidement construit, perpendiculaire ou oblique à la rive ayant pour objet soit de protéger la CÔTE, soit de concentrer le COURANT dans l'axe d'un CHENAL en vue de l'entretenir.
b) Petite POINTE, ou HAUT-FOND de forme étroite et allongée, attenant au RIVAGE et faisant saillie dans la MER.

Épicentre - nm -
Point de la surface terrestre situé à la VERTICALE du FOYER d'un SÉISME.

Époque - nf -
a) Intervalle de temps déterminé au cours duquel une série de faits ou d'événements, que l'on rapporte, ont eu lieu.
b) En ASTRONOMIE, instant particulier pour lequel certaines DONNÉES sont fournies ou auquel a été faite une OBSERVATION, et qu'on peut par exemple utiliser comme instant de référence.

Épreuve - nf -
a) Chacun des exemplaires tirés d'une PLANCHE gravée.
b) En PHOTOGRAPHIE, tout exemplaire d'une image obtenue à partir d'un cliché transparent.
c) En CARTOGRAPHIE, document obtenu par impression ou par procédé photomécanique à partir des ÉLÉMENTS DE REPRODUCTION d'une CARTE pour vérification et correction éventuelle avant le tirage définitif.

Epreuve agrandie - nf - Epreuve réduite
ÉPREUVE b) à une ÉCHELLE différente de celle du modèle. On dit plus souvent agrandissement ou réduction.

Épreuve de report - nf -
ÉPREUVE d'un dessin lithographique ou d'une composition typographique, tirée sur un papier spécial avec une encre spéciale dite à report, et qui sert à transférer (reporter) ce dessin ou cette composition sur une PLANCHE d'impression. Ce procédé n'est plus utilisé en cartographie.

Épreuve d'impression - nf -
a) Voir ÉPREUVE c).
b) Exemplaire prélevé au cours du tirage pour contrôler la conduite de l'opération.

Épreuve tirée à sec - nf -
Exemplaire d'une CARTE imprimé à partir de la planche de cuivre gravée, sur une feuille de papier sec. Une telle impression est plus faible qu'avec une feuille de papier humide mais elle est exempte de DÉFORMATION.

Épreuve-contact - nf -
ÉPREUVE obtenue par insolation à travers un CLICHÉ, positif ou négatif, d'une couche sensible directement appliquée contre ce cliché.

Équateur - nm -
GRAND CERCLE d'un ELLIPSOÏDE de révolution, passant par le centre et dont le plan est perpendiculaire à l'axe de révolution. Dans le cas de la SPHÈRE, GRAND CERCLE perpendiculaire à un axe choisi comme ligne des PÔLES.

Équateur astronomique - nm -
Lieu géométrique des points de LATITUDE ASTRONOMIQUE nulle à la surface de la terre. À la précision géodésique cette ligne n'est pas un cercle ni même une courbe plane.

Équateur céleste - nm -
GRAND CERCLE de la SPHÈRE CÉLESTE dont le plan est perpendiculaire à l'AXE de ROTATION de la TERRE.

Équateur géodésique - nm -
Lieu géométrique des points de LATITUDE GÉODÉSIQUE nulle sur l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE.

Équateur magnétique - nm -
Lieu des points de la surface terrestre, où l'INCLINAISON MAGNÉTIQUE est nulle. On dit aussi ligne aclinique.

Équateur (terrestre) - nm -
GRAND CERCLE de la sphère ou de l'ellipsoïde terrestre (auquel le corps terrestre est supposé assimilé) perpendiculaire à l'axe de rotation de la Terre.

Équateur thermique - nm -
Ligne joignant les points de chaque MÉRIDIEN où la température moyenne annuelle est maximale.

Équation corrélative - nf -
Équation intervenant dans le traitement numérique des données surabondantes par la méthode des moindres carrés à l'aide de la technique des multiplicateurs de Lagrange.

Équation de condition - nf -
Équation exprimant une relation que l'on impose à des inconnues de vérifier rigoureusement.

Équation de Laplace - nf -
ÉQUATION DE CONDITION exprimant la relation entre la LONGITUDE ASTRONOMIQUE et la LONGITUDE GÉODÉSIQUE d'un point, et l'AZIMUT ASTRONOMIQUE et l'AZIMUT GÉODÉSIQUE d'une direction en ce point.

Équation d'observation - nf -
Équation reliant des inconnues à des données d'observation, normalement après réduction de ces données.

Équation du temps - nf -
Différence entre le TEMPS MOYEN LOCAL et l'ANGLE HORAIRE LOCAL du soleil. En particulier différence entre le TEMPS UNIVERSEL augmenté de 12 heures et l'angle horaire du soleil au méridien international.

Équation normale - nf -
Une des équations du système réduit, déduit de l'ensemble des ÉQUATIONS D'OBSERVATION, DE CONDITION ou CORRÉLATIVES dans une COMPENSATION par la MÉTHODE DES MOINDRES CARRÉS.

Équation personnelle - nf -
Écart systématique entre la grandeur réelle d'un phénomène et cette même grandeur évaluée par un observateur donné. Cet écart est de caractère stable pour un type d'observation fixé et un observateur entrainé. Il a une importance particulière dans le cas des observations de temps. Voir aussi ERREUR PERSONNELLE.

Équerre optique - nf -
Petit instrument à main définissant optiquement un angle droit et utilisé plus spécialement par les arpenteurs.

Équidistance (des courbes de niveau) - nf -
Sur une CARTE, différence d'ALTITUDE entre deux COURBES DE NIVEAU consécutives. Voir aussi COURBE MAITRESSE.

Équilibre - nm -
État de repos ou régime permanent d'un système (mécanique, électrique, etc.) dû à la compensation des forces qui agissent sur lui.

Équinoxe - nm -
a) Chacun des deux points d'intersection de l'ÉCLIPTIQUE et de l'ÉQUATEUR CÉLESTE, occupés par le SOLEIL quand sa DÉCLINAISON est nulle. Le point correspondant au passage du soleil de l'hémisphère austral dans l'hémisphère boréal, passage qui a lieu vers le 21 mars, est dit équinoxe de printemps, point gamma ou point vernal. Le point correspondant au passage du soleil de l'hémisphère boréal dans l'hémisphère austral, passage qui a lieu vers le 23 septembre, est dit équinoxe d'automne. On dit aussi point équinoxial.
b) Instant auquel le soleil occupe l'un des deux points équinoxiaux.

Équinoxe d'automne - nm -
Voir ÉQUINOXE.

Équinoxe de printemps - nm -
Voir ÉQUINOXE.

Équipement à cartes perforées - nm -
Équipement utilisé pour le traitement de DONNÉES dans lequel ces données sont enregistrées sur des cartes au moyen de perforations.

Équipement de télémesure - nm -
Équipement destiné à réaliser une mesure en un certain site et à transmettre et enregistrer (ou afficher) le résultat en un endroit différent. On dit aussi équipement enregistreur à distance.

Ère - nf -
En GÉOLOGIE, chacune des grandes divisions des TEMPS GÉOLOGIQUES.

Erg - nm -
Unité d'énergie ou de travail du SYSTEME CGS. Il vaut 10-7 joule.

Érosion - nf -
Action d'usure et de tranformation du SOL et des ROCHES à la surface terrestre sous l'effet des agents naturels.

Erre - nf -
a) Mouvement d'un navire sur l'eau.
b) Vitesse d'un navire sur l'eau lorsque le système de propulsion n'agit plus.

Erre en avant - nf -
Mouvement en avant du navire sur l'eau.

Erre pour gouverner - nf -
ERRE minimale permettant à un navire de répondre à l'action du gouvernail.

Erreur - nf -
Écart entre le résultat d'un processus (par exemple une mesure) et la donnée théoriquement correcte correspondante.

Erreur accidentelle - nf -
ERREUR imprévisible prenant une valeur purement erratique à chaque répétition d'un processus. On dit aussi erreur aléatoire ou erreur erratique.

Erreur aléatoire - nf -
Voir ERREUR ACCIDENTELLE.

Erreur constante - nf -
ERREUR SYSTÉMATIQUE qui reste la même en grandeur et en signe, pour toute une série d'OBSERVATIONS. Voir aussi BIAIS.

Erreur de collimation - nf -
ERREUR INSTRUMENTALE due au défaut de perpendicularité de l'AXE OPTIQUE d'une LUNETTE et de l'AXE HORIZONTAL. On dit aussi collimation.

Erreur de fermeture - nf -
Différence entre la valeur d'une quantité obtenue comme fonction d'un certain nombre de mesures indépendantes et la valeur vraie de cette même quantité connue indépendamment. Voir par exemple ERREUR DE FERMETURE D'UN TRIANGLE.

Erreur de fermeture (d'un tour d'horizon) - nf -
Différence entre la lecture de fermeture et la lecture initiale d'un TOUR D'HORIZON. On dit aussi écart de fermeture.

Erreur de fermeture (d'un triangle) - nf -
Différence à 180° de la somme des trois angles observés d'un triangle sphérique, corrigée de l'EXCÈS SPHÉRIQUE.

Erreur de frottement de rotation - nf -
ERREUR DYNAMIQUE du COMPAS MAGNÉTIQUE au cours d'une giration du navire, due au frottement entre la rose et le liquide du compas.

Erreur de graduation - nf -
ERREUR INSTRUMENTALE due à un défaut dans la GRADUATION d'un instrument, par exemple celle d'un LIMBE b).

Erreur de parallaxe - nf -
ERREUR causée par la PARALLAXE d'origine personnelle ou instrumentale.

Erreur de pas micrométrique - nf -
ERREUR INSTRUMENTALE due à la différence entre la valeur vraie et la valeur théorique d'un tour de la VIS MICROMÈTRIQUE.

Erreur de polarisation - nf -
Dans un RELÈVEMENT RADIOGONIOMÉTRIQUE, ERREUR due à une interférence entre l'onde de surface et l'onde de ciel au lever et au coucher du soleil, et la nuit à plus de 30 milles du radiophare. L'extinction du signal est alors difficile à apprécier. On dit aussi effet de nuit.

Erreur de zéro - nf -
ERREUR INSTRUMENTALE provenant d'un décalage de la graduation ou du repère de lecture ou du VERNIER. C'est une ERREUR CONSTANTE.

Erreur d'entraînement - nf -
ERREUR SYSTÉMATIQUE dans les OBSERVATIONS faites au THÉODOLITE RÉPÉTITEUR, due aux frottements imputables aux dispositifs de serrage de l'instrument.

Erreur du sextant - nf -
ERREUR INSTRUMENTALE du SEXTANT.

Erreur dynamique - nf -
ERREUR provoquée lors de la mise en oeuvre d'un appareil comportant des éléments mobiles, par le mouvement de ces éléments.

Erreur en valeur absolue - nf -
Valeur absolue (abstraction faite du signe) d'une ERREUR.

Erreur équiprobable - nf -
Dans une série d'observations, écart arithmétique par rapport à la moyenne tel que l'ERREUR d'une mesure ait autant de chances de lui être inférieure que de lui être supérieure. Dans une distribution gaussienne scalaire, sa valeur est celle de l'ÉCART TYPE multipliée par 0,67.

Erreur erratique - nf -
Voir ERREUR ACCIDENTELLE.

Erreur extérieure - nf -
ERREUR SYSTÉMATIQUE de mesure dont les causes tiennent aux lois naturelles et ne peuvent être maitrisées par l'observateur.

Erreur grossière - nf -
ERREUR de valeur considérable généralement due à une FAUTE.

Erreur instrumentale - nf -
ERREUR SYSTÉMATIQUE imputable aux défauts, ou à un RÉGLAGE défectueux, de l'instrument ou du dispositif utilisé.

Erreur moyenne quadratique (EMQ) - nf -
Quantité dont le carré est égal à la somme des carrés d'un certain nombre d'ERREURS individuelles, divisée par le nombre de ces ERREURS. Est souvent abrégé en EMQ. Voir aussi ÉCART TYPE.

Erreur périodique - nf -
ERREUR SYSTÉMATIQUE qui varie selon une loi périodique en fonction du temps, ou de la valeur du résultat dans le cas d'une mesure.

Erreur personnelle - nf -
ERREUR commise par un observateur, composée d'une partie systématique, l'ÉQUATION PERSONNELLE, et une partie accidentelle imprévisible.

Erreur propagée - nf -
ERREUR qui apparaît à un certain point d'un processus et se transmet à toutes les opérations suivantes de ce processus.

Erreur résiduelle - nf -
Différence entre la valeur d'une certaine quantité obtenue à partir des résultats d'une série d'OBSERVATIONS, corrigés des ERREURS SYSTÉMATIQUES connues, et la valeur de cette quantité obtenue après COMPENSATION des résultats. On dit aussi résidu.

Erreur systématique - nf -
ERREUR prévisible prenant une valeur constante, ou variable suivant une loi définie, à chaque répétition d'un processus.

Escalade des vagues - nf -
Montée de l'eau le long de la paroi d'un ouvrage sur lequel les VAGUES viennent se briser. Le niveau supérieur atteint par l'eau se mesure par la HAUTEUR qui le sépare du NIVEAU DE LA MER AU REPOS. Voir aussi JET DE RIVE.

Escarpement - nm -
a) Versant en PENTE raide limitant une CRÊTE ou un PLATEAU plus ou moins découpé.
b) Voir TALUS SOUS-MARIN.

Espacement des profils - nm -
Distance entre profils de sonde. L'espacement dépend du type de levé, du genre d'instrument utilisé et de la précision recherchée.

Espacement des sondes - nm -
Distance entre deux SONDES dépouillées successives sur un même profil de sonde. Voir aussi DENSITÉ DES SONDES.

Espar - nm -
Mât disposé verticalement pour servir de marque de balisage, fixe ou flottante.

Espérance mathématique - nf -
Voir VALEUR MOYENNE.

Estacade flottante - nf -
Voir PANNE a).

Estime - nf -
a) Construction ou calcul de la position d'un navire ou d'un aéronef en fonctions des CAPS et VITESSES successifs à partir d'une position initiale, en tenant compte des DÉRIVES évaluées au mieux.
b) ESTIME a) appliquée à la navigation par BORDÉES.
c) Voir NAVIGATION À L'ESTIME.

Estompage - nm -
REPRÉSENTATION DU RELIEF À L'EFFET au moyen d'une surchage en demi-teinte, le plus souvent en complément des COURBES DE NIVEAU. La densité de l'estompage dépend généralement de l'éclairement du terrain suivant un éclairage conventionnel donné (éclairage vertical, oblique, combiné).

Estran - nm -
Partie du rivage comprise entre la LAISSE DE HAUTE MER et la LAISSE DE BASSE MER.

Estuaire - nm -
Embouchure de FLEUVE ou de RIVIÈRE soumise à la marée et qui forme une identation profonde unique du littoral.

Établissement - nm -
Intervalle de temps qui sépare l'heure du PASSAGE AU MÉRIDIEN (supérieur ou inférieur) de la LUNE et l'heure de la PLEINE MER qui suit, en un lieu donné.

Établissement du port - nm -
HEURE de la PLEINE MER les jours de SYZYGIE en un lieu donné. Elle est exprimée en temps vrai local et s'entend de la pleine mer qui suit le midi vrai, c'est à dire la pleine mer du soir.

Établissement moyen - nm -
Valeur moyenne de l'ÉTABLISSEMENT en un lieu donné.

Étale - adj -
Qualifie la MER, la MARÉE, le COURANT, etc. au moment d'une ÉTALE DE MARÉE ou DE COURANT.

Étale de basse mer - nf -
Voir ÉTALE DE MARÉE.

Étale de courant - nf -
Intervalle de temps pendant lequel la VITESSE du COURANT DE MARÉE est très faible ou nulle et pendant lequel se produit la RENVERSE entre COURANT DE FLOT et COURANT DE JUSANT (ou inversement).

Étale de marée - nf -
Intervalle de temps, plus ou moins court, encadrant l'heure de la PLEINE MER ou celle de la BASSE MER, pendant lequel la HAUTEUR DE MARÉE reste pratiquement stationnaire et qu'on appelle, selon le cas, étale de pleine mer ou étale de basse mer. On dit aussi étale, étale de hauteur.

Étale de pleine mer - nf -
Voir ÉTALE DE MARÉE.

Étalonnage - nm -
Opération destinée à déterminer l'ERREUR SYSTÉMATIQUE d'un procédé de mesure, par comparaison de ses résultats avec ceux d'un autre procédé jugé plus précis. On dit aussi calibration.

Étalonnage au fil - nm -
Procédé d'étalonnage des sondeurs ACOUSTIQUES dans lequel la profondeur enregistrée est comparée à celle d'un SONDAGE AU FIL.

Étalonnage d'un sondeur acoustique - nm -
Comparaison de la mesure enregistrée sur un sondage par Écho avec une mesure plus directe (au fil ou à la barre). Voir BARRE D'ÉTALONNAGE et ÉTALONNAGE.

Étalonnage par analyse statistique - nm -
ÉTALONNAGE d'un système de positionnement à partir d'observations redondantes, de sorte que l'ERREUR SYSTÉMATIQUE puisse être prise comme inconnue supplémentaire et déterminée par traitement statistique.

Étalonnage par comparaison directe - nm -
ÉTALONNAGE d'un système de positionnement ou de mesure de distance par comparaison directe sur une ou plusieurs lignes de base de longueur connue avec une précision supérieure.

Étalonnage par comparaison directe simultanée - nm -
ÉTALONNAGE d'un système de positionnement ou de mesure de distance par comparaison directe avec les données d'un autre système de précision supérieure exploité simultanément.

Étalonnage par comparaison indirecte - nm -
ÉTALONNAGE d'un système de positionnement ou de mesure de distance effectué en se servant des stations du navire en des points de référence connus.

Étalonner - vt -
a) Déterminer la relation existant entre les indications d'un appareil de mesure et la valeur de la grandeur à mesurer.
b) Réaliser l'ÉTALONNAGE d'un instrument de mesure.

Étang - nm -
Étendue relativement petite d'eau stagnante, de formation naturelle ou créée artificiellement par creusement ou endiguement.

État - nm -
Voir PHASE e).

État de la mer - nm -
Degré d'agitation de la surface de la MER dont une évaluation est définie par un code de l'OMM. Voir ÉCHELLE DE L'ÉTAT DE LA MER.

État du ciel - nm -
Situation dans laquelle se trouve à un moment donné l'ATMOSPHÈRE en ce qui concerne la quantité, le genre, la hauteur, etc., des nuages visibles en un lieu.

Etat d'un chronomètre (ou d'un garde-temps) - nm -
CORRECTION a) à ajouter algébriquement à l'indication d'un CHRONOMÈTRE a) pour obtenir l'HEURE exacte.

État-archipel - nm -
En droit de la mer État constitué principalement par un ou plusieurs archipels, éventuellement d'autres îles ou parties d'île, à l'exclusion de toute partie continentale. Ces îles doivent être en étroite relation géographique, humaine, économique et politique.

Étinceleur - nm -
Voir SPARKER.

Étirement en hauteur - nm -
Augmentation apparente de la hauteur d'un objet, au voisinage de la ligne d'HORIZON, due aux effets différents de la RÉFRACTION ASTRONOMIQUE sur les rayons issus de la partie supérieure et de la partie inférieure de l'objet. Voir aussi APLATISSEMENT.

Étoile - nf -
CORPS CÉLESTE lumineux qui apparaît comme un point en raison de son éloignement de la TERRE.

Étoile fixe - nf -
Synonyme de ÉTOILE. Cette expression est utilisée par opposition au cas des autres corps célestes dont la position sur la SPHÈRE CÉLESTE varie (astres errants).

Étoiles crépusculaires - nfpl -
ÉTOILES en position favorable aux OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES durant le CRÉPUSCULE du matin ou du soir.

Étoiles des éphémérides nautiques - nfpl -
ÉTOILES particulièrement brillantes, couramment utilisées pour la NAVIGATION, et dont les POSITIONS figurent dans les ÉPHÉMÉRIDES NAUTIQUES.

Étranglement (de courant) - nm -
Partie étroite d'un COURANT SAGITTAL.

Euphotique - adj -
Qualifie la couche superficielle des océans où l'énergie lumineuse est suffisante pour permettre la photosynthèse.

Europe 50 - nm -
Voir SYSTÈME EUROPE 50.

Évaporomètre (ou évaporimètre) - nm -
Instrument de mesure de la quantité d'eau s'évaporant dans l'ATMOSPHÈRE pendant un intervalle de temps donné.

Évection - nf -
Inégalité LUNAIRE dont la période est de 32 jours et l'amplitude de 1° 16'.

Exactitude - nf -
Degré de conformité du résultat d'une mesure avec la valeur vraie de la quantité mesurée. Voir aussi PRÉCISION.

Excentrement - nm -
Voir EXCENTRICITÉ.

Excentricité - nf -
Ecart par rapport à un centre. S'il s'agit de l'écart entre une STATION et la position exacte de l'instrument d'observation, on dit plutôt excentrement.

Excentricité de l'alidade - nf -
Distance entre le centre de rotation de la règle d'une ALIDADE et le centre de la graduation circulaire.

Excentricité du cercle - nf -
Distance entre le centre d'une graduation circulaire d'un instrument et son centre de ROTATION.

Excentricité d'un instrument - nf -
Résultante de l'EXCENTRICITÉ DU CERCLE et de l'EXCENTRICITÉ DE L'ALIDADE. L'erreur systématique due à l'excentricité de l'instrument est généralement éliminée par la multiplication des VERNIERS ou des dispositifs de lecture et/ou par une procédure appropriée.

Excentricité d'une ellipse (ou d'un ellipsoïde de révolution) - nf -
Rapport de la distance du centre de l'ellipse (ou l'ellipse méridienne de l'ellipsoÏde) au foyer à la valeur du demi grand axe.

Excès sphérique - nm -
Différence entre la somme des angles d'un triangle sphérique et 180 DEGRÉS (ou 200 GRADES).

Existence douteuse - adj -
Qualifie un élément hydrographique (HAUT-FOND, OBSTRUCTION, etc.) dont l'existence n'est pas certaine, et qui figure alors sur les CARTES MARINES avec la LÉGENDE ED.

Expédition Internationale de l'Océan Indien (E.I.O.I.) - nf -
Série d'opérations océanographiques qui ont eu lieu entre 1959 et 1965 sous l'égide de la COI dans la région de l'océan Indien.

Exposition - nf -
En PHOTOGRAPHIE, opération consistant à soumettre une surface photosensible à l'action d'une image lumineuse à enregistrer.

Extraction de données - nf -
Opération de recherche, à partir d'un FICHIER ou d'une BASE DE DONNÉES, de DONNÉES réunissant certains critères.

Extrapolation - nf -
Procédé ayant pour objet d'estimer la valeur d'une fonction au-delà des limites dans lesquelles elle est donnée.

Extrémités de la base - nfpl -
Les deux extrémités d'une BASE, matérialisées par des REPÈRES géodésiques enterrés et surmontés de BORNES visibles en surface.


F

Facilités portuaires - nfpl -
Voir INSTALLATIONS PORTUAIRES.

Fac-similé - nm -
Copie ou reproduction à l'identique d'un écrit, d'un dessin, etc. par procédé photographique ou photomécanique.

Facteur de conversion - nm -
Coefficient par lequel il faut multiplier la valeur numérique d'une grandeur exprimée dans un certain système d'unités pour obtenir sa valeur numérique exprimée en unités d'un autre système.

Facteur de divergence - nm -
En RADIOLOCALISATION hyperbolique, facteur caractérisant l'écartement progressif des LIGNES DE POSITION d'une même famille à mesure qu'on s'éloigne de la LIGNE DE BASE.

Facteur de loch - nm -
Rapport de la distance effectivement parcourue par un navire à celle mesurée par le LOCH.

Facteur de réduction d'échelle - nm -
ÉCHELLE LOCALE d'une PROJECTION CONFORME en son POINT CENTRAL, dans le cas où cette valeur, inférieure à 1 et voisine de 1, a été choisie pour minimiser l'ALTÉRATION LINÉAIRE maximale dans la zone utile de la projection. Il est équivalent de calculer la projection sur l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE puis d'appliquer le facteur de réduction aux coordonnées rectangulaires réduites, ou de calculer la projection après avoir appliqué le facteur de réduction au grand axe de l'ellipsoïde de référence.

Facteur de turbulence - nm -
Voir COEFFICIENT DE VISCOSITÉ TURBULENTE.

Facteur d'échelle - nm -
Coefficient par lequel il faut multiplier une distance lue sur la CARTE ou calculée à partir des données de la CARTE pour obtenir la distance correspondante sur la sphère ou l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE. Voir ÉCHELLE NUMÉRIQUE.

Fading - nm -
Diminution d'intensité de SIGNAUX hertziens résultant de modifications temporaires des conditions de propagation. On dit aussi affaiblissement ou évanouissement des signaux radio-électriques.

Faille - nf -
a) En GÉOLOGIE, cassure ou cisaillemnet de l'ÉCORCE TERRESTRE, accompagné d'un déplacement le long du plan de cassure entre les terrains situés de part et d'autre.
b) Ouverture étroite et abrupte entre deux zones de relief plus élévé. Voir aussi DÉFILÉ, GORGE.

Faire route - vi -
Pour un navire, progresser en marche normale à un cap et une vitesse bien définis.

Faire station - vi -
a) Dans les différentes opérations de LEVÉ, faire des OBSERVATIONS à l'aide d'un ou plusieurs instruments, en un point déterminé. La station peut se faire en un emplacement fixe au sol (GÉODÉSIE, TOPOGRAPHIE, etc.), en une position déterminée à la mer, BÂTIMENT aussi immobile que possible (HYDROGRAPHIE)/OCÉANOGRAPHIE) ou "au vol" bâtiment en route (BATHYTHERMIE). On dit aussi stationner ou occuper une station.
b) En HYDROGRAPHIE, déterminer, à intervalles de temps réguliers, la POSITION du navire ou de l'embarcation qui parcourt un PROFIL DE SONDE.

Faisceau - nm -
RAYONNEMENT issu d'une source quasi-ponctuelle et se propageant dans un angle solide relativement faible.

Faisceau lumineux - nm -
a) FAISCEAU de radiations lumineuses. Lorsque tous les RAYONS LUMINEUX ont la même direction, on dit que l'on a affaire à un faisceau parallèle.
b) En optique géométrique, ensemble de RAYONS LUMINEUX émanant d'un même point et/ou convergeant en un même point.

Faisceau perspectif - nm -
Voir CENTRE DE PERSPECTIVE. On dit aussi gerbe perspective.

Falaise - nf -
Paroi s'élevant presque verticalement à une certaine hauteur au-dessus de l'eau ou au dessus des TERRAINS avoisinants.

Falaise de glaces (flottantes) - nf -
FALAISE verticale formant le front vers la mer d'un PLATEAU DE GLACE ou de tout autre glacier flottant. Voir FALAISE DE GLACIER. On dit aussi falaise de glace.

Falaise de glacier - nf -
Paroi verticale ou très abrupte constituant la limite du côté de la mer de l'INLANDSIS, de la GLACE DE PIÉMONT ou d'un DÔME INSULAIRE DE GLACE. La falaise peut éventuellement reposer sur la terre, le soubassement rocheux pouvant se trouver au NIVEAU DE LA MER, ou au-dessous de ce niveau. On dit aussi mur de glace. Voir aussi FALAISE DE GLACES FLOTTANTES.

Famille (de caractères) - nf -
En TYPOGRAPHIE, ensemble homogène de POLICES apparentées, de styles identiques, ne différant que par la largeur, la graisse, et le caractère ROMAIN ou ITALIQUE. L'UNIVERS constitue une famille.

F.A.O. (Food and Agricultural Organisation) - nf -
Organisation mondiale dont le but est d'améliorer le niveau de vie des populations rurales, particulièrement celles du tiers monde, en les aidant à accroître leur production agricole et à améliorer la répartition de cette production.

Farad - nm -
Unité de capacité électrique du SYSTÈME INTERNATIONAL son symbole est F.

Farine glaciaire - nf -
a) SÉDIMENT essentiellement vaseux constitué de fines particules de roche résultant de l'ABRASION exercée par les GLACIERS sur leur lit.
b) Un des éléments constitutifs des DÉPÔTS marins qui se trouvent au large des EMBOUCHURES des cours d'eau de la zone glaciale.

Fata Morgana - nf -
Dénomination donnée primitivement à un phénomène de mirages multiples, souvent observé au-dessus du Détroit de Messine et que l'on attribuait poétiquement à la fée (en italien "fata") Morgane. Par extension, nom donné à tout mirage multiple spectaculaire. On dit aussi fée Morgane.

Fatiguer - vi -
Se dit d'un navire qui tangue et roule lourdement sous l'effet de l'agitation de la mer ou par suite d'une mauvaise répartition du chargement, et qui de ce fait est soumis à des efforts anormaux.

Fauchée - nf -
a) Bande explorée sur le fond par un sondeur multifaisceaux ou un sondeur latéral pendant que le navire de levé progresse sur sa route.
b) En télédétection aérospatiale, largeur au sol de la bande de terrain explorée par un capteur, mesurée dans la direction perpendiculaire à la trace du VECTEUR c).

Fausses lunes - nfpl -
Nom donné parfois aux PARASÉLÈNES, PARANTISÉLÈNES et ANTISÉLÈNES lorsqu'elles sont brillantes.

Faute - nf -
ERREUR en principe évitable due à une négligence ou une méprise de l'opérateur. Elle peut être décelée en répétant la mesure.

Faux écho - nm -
Dans le SONDAGE PAR ÉCHO, ÉCHO provoqué occasionnellement par la présence dans l'eau de corps étrangers tels que des ALGUES ou des poissons, ou par l'existence de variations brusques de température ou de SALINITÉ au sein de la masse d'eau. Les faux échos peuvent dans certains cas être interprétés à tort comme représentant des PROFONDEURS réelles. Voir aussi COUCHE DIFFUSANTE PROFONDE.

Faux horizon - nm -
Ligne qui donne l'illusion de l'HORIZON VISIBLE mais se trouve en réalité au-dessus ou au-dessous de celui-ci.

Faux soleils - nmpl -
Nom donné souvent aux PARHÉLIES, PARANTHÉLIES et ANTHÉLIES lorsqu'elles sont particulièrement brillantes.

Fédération des Services d'Astronomie et de Géophysique (FAGS) - nf -
Organisation destinée à faciliter et promouvoir la collecte d'observations, d'informations et de statistiques dans le domaine des sciences astronomiques et géophysiques. Le Service du Temps du Bureau International des Poids et Mesures fait partie de ces services.

Fédération Internationale des Géomètres (FIG) - nf -
Organisation réunissant des associations nationales d'organismes de LEVÉ, chargée d'organiser des échanges de vues sur tous les sujets intéressant la profession et de promouvoir la coopération internationale.

Fée Morgane - nf -
Voir FATA MORGANA.

Fenêtre - nf -
a) Zone intérieure à une IMAGE, le plus souvent rectangulaire, destinée à délimiter une partie de cette image qui doit faire l'objet d'un certain traitement.
b) Sur un VISUEL d'ordinateur, zone masquant une partie de l'image pour faire apparaitre, temporairement le plus souvent, une information distincte, par exemple un agrandissement partiel de l'image (ZOOM), un MENU, etc. Plusieurs fenêtres peuvent être emboitées ou se masquer partiellement.

Fenêtre atmosphérique - nf -
Région du spectre dont les longueurs d'onde sont comprises entre 8,5 et 11 microns, correspondant à des radiations non absorbées significativement par les gaz de l'atmosphère. En l'absence de nuages, les radiations émises par la suface terrestre à ces longueurs d'onde s'échappent dans l'espace, permettant ainsi le refroidissement de la Terre.

Fer doux - nm -
Fer ou acier qui s'aimante facilement par induction, mais qui perd son MAGNÉTISME après suppression du CHAMP MAGNÉTIQUE inducteur.

Fer dur - nm -
Fer ou acier qui ne s'aimante pas facilement par induction, mais qui conserve ensuite un pourcentage élevé de MAGNÉTISME rémanent. Opposé à FER DOUX.

Fermé - adj -
Se dit d'une zone de MER, presque entièrement entourée de terres. Se dit aussi d'une BAIE, d'un PORT, etc., complètement protégé de l'agitation du large.

Ferme d'aquaculture - nf -
Installation composée de cages, filets, viviers, radeaux et flotteurs ou pieux où sont élevés artificiellement des poissons et des coquillages. On dit aussi ferme marine.

Ferme marine - nf -
Voir FERME D'AQUACULTURE.

Fermeture d'un tour d'horizon - nf -
Visée que l'on fait, à la fin d'un tour d'horizon, sur le point qui a servi d'origine à ce tour. Voir aussi ERREUR DE FERMETURE.

Fermeture d'un triangle - nf -
Voir ERREUR DE FERMETURE D'UN TRIANGLE.

Fetch - nm -
Longueur de la zone de FETCH évaluée dans la direction du VENT.

Feu - nm -
Dispositif de signalisation maritime (AIDE À LA NAVIGATION) comportant une source lumineuse.

Feu à éclairement variable - nm -
FEU dont la luminosité augmente et diminue suivant un certain cycle, sans s'interrompre.

Feu à éclats - nm -
a) FEU rythmé dont les émissions de lumière ont lieu par ÉCLATS de même durée. Si la cadence est égale ou supérieure à 50 éclats par minute on parle de FEU SCINTILLANT.
b) Voir FEU À ÉCLATS RÉGULIERS.

Feu à éclats brefs - nm -
FEU À ÉCLATS dont les ÉCLATS sont de durée inférieure à deux SECONDES.

Feu à éclats diversement groupés - nm -
FEU À ÉCLATS où se succèdent des groupes comportant un nombre différent d'ÉCLATS suivant un rythme régulier.

Feu à éclats groupés - nm -
FEU À ÉCLATS où les ÉCLATS sont réunis en groupes comportant le même nombre d'éclats, ces groupes se succédant régulièrement. Les intervalles d'obscurité séparant les éclats d'un même groupe ont la même durée, nettement plus courte que la durée d'un intervalle d'obscurité entre deux groupes successifs.

Feu à éclats longs - nm -
FEU À ÉCLATS dont les ÉCLATS sont de durée égale ou supérieure à deux SECONDES.

Feu à éclats réguliers - nm -
FEU À ÉCLATS dont les ÉCLATS se succèdent à intervalles égaux à une cadence inférieure à 50 éclats par minute. S'il n'y a pas d'ambiguïté, on parle le plus souvent à éclats.

Feu à faisceaux tournants - nm -
FEU À ÉCLATS dans lequel la répartition des ÉCLATS le long de la période est obtenue par la rotation uniforme de l'équipement optique.

Feu à occultations - nm -
a) FEU rythmé dont l'émission de lumière est interrompue par des OCCULTATIONS de même durée.
b) Voir FEU À OCCULTATIONS RÉGULIÈRES.

Feu à occultations diversement groupées - nm -
FEU À OCCULTATIONS où se succèdent des groupes comportant un nombre différent d'OCCULTATIONS, suivant un rythme régulier.

Feu à occultations groupées - nm -
FEU À OCCULTATIONS où les OCCULTATIONS sont réunies en groupes comportant le même nombre d'occultations, ces groupes se succédant régulièrement. Les apparitions de lumière séparant les occultations d'un même groupe ont la même durée, nettement plus courte que la durée d'une apparition de lumière entre deux groupes successifs.

Feu à occultations régulières - nm -
FEU À OCCULTATIONS dont les OCCULTATIONS se succèdent à intervalles égaux. S'il n'y a pas d'ambiguïté, on parle le plus souvent de à occultations.

Feu à scintillements groupés - nm -
Feu scintillant dont les ÉCLATS sont réunis en groupes identiques se succèdant régulièrement.

Feu à scintillements rapides groupés - nm -
Feu scintillant RAPIDE dont les ÉCLATS sont réunis en groupes identiques se succèdant régulièrement.

Feu à secteurs - nm -
FEU présentant un CARACTÈRE différent (par exemple une couleur différente), selon les divers secteurs de l'HORIZON qui intéressent la NAVIGATION MARITIME.

Feu à signes Morse - nm -
FEU présentant des apparitions de lumière de durées différentes et groupées de manière à reproduire un ou plusieurs caractères de l'alphabet Morse.

Feu aéromaritime - nm -
FEU MARITIME dont une partie du FAISCEAU est déviée de sorte que ses rayons aient une inclinaison de 10° à 15° au-dessus de l'HORIZON afin de le rendre utilisable pour la navigation aérienne.

Feu aéronautique (au sol) - nm -
FEU spécialement prévu comme aide À la navigation aérienne.

Feu alternatif - nm -
FEU montrant successivement sur un même GISEMENT des couleurs différentes. Les feux ayant ce CARACTÈRE sont en voie de disparition.

Feu antérieur - nm -
Voir ALIGNEMENT DE FEUX.

Feu articulé - nm -
Voir BOUÉE ARTICULÉE.

Feu catoptrique - nm -
FEU dont la lumière est concentrée en un FAISCEAU de rayons parallèles au moyen d'un ou plusieurs RÉFLECTEURS. (

par opposition à FEU DIOPTRIQUE).

Feu de direction - nm -
FEU qui éclaire un secteur très étroit et qui est destiné à marquer une DIRECTION à suivre. On dit aussi feu directionnel.

Feu de guidage - nm -
FEU DE DIRECTION dont le pinceau principal est bordé par deux faisceaux secondaires, habituellement de couleurs différentes, qui définissent les limites.

Feu de Saint-Elme - nm -
Décharge électrique faiblement lumineuse dans l'ATMOSPHÈRE ; cette décharge, plus ou moins continue et d'intensité faible ou modérée, émane des objets présentant un champ électrique superficiel élevé, en particulier des pointes et des arêtes.

Feu dioptrique - nm -
FEU dont la lumière est concentrée en un FAISCEAU de rayons parallèles au moyen de LENTILLES et de prismes (

par opposition à FEU CATOPTRIQUE).

Feu directionnel - nm -
Voir FEU DE DIRECTION.

Feu d'obstacle aérien - nm -
FEU signalant un obstacle dangereux pour la NAVIGATION AÉRIENNE.

Feu d'obstruction - nm -
FEU servant à signaler une OBSTRUCTION.

Feu en fente - nm -
FEU se présentant à la vue sous la forme d'une fente lumineuse étroite de longueur appréciable (

par opposition à FEU PONCTUEL).

Feu fixe - nm -
FEU dont l'émission de lumière est continue et uniforme, et de couleur constante.

Feu fixe et à éclats - nm -
FEU FIXE modifié à intervalles réguliers par un éclat plus brillant. Les feux ayant ce CARACTÈRE sont en voie de disparition.

Feu fixe et à éclats groupés - nm -
FEU FIXE modifié à intervalles réguliers par un groupe de deux ou plusieurs éclats plus brillants. Les feux ayant ce CARACTÈRE sont en voie de disparition.

Feu isophase - nm -
FEU comportant des alternances de lumière et d'obscurité, toutes d'égale durée.

Feu maritime - nm -
FEU destiné essentiellement à la NAVIGATION MARITIME.

Feu non gardé - nm -
FEU MARITIME fonctionnant de manière automatique, sans personnel permanent de gardiennage.

Feu occasionnel - nm -
FEU qui n'est allumé que de manière intermittente et seulement dans des circonstances particulières.

Feu ponctuel - nm -
FEU ne présentant à la vue qu'une surface lumineuse très réduite, assimilable à un point (

par opposition à FEU EN FENTE).

Feu postérieur - nm -
Voir ALIGNEMENT DE FEUX.

Feu rythmé - nm -
FEU dont les émisions de lumière se font par cycles récurrents de périodicité régulière.

Feu scintillant - nm -
FEU À ÉCLATS dont la cadence est comprise entre 50 et 80 ÉCLATS (scintillements) par minute, généralement 50 ou 60.

Feu scintillant continu - nm -
FEU SCINTILLANT dont les ÉCLATS se succèdent à intervalles égaux sans interruption.

Feu scintillant interrompu (ou discontinu) - nm -
FEU SCINTILLANT dont la séquence d'ÉCLATS est interrompue à un rythme régulier par de longs intervalles d'obscurité de durée constante.

Feu scintillant rapide - nm -
FEU À ÉCLATS dont la cadence est comprise entre 80 et 160 Éclats (scintillements) par minute, généralement 100 ou 120.

Feu scintillant rapide interrompu - nm -
FEU SCINTILLANT RAPIDE dont la séquence d'ÉCLATS est interrompue à un rythme régulier par de longs intervalles d'obscurité de durée constante.

Feu scintillant ultra rapide - nm -
FEU À ÉCLATS dont la cadence est supérieure à 160 ÉCLATS (scintillements) par minute, généralement entre 240 et 300.

Feu scintillant ultra rapide interrompu - nm -
FEU SCINTILLANT ULTRA RAPIDE dont la séquence d'ÉCLATS est interrompue à un rythme régulier par de longs intervalles d'obscurité de durée constante.

Feux d'alignement - nmpl -
Deux ou plusieurs FEUX associés pour former un ALIGNEMENT. Voir ALIGNEMENT DE FEUX.

Feux de délimitation - nmpl -
FEUX signalant les limites d'une AIRE D'ATTERRISSAGE.

Feux de marée - nmpl -
Voir SIGNAUX DE MARÉE.

Feux de piste - nmpl -
FEUX signalant une PISTE.

Feux verticaux - nmpl -
Groupe de deux ou plusieurs FEUX disposés suivant la verticale de manière à faciliter leur identification.

Fichier - nm -
a) En INFORMATIQUE, ensemble de données stockées sur une mémoire de masse, organisé physiquement et logiquement, destiné à être utilisé à des fins spécifiques.
b) Ensemble organisé de données sur support classique (fiches, listage, etc.).

Fidélité - nf -
a) Qualité d'un processus de mesures ou de traitement mesurée par l'écart possible entre les résultats de deux mises en oeuvre de ce processus sur des jeuX de DONNÉES identiques dans des conditions identiques. On définit de même la fidélité d'un instrument de mesure. On dit aussi répétabilité.
b) Dans un système de navigation, mesure de l'exactitude avec laquelle le système permet à l'utilisateur de revenir à une position qui n'a été définie que par les éléments de coordonnées propres à ce système. Par exemple, la distance spécifique de fidélité d'un système tel que le LORAN C, est la distance qui peut séparer deux positions LORAN C correspondant aux mêmes stations et aux mêmes différences de lectures à des moments différents. La règle de passage entre les coordonnées géographiques et les coordonnées du système peut indifféremment être connue ou non. On dit aussi répétabilité.

Figure (ou forme) de la Terre - nf -
Surface mathématiquement définie, qui constitue une bonne approximation du GEOÏDE. On sait que la figure de la terre est voisine d'un ELLIPSOÏDE DE RÉVOLUTION. Voir aussi GEOÏDE et SPHÉROÏDE.

Fil à plomb - nm -
Ensemble constitué par un fil et un PLOMB fixé à son extrémité, destiné à matérialiser la VERTICALE et à effectuer des opérations de CENTRAGE.

Fil de sonde - nm -
Fil d'acier utilisé dans les SONDEURS À FIL pour déterminer la PROFONDEUR.

Fil invar (ou Jädrin) - nm -
FIL en métal INVAR utilisé pour la mesure de BASES géodésiques.

File de pieux - nf -
Groupe de pieux associés en ligne.

Filer - vt -
Laisser glisser à l'eau, comme par exemple : filer le LOCH.

Filon - nm -
Masse allongée de substances minérales existant dans le sol au milieu de couches de nature différente. On dit aussi veine.

Fils de stadia - nmpl -
Dans le RÉTICULE de la LUNETTE d'un THÉODOLITE, d'un TACHÉOMÈTRE ou d'un NIVEAU, paire de fils tendus (ou de traits gravés), parallèles entre eux et équidistants de l'AXE OPTIQUE, servant à définir l'angle constant dans les mesures de distance faites à l'aide d'une STADIA.

Filtrage - nm -
a) Opération qui consiste à extraire des données spécifiques d'une source déterminée en utilisant certaines règles, formules, ou algorithmes.
b) Dans la prédiction de l'ÉTAT de la mer, opération qui consiste à sélectionner dans la zone de FETCH les fréquences et directions particulières des vagues qui interviennent dans les prédictions relatives à un point donné.
c) Mise en oeuvre d'un FILTRE c) sur un jeu de données.

Filtre - nm -
a) En optique, ÉCRAN a) que l'on place devant un SYSTÈME OPTIQUE et qui ne laisse passer que certaines radiations lumineuses.
b) En électronique, circuit capable d'extraire d'un SIGNAL complexe les composantes appartenant à une ou plusieurs BANDES DE FRÉQUENCE déterminées.
c) En mathématique ou automatique, opérateur capable d'estimer la valeur à un instant donné d'une fonction aléatoire, scalaire ou vectorielle, en fonction de ses valeurs aux instants antérieurs.

Filtre de Kalman - nm -
FILTRE c) probabiliste utilisé notamment en électronique et en automatique pour l'estimation, en présence de bruit, d'un signal variable en fonction du temps. La méthode exploite le fait que certains paramètres caractéristiques du phénomène ne varient pas ou varient lentement dans le temps, de telle sorte qu'une meilleure évaluation du signal peut être obtenue comme une fonction du temps.

Fiole (de niveau) - nf -
Voir NIVELLE.

Fissure - nf -
Fracture ou fente dans la GLACE DE MER de largeur insuffisante pour former un CHENAL.

Fixage - nm -
Opération ayant pour but, par élimination de la couche sensible non impressionnée, de rendre inaltérable à la lumière après développement l'image photographique.

Fjord - nm -
BRAS DE MER long et étroit, dont les berges sont constituées de versants abrupts ou de FALAISES, comme on en rencontre sur la CÔTE norvégienne. Les fjords sont d'anciennes vallées glaciaires envahies par la mer. Leur entrée est souvent barrée par un SEUIL.

Flèche - nf -
Construction pointue très effilée s'élevant au dessus d'un édifice. On n'emploie pas le terme flèche pour désigner les structures de forme pyramidale trapue s'élevant sur une tour ou un beffroi.

Flèche de courant - nf -
Vecteur indiquant la DIRECTION DU COURANT à une HEURE donnée sur une CARTE MARINE ou une CARTE DE COURANTS.

Flèche littorale - nf -
CORDON LITTORAL à pointe libre dont l'extrémité est recourbée en crochet. Voir aussi TOMBOLO.

Fleuve - nm -
COURS D'EAU naturel, généralement important (plus spécialement lorsque ce cours d'eau se jette dans la MER).

Floe - nm -
Bloc de GLACE DE MER n'appartenant pas à la BANQUISE CÔTIÈRE. Les floes sont dits géants quand leurs dimensions dépassent 10 km, immenses quand leurs dimensions vont de 2 à 10 kms, grands quand leurs dimensions sont de plus de 500 mètres, moyens quand leurs dimensions sont de 100 à 500 mètres, petits quand leurs dimensions sont de 10 à 200 mètres. Les floes dont les dimensions sont inférieures à 20 mètres sont appelés GLAÇONS.

Flot - nm -
Voir COURANT DE FLOT. L'opposé est JUSANT. Voir aussi MARÉE MONTANTE, FLUX.

Flot de retour - nm -
Mouvement de retour vers la MER de l'eau poussée sur le RIVAGE par les VAGUES.

Flottabilité - nf -
Force résultant de la poussée d'Archimède due au volume immergé d'un corps, opposée au POIDS total de corps. Si le volume immergé est suffisant pour que la poussée équilibre le poids du corps, la flottabilité est dite positive et le corps surnage ; dans le cas contraire, le poids l'emporte sur la poussée, la flottabilité est négative, et le corps s'enfonce.

Flotteur - nm -
Objet de flottabilité positive, destiné à soutenir un autre objet immergé (par exemple filet de pêche, fil de DRAGUE, etc.), ou simplement à rester soit à la surface (par exemple FLOTTEUR DÉRIVANT ou flotteur de MARÉGRAPHE), soit à une immersion déterminée.

Flotteur de Swallow - nm -
FLOTTEUR de forme tubulaire, qui peut être réglé pour rester à une immersion donnée, correspondant à une eau d'une certaine densité. Son mouvement peut être suivi par des dispositifs installés à bord d'un navire, et permet de déterminer les valeurs du courant.

Flotteur dérivant - nm -
FLOTTEUR employé pour la mesure des COURANTS, notamment des COURANTS DE MARÉE, qu'on laisse dériver librement en déterminant régulièrement sa position soit à partir d'un bateau accompagnateur soit à partir du rivage.

Flotteur (pour la mesure du courant) - nm -
FLOTTEUR utilisé pour déterminer la direction et la VITESSE du COURANT DE SURFACE. La direction est obtenue par l'observation du déplacement du FLOTTEUR, et la VITESSE au moyen d'une ligne graduée fixée au flotteur (ligne de loch) dont on mesure la longueur filée à la demande pendant un temps donné.

Fluctuations - nfpl -
Variations alternées plus ou moins erratiques d'une grandeur de part et d'autre d'une valeur moyenne, traduisant une certaine INSTABILITÉ.

Fluorescence - nf -
Propriété qu'ont certains corps d'émettre des RADIATIONS lumineuses lorsqu'ils sont excités par d'autres radiations de longueur d'onde différente. Voir LUMINESCENCE et PHOSPHORESCENCE. Voir aussi BIOLUMINESCENCE.

Flûte - nf -
Chaîne de récepteurs acoustiques, remorquée par un navire et destinée à capter les ondes sismiques, ou simplement acoustiques provenant d'une source artificielle. La chaîne constitue une antenne acoustique dont les caractéristiques peuvent être adaptées par des techniques de traitement du signal appliquées aux hydrophones individuels.

Flux - nm -
a) Écoulement d'un fluide.
b) Voir MARÉE MONTANTE.

Flux de rayonnement - nm -
Voir FLUX ÉNERGÉTIQUE.

Flux énergétique - nm -
Puissance émise, transportée ou reçue sous forme de RAYONNEMENT. On dit aussi flux de rayonnement.

Flux lumineux - nm -
Grandeur, caractéristique d'un faisceau de RAYONS LUMINEUX exprimant l'intensité de la sensation lumineuse que ce faisceau peut produire sur l'oeil d'un observateur.

Focale - nf -
Voir DISTANCE FOCALE.

Fonction spline - nf -
Voir SPLINE.

Fond - nm -
a) SOL recouvert par une masse d'eau. Voir FOND DE LA MER.
b) Synonyme de PROFONDEUR.

Fond de carte - nm -
Carte, éventuellement allégée de certaines données et/ou imprimée de façon atténuée, utilisée comme base cartographique pour représenter en surcharge des données de toute sorte ou pour servir à la préparation d'une autre carte. Voir aussi CARTE DE BASE a).

Fond (de la mer) - nm -
Surface de la CROÛTE TERRESTRE sur laquelle reposent les eaux marines. On dit aussi fond sous-marin ou fond marin.

Fond de mauvaise tenue - nm -
FOND sur lequel l'ancre ne trouve pas de prise suffisante pour retenir un navire au MOUILLAGE.

Fond de pêche - nm -
Voir ZONE DE PÊCHE.

Fond dur - nm -
Fond de la mer non recouvert par des SÉDIMENTS meubles.

Fond fantôme - nm -
Voir COUCHE DIFFUSANTE PROFONDE.

Fond malsain - nm -
FOND dur, inégal, rocheux ou parsemé d'OBSTRUCTIONS, impropre au mouillage, ou qui peut mettre en danger un navire au mouillage.

Fond marin - nm -
Voir FOND DE LA MER.

Fond sous-marin - nm -
Voir FOND DE LA MER.

Fonte - nf -
En TYPOGRAPHIE, assortiment complet de tous les différents caractères d'imprimerie d'une POLICE et d'un CORPS déterminés.

Forage d'exploration - nm -
Opération de forage destinée à explorer les ressources du sous-sol.

Forage oblique - nm -
Forage exécuté sous un angle oblique pour évaluer ou extraire les réserves de gaz ou de pétrole non situées à l'aplomb de la TOUR DE FORAGE.

Force - nf -
Notion mécanique quantifiant toute action physique capable de mettre un élément matériel en mouvement ou de modifier ce mouvement. C'est une grandeur vectorielle. Voir aussi MOMENT.

Force centrifuge - nf -
Force d'inertie avec laquelle un corps se mouvant sous contrainte le long d'une TRAJECTOIRE curviligne réagit à cette contrainte. Elle est égale et opposée à la FORCE CENTRIPÈTE.

Force centripète - nf -
Force qui contraint un corps à se mouvoir le long d'une TRAJECTOIRE curviligne. Elle est dirigée vers le centre de courbure de cette trajectoire. Voir aussi FORCE CENTRIFUGE.

Force de Coriolis - nf -
Force D'INERTIE à prendre en compte pour étudier le mouvement d'un corps par rapport à un repère en rotation relativement à un repère inertiel, par exemple par rapport à la Terre dans les applications à la géodynamique et la géophysique.

Force d'inertie - nf -
Force à prendre en compte pour étudier le mouvement ou la statique d'un corps par rapport à un repère lui même en mouvement par rapport à un repère inertiel.

Force d'une figure géodésique - nf -
Voir ROBUSTESSE (D'UNE FIGURE GÉODÉSIQUE).

Force du courant - nf -
VITESSE maximale atteinte par un COURANT DE MARÉE au cours d'un CYCLE DE LA MARÉE.

Force du jusant - nf -
Vitesse du COURANT DE JUSANT à l'instant où elle est maximale.

Force du vent - nf -
Nombre caractérisant la vitesse du vent sur l'ÉCHELLE DE BEAUFORT.

Force génératrice (de la marée) - nf -
Force résultant de l'attraction gravitationnelle différentielle d'un CORPS CÉLESTE sur la TERRE qui provoque le phénomène de la MARÉE. Le SOLEIL et la LUNE sont les seuls corps célestes produisant une force génératrice perceptible, celle-ci étant proportionnelle à la masse du corps céleste considéré et inversement proportionnelle au cube de sa distance à la Terre.

Force totale du champ magnétique terrestre - nf -
Vecteur représentant l'INTENSITÉ DU CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre en un point donné et qui est la résultante des composantes horizontale et verticale de ce champ.

Forcement (d'un passage) - nm -
Action par laquelle un navire se fraye un passage à travers la GLACE grâce à la poussée de ses machines.

Format - nm -
a) Dimensions extérieures d'un document rectangulaire en longueur et en largeur, ou, par extension, dimension de la partie utile d'un graphique quelconque.
b) Agencement structuré de données sur un support quelconque.
c) En INFORMATIQUE, spécification précise de l'ordre et du mode de structuration des données dans un ENREGISTREMENT ou un FICHIER.

Format DX90 - nm -
FORMAT c) pour la fourniture ou l'échange de données cartographiques numériques. Le DX90 utilise deux modes : le mode séquentiel et le mode chaîne.

Format normalisé - nm -
Gamme de FORMATS a) normalisés internationaux (ISO) pour certaines catégories de papier d'écriture et d'impression. Elles sont caractérisées par un rapport longueur/largeur égal à 2 et un rapport lui aussi égal à 2 entre les formats successifs de chacune des séries. La SÉRIE PRINCIPALE ou SÉRIE A commence au format A0, de surface 1m2 (841 x 1189 mm), puis A1 (595 x 841 mm), etc. La SÉRIE SECONDAIRE ou SÉRIE B commence au format B0, (1000 x 1414 mm) puis B1 (707 x 1000 mm), etc.

Forme (de radoub) - nf -
Voir CALE SÈCHE.

Forme d'onde - nf -
Représentation graphique de la variation au cours d'une PÉRIODE de la valeur d'une grandeur périodique.

Forme fondamentale - nf -
Lorsqu'une CARTE MARINE existe sous plusieurs formes, leur partie commune est appelée forme fondamentale ou parfois carte de base. Les cartes dérivées sont appelées VARIANTES.

Forme topographique - nf -
Élément caractéristique de la surface de la TERRE, tel qu'une MONTAGNE, une VALLÉE ou un MONT SOUS-MARIN.

Fort coup de vent - nm -
VENT ayant une vitesse de 41 à 47 noeuds (Force 9 sur l'ÉCHELLE BEAUFORT).

Fosse - nf -
DÉPRESSION longue, étroite et profonde, du FOND de la MER, à flancs relativement escarpés. Voir en particulier FOSSE OCÉANIQUE.

Fossé - nm -
a) Synonyme de DOUVE.
b) DÉPRESSION fermée à versants rocheux et raides, sur la PLATE-FORME CONTINENTALE.

Fosse abyssale - nf -
En OCÉANOGRAPHIE, terme abandonné, qui était généralement réservé aux profondeurs supérieures à 6000 mètres. Voir plutôt FOSSE OCÉANIQUE.

Fosse océanique - nf -
FOSSE très profonde (6 000 à 11 000 m) à versants escarpés souvent dissymétriques, située dans une zone de SUBDUCTION.

Foyer - nm -
a) Point où convergent les RAYONS issus d'une même source.
b) En optique, point d'un SYSTÈME OPTIQUE où convergent à la sortie les RAYONS incidents parallèles à l'AXE.
c) En SÉISMOLOGIE, source d'où émane un train d'ONDES élastiques. Plus particulièrement, centre effectif d'un TREMBLEMENT DE TERRE à partir duquel l'énergie libérée par la disparition de contraintes internes se propage sous la forme d'ondes élastiques. On dit alors aussi foyer principal .

Foyer principal - nm -
Voir FOYER.

Fragment de roche - nm -
Morceau de roche de forme plus ou moins anguleuse.

Fragment d'iceberg - nm -
Vaste bloc flottant de GLACE DE GLACIER émergeant généralement de 1 à 5 m, et qui a habituellement une superficie de 100 à 300 m2. Il est plus grand qu'un BOURGUIGNON.

Frasil - nm -
Fines aiguilles ou lamelles de GLACE en suspension dans l'eau.

Fréquence - nf -
Nombre de PÉRIODES b) par unité de temps d'un phénomène périodique. Voir en particulier RADIOFRÉQUENCE.

Fréquence audible - nf -
FRÉQUENCE d'un SON pouvant être perçu par l'oreille humaine. Les fréquences audibles sont comprises entre 20 et 20 000 CYCLES par SECONDE environ.

Fréquence de Nyquist - nf -
FRÉQUENCE la plus élevée qui puisse être déterminée par l'analyse d'une série temporelle discontinue obtenue à partir d'un intervalle d'échantillonnage donné. La période de Nyquist est égale à deux fois l'intervalle d'échantillonnage. Voir aussi ALIASING.

Fréquence de récurrence - nf -
Voir FRÉQUENCE DE RÉPÉTITION.

Fréquence de répétition - nf -
FRÉQUENCE avec laquelle sont émis des SIGNAUX répétitifs de faible durée, c'est à dire nombre de signaux émis par unité de temps. On dit aussi fréquence de récurrence.

Fréquence de résonance - nf -
FRÉQUENCE caractéristique d'un corps, ou d'un système oscillant quelconque, à laquelle ce corps ou ce système entre facilement en oscillation et s'y maintient de lui-même pendant une durée appréciable. On dit aussi fréquence propre. Voir aussi RÉSONANCE.

Fréquence fondamentale - nf -
La FRÉQUENCE DE RÉSONANCE la plus basse d'un corps ou d'un système oscillant.

Fréquence propre - nf -
Voir FRÉQUENCE DE RÉSONANCE.

Fréquencemètre - nm -
Instrument destiné à la mesure des fréquences d'ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES.

Friction sur le fond - nf -
Voir FROTTEMENT SUR LE FOND.

Front - nm -
a) En MÉTÉOROLOGIE, surface de séparation de deux MASSES D'AIR de températures différentes (surface frontale).
b) Ligne d'intersection de cette surface avec une autre surface ou avec le SOL.

Front chaud - nm -
FRONT non occlus se déplaçant de façon telle que la masse d'air chaud succède à la masse d'air froid. Voir aussi FRONT OCCLUS.

Front de l'enveloppe - nm -
Portion antérieure de l'ENVELOPPE d'un signal modulé en amplitude, en particulier d'une IMPULSION.

Front de mer - nm -
a) Partie d'une ville ou d'une zone habitée longeant la mer. Voir aussi Bord de mer.
b) Partie de la CÔTE d'un État côtier qui, convenablement schématisée, fait face à une étendue maritime donnée.

Front (d'onde) - nm -
Frontière, à un instant donné, de la région de l'espace affectée par une ONDE PROGRESSIVE.

Front froid - nm -
FRONT non occlus se déplaçant de façon telle que la masse d'air froid succède à la masse d'air chaud. Voir aussi FRONT OCCLUS.

Front hydrologique - nm -
Surface de contact séparant deux masses d'eau de caractéristiques différentes dans l'océan, ou intersection de cette surface avec la surface de la mer. On dit aussi front océanique.

Front occlus - nm -
Voir OCCLUSION.

Front océanique - nm -
Voir FRONT HYDROLOGIQUE.

Front polaire - nm -
Aux latitudes moyennes, FRONT quasi permanent de grande étendue qui sépare l'air polaire relativement froid de l'air tropical relativement chaud, et qui est le siège d'ondulations.

Frontière - nf -
Ligne de séparation terrestre entre deux États voisins.

Frontière maritime - nf -
Ligne de séparation entre zones maritimes de souveraineté et/ou de juridiction de deux États voisins.

Frottement sur le fond - nm -
Force résultant de l'interaction du fond de la mer et des particules d'eau en mouvement au contact de ce fond.

Fucus - nm -
ALGUE de l'ordre des fucacées, généralement rameuse, qui est fixée par des crampons aux ROCHERS dans la ZONE INTERTIDALE. Voir aussi varech et goémon.

Fuseau - nm -
a) Zone comprise sur une surface entre deux arcs de courbures opposées, ayant même origine et même extrémité.
b) Zone de la surface terrestre comprise entre deux méridiens.
c) Synonyme de FUSEAU HORAIRE.

Fuseau horaire - nm -
L'un des 24 FUSEAUX de la surface terrestre délimités par deux méridiens distants de 15°, le méridien international étant choisi comme méridien central du fuseau 0. Le fuseau antipode du fuseau 0 est divisé en deux demi fuseaux. Les fuseaux sont désignés par les nombres -12 à +12, d'est en ouest, ou par les lettres de A à M, pour -1 à -12, N à Y pour 1 à 12, et Z pour 0 (J exclu).

Fusée - nf -
a) En NAVIGATION projectile pyrotechnique utilisé pour la signalisation ou à des fins de sauvetage.
b) En CARTOGRAPHIE trait manuscrit reliant l'emplacement d'une correction sur un document cartographique ou un document de rédaction à un commentaire rédigé en marge.

Fusionnement stéréoscopique - nm -
Processus physiologique qui fait que, sous certaines conditions, deux images perspectives correspondant à des points de vue différents, mais examinées simultanément chacune par l'un des yeux, sont perçues comme une seule image en relief.


G

Gabarit - nm -
a) Modèle ou guide, généralement de papier, de matière plastique ou de métal, destiné à faciliter l'exécution ou le contrôle d'un TRACÉ a) déterminé.
b) Carroyage géographique réalisé sur support stable sur lequel sont reportés les éléments de construction d'une carte. Utilisé autrefois pour la préparation des matrices d'une carte.

Gabions de chasse - nmpl -
Abris non flottants utilisés par les chasseurs de gibiers d'eau à l'affût pour se dissimuler. Ils sont d'ordinaire constitués d'une ossature en bois couverte de broussailles. Ils ne sont généralement pas signalés aux autorités responsables des levés cartographiques quand ils sont construits. Ils ne sont pas éclairés et se trouvent souvent placés dans des eaux navigables au mépris des risques qu'ils font courir, particulièrement aux petites embarcations. Certaines structures relativement importantes sont construites sur des pieux. Même délabrés, les pilotis peuvent subsister pendant des années.

Gadoue - nf -
Masse visqueuse de cristaux de glace flottant sur l'eau. On utilise parfois le terme anglais slush.

Gain - nm -
Dans les instruments électroniques, rapport entre les valeurs de la tension, de l'intensité ou de la puissance, mesurées à la sortie d'un appareil et les valeurs correspondantes mesurées à l'entrée.

Gal - nm -
Nom (de Galilée) parfois donné à l'unité d'ACCÉLÉRATION du SYSTÈME CGS. Le gal vaut 0,01 m/s2. Le milligal ou millième de gal est couramment utilisé en gravimétrie.

Galet - nm -
PIERRE , CAILLOU ou fragment de ROCHE plus ou moins aplati, arrondi par érosion.

Galvanomètre - nm -
Instrument qui sert à mettre en évidence l'existence et le sens d'un courant électrique et à en mesurer l'intensité.

Galvanoplastie - nf -
Procédé qui consiste à provoquer, par électrolyse, le dépôt d'une couche de métal sur un objet.

Gamma - nm -
a) Unité de mesure de l'INTENSITÉ DU CHAMP MAGNÉTIQUE, fréquemment utilisée pour évaluer le CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre. Le gamma est défini comme étant égal à 10-5 OERSTED.
b) En PHOTOGRAPHIE, mesure du degré de contraste d'un cliché négatif après développement; également facteur numérique servant à quantifier ce degré de CONTRASTE.

Garde-temps - nm -
a) Instrument destiné à la mesure de l'HEURE b). Voir CHRONOMÈTRE, COMPTEUR, HORLOGE, MONTRE.
Peu utilisé en ce sens général.
b) Synonyme de CHRONOMÈTRE.

Garniture - nf -
Suif ou autre substance que l'on introduit dans un réceptacle situé à la partie inférieure d'un PLOMB DE SONDE afin de déterminer la NATURE DU FOND.

Gauss - nm -
Unité d'INDUCTION MAGNÉTIQUE du SYSTÈME CGS.

Gazoduc sous-marin - nm -
PIPE-LINE sous-marin servant au transport de gaz.

GEBCO - nf -
Acronyme de l'expression anglaise "General Bathymetric Chart of the Oceans" (Carte générale bathymétrique des Océans). Série mondiale de cartes bathymétriques à petite échelle, éditée en coopération par l' ORGANISATON HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONALE (OHI) et la COMMISSION OCÉANOGRAPHIQUE INTERGOUVERNEMENTALE de l'UNESCO (COI).

Gel - nm -
Voir GELÉE.

Gelbstoff - nf -
Voir SUBSTANCES JAUNES.

Gelée - nf -
Abaissement de la température de l'air à une valeur égale ou inférieure au POINT DE CONGÉLATION de l'eau (0°C). On dit aussi gel.

Gelée blanche - nf -
Dépôt de GLACE d'aspect cristallin, présentant le plus souvent la forme d'écailles, d'aiguilles, de plumes ou d'éventails. La gelée blanche se forme d'une manière analogue à la ROSÉE mais par température inférieure à 0°C.

Généralisation (cartographique) - nf -
Adaptation des DONNÉES qualitatives et quantitatives, par allègement du nombre de détails et simplification caractérisée des formes de tracés, en vue de l'établissement d'une carte d'ÉCHELLE déterminée et répondant à des critères déterminés.

Génération de la houle - nf -
Processus de formation de la HOULE sous l'effet de causes naturelles ou artificielles. Dans la PRÉVISION DE LA HOULE, on prend en considération à cet égard l'étendue de la surface de la MER soumise à l'action du VENT (Voir ZONE DE FETCH) et la durée pendant laquelle le vent souffle.

Genres de nuages - nmpl -
Formes caractéristiques principales des nuages qui s'excluent mutuellement et constituent la base de la CLASSIFICATION DES NUAGES, incluse dans l'atlas international des nuages, (O.M.M. 1956). Les genres de nuages sont au nombre de dix: cirrus, cirrocumulus, cirrostratus, altocumulus, altostratus, nimbostratus, stratocumulus, stratus, cumulus, cumulonimbus.

Géodésie - nf -
a) Science et technique qui ont pour objet l'étude de la forme de la TERRE (GÉOÏDE) et la détermination de ses dimensions, au moyen de mesures telles que la TRIANGULATION, la TRILATÉRATION, le NIVELLEMENT, les OBSERVATIONS gravimétriques, les observations par satellites, etc.
b) Ensemble des LEVÉS géodésiques d'une région, d'un pays, etc.

Géodésie par satellite - nf -
Branche de la GÉODÉSIE qui emploie des SATELLITES ARTIFICIELS de la TERRE à des fins géodésiques.

Géodésique - nf -
Voir LIGNE GÉODÉSIQUE.

Géodimètre - nm -
Nom de fabrique d'un DISTANCEMÈTRE ÉLECTRONIQUE dont le fonctionnement est basé sur la mesure du temps de trajet aller-retour d'un SIGNAL INFRAROUGE entre un ÉMETTEUR et un réflecteur.

Géoïde - nm -
a) SURFACE DE NIVEAU du champ de pesanteur terrestre, prolongeant sous les terres émergées la surface moyenne des océans. Le géoïde constitue la surface de référence des opérations de NIVELLEMENT et des OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES. Il peut être déterminé à partir des DÉVIATIONS DE LA VERTICALE observées (géoïde astro-géodésique).
b) On appelle aussi géoïde la surface fournie par un modèle mathématique visant à approcher le géoïde réel.

Géologie - nf -
Science qui a pour objet l'étude de la structure de l'ÉCORCE TERRESTRE, des COUCHES qui la composent et de leurs relations mutuelles, ainsi que des phénomènes successifs qui ont conduit à l'état actuel de ces couches.

Géologie sous-marine - nf -
Domaine de la géologie qui a trait aux parties de la Terre situées sous les OCÉANS.

Géomagnétisme - nm -
Ensemble des phénomènes magnétiques liés au GLOBE terrestre. On dit aussi magnétisme terrestre.

Géomatique - nf -
Ensemble des traitements informatiques appliqués aux DONNÉES géographiques.

Géomorphologie - nf -
Science issue à la fois de la géographie et de la GÉOLOGIE, qui traite de la forme de la Terre, de la configuration générale de sa surface et des transformations qui interviennent dans l'évolution des formes du RELIEF du SOL.

Géophysique - nf -
Ensemble des sciences qui étudient les caractéristiques et les propriétés physiques de la TERRE.

Gerbe (perspective) - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, synonyme de FAISCEAU PERSPECTIF.

Gibbeuse - adj -
Se dit de la LUNE lorsqu'elle se présente à l'oeil d'un observateur avec plus de la moitié de sa face éclairée. Voir aussi PHASE DE LA LUNE.

Gigahertz - nm -
FRÉQUENCE de mille MÉGAHERTZ. Le symbole est GHz.

Girouette - nf -
Dispositif indiquant la direction d'où vient le VENT. Voir aussi ANÉMOMÈTRE.

Gisement - nm -
a) Angle, dans le plan de la PROJECTION, entre une DIRECTION rectiligne et l'AXE DES ORDONNÉES d'un système de COORDONNÉES RECTANGULAIRES PLANES.
b) À bord d'un navire, angle entre la direction d'un point extérieur et la direction de l'axe longitudinal du navire. À distinguer du RELÈVEMENT.

Gisement de gaz - nm -
Zone dans laquelle se trouve du gaz naturel en quantités suffisamment abondantes pour être exploitées.

Gisement de la base - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, GISEMENT a) du plan vertical contenant la BASE. Voir aussi AZIMUT DE LA BASE.

Gisement du nord magnétique - nm -
Angle entre la direction du NORD MAGNÉTIQUE et le NORD DU QUADRILLAGE de la CARTE.

Gisement d'une route - nm -
Direction d'une ROUTE comptée à partir du nord du QUADRILLAGE.

Gîte - nf -
Synonyme de BANDE.

Glace - nf -
Eau à l'état solide.

Glace de baie - nf -
BANQUISE CÔTIÈRE de plus d'un an sur laquelle des couches de NEIGE peuvent s'être accumulées. Son épaisseur (GLACE et neige) peut atteindre 2 mètres environ au-dessus du NIVEAU DE LA MER. Lorsque la glace de baie devient plus épaisse, on l'appelle un PLATEAU DE GLACE.

Glace de contact - nf -
Dans certains APPAREILS DE PRISE DE VUES de fabrication américaine, glace parfaitement plane et à faces parallèles dont la face arrière par rapport aux rayons incidents coïncide exactement avec le plan où se forme l'IMAGE ; le côté du film portant l'ÉMULSION photographique est maintenu appliqué sur cette face grâce à un dispositif à pression. Cet agencement permet de transférer sur l'image un réseau gravé sur le verre, et d'obtenir ainsi une mesure des déformations du support. On dit aussi glace de plan focal.

Glace de fond - nf -
GLACE attachée (ou ancrée) au FOND quelle que soit la manière dont cette GLACE s'est formée.

Glace de glacier - nf -
GLACE flottant sur la MER provenant d'un GLACIER terrestre, ICEBERG par exemple.

Glace de mer - nf -
Toute forme de GLACE résultant de la congélation de l'EAU DE MER.

Glace de piémont - nf -
GLACE recouvrant une bande côtière de terres basses situées au pied de MONTAGNES. La glace de piémont présente une surface inclinée en pente douce vers la mer et peut s'étendre sur une largeur de 50 m à 50 km, bordant ainsi la CÔTE d'une falaise de glace sur de grandes longueurs ; elle se prolonge fréquemment par un PLATEAU DE GLACE.

Glace de plan focal - nf -
Voir GLACE DE CONTACT.

Glace de première année - nf -
GLACE DE MER unie plus ou moins continue dont la formation (à partir de la JEUNE GLACE) ne date pas de plus d'un an. Epaisseur de 15 cm à 2 m.

Glace déformée - nf -
Terme général désignant des GLACES FLOTTANTES qui ont été pressées les unes contre les autres, et soulevées par endroits. La glace déformée comprend les types de glace suivants : GLACE EMPILÉE, GLACE HUMMOCKÉE, CRÊTE DE PRESSION et GLACE EN TOIT.

Glace empilée - nf -
GLACE DÉFORMÉE , résultant du CHEVAUCHEMENT de deux FLOES. On dit aussi glace entassée.

Glace en boules - nf -
Morceaux de GLACE DE MER dure, de forme grossièrement sphérique, dont le diamètre n'excède pas 1,5 m, et provenant de la désagrégation de formations de glace plus importantes. Quand ils sont flottants, on les appelle généralement BOURGUIGNONS.

Glace en crêpes - nf -
Plaques de GLACE NOUVELLE, à peu près circulaires (30 cm à 3 m de diamètre et jusqu'à 10 cm d'épaisseur) et de bords légèrement relevés (déformation due à ce qu'elles s'entrechoquent sous l'action du VENT et des COURANTS). On dit aussi crêpes.

Glace en toit - nf -
GLACE DÉFORMÉE dans laquelle deux FLOES jointifs ont subi une poussée vers le haut, laissant ainsi au-dessous d'eux un espace vide.

Glace entassée - nf -
Voir GLACE EMPILÉE.

Glace fixée - nf -
Voir BANQUISE CÔTIÈRE.

Glace flottante - nf -
Toute forme de GLACE flottant sur l'eau.

Glace hummockée - nf -
Blocs de GLACE DE MER empilés en vrac les uns sur les autres; la glace hummockée peut être de formation récente ou avoir subi l'action des agents atmosphériques.

Glace lacustre - nf -
GLACE qui se forme sur les LACS.

Glace moutonnée - nf -
Voir GLACE HUMMOCKÉE.

Glace nouvelle - nf -
Voir NOUVELLE GLACE.

Glace plane - nf -
GLACE DE MER qui n'a subi aucune déformation..

Glace pourrie - nf -
GLACE DE MER creusée d'alvéoles par le dégel, et dans un état plus ou moins avancé de désagrégation.

Glace tourmentée - nf -
GLACE EMPILÉE au hasard, un fragment sur un autre, formant des crêtes ou des murs. Se trouve habituellement dans la GLACE DE PREMIÈRE ANNÉE.

Glace usée - nf -
VIEILLE GLACE dont les HUMMOCKS et les CRÊTES DE PRESSION ont pris des formes adoucies sous l'action des éléments atmosphériques. Si cette action se prolonge, sa surface peut devenir plus ou moins unie.

Glace vitrée - nf -
Croûte de GLACE mince, flexible, brillante et cassante formée sur la surface calme d'une eau habituellement peu saline, par congélation directe ou à partir de SORBET. Son épaisseur peut atteindre environ 5 cm.

Glacier - nm -
Masse de NEIGE et de GLACE qui, lorsqu'elle repose sur les flancs d'une montagne ou sur le fond d'une vallée, est animée d'un mouvement lent et continu vers le bas, et lorsqu'elle est flottante a tendance à s'étendre constamment. Les principales formes de glacier sont : les INLANDSIS, les PLATEAUX DE GLACE, les CALOTTES GLACIAIRES LOCALES, les GLACES DE PIÉMONT et les différents types de glaciers de montagne.

Glaciologie - nf -
Étude des NEIGES et des GLACES à la surface de la TERRE, spécialement en ce qui concerne les GLACIERS actifs.

Glacis - nm -
Surface unie, de faible PENTE a) et de genèse essentiellement sédimentaire à la base d'une PENTE b) plus forte.

Glacis continental (ou précontinental) - nm -
GLACIS généralement uni, légèrement incliné, qui relie la PENTE CONTINENTALE aux grands fonds de l'océan.

Glacis insulaire - nm -
GLACIS généralement uni, que l'on trouve autour de certains groupements d'ÎLES ou de MONTS SOUS-MARINS.

Glaçon - nm -
Fragment de GLACE DE MER relativement plat de dimension inférieure à 20 m. Voir FLOE.

Glissement de terrain - nm -
Déplacement vers le bas, sans éboulement, d'une masse de terre sur un versant montagneux ou une paroi de falaise. La masse déplacée elle-même.

Globe - nm -
a) Sphère portant une représentation cartographique de la TERRE. On dit aussi globe terrestre.
b) La TERRE elle-même.

Globe céleste - nm -
Petit globe représentant la SPHÈRE CÉLESTE, sur lequel sont indiquées les positions apparentes d'un certain nombre d'ÉTOILES. Il est généralement muni d'arcs gradués pour déterminer les valeurs approchées de la HAUTEUR et de l'AZIMUT des étoiles, afin qu'on puisse s'en servir comme d'un IDENTIFICATEUR D'ÉTOILES.

GLONASS - nm -
Système de localisation par satellites russe analogue au GPS.

Gnomon - nm -
Ancien instrument astronomique dans lequel on utilisait l'ombre d'un STYLE pour des mesures relatives à la position du SOLEIL, par exemple dans un COMPAS SOLAIRE.

Goémon - nm -
Voir VARECH b).

Golfe - nm -
Vaste avancée de la MER dans les terres, généralement plus grande qu'une BAIE.

Gong de brume - nm -
Gong utilisé comme SIGNAL DE BRUME.

Goniographe - nm -
Voir PLANCHETTE TOPOGRAPHIQUE a).

Goniomètre - nm -
a) Instrument pour mesurer les angles.
b) Bobine exploratrice qui permet de réaliser un RADIOGONIOMÈTRE sans avoir à faire tourner l'ANTENNE pour déterminer la direction du SIGNAL reçu.

Gorge - nf -
VALLÉE longue, étroite et encaissée, comprise entre deux MONTAGNES, et plus spécialement VALLÉE en forme de U résultant par exemple d'une fracture de l'ÉCORCE TERRESTRE.

Goulet - nm -
PASSAGE étroit faisant communiquer un PORT ou une RADE fermée avec la MER. Ou plus rarement passage navigable étroit d'une BAIE, d'un DÉTROIT, d'un FLEUVE, etc.

Goulet abyssal - nm -
Dans la nomenclature des formes du relief sous-marin, couloir mettant en communication deux BASSINS d) océaniques. On dit aussi passage abyssal.

GPS - nm -
Système de positionnement par satellites américain destiné à fournir en permanence avec une couverture mondiale, à tout utilisateur, sa position précise en trois dimensions ainsi que l'heure. GPS est l'abréviation de l'anglais "Global Positioning System" (Système global de positionnement). On a aussi utilisé l'acronyme Navstar.

GPS différentiel - nm -
Le système de positionnement GPS différentiel utilise un récepteur GPS de référence placé en un lieu de position connue avec précision. En navigation le récepteur de l'utilisateur reçoit par radio de la station de référence les éléments permettant de corriger la position. En géodésie, les observations simultanées de deux récepteurs sont enregistrées et traitées en temps différé pour obtenir une position relative précise. Souvent désigné par DGPS (abréviation de l'anglais Differential GPS").

Grade - nm -
Unité d'angle ou d'arc égale à 1/400 de la circonférence. Le symbole est gon.

Gradient - nm -
Taux de variation d'une grandeur en fonction de la distance dans une direction donnée. Si cette grandeur est un scalaire, son gradient est une grandeur vectorielle. Voir GRADIENT DE PRESSION, GRADIENT THERMIQUE VERTICAL.

Gradient barométrique - nm -
Voir GRADIENT DE PRESSION.

Gradient de pression - nm -
Vecteur perpendiculaire à la ligne ou à la surface isobare, dirigé vers les basses pressions et dont la longueur est proportionnelle au taux de variation de la pression avec la distance le long du vecteur. On l'appelle aussi gradient barométrique.

Gradient de température négatif - nm -
En OCÉANOGRAPHIE, décroissance de la température avec la PROFONDEUR dans une COUCHE d'eau.

Gradient positif - nm -
En OCÉANOGRAPHIE, taux de variation d'un paramètre dont la valeur augmente avec la PROFONDEUR.

Gradient thermique vertical - nm -
Taux de décroissance de la température en fonction de l'altitude. On considère habituellement le taux moyen pour une variation d'altitude donnée, par exemple 100 mètres. On dit aussi gradient vertical de température.

Gradient vertical de température - nm -
Voir GRADIENT THERMIQUE VERTICAL.

Graduation - nf -
a) Ensemble de divisions tracées à intervalles définis et destinées à permettre de mesurer les valeurs de certaines quantités. Quand il s'agit d'une graduation échelonnée le long d'une droite on dit aussi parfois échelle. Chacun des traits est parfois lui-même appelé graduation.
b) Opération qui consiste à tracer sur le dispositif de lecture d'un instrument ou d'un appareil de mesure les divisions correspondant à des valeurs standard de la grandeur à mesurer.
c) Divisions et subdivisions de LATITUDE et de LONGITUDE indiquées sur le cadre d'une CARTE. Sur les cartes marines, les navigateurs parlent aussi d'échelle de latitude et d'échelle de longitude.

Graduation du cadre - nf -
GRADUATION tracée le long du CADRE d'une CARTE.

Graduation du réticule - nf -
GRADUATION placée dans le plan focal d'un instrument optique destiné à faire des mesures. Voir aussi RÉTICULE.

Graduation en latitude - nf -
Divisions en DEGRÉS et MINUTES figurant sur les côtés est et ouest du CADRE des CARTES MARINES en projection de MERCATOR. Une MINUTE de LATITUDE étant approximativement égale à un MILLE MARIN, la graduation en latitude peut être considérée comme constituant une ÉCHELLE GRAPHIQUE. On dit aussi échelle de latitude.

Graduation en longitude - nf -
Divisions en DEGRÉS et MINUTES figurant sur les côtés nord et sud du CADRE des CARTES MARINES en projection de MERCATOR. On dit aussi échelle de longitude.

Grain - nm -
Phénomène atmosphérique caractérisé par une augmentation importante et subite de la VITESSE DU VENT, généralement couplée avec un saut de direction. Il ne dure en général que quelques minutes et s'atténue assez soudainement. Il est souvent accompagné d'AVERSE ou d'ORAGE. Il fait souvent partie d'une LIGNE DE GRAINS.

Graine - nf -
Voir NOYAU.

Graisse - nf -
Pour un CARACTÈRE d'imprimerie, épaisseur des pleins d'une lettre.

Gramme - nm -
Unité de masse du SYSTÈME CGS. Le symbole est g.

Grand cercle - nm -
Section de la sphère par un plan passant par son centre. Voir aussi ORTHODROMIE.

Grand cercle de référence - nm -
GRAND CERCLE de la SPHÈRE CÉLESTE servant de base aux systèmes de COORDONNÉES ASTRONOMIQUES. Les positions sont définies à l'aide d'un point de ce cercle et d'un arc sur le demi grand cercle joignant ce point aux pôles du grand cercle de référence.

Grand halo - nm -
HALO beaucoup moins fréquent que le PETIT HALO et toujours moins lumineux ; il est constitué par un anneau faiblement lumineux centré sur le SOLEIL ou sur la LUNE, ayant un rayon apparent égal à 46°. Il est aussi appelé halo de 46°.

Grand miroir - nm -
MIROIR fixé à l'ALIDADE d'un SEXTANT ou d'un CERCLE HYDROGRAPHIQUE.

Grand-aigle - nm -
FORMAT de papier (1050 x 740 mm) utilisé notamment pour les cartes marines françaises avant le choix des FORMATS NORMALISÉS internationaux.

Grande échelle - nf -
Voir ÉCHELLE b) et f). Opposé à PETITE ÉCHELLE.

Grande(s) correction(s) - nf(pl) -
Expression employée à diverses époques en France (et au Royaume Uni) pour désigner soit un tirage avec une importante mise à jour, soit une ÉDITION légère rendue nécessaire par exemple par des corrections c) couvrant une surface trop étendue pour être traitées par ANNEXE GRAPHIQUE. Dans les deux cas l'utilisateur était tenu de changer sa carte. Cette expression n'est plus employée au Royaume Uni. Elle désigne encore au Service Hydrographique français, mais de façon interne, une opération cartographique légère qui, pour l'utilisateur, ne se distingue pas d'une ÉDITION.

Grandissement - nm -
Rapport des dimensions linéaires de l'IMAGE d'un objet fournie par un instrument d'optique à celles de l'objet lui-même.

Granit Granite - nm -
ROCHE IGNÉE acide, de couleur claire, composée essentiellement de QUARTZ, de feldspath et de mica, riche en potassium et en sodium, dans laquelle les grains minéraux sont visibles à l'oeil nu (structure phanérocristalline).

Graphique de correction des immersions - nm -
Graphique indiquant les différences entre PROFONDEUR THERMOMÉTRIQUE calculée et immersion théorique de renversement de la bouteille. Voir aussi GRAPHIQUE L-Z.

Graphique de recherche - nm -
Graphique à grande Échelle, représentation locale d'un RÉSEAU de LIGNES DE POSITION, mais ne respectant pas nécessairement la géométrie exacte de ces lignes, utilisé pour un levé ponctuel tel qu'une exploration de HAUT-FOND ou d'OBSTRUCTION.

Graphique de vitesse - nm -
Graphique à l'aide duquel on peut déterminer rapidement et avec précision la et la distance parcourue en un temps donné par un navire.

Graphique L-Z - nm -
Graphique permettant d'estimer les immersions Z des BOUTEILLES À RENVERSEMENT en fonction de la longueur de ligne filée L et de l'INCLINAISON DU FIL en surface, sans tenir compte des PROFONDEURS THERMOMÉTRIQUES.

Graticulage - nm -
Modification d'un document graphique (réduction, agrandissement, changement de projection, etc), ou simple report, à l'aide d'un CARROYAGE qui est utilisé pour faire correspondre les points des carreaux du document source à ceux du document cible. On dit aussi craticulage.

Graver à l'eau-forte - vt -
Faire apparaître un dessin à la surface d'un support quelconque, par exemple d'une planche destinée à l'impression, en utilisant une attaque locale de cette surface par un acide.

Gravier - nm -
Matière d'origine détritique constituée de grains minéraux libres de dimensions comprises entre celles des grains de SABLE et celles des CAILLOUX a) (dans la terminologie française, grains de 2 à 20 mm.).

Gravimètre - nm -
Instrument servant à mesurer l'intensité de la PESANTEUR et constitué généralement d'un dispositif suffisamment sensible pour mettre en évidence les variations de POIDS d'une masse constante quand cette masse est déplacée d'un endroit à un autre à la surface de la TERRE.

Gravimétrie - nf -
a) Ensemble des techniques de mesure de l'intensité de la PESANTEUR.
b) Étude de la PESANTEUR.

Gravitation - nf -
Phénomène physique d'attraction mutuelle de deux masses (attraction newtonienne).

Gravité - nf -
Force de GRAVITATION exercée par la TERRE sur les corps ; elle constitue la composante principale de la PESANTEUR.

Gravure - nf -
a) Action, art ou manière de tracer, en creux ou en relief, sur une planche de métal ou de bois, des dessins ou des caractères en vue de leur impression. Voir TAILLE-DOUCE.
b) Toute impression obtenue à partir d'une planche gravée.

Grêle - nf -
PRÉCIPITATION constituée de globules ou grains de GLACE (GRÊLONS) dont le diamètre est de l'ordre de 5 à 50 mm, parfois plus, et qui tombent soit séparés les uns des autres, soit agglomérés en blocs irréguliers.

Grêlon - nm -
Globule ou morceau de GLACE dont le diamètre varie de 5 à 50 mm et quelquefois plus, et dont la chute constitue la GRÊLE. Les grêlons sont constitués presque entièrement par de la glace transparente, ou par une série de COUCHES de GLACE transparente dont l'épaisseur est d'au moins 1 mm et qui alternent avec des couches translucides.

Gril de carénage - nm -
Structure massive en bois, placée dans l'ESTRAN, servant de support aux navires ÉCHOUÉS b) pour permettre de travailler sur la partie émergée de leur coque pendant les ÉTALES DE BASSE MER.

Grille - nf -
a) En électronique, électrode formée d'une plaque métallique ajourée pouvant permettre le passage des électrons ou des ions.
b) Voir RÉSEAU.

Grille de parallaxe - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, réseau uniforme de lignes rectangulaires dessinées ou gravées sur un support transparent, ordinairement du verre, et placé soit sur les deux PHOTOGRAPHIES d'un COUPLE STÉRÉOSCOPIQUE, soit dans le SYSTÈME OPTIQUE d'un STÉRÉOSCOPE afin de fournir un canevas d'INDEX DE POINTÉ STÉRÉOSCOPIQUE.

Grisé - nm -
TRACÉ géométrique régulier, constitué par un LIGNÉ, un quadrillé ou un semis suffisamment fin pour donner une impression de teinte uniforme monochrome. Un grisé obtenu par ligné peut aussi être appelé hachuré.

Gros galet - nm -
Bloc de roche émoussé ayant un diamètre de 25 cm ou plus.

Grosse bouée de navigation - nf -
Grosse BOUÉE destinée à supporter un feu de forte intensité et à plan focal élevé. On dit également lanby. Les plus grosses sont aussi appelées bouées géantes.

Grosses planètes - nfpl -
Les plus grosses PLANÈTES, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Groupe d'avis aux navigateurs - nm -
Voir avis aux navigateurs.

Groupe de monts sous-marins - nm -
Ensemble de MONTS SOUS-MARINS proches et non alignés.

Groupe d'ondes - nm -
Dans le cas de la marée ou de la houle, système d'ondes dont la direction de propagation, la fréquence et parfois l'amplitude ne diffèrent que très légèrement. Les PÉRIODES des ondes d'un groupe sont voisines, notamment, d'un multiple ou sous-multiple de 12 h.

Groupés - adjpl -
Qualificatif s'appliquant aux Éclats ou occultations d'un FEU ; les éclats ou occultations sont dits groupés (groupées) quand deux ou plusieurs éclats (occultations) rapprochés succèdent à des périodes d'extinction partielle ou totale (d'émission lumineuse) ; se dit par opposition à un feu ne présentant qu'un seul éclat ou une seule occultation entre périodes d'extinction (émission).

Guidage - nm -
Opération qui consiste à diriger à distance les mouvements d'un engin mobile, tel que par exemple un missile, et en particulier à lui imposer une certaine TRAJECTOIRE.

Guidage de ralliement - nm -
GUIDAGE en direction d'un point déterminé, qui consiste à maintenir, par un procédé quelconque, un navire ou un aéronef sur un lieu géométrique passant par ce point, généralement sur un RELÈVEMENT. On dit aussi homing.

Guide de préparation de traversée - nm -
Document conçu pour être utilisé simultanément avec les cartes marines et autres publications nautiques dans les zones ou des systèmes d'organisation du trafic ont été établis par l'OMI.

Guide du port - nm -
Documentation spécifique pour un port.

Guyot - nm -
En morphologie sous-marine, MONT de sommet quasi horizontal et relativement uni.

Gyro - nm -
Abréviation de GYROSCOPE ou de GYROCOMPAS.

Gyrocompas - nm -
Voir COMPAS GYROSCOPIQUE.

Gyropilote - nm -
Appareil à gouverner automatique commandé par le GYROCOMPAS ou des GYROSCOPES.

Gyroscopegyro - nm -
Appareil constitué essentiellement d'une masse mise en rotation rapide autour de son AXE principal d'inertie, lequel prend appui sur un dispositif de suspension. Le carter du gyroscope peut être lié au bâti qui le supporte de façon à lui laisser soit un degré de liberté soit deux degrés de liberté (voir GYROSCOPE LIBRE). Le mouvement peut être caractérisé par l'EFFET GYROSCOPIQUE et la PRÉCESSION.

Gyroscope directionnel - nm -
Dispositif gyroscopique servant à indiquer une DIRECTION horizontale déterminée pendant un temps limité. Il faut le remettre en position périodiquement du fait de la précession du gyroscope, ou dans le cas d'un changement voulu de CAP ou de direction horizontale.

Gyroscope libre - nm -
GYROSCOPE à deux degrés de liberté dont l'AXE de ROTATION peut prendre n'importe quelle direction fixe dans l'espace.


H

Habitacle - nm -
Support sur lequel est monté le COMPAS et qui renferme les dispositifs d'éclairage et de COMPENSATION de l'instrument.

Hachuré - nm -
Voir GRISÉ.

Hachurer - vt -
Opération qui consiste à dessiner ou graver les HACHURES.

Hachures - nfpl -
Succession de petits traits employés en CARTOGRAPHIE, notamment pour représenter le RELIEF. Les hachures sont tracées parallèlement aux lignes de plus grande PENTE et sont d'autant plus courtes et plus serrées que la PENTE est plus raide ; le trait peut être épaissi sur les parties du relief situées à l'ombre, suivant une convention d'éclairage. Contrairement aux COURBES DE NIVEAU équidistantes qui sont également utilisées pour représenter le RELIEF, les hachures ne donnent aucune indication sur l'ALTITUDE du TERRAIN au-dessus du NIVEAU DE LA MER. Voir aussi ESTOMPAGE.

Halo (solaire, lunaire) - nm -
PHÉNOMÈNE optique dû à la RÉFRACTION ou à la RÉFLEXION de la lumière par des cristaux de GLACE en suspension dans l'ATMOSPHÈRE (NUAGES cirriformes, BROUILLARD GLACÉ, etc.). Il se traduit par l'apparition d'anneaux, d'arcs, de raies ou taches brillantes autour du SOLEIL ou de la LUNE. Voir aussi PETIT HALO et GRAND HALO.

Halocline - nf -
Couche d'eau à fort GRADIENT vertical de salinité (généralement GRADIENT positif). Elle est encadrée par des couches de gradient plus faible.

Harmonique - nf -
Grandeur à variation sinusoïdale dont la FRÉQUENCE est un multiple entier d'une fréquence dite fondamentale.

Haute fréquence (HF) - nf -
Voir RADIOFRÉQUENCE.

Haute mer - nf -
Toute zone maritime hors de vue de terre.
b) En DROIT DE LA MER, toute partie de la MER située en dehors des ZONES DE SOUVERAINETÉ et des ZONES ÉCONOMIQUES EXCLUSIVES des États côtiers. La haute mer comprend donc le PLATEAU CONTINENTAL b) juridique au delà de la limite des 200 milles.

Haute plage - nf -
Partie supérieure ou arrière d'une PLAGE, généralement sèche, et qui est atteinte seulement par les VAGUES lors des plus hautes PLEINES MERS. On dit aussi plage supérieure. Voir aussi ESTRAN.

Hauteur - nf -
a) Dimension verticale d'un objet.
b) Distance verticale entre un point et un NIVEAU DE RÉFÉRENCE. Dans le cas d'un FEU la HAUTEUR désigne l'altitude du foyer par rapport au sol, l'altitude ou ÉLÉVATION désigne l'altitude du foyer par rapport à un niveau de pleines mers. On dit aussi ALTITUDE.
c) Zone plus élevée que son voisinage, telle une COLLINE.
d) En ASTRONOMIE, angle de la direction d'un ASTRE avec le plan horizontal. Voir aussi ANGLE DE DÉPRESSION et ANGLE D'ÉLÉVATION.

Hauteur angulaire de mâture - nf -
Angle vertical sous lequel on voit le mât d'un navire.

Hauteur apparente - nf -
HAUTEUR d) d'un ASTRE égale à la HAUTEUR OBSERVÉE corrigée de la DÉPRESSION DE L'HORIZON et, dans le cas particulier du SOLEIL et de la LUNE, du DEMI-DIAMÈTRE.

Hauteur au sextant - nf -
Voir HAUTEUR INSTRUMENTALE.

Hauteur circumméridienne - nf -
HAUTEUR d) d'un ASTRE au voisinage du MÉRIDIEN du lieu d'observation, à laquelle il suffit d'apporter une CORRECTION b) pour obtenir la HAUTEUR MÉRIDIENNE. Voir RÉDUCTION AU MÉRIDIEN.

Hauteur de basse mer - nf -
HAUTEUR de la BASSE MER rapportée au ZÉRO DES CARTES.

Hauteur de houle (ou de vague) - nf -
Distance verticale séparant la CRÊTE de la HOULE (ou d'une VAGUE) et le CREUX qui la précède. On considère en général une valeur moyenne.

Hauteur de l'oeil - nf -
Voir ÉLÉVATION DE L'OEIL.

Hauteur de marée - nf -
HAUTEUR de la surface de la MER, à un instant donné, rapportée au ZÉRO DES CARTES.

Hauteur de pleine mer - nf -
HAUTEUR de la PLEINE MER rapportée au ZÉRO DES CARTES.

Hauteur de précipitation - nf -
Épaisseur de la couche d'eau qui recouvrirait une surface horizontale à la suite d'une ou de plusieurs PRÉCIPITATIONS en supposant qu'il n'y ait ni infiltration, ni évaporation et que les précipitations d'eau à l'état solide soient ramenées à l'état liquide.

Hauteur du géoïde - nf -
HAUTEUR du GÉOÏDE par rapport à une surface de référence, en général l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE. On dit aussi ondulation du géoïde.

Hauteur instrumentale - nf -
Résultat brut de la mesure d'une HAUTEUR d) à l'aide du SEXTANT avant application de toute CORRECTION. On dit aussi hauteur au sextant.

Hauteur libre - nf -
Hauteur, sur une certaine largeur donnée, disponible sous un obstacle (PONT, CÂBLE ou conduite aérienne) pour le libre passage des NAVIRES.

Hauteur méridienne - nf -
HAUTEUR d) d'un ASTRE au moment de son PASSAGE AU MÉRIDIEN du lieu d'observation.

Hauteur moyenne de la pleine mer - nf -
HAUTEUR des PLEINES MERS MOYENNES au-dessus du ZÉRO DES CARTES.

Hauteur moyenne de la pleine mer de morte eau - nf -
HAUTEUR des PLEINES MERS MOYENNES DE MORTE EAU au-dessus du ZÉRO DES CARTES.

Hauteur moyenne de la pleine mer de vive eau - nf -
HAUTEUR des PLEINES MERS MOYENNES DE VIVE EAU au-dessus du ZÉRO DES CARTES.

Hauteur moyenne des basses mers inférieures - nf -
HAUTEUR moyenne des BASSES MERS INFÉRIEURES, au-dessus du ZÉRO DES CARTES.

Hauteur moyenne des basses mers inférieures de vive eau - nf -
HAUTEUR moyenne des BASSES MERS INFÉRIEURES de VIVE EAU, au-dessus du ZÉRO DES CARTES.

Hauteur moyenne des pleines mers supérieures - nf -
HAUTEUR moyenne des PLEINES MERS SUPÉRIEURES, au-dessus du ZÉRO DES CARTES.

Hauteur négative - nf -
Voir ANGLE DE DÉPRESSION.

Hauteur observée - nf -
HAUTEUR d) d'un astre égale à la HAUTEUR INSTRUMENTALE corrigée des ERREURS dues aux imperfections de l'instrument.

Hauteur vraie - nf -
HAUTEUR d) d'un astre égale à la HAUTEUR APPARENTE corrigée de la RÉFRACTION et de la PARALLAXE.

Hauteurs correspondantes - nfpl - Hauteurs égales
Les deux HAUTEURS d) d'égale valeur d'un même ASTRE, observées de part et d'autre du MÉRIDIEN. La méthode dite des hauteurs correspondantes (ou égales), actuellement périmée, et qui consistait à observer ces deux HAUTEURS pour le SOLEIL, servait à déterminer l'instant du MIDI VRAI local.

Hauteurs simultanées - nfpl -
HAUTEURS d) de deux ou plusieurs CORPS CÉLESTES observées au même instant.

Haut-fond - nm -
Élévation du fond marin, dont le sommet, faiblement immergé, constitue un danger pour la navigation. Voir aussi BANC c)et BASSE.

Haut-plateau - nm -
Région élevée présentant une surface relativement plate et de très grande étendue. Il est généralement plus élevé, plus étendu et moins uniforme qu'un PLATEAU.

Havre - nm -
Petit PORT naturel très abrité.

Havre insulaire - nm -
PORT naturel formé, ou protégé principalement, par des ÎLES.

Hectopascal - nm -
Unité de pression valant 100 PASCALS, ou 1 MILLIBAR, d'usage courant en MÉTÉOROLOGIE. Le symbole est hPa.

Héliographe - nm -
En MÉTÉOROLOGIE, instrument à l'aide duquel on enregistre les durées pendant lesquelles le RAYONNEMENT solaire atteint une intensité suffisante pour produire des ombres portées perceptibles.

Héliostat - nm -
Instrument comprenant un ou plusieurs MIROIRS plans, convenablement disposés et actionnés mécaniquement pour réfléchir les RAYONS du SOLEIL dans une direction déterminée et les maintenir dans cette direction. Il est utilisé en GÉODÉSIE pour faciliter les visées au THÉODOLITE entre deux STATIONS éloignées. Voir aussi miroir solaire.

Henry - nm -
Unité d'inductance électrique du SYSTÈME INTERNATIONAL. Le symbole est H.

Herbe marine - nf -
Graminée marine présentant la même apparence que l'herbe. La zostère et la posidonie en sont les variétés les plus connues. De telles herbes constituent les HERBIERS.

Herbier - nm -
Peuplement des petits fonds meubles côtiers où dominent les graminées marines. Voir aussi MATTE.

Hertz - nm -
Unité de FRÉQUENCE valant une période par seconde. Le symbole est Hz. L'expression CYCLE PAR SECONDE n'est plus utilisée.

Heure - nf -
a) Unité de temps égale à la vingt-quatrième partie du JOUR c). Le symbole est h.
b) Moment déterminé du JOUR a) rapporté à une origine temporelle bien déterminée. Dans ce sens le mot heure entre dans la désignation des échelles de temps (voir termes ci-après).
c) Heure suivie d'une lettre capitale désigne l'heure d'un FUSEAU HORAIRE. Ainsi HEURE Z (Zoulou) désigne le temps universel.

Heure Atomique Internationale - nf -
Voir TEMPS ATOMIQUE INTERNATIONAL.

Heure d'été - nf -
HEURE b) adoptée au cours de l'été par de nombreux pays et généralement en avance de 60 MINUTES sur le TEMPS EN USAGE d'hiver.

Heure locale - nf -
Voir TEMPS LOCAL.

Heure locale temps moyen - nf -
Voir TEMPS MOYEN LOCAL.

Heure locale vraie - nf -
Voir TEMPS LOCAL VRAI.

Heure prévue d'arrivée (H.P.A.) - nf -
HEURE b) prévue d'arrivée à destination ou à un point déterminé.

Heure prévue de départ (H.P.D.) - nf -
HEURE b) prévue de départ d'un certain port ou d'un certain point.

Heure sidérale - nf -
Voir TEMPS SIDÉRAL.

Heure sidérale locale - nf -
Voir TEMPS SIDÉRAL LOCAL.

Heure solaire moyenne - nf -
Voir TEMPS SOLAIRE MOYEN.

Heure solaire vraie - nf -
Voir TEMPS SOLAIRE VRAI.

Heure synoptique - nf -
HEURE exprimée en TEMPS UNIVERSEL (UT) à laquelle, selon un accord international, toutes les observations météorologiques sont faites simultanément à la surface de la TERRE.

Heure Zoulou - nf -
Voir HEURE c).

Heure-marée - nf -
Voir règle des douzièmes.

HF - nf -
Voir RADIOFRÉQUENCE.

Hoa - nm -
Zone basse d'une barrière corallienne qui peut être recouverte par des vagues de tempête.

Hodographe - nm -
En océanographie, l'hodographe du VECTEUR COURANT de marée est le lieu de l'extrémité de ce vecteur au cours d'un cycle complet de la marée. On dit aussi rose de courant.

Hodomètre - nm -
Voir ODOMÈTRE.

Homing - nm -
GUIDAGE DE RALLIEMENT et dans le cas de la radiogoniométrie, RADIORALLIEMENT.

Horizon - nm -
Dans le sens le plus général, ligne constituant pour l'oeil d'un observateur placé en un point déterminé, la limite entre la TERRE et le ciel.

Horizon apparent - nm -
Voir HORIZON VISIBLE.

Horizon artificiel - nm -
a) En astronomie dispositif dans lequel le plan horizontal de référence pour les mesures est constitué par la surface réfléchissante d'un liquide, généralement du mercure.
b) En navigation dispositif instrumental à GYROSCOPE ou à bulle permettant de définir le plan horizontal de référence.

Horizon astronomique - nm -
GRAND CERCLE de la SPHÈRE CÉLESTE situé dans le plan perpendiculaire à la VERTICALE du lieu.

Horizon radio - nm -
Ligne suivant laquelle les RAYONS émis par une ANTENNE deviennent tangents à la surface de la TERRE. Les distances des points de cette ligne à l'antenne sont plus grandes que celles des points de l'HORIZON VISIBLE et elles augmentent en raison inverse de la FRÉQUENCE.

Horizon sensible - nm -
Voir HORIZON VISIBLE.

Horizon visible - nm -
Courbe irrégulière le long de laquelle les rayons issus du point d'observation sont tangents à la surface de la TERRE ou surface irrégulière, grossièrement plane, décrite par ces rayons. On dit aussi horizon apparent, ou horizon sensible.

Horizon vrai - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE terrestre, plan horizontal passant par le point de prise de vue, ou CENTRE DE PERSPECTIVE. L'horizon vrai ne se confond approximativement avec l'HORIZON VISIBLE que lorsque le point de vue est très proche du NIVEAU DE LA MER.

Horizontal - adj -
Parallèle au plan HORIZONTAL, c'est à dire perpendiculaire à la DIRECTION DE LA PESANTEUR.

Horizontale (de la photographie) - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, IMAGE sur une PHOTOGRAPHIE de toute droite horizontale de l'espace-objet qui est perpendiculaire au PLAN PRINCIPAL. Toutes les horizontales (de la photographie) sont perpendiculaires à la LIGNE DE PLUS GRANDE PENTE. L'horizontale passant par le POINT PRINCIPAL est appelée horizontale principale et celle passant par l'ISOCENTRE est l'HORIZONTALE ISOMÉTRIQUE.

Horizontale isométrique - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, intersection du plan de la PHOTOGRAPHIE et du plan horizontal dont la distance au CENTRE DE PERSPECTIVE interne est égale à la distance principale de la chambre. C'est aussi l'horizontale du cliché passant par l'ISOCENTRE.

Horizontale principale - nf -
Voir HORIZONTALE (DE LA PHOTOGRAPHIE).

Horloge - nf -
Instrument servant à mesurer le TEMPS et à indiquer l'HEURE b). Elle est normalement destinée à fournir directement ces éléments à un appareil déterminé, dont elle fait éventuellement partie intégrante.

Horloge à quartz - nf -
HORLOGE de précision comprenant un oscillateur dont la FRÉQUENCE est maintenue constante par un résonateur à QUARTZ b), et un dispositif de comptage et d'affichage.

Horloge atomique - nf -
HORLOGE de précision comprenant un OSCILLATEUR dont la FRÉQUENCE est maintenue constante par un résonateur piloté par une vibration naturelle d'un système atomique (transition quantique).

Horloge au césium - nf -
Horloge atomique utilisant les propriétés d'une transition de l'atome de césium.

Houle - nf -
Mouvement ondulatoire de la surface de la mer qui se propage sur de longues distances, indépendamment du vent local qui lui a donné naissance. Elles est caractérisée par une PÉRIODE plus régulière et plus longue, et par des CRÊTES plus aplaties que celles des VAGUES existant dans la zone d'action du vent (ZONE DE FETCH). Selon sa longueur d'onde la houle est dite courte (0 à 100 m) moyenne (100 m à 200 m) ou longue (plus de 200 m).

Houle cycloïdale - nf -
HOULE de forte cambrure dont le profil a une forme cycloïdale. Une telle houle correspond à la HOULE TROCHOÏDALE de cambrure maximale.

Houle de fond - nf -
HOULE océanique longue. Elle peut se gonfler au moment où elle passe au-dessus des HAUTS-FONDS, mais en général, elle n'est pas aussi haute ou aussi dangereuse que les LAMES DE FOND.

Houle en eau peu profonde - nf -
HOULE se propageant dans une étendue d'eau dont la PROFONDEUR est comprise entre 1/2 et 1/25 de sa LONGUEUR D'ONDE. Sa vitesse de propagation dépend de la profondeur. On dit aussi onde en eau peu profonde.

Houle en eau profonde - nf -
HOULE se propageant dans une étendue d'eau dont la PROFONDEUR est supérieure à sa demi-LONGUEUR D'ONDE. Dans ces conditions, la VITESSE de propagation est indépendante de la profondeur et dépend uniquement de la longueur d'onde.

Houle gaufrée - nf -
Oscillation complexe de la surface de la MER résultant de l'interférence de plusieurs systèmes de HOULE de même période qui se propagent dans des directions différentes.

Houle transversale - nf -
HOULE se propageant selon une direction parallèle à la CÔTE et dont les CRÊTES sont donc perpendiculaires à celle-ci. L'AMPLITUDE d'une telle houle décroît rapidement vers le large et devient négligeable à une distance de la côte égale à sa LONGUEUR D'ONDE.

Houle trochoïdale - nf -
HOULE théorique dont le profil affecte la forme d'une trochoïde (cycloïde allongée). Le profil des houles réelles de faible AMPLITUDE se rapproche de cette forme.

Houlographe - nm -
Appareil qui enregistre la PÉRIODE et la HAUTEUR de la HOULE.

Humidité - nf -
Teneur de l'air en vapeur d'eau. Elle peut s'exprimer sous des formes diverses, par exemple l'humidité relative.

Humidité relative - nf -
Rapport de la pression de vapeur d'eau ambiante effective, à la pression de vapeur d'eau correspondant à la saturation à la température ambiante.

Hummock - nm -
En terminologie des glaces, monticule de GLACE DE MER qui s'est formé sous l'effet d'une compression. Un hummock peut être de formation récente ou avoir subi l'action des agents atmosphériques.

Hummocking - nm -
Processus par lequel la GLACE PLANE donne naissance à des HUMMOCKS. On dit aussi bossellement ou moutonnement.

Hydrographe - nm -
a) Personne spécialisée dans l'étude et la pratique de l'HYDROGRAPHIE.
b) Avec une majuscule, désigne parfois le directeur du service hydrographique d'un pays.

Hydrographie - nf -
a) Ensemble de connaissances et de techniques, issues de disciplines variées, qui visent à fournir la documentation et l'information nécessaires à la conduite des activités à la MER dans les meilleures conditions de sécurité.
b) Dans un sens plus restreint, LEVÉ HYDROGRAPHIQUE.
c) Ensemble des cours d'eau et des lacs d'une région.

Hydrographier - vt -
Excécuter le LEVÉ HYDROGRAPHIQUE d'une zone. On dit aussi lever.

Hydrographique - adj -
Qui se rapporte à l'HYDROGRAPHIE.

Hydrologie - nf -
a) Science qui a pour objet l'étude des eaux marines, lacustres, fluviales et des eaux des nappes phréatiques, ainsi que des phénomènes qui les affectent, notamment les PRÉCIPITATIONS et l'évaporation.
b) En particulier, l'hydrologie marine est une partie de l'OCÉANOGRAPHIE qui s'attache à l'étude des propriétés physiques et chimiques des masses d'eau et à leur dynamique. Voir aussi STATION HYDROLOGIQUE. Noter que le terme HYDROGRAPHIE n'est pas employé dans ce sens.

Hydrométéore - nm -
MÉTÉORE lié à l'eau atmosphérique (NUAGES, BROUILLARD, PLUIE, NEIGE, GRÊLE, ROSÉE, givre, verglas, etc.).

Hydromètre - nm -
Instrument servant à déterminer la densité d'un liquide.

Hydrophone - nm -
TRANSDUCTEUR électro-acoustique destiné à transformer les OSCILLATIONS acoustiques se propageant au sein d'un liquide en OSCILLATIONS électriques. Voir aussi HYDROPHONE À PRESSION.

Hydrophone à pression - nm -
HYDROPHONE dans lequel le courant de sortie correspond sensiblement à la PRESSION ACOUSTIQUE INSTANTANÉE due à l'ONDE SONORE reçue.

Hydrophotomètre - nm -
Instrument servant à mesurer le COEFFICIENT D'EXTINCTION ou de transmission de la lumière dans l'eau. Il consiste en une source lumineuse d'intensité constante placée à une distance déterminée d'une photocellule.

Hydrosphère - nf -
a) Ensemble des eaux de la TERRE, sous forme solide, liquide ou de vapeur.
b) Ensemble des eaux et des GLACES de la TERRE, par opposition à la LITHOSPHÈRE, et à l'ATMOSPHÈRE.

Hygrographe - nm -
Voir HYGROMÈTRE ENREGISTREUR.

Hygromètre - nm -
Instrument de mesure de l'HUMIDITÉ de l'air. Voir aussi PSYCHROMÈTRE.

Hygromètre enregistreur - nm -
HYGROMÈTRE comprenant un dispositif d'enregistrement. On dit aussi (rarement) hygrographe.

Hygrothermographe - nm -
Instrument combinant un THERMOGRAPHE et un HYGROMÈTRE ENREGISTREUR et fournissant sur le même DIAGRAMME un enregistrement chronologique simultané de la température et de l'état hygrométrique.

Hyperbole - nf -
Courbe ouverte constituée de deux branches, à deux axes de syméTrie perpendiculaires, lieu des points d'un plan dont la différence des distances à deux points fixes appelés foyers est constante.

Hyperfréquence - nf -
Voir RADIOFRÉQUENCE.

Hypsographe - nm -
Instrument de forme circulaire du type RÈGLE À CALCUL, pour le calcul des dénivelées à partir des angles de site et des distances horizontales.

Hypsomètre - nm -
Instrument permettant de déterminer l'ALTITUDE d'un lieu par la mesure du point d'ébullition de l'eau.

Hypsométrie - nf -
a) Détermination des ALTITUDES au-dessus du NIVEAU DE LA MER. S'applique généralement à la détermination des altitudes par la mesure de la pression atmosphérique, directement ou en observant le point d'ébullition d'un liquide.
b) Représentation du RELIEF sur une carte.

Hystérésis - nf -
Retard de l'effet sur la cause dans le comportement des corps soumis à une action physique : Hystérésis électrique, magnétique, thermique, élastique.


I

Iceberg - nm -
Grande masse de GLACE d'eau douce, flottante ou échouée, détachée d'un GLACIER ou d'un PLATEAU DE GLACE, et dont la HAUTEUR peut être considérable. Voir aussi FRAGMENT D'ICEBERG.

Iceberg érodé - nm -
Iceberg dont le sommet a subi l'effet des agents atmosphériques et présente un relief sensible, pouvant comporter des AIGUILLES.

Iceberg tabulaire - nm -
ICEBERG de surface supérieure plate, laissant apparaître une stratification horizontale ; la plupart du temps fragment détaché d'un PLATEAU DE GLACE.

Iconocarte - nf -
Voir PICTOCARTE b).

Identificateur d'étoiles - nm -
Document ou instrument servant à identifier les ÉTOILES. Voir PLANISPHÈRE, GLOBE CÉLESTE et NAVISPHÈRE.

Île - nf -
a) Étendue de TERRE entourée d'eau de tous côtés, d'une certaine étendue.
b) Dans la terminologie du DROIT DE LA MER, étendue de TERRE entourée d'eau de tous côtés, restant découverte à MARÉE HAUTE.

Île artificielle - nf -
Terre-plein totalement entouré d'eau établi en mer par remblaiement ou construction, et restant émergé à MARÉE HAUTE. Voir aussi INSTALLATION OFFSHORE.

Île de glace - nf -
Masse de GLACE de forme tabulaire que l'on rencontre dans l'Océan Arctique, dont l'épaisseur est de 30 à 50 m et dont la superficie peut varier de quelques milliers de mètres carrés à 500 kilomètres carrés.

Îlot - nm -
Petite ÎLE.

Image - nf -
Figure, obtenue par un procédé graphique, optique ou autre et reproduisant l'aspect d'un objet, ou donnant un contenu visible à une notion abstraite.
b) En particulier image fournie par un système de TÉLÉDÉTECTION aérienne, spatiale, sous-marine, etc.

Image à l'endroit - nf -
IMAGE (positive ou négative) qui reproduit exactement pour l'oeil l'aspect géométrique de l'objet représenté. S'oppose à IMAGE À L'ENVERS. L'emploi de ce terme avec le sens d'IMAGE DROITE est à proscrire.

Image à l'envers - nf -
IMAGE (positive ou négative) qui reproduit l'aspect qu'aurait pour l'oeil l'objet représenté vu dans un miroir plan. S'oppose à IMAGE À L'ENDROIT. L'emploi de ce terme avec le sens d'IMAGE RENVERSÉE est à proscrire.

Image droite - nf -
IMAGE apparaissant avec la même orientation que l'objet (par exemple dans la lunette d'un THÉODOLITE). S'oppose à IMAGE RENVERSÉE.

Image lithographique - nf -
Sur une planche lithographique (en pierre ou en métal) dessin fait à la main, ou reproduction obtenue par photogravure ou par report, d'une image susceptible de retenir l'encre et de servir à l'impression.

Image négative - nf -
Voir NÉGATIF.

Image plastique - nf -
Voir IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE.

Image positive - nf -
Voir POSITIF.

Image réelle - nf -
IMAGE effectivement formée dans un SYSTÈME OPTIQUE par la convergence des RAYONS LUMINEUX, et qu'on peut donc recevoir directement sur un ÉCRAN b), une surface sensible, etc. Par exemple l'image fournie par un APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE.

Image renversée - nf -
IMAGE apparaissant avec une orientation modifiée de 180° par rapport à celle de l'objet (par exemple dans la lunette d'un THÉODOLITE). S'oppose à IMAGE DROITE.

Image stéréoscopique - nf -
IMAGE en relief, perçue par FUSIONNEMENT STÉRÉOSCOPIQUE, à l'examen d'un couple de photographies présentant un recouvrement. On dit aussi image plastique ou stéréomodèle ou modèle, essentiellement dans le cas de l'emploi d'un STÉRÉORESTITUTEUR.

Image virtuelle - nf -
IMAGE formée dans un SYSTÈME OPTIQUE par la convergence des prolongements des RAYONS LUMINEUX au delà des surfaces optiques, qui peut néanmoins être perçue par l'oeil placé sur le trajet des rayons. Par exemple, l'image renvoyée par un MIROIR plan.

Imagerie - nf -
a) Technique permettant d'obtenir des images à partir de différents types de rayonnements (lumière, infrarouge, ultrasons, rayons X, etc.).
b) Ensemble des images potentielles ou effectives, fournies par un système de TÉLÉDÉTECTION.

Imagerie multibande - nf -
IMAGERIE comportant des images obtenues simultanément dans plusieurs bandes distinctes du spectre électromagnétique.

Immergé - adj -
Déposé sur le FOND, ou maintenu entre deux eaux, sans que rien n'apparaisse à la surface. S'oppose à EN SURFACE.

Immergence - nf -
Voir MIRAGE INFÉRIEUR.

Immersion - nf -
a) Voir PROFONDEUR b).
b) Fait de pénétrer ou de se trouver sous la surface de l'eau, pour un objet, un engin, un plongeur, etc.
c) Rejet en mer volontaire de déchets ou autres matières, à partir d'un NAVIRE, d'un aéronef ou d'une installation fixe en mer. Voir aussi JET À LA MER.

Immobilisé par la marée - adj -
Se dit d'un navire qui est dans l'impossibilité de se déplacer à cause d'une HAUTEUR DE MARÉE insuffisante.

Impédance - nf -
Dans le cas d'un courant alternatif en régime permanent, quotient de l'AMPLITUDE de la tension aux bornes d'un circuit par l'AMPLITUDE du courant. Elle dépend de la résistance du circuit et de sa réactance (d'induction et/ou de capacité).

Impédance d'entrée - nf -
IMPÉDANCE d'un appareil mesurée à ses bornes d'entrée, pour une fréquence donnée.

Impulsion - nf -
a) Brusque variation d'une grandeur normalement constante (le plus souvent nulle), suivie d'un retour rapide à la normale (en pratique souvent accompagné d'une série d'oscillations amorties). Une impulsion peut comporter un palier plus ou moins long au niveau maximal.
b) Signal radioélectrique ayant la forme d'une impulsion. Image de ce signal sur un écran cathodique.

Impulsion sonar - nf -
Signal acoustique émis par un TRANSDUCTEUR sous-marin, s'il a la forme d'une IMPULSION.

Inclinaison - nf -
a) Angle que fait une ligne ou une surface, avec une autre ligne ou surface, plus particulièrement avec la VERTICALE, le PLAN HORIZONTAL. On dit aussi (angle de) site dans ce cas particulier.
b) En PHOTOGRAMMÉTRIE, angle entre l'AXE PRINCIPAL DE LA PHOTOGRAPHIE et la VERTICALE (ou une autre DIRECTION DE RÉFÉRENCE externe) ; c'est aussi l'angle dièdre formé par le plan de la PHOTOGRAPHIE et le plan horizontal. Voir aussi SITE, CONVERGENCE.
c) Synonyme de ASSIETTE.
d) Voir INCLINAISON MAGNÉTIQUE.

Inclinaison de la base - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, INCLINAISON de la BASE sur le plan horizontal.

Inclinaison de l'axe horizontal - nf -
Angle que forme l'AXE HORIZONTAL d'un instrument d'observation géodésique ou astronomique avec le plan HORIZONTAL.

Inclinaison (du fil ou du câble) - nf -
Angle du FIL DE SONDE ou du câble supportant un appareil océanographique avec la VERTICALE.

Inclinaison magnétique - nf -
Angle formé par la DIRECTION du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre avec le plan horizontal en un point quelconque de la TERRE. On dit aussi inclinaison.

Inclinaison relative - nf -
Dans une bande de PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES, INCLINAISON a) d'une PHOTOGRAPHIE par rapport à celle qui précède ou à celle qui suit.

Inclinomètre - nm -
Appareil permettant de mesurer des INCLINAISONS, et notamment l'INCLINAISON MAGNÉTIQUE. Voir aussi BOUSSOLE D'INCLINAISON, INDICATEUR D'INCLINAISON (DU FIL ou DU CÂBLE).

Indentation - nf -
Avancée de la mer vers l'intérieur des terres, par rapport au tracé général de la CÔTE. Voir aussi ÉCHANCRURE.

Index - nm -
a) Marque (telle qu'une croix ou un point) apparaissant dans le plan d'une IMAGE, par exemple une PHOTOGRAPHIE ou un VISUEL d'ordinateur, servant de repère de position pour l'examen ou la désignation d'un point de cette image.
b) En PHOTOGRAMMÉTRIE, l'une des deux marques servant à former, par FUSIONNEMENT STÉRÉOSCOPIQUE un INDEX DE POINTÉ STÉRÉOSCOPIQUE, dans certains types d'instruments utilisant l'examen d'une image à trois dimensions.

Index de pointé (stéréoscopique) - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, repère qui apparait dans l'espace de l'IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE, et qu'on peut déplacer pour étudier cette image ou en mesurer certains éléments. On dit aussi marque flottante ou ballonnet.

Indicateur - nm -
Dispositif fournissant sur un ÉCRAN ou un CADRAN (ou par tout autre moyen), une indication visuelle des DONNÉES recueillies ou élaborées par un appareil. Voir aussi VISUEL.

Indicateur de direction du courant - nm -
Dispositif indiquant la direction du COURANT.

Indicateur de roulis - nm -
Instrument servant à mesurer et afficher les angles de ROULIS ou la GÎTE d'un navire.

Indicateur d'inclinaison (de fil ou de câble) - nm -
Appareil utilisé pour mesurer et afficher l'inclinaison du FIL DE SONDE, ou du câble d'un appareil océanographique.

Indicateur distance-altitude - nm -
INDICATEUR qui permet d'obtenir simultanément la distance et l'ALTITUDE d'un OBJECTIF RADAR.

Indicateur droite-gauche - nm -
INDICATEUR fournissant le sens et la valeur de l'écart transversal d'un mobile (bateau, aéronef, etc.) par rapport à une ROUTE ou un trajet prédéfini.

Indicateur radar panoramique - nm -
ÉCRAN cathodique sur lequel apparaissent, en positions relatives correctes, les images d'objets détectés par un faisceau radar tournant. On obtient ainsi une sorte de CARTE de la zone entourant l'ÉMETTEUR, la position de celui-ci correspondant au centre de l'écran.

Indice de réfraction - nm -
Coefficient caractérisant les propriétés d'un milieu relativement à la PROPAGATION (optique ou radioélectrique), égal au rapport des VITESSES DE PROPAGATION dans le vide et dans ce milieu. On sait que le rapport des sinus de l'ANGLE D'INCIDENCE et de l'ANGLE DE RÉFRACTION d'un RAYON LUMINEUX traversant une surface de séparation entre deux milieux différents est égal au rapport inverse des INDICES DE RÉFRACTION de ces milieux.

Induction magnétique - nf -
Phénomène par lequel une substance placée dans un CHAMP MAGNÉTIQUE acquiert des propriétés magnétiques propres dont l'effet se combine à celui du champ. Ces propriétés peuvent disparaître avec le champ ou subsister (RÉMANENCE, HYSTÉRÉSIS) après disparition de celui-ci.

Inégalité - nf -
Écart systématique d'une grandeur par rapport à sa valeur moyenne, ou écart de deux valeurs particulières de cette grandeur. Voir INÉGALITÉ ANNUELLE, INÉGALITÉ DIURNE, INÉGALITÉ LUNAIRE (ou DE LA LUNE), INÉGALITÉ PARALLACTIQUE, INÉGALITÉS DE PHASE.

Inégalité annuelle - nf -
Variation saisonnière, plus ou moins périodique, du niveau de la MER ou de la vitesse des COURANTS DE MARÉE, due principalement à l'influence de facteurs météorologiques.

Inégalité de basse mer - nf -
Voir INÉGALITÉ DIURNE.

Inégalité de pleine mer - nf -
Voir INÉGALITÉ DIURNE.

Inégalité diurne - nf -
Différence entre les HAUTEURS de deux PLEINES MERS (inégalité de pleine mer) ou de deux BASSES MERS (inégalité de basse mer) au cours d'un même JOUR LUNAIRE. L'inégalité diurne moyenne des MARÉES TROPIQUES s'appelle inégalité diurne tropique de pleine mer, ou inégalité diurne tropique de basse mer, suivant qu'elle se rapporte aux PLEINES MERS ou aux BASSES MERS. L'inégalité diurne moyenne de pleine mer est égale à la différence moyenne entre les HAUTEURS des deux PLEINES MERS consécutives de chaque JOUR LUNAIRE pendant une période suffisamment longue. L'inégalité diurne moyenne de basse mer est égale à la différence moyenne entre les HAUTEURS des deux BASSES MERS consécutives pendant la même période. On définit de la même manière une inégalité diurne pour les deux COURANTS DE FLOT et DE JUSANT qui se produisent au cours d'un JOUR LUNAIRE en considérant les VITESSES maximales de ces COURANTS.

Inégalité diurne moyenne de basse mer - nf -
Voir INÉGALITÉ DIURNE.

Inégalité diurne moyenne de pleine mer - nf -
Voir INÉGALITÉ DIURNE.

Inégalité diurne tropique de basse mer - nf -
Voir INÉGALITÉ DIURNE.

Inégalité diurne tropique de pleine mer - nf -
Voir INÉGALITÉ DIURNE.

Inégalité lunaire (ou de la lune) - nf -
Irrégularité dans le mouvement orbital de la LUNE due à l'attraction d'autres CORPS CÉLESTES du SYSTÈME SOLAIRE. Voir ÉVECTION, PERTURBATION.

Inégalité parallactique - nf -
Variations affectant l'AMPLITUDE DE LA MARÉE ou la VITESSE des COURANTS DE MARÉE et résultant des variations de la distance entre la LUNE et la TERRE.

Inégalités de phase - nfpl -
Variations qui se produisent dans les MARÉES et COURANTS DE MARÉE en fonction des PHASES DE LA LUNE.

Infographie - nf -
Ensemble des méthodes et des techniques informatiques qui permettent de convertir des données en information graphique et inversement.

Information - nf -
Tout élément de connaissance susceptible d'être représenté sous une forme conventionnelle adaptée à la conservation, au traitement ou à la communication. On dit aussi donnée(s), plus spécialement dans le cas où l'information est destinée à un traitement.

Information nautique - nf -
a) Tout renseignement nécessaire ou simplement utile aux navigateurs pour leur permettre d'assurer leur sécurité et celle des autres usagers de la mer, et plus généralement d'effectuer dans les meilleures conditions leur navigation et leurs séjours au port ou au mouillage. Voir aussi RENSEIGNEMENTS SUR LA SÉCURITÉ MARITIME.
b) Action d'élaborer et de diffuser les INFORMATIONS NAUTIQUES.

Informatique - nf -
Science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l'INFORMATION, considérée comme le support des connaissances humaines dans les domaines scientifique, technique, économique et social.

Infrarouge - adj -
Se dit des RADIATIONS, de même nature que les radiations lumineuses, mais dont la FRÉQUENCE est inférieure à celle des radiations rouges constituant la limite du SPECTRE visible. Ces radiations ont des LONGUEURS D'ONDE plus grandes que celle de la lumière mais plus petites que celle des ONDES RADIOÉLECTRIQUES.

Infrasonore - adj -
Se dit des vibrations (infrasons) de même nature que le SON mais de FRÉQUENCE inférieure à celle des sons audibles. La limite adoptée est 16 Hz.

Infrastructures portuaires - nfpl -
Ensemble des bassins, chenaux, Écluses, etc., des terrassements et ouvrages divers tels que digues, jetées, quais, terre-pleins, voies de circulation, etc., constituant l'ossature de base d'un système portuaire.

Inhospitalière - adj -
Se dit d'une CÔTE d'abord difficile ou dangereux, n'offrant aucun MOUILLAGE sûr.

Inlandsis - nm -
Masse de GLACE et de NEIGE d'épaisseur considérable recouvrant uniformément une zone continentale de vaste étendue. L'inlandsis peut flotter dans ses parties périphériques. Les inlandsis de moins de 50 000 km2 sont appelés calottes glaciaires locales.

Inondation - nf -
Débordement des eaux, recouvrant une étendue de TERRAIN a) normalement à sec.

Insolation - nf -
a) Action d'exposer un objet, par exemple une plaque photosensible, à la lumière du soleil ou d'une source artificielle.
b) Quantité de rayonnement solaire reçue par le SOL, exprimée en watts par unité de surface.

Instabilité - nf -
a) État d'ÉQUILIBRE d'un système mécanique au repos ou en mouvement permanent, tel que toute perturbation détruit cet équilibre.
b) Dans un sens plus courant, état d'un système au repos ou en mouvement permanent, tel que toute perturbation même légère modifie cet état de façon sensible et plus ou moins prolongée. Voir FLUCTUATIONS.
c) En MÉTÉOROLOGIE, souvent employé comme synonyme d'INSTABILITÉ HYDROSTATIQUE.

Instabilité hydrostatique - nf -
État de l'ATMOSPHÈRE dans lequel une particule d'air écartée légèrement de son niveau initial est soumise à une force hydrostatique tendant à l'en éloigner davantage.

Installation offshore - nf -
Structure artificielle mise en place en mer, IMMERGÉE ou non, pour l'exploration ou l'exploitation des ressources sous-marines, la recherche scientifique en mer, l'observation de la marée, etc.

Installations portuaires - nfpl -
Ensemble des équipements fixes permettant le fonctionnement d'un PORT, tels que grues, portiques ou autres engins de manutention, entrepôts et magasins, formes et ateliers d'entretien ou de réparation, etc. L'expression facilités portuaires, (déconseillée), est parfois utilisée.

Instructions nautiques - nfpl -
OUVRAGE NAUTIQUE fournissant aux navigateurs certaines INFORMATIONS NAUTIQUES qui ne peuvent apparaître sur les cartes, telles que notamment description détaillée des côtes, chenaux navigables, approches portuaires, réglementations de la navigation, et renseignements plus généraux concernant l'océanographie ou la météorologie nautique de la région décrite.

Instrument à double réflexion - nm -
Instrument de mesure angulaire superposant les deux directions visées, grâce à un jeu de deux miroirs. Il permet ainsi de s'affranchir des mouvements de la plate-forme d'observation. Il possède un petit miroir fixe sur le LIMBE b) et un grand miroir tournant avec l'alidAde. Voir en particulier sextant et cercle hydrographique.

Instrument à lunette coudée - nm -
INSTRUMENT DES PASSAGES ou THÉODOLITE de précision dans lequel les rayons lumineux reçus par l'OBJECTIF sont déviés à angle droit et renvoyés vers un oculaire placé dans l'AXE DES TOURILLONS.

Instrument alti-azimutal - nm -
Instrument qui comporte un CERCLE gradué vertical et un cercle gradué horizontal permettant de mesurer des angles verticaux et des angles horizontaux.

Instrument des passages - nm -
Instrument d'astronomie muni d'une LUNETTE montée sur un axe horizontal fixe afin que sa LIGNE DE VISÉE puisse tourner dans un PLAN VERTICAL donné. Les instruments des passages sont généralement destinés à permettre l'OBSERVATION du passage des ASTRES au MÉRIDIEN. Dans ce dernier cas, on les appelle aussi lunettes méridiennes.

Instrument graphique - nm -
Instrument utilisé pour tracer des lignes ou mesurer des angles et des longueurs sur une CARTE, ou un MINUTE DE RÉDACTION. Voir aussi RAPPORTEUR À ALIDADE, COMPAS À VERGE.

Insulaire - adj -
Qui se rapporte à une Île ou aux îles.

Intelligence artificielle - nf -
Étude scientifique de la possibilité et des moyens de confier à l'ORDINATEUR les fonctions caractéristiques de l'intelligence humaine.
b) Étude et développement de systèmes informatiques possédant à un certain degré certaines des capacités évoquées ci-dessus, telles que l'adaptation, l'apprentissage, le perfectionnement automatique, ou des formes élémentaires de raisonnement.

Intensité d'aimantation - nf -
Voir AIMANTATION.

Intensité (de la composante) horizontale (du champ magnétique terrestre) - nf -
Grandeur de la composante horizontale du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre.

Intensité (de la composante) verticale (du champ magnétique terrestre) - nf -
Grandeur de la composante horizontale du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre.

Intensité de la pesanteur - nf -
Quantité caractérisant la grandeur du vecteur PESANTEUR en un point ; c'est l'ACCÉLÉRATION que subirait une masse soumise à cette seule force. Elle s'exprime en unités du SYSTÈME INTERNATIONAL, mais aussi fréquemment en sous-multiples du GAL : milligal, microgal. On dit aussi accélération de la pesanteur.

Intensité du champ magnétique - nf -
Grandeur du CHAMP MAGNÉTIQUE b) en un point donné de l'espace.

Intensité d'une précipitation - nf -
HAUTEUR DE PRÉCIPITATION par unité de temps.

Intensité lumineuse - nf -
Quotient du FLUX LUMINEUX émis par une source ou par un élément de source dans un cône infiniment petit ayant pour axe une certaine direction, par l'angle solide de ce cône. L'unité du SYSTÈME INTERNATIONAL est la CANDELA.

Intensité sonore - nf -
En un point, valeur moyenne de la puissance acoustique se propageant dans une direction déterminée, qui traverse l'unité de surface perpendiculaire à cette direction en ce point. Elle est proportionnelle à la valeur moyenne du carré de la PRESSION ACOUSTIQUE INSTANTANÉE.

Intercept - nm -
Dans la MÉTHODE DE MARCQ ST HILAIRE, différence entre la HAUTEUR calculée et la HAUTEUR VRAIE de l'astre observé.

Interface - nf -
a) Surface constituant la limite commune de deux milieux différents.
b) En INFORMATIQUE, TÉLÉCOMMUNICATIONS, etc. tout ensemble matériel et/ou logique nécessaire au couplage opérationnel ou à l'échange d'information entre deux systèmes, ou deux éléments d'un système, ou même entre un système et un utilisateur.

Interférence d'ondes - nf -
PHÉNOMÈNE résultant de la superposition d'ONDES de même nature et plus spécialement de FRÉQUENCES égales ou voisines. Dans ce dernier cas, l'interférence est caractérisée par une répartition spatiale et temporelle de l'AMPLITUDE d'une caractéristique donnée, différente de celle qui existe pour chacune des ONDES prises séparément.

Interférométrie à très longue base - nf -
Technique permettant la mesure précise de très longues distances entre points de la surface terrestre, par comparaison en temps différé de signaux électromagnétiques enregistrés, provenant de sources cosmiques très lointaines (quasars). On utilise aussi le sigle VLBI.

Interpolation - nf -
Procédé qui consiste à estimer les valeurs intermédiaires d'une fonction entre des valeurs connues de cette fonction.

Interprétation photographique (ou des photographies) - nf -
Voir PHOTO-INTERPRÉTATION.

Interrogateur - nm -
Dispositif émettant des SIGNAUX qui déclenchent automatiquement un TRANSPONDEUR. L'interrogateur est généralement combiné, dans une unité électronique, avec un RÉCEPTEUR qui reçoit et exploite la réponse du transpondeur.

Interrogateur-répondeur - nm -
Appareil électronique combinant les fonctions d'un INTERROGATEUR et d'un RÉPONDEUR ; par exemple les stations de certains distancemètres Électroniques à micro-ondes. Voir TELLUROMÈTRE.

Intersection - nf -
a) Voir RELÈVEMENT DIRECT.
b) En PHOTOGRAMMÉTRIE, procédé consistant à déterminer la POSITION planimétrique d'un point au moyen de relèvements obtenus photogrammétriquement, soit directement à partir de PHOTOGRAPHIES VERTICALES, soit par l'intermédiaire d'un REDRESSEMENT graphique ou mathématique de PHOTOGRAPHIES inclinées.

Intervalle - nm -
Voir RÈGLE DES DOUZIÈMES.

Intervallomètre - nm -
Dispositif provoquant le déclenchement automatique à intervalles réguliers de l'OBTURATEUR d'un APPAREIL DE PRISE DE VUES AÉRIENNES. On dit aussi chrono-déclencheur.

Invar - nm -
Alliage de fer et nickel (éventuellement d'autres métaux) ayant un coefficient de dilatation très faible.

Invertébrés perforants - nmpl -
Toutes sortes d'invertébrés marins qui, par action abrasive, ou chimique, creusent des galeries, des trous ou des cavités dans divers matériaux.

Investigation Coopérative Internationale de l'Atlantique Tropical (I.C.I.T.A.) - nf -
Expédition internationale coordonnée par la COI.

Ionosphère - nf -
COUCHE de l'ATMOSPHÈRE comprise entre les ALTITUDES de 60 et de 1 000 km environ, dans laquelle les ions positifs et les électrons libres existent en quantité suffisante pour lui conférer des propriétés particulières relativement à la propagation des ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES. Voir RÉFLEXION IONOSPHÉRIQUE, RÉFRACTION IONOSPHÉRIQUE.

Irradiation - nf -
a) Produit de l'ÉCLAIREMENT ÉNERGÉTIQUE d'un élément de surface par sa durée.
b) En PHOTOGRAPHIE, étalement d'une IMAGE photographique au-delà de ses limites normales, dû en particulier à la RÉFLEXION de la lumière sur la face de la plaque ou du film opposée à celle qui porte la couche sensible. Cet étalement est particulièrement perceptible dans les PHOTOGRAPHIES d'objets brillants sur fond obscur.

Isarithme - nm -
ISOLIGNE tracée sur une carte ou un diagramme à partir de données continues ou très denses, ne laissant aucune place à l'interprétation.

Isobare - adj -
D'égale pression.

Isobare - nf -
Sur une surface donnée (surface de niveau, plan vertical de coupe, etc.), ISOLIGNE qui joint les points de même PRESSION.

Isobathe - nf -
COURBE DE NIVEAU de PROFONDEUR, ou sa représentation cartographique.

Isobronte - nf -
a) ISOLIGNE joignant, sur une CARTE, les points de la surface terrestre où, un jour donné, le premier coup de TONNERRE a été entendu simultanément.
b) En CLIMATOLOGIE, ISOLIGNE joignant, sur une CARTE, les points présentant le même nombre moyen de jours d'ORAGE pour une période donnée.

Isocentre - nm -
En PHOTOGRAMMÉTRIE aérienne, le point commun aux trois plans suivants: a) le plan de la PHOTOGRAPHIE, b) le PLAN PRINCIPAL de cette photographie, c) le plan d'une photographie supposée verticale qui aurait été prise du même point de vue avec la même distance principale. C'est aussi le point d'intersection, sur la photographie, de la LIGNE DE PLUS GRANDE PENTE, et de l'HORIZONTALE ISOMÉTRIQUE, ou encore le point d'intersection, de la bissectrice de l'angle formé par l'AXE PRINCIPAL de la photographie et la verticale du point de vue. L'isocentre est le centre autour duquel rayonnent les DÉPLACEMENTS des IMAGES dus à l'INCLINAISON de l'axe de prise de vue.

Isocline - adj -
D'égale INCLINAISON MAGNÉTIQUE. On dit aussi isoclinique.

Isocline - nf -
Voir LIGNE ISOCLINE.

Isoclinique - adj -
Voir ISOCLINE.

Isodynamique - adj -
Caractérisé par la valeur constante d'une force.

Isodynamique - nf -
Voir LIGNE ISODYNAMIQUE.

Isogone - adj -
Qui a des angles égaux.

Isogone - nf -
Voir LIGNE ISOGONE.

Isogramme - nm -
Voir ISOLIGNE.

Isohaline - nf -
En OCÉANOGRAPHIE, ISOLIGNE joignant les points d'égale valeur de la SALINITÉ.

Isohypse - nf -
ISOLIGNE joignant les points d'égale altitude.

Isoligne - nf -
Ligne d'égale valeur d'un phénomène donné, sur une surface donnée, à la surface de la Terre, en représentation cartographique, sur un DIAGRAMME, etc. On dit aussi isogramme.

Isomagnétique - adj -
Se dit d'une ligne passant par tous les points où un élément magnétique a la même valeur.

Isomagnétique - nf -
Voir LIGNE ISOMAGNÉTIQUE.

Isomètre - nf -
Dans un SYSTÈME DE PROJECTION, ligne le long de laquelle l'ÉCHELLE LOCALE est constante et indépendante de la direction.

Isométrique - adj -
Dont les dimensions sont égales. Qui respecte les dimensions, ou une dimension caractéristique.

Isopaque - nf -
Voir LIGNE ISOPAQUE.

Isoplèthe - nf -
ISOLIGNE tracée sur une carte à partir de données de nature discontinue, tolérant une certaine latitude d'interprétation. On dit aussi ligne isoplèthe.

Isopycne - adj -
De densité égale.

Isopycne - nf -
Voir LIGNE ISOPYCNE.

Isoradiale - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE aérienne, RAYON d'une PHOTOTRIANGULATION passant par l'ISOCENTRE.

Isostasie - nf -
Théorie relative à l'ÉQUILIBRE de l'ÉCORCE TERRESTRE, selon laquelle l'effet gravitationnel des masses montagneuses extérieures au GÉOÏDE est approximativement compensé par la densité moyenne plus faible de la matière terrestre située sous ces masses, tandis que l'effet de la densité plus faible des masses d'eaux océaniques est compensé par la densité moyenne plus forte de la matière terrestre sous les MERS.

Isotache - nf -
ISOLIGNE correspondant à la vitesse du vent.

Isotherme - adj -
De même température.

Isotherme - nf -
Sur une surface données, (surface de niveau, plan vertical de coupe, etc.), ligne qui joint les points d'égale valeur de la température. Utilisé en MÉTÉOROLOGIE (température de l'air) et en OCÉANOGRAPHIE (température de l'eau).

Isotope - nm -
Se dit d'éléments chimiques ayant le même numéro atomique, mais qui diffèrent par leurs masses atomiques.

Isotrope - adj -
Dont les propriétés sont identiques dans toutes les directions. Se dit en particulier de milieux dont les propriétés physiques sont indépendantes de la direction.

Isthme - nm -
Langue de TERRE étroite, bordée de part et d'autre par la MER, et réunissant deux étendues terrestres plus vastes.

Italique - adj -
Se dit d'un CARACTÈRE a) penché à droite. Le caractère droit est dit ROMAIN.


J

Jalon - nm -
Piquet de bois souvent peint de bandes alternativement blanches et rouges, dont on se sert dans les LEVÉS pour matérialiser provisoirement des points topographiques.

Jaquette de plate-forme - nf -
Partie d'une plate-forme FIXE comprise entre la base et le pont, sur laquelle sont fixés différents aménagements modulaires.

Jauge - nf -
a) Instrument destiné à mesurer la taille, le volume ou l'état de remplissge d'un objet.
b) Synonyme de TONNAGE.
c) Voir CAPTEUR.

Jauge de pression - nf -
Appareil destiné à mesurer la pression d'un fluide, par exemple dans un MARÉGRAPHE À PRESSION.

Jaune primaire - nm -
Une des trois COULEURS PRIMAIRES normalisées, utilisées pour l'impression en TRICHROMIE ou en QUADRICHROMIE, complémentaire du bleu-violet.

Jet à la mer - nm -
Abandon de tout ou partie du chargement, spécialement pour alléger un navire en détresse. Les objets jetés à la mer sont des ÉPAVES. Ceux qui restent À flot sont des Épaves flottantes ; les objets qui coulent sont appelés en anglais jetsam; les objets lourds que l'on veut pouvoir récupérer par la suite et sur lesquels on fixe pour cela un orin et une bouée sont appelés en anglais lagan. Il n'y a pas d'équivalent français spécifique pour ces deux termes.

Jet de rive - nm -
Mouvement de montée des masses d'eau vers la PLAGE qui suit le déferlement d'une VAGUE.

Jetsam - nm -
Voir JET À LA MER.

Jetée - nf -
Chaussée, généralement construite en dur, qui s'avance dans la mer et qui sert à protéger un plan d'eau, un PORT, une ENTRÉE de port ou de FLEUVE, contre l'agitation de la mer ou l'action des COURANTS. Voir aussi DIGUE, BRISE-LAMES.

Jeu de données - nm -
Ensemble de DONNÉES rassemblées en vue d'une application bien déterminée (solution d'un problème, test d'une méthode, etc).

Jeune glace - nf -
GLACE unie de formation récente correspondant au stade de transition entre la GLACE VITRÉE, le NILAS, la GLACE EN CRÊPES et la GLACE DE PREMIÈRE ANNÉE. Épaisseur de 10 à 30 cm.

Jonction - nf -
Point où deux choses se joignent, se réunissent ou se confondent. En particulier réunion de deux chenaux. Voir aussi CONFLUENT.

Joule - nm -
Unité de travail et d'énergie du SYSTÈME INTERNATIONAL. Le symbole est J.

Jour - nm -
a) Durée d'une ROTATION complète de la TERRE autour de son AXE. La durée du jour est l'intervalle de temps qui s'écoule entre deux PASSAGES successifs d'un point de référence de la SPHÈRE CÉLESTE au MÉRIDIEN d'un même lieu. Selon le point de référence choisi, on fait suivre le mot jour de qualificatifs destinés à préciser sa signification. Par extension le mot jour est appliqué à la rotation d'autres corps célestes.
b) Intervalle de temps qui s'écoule entre le lever et le coucher du SOLEIL.
c) Unité de TEMPS égale à la durée d'un JOUR SOLAIRE MOYEN. Le symbole est j ou d.

Jour astronomique - nm -
JOUR SOLAIRE qui a son origine à MIDI.

Jour civil - nm -
JOUR SOLAIRE qui a son origine à MINUIT.

Jour de l'année - nm -
Numéro attribué séquentiellement à chaque jour de l'année à partir du 1er janvier.

Jour de marée - nm -
Durée d'un CYCLE DE LA MARÉE correspondant au JOUR LUNAIRE et qui diffère de celui-ci en raison de l'AVANCE ou du RETARD DE LA MARÉE.

Jour Julien - nm -
Numéro de chaque JOUR, compté depuis l'origine de la période julienne, qui se situe le 1er Janvier de l'an 4713 avant J.C du calendrier Julien. Le jour Julien commence à midi, 12 heures plus tard que le jour civil correspondant.

Jour lunaire - nm -
Durée d'une ROTATION de la TERRE autour de son AXE lorsqu'on rapporte cette ROTATION à la LUNE. Sa durée moyenne est d'environ 24 h 50 mn de TEMPS SOLAIRE MOYEN.

Jour sidéral - nm -
Durée d'une ROTATION de la TERRE autour de son AXE lorsqu'on rapporte cette ROTATION au POINT VERNAL. On détermine cette durée par l'intervalle de temps qui s'écoule entre deux PASSAGES successifs du POINT VERNAL au MÉRIDIEN SUPÉRIEUR d'un lieu donné. A cause de la PRÉCESSION DES ÉQUINOXES, la durée du jour sidéral, tel qu'on vient de la définir, est légèrement plus courte que la PÉRIODE de la ROTATION rapportée aux ÉTOILES, mais la différence n'atteint pas 0,01 SECONDE. La durée du jour sidéral est de 24 HEURES de TEMPS SIDÉRAL, soit de 23 h 56 min 04,091 s de TEMPS SOLAIRE MOYEN.

Jour solaire - nm -
JOUR pour lequel la ROTATION de la TERRE est référée au SOLEIL. Le jour solaire est dit jour solaire moyen ou jour solaire vrai selon que l'on se réfère au SOLEIL MOYEN ou au SOLEIL VRAI respectivement.

Jour solaire moyen - nm -
Voir JOUR SOLAIRE.

Jour solaire vrai - nm -
Voir JOUR SOLAIRE.

Jour spécial de l'onde - nm -
Durée d'une ROTATION de la TERRE autour de son AXE lorsqu'on rapporte cette ROTATION à un ASTRE fictif supposé représenter l'élément de la FORCE GÉNÉRATRICE DE LA MARÉE correspondant à une certaine (onde) COMPOSANTE, c'est à dire dont le mouvement horaire apparent est égal à la phase de cette onde ; cette durée est voisine de celle du JOUR LUNAIRE ou du JOUR SOLAIRE. L'expression ne s'applique pas aux composantes à longue période.

Journal de bord - nm -
Document manuscrit authentifié contenant le compte rendu de ce qui se passe à bord d'un navire. On dit aussi livre de bord.

Jumelles - nfpl -
Instrument optique composé de deux LUNETTES associées de manière à permettre la vision simultanée par les deux yeux.

Jusant - nm -
COURANT DE MARÉE correspondant à la MARÉE DESCENDANTE. le terme REFLUX, parfois employé comme synonyme, se rapporte en principe à la baisse du niveau de l'eau et non au courant.


K

Kelvin - nm -
Unité de température thermodynamique du SYSTÈME INTERNATIONAL. Voir ÉCHELLE de température Kelvin.

Kilogramme - nm -
Unité de masse du SYSTÈME INTERNATIONAL. Son symbole est kg.

Kilohertz - nm -
FRÉQUENCE de mille HERTZ. Son symbole est kHz.

Klaxon - nm -
SIGNAL DE BRUME du type NAUTOPHONE de faible puissance, parfois actionné à la main.


L

Lac - nm -
Grande étendue d'eau entourée de terres de tous côtés.

Lacet - nm -
a) OSCILLATIONS d'un navire autour d'un axe vertical passant approximativement par son CENTRE DE GRAVITÉ.
b) Sinuosité de la ROUTE résultant de l'OSCILLATION a).

Lacune - nf -
Absence de certaines DONNÉES dans un ensemble de mesures. Il s'agit par exemple d'une zone de LEVÉ pour laquelle la couverture obtenue ne répond pas aux conditions minimales requises. Il peut s'agir d'une zone pour laquelle aucune donnée n'a été recueillie, ou pour laquelle le RECOUVREMENT minimal spécifié n'a pas été obtenu. On dit aussi blanc ou trou.

Lagan - nm -
Voir JET A LA MER.

Lagon - nm -
Étendue d'eau séparée de la MER LIBRE par un RÉCIF CORALLIEN. Ce mot désigne aussi bien la nappe d'eau enfermée à l'intérieur d'un ATOLL que celle qui se trouve entre un RÉCIF BARRIÈRE et la CÔTE.

Lagune - nf -
Étendue d'eau salée ou SAUMÂTRE, située en bordure du RIVAGE et séparée de la MER LIBRE par un cordon littoral plus ou moins continu.

Laisse - nf -
Ligne mince et ondulée formée de SABLE fin, de débris de COQUILLES, de petits morceaux d'ALGUES, de détritus divers, etc., laissée par les vagues, qui marque la limite supérieure atteinte par leur mouvement sur la PLAGE. On dit aussi laisse de haute mer ou laisse de pleine mer.

Laisse de basse mer - nf -
Ligne jusqu'à laquelle se retire l'eau à BASSE MER le long de la CÔTE, en particulier sur une PLAGE. Dans de nombreux pays elle coïncide avec l'intersection du ZÉRO DES CARTES choisi par les hydrographes avec le RIVAGE.

Laisse de haute mer - nf -
a) Voir LAISSE.
b) Ligne atteinte par la MER lors des plus grandes marées astronomiques. Elle définit généralement le TRAIT DE CÔTE.

Laisse de pleine mer - nf -
Voir LAISSE.

Lame - nf -
VAGUE d'une certaine importance.

Lame à faces parallèles - nf -
Lame de verre limitée par deux surfaces parallèles optiquement planes qu'on utilise en particulier dans les MICROMÈTRES optiques.

Lame de fond - nf -
VAGUE provenant d'une ondulation de grande amplitude d'une HOULE longue. Son DÉFERLEMENT en eau peu profonde présente un danger. On dit aussi vague de fond.

Lampe signal - nf -
Lampe électrique portative utilisée pour matérialiser un point à viser et permettre les OBSERVATIONS de nuit dans les opérations de TRIANGULATION de grande PRÉCISION. La lampe peut être munie d'un réflecteur parabolique monté sur un support spécial destiné à faciliter les réglages et les pointages. On dit alors aussi projecteur.

Lanby - nf -
Voir GROSSE BOUÉE DE NAVIGATION.

Langage de programmation - nm -
Langage utilisé pour composer des programmes pour ORDINATEUR, par exemple Fortran, Pascal, C, Basic, etc.

Langue de glace - nf -
Saillie de la LISIÈRE DE GLACE provoquée par le VENT et le COURANT, pouvant atteindre une longueur de plusieurs kilomètres.

Langue de glacier - nf -
Avancée en mer d'un GLACIER, généralement flottante.

Langue de terre - nf -
Bande de terrain très étroite bordée d'eau des deux côtés. Voir aussi ISTHME.

Langue d'eau - nf -
Masse d'eau de forme allongée pénétrant dans une masse d'eau de caractéristiques différentes.

Lapilli - nmpl -
Fragments du MAGMA projetés dans l'air par les volcans, de dimensions supérieures à celles constituant les CENDRES VOLCANIQUES. Les lapilli font partie de certains sédiments marins.

Large - nm -
Partie de la MER située nettement au delà des dangers côtiers, spécialement hors de vue de terre. Voir aussi HAUTE MER, AU LARGE.

Largeur de bande - nf -
Étendue de la gamme continue de FRÉQUENCES, nécessaire pour une émission (exprimée en HERTZ, kiloHertz, etc.).

Largeur libre (sous un pont) - nf -
Largeur disponible pour le passage sous un pont pour un certain tirant d'air (ou correspondant à une certaine HAUTEUR LIBRE, ce qui revient au même).

Laser - nm -
Source lumineuse pouvant produire un FAISCEAU de lumière monochromatique cohérente, continu ou par IMPULSIONS. Laser est l'acronyme de l'expression anglaise "Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation".

LASH - nm -
Système de transport de marchandises utilisant des navires conçus pour embarquer et débarquer des chalands spéciaux (barges). Les marchandises sont chargées sur ces chalands qui sont remorqués jusqu'au navire porte-chalands sur lequel ils ont embarqués. À destination, les chalands sont mis à l'eau et remorqués jusqu'au quai de déchargement. Des quais spéciaux ou des mouillage appropriés sont parfois attribués à ces navires porte-barges.

Latitude - nf -
a) Angle d'une direction avec un plan de référence, servant à définir la position d'un point à la surface de la Terre (ou d'un autre corps céleste), ou la position d'un astre sur la SPHÈRE CÉLESTE. La latitude est positive lorsque la direction se trouve du côté nord du plan de référence. On appelle colatitude le complément de la latitude, angle de la direction considérée avec la normale orientée au plan de référence. La position d'un point est définie par la latitude et la LONGITUDE. Voir aussi Latitude astronomique, Latitude céleste, Latitude croissante, Latitude géocentrique, Latitude géodésique, Latitude géographique, Latitude isométrique, Latitude magnétique, Latitude moyenne, Latitude réduite.
b) Synonyme de LATITUDE GÉOGRAPHIQUE.

Latitude astronomique - nf -
LATITUDE GÉOGRAPHIQUE a) d'un lieu de la surface terrestre. Elle résulte directement de l'OBSERVATION des ASTRES. Elle diffère de la LATITUDE GÉODÉSIQUE par la DÉVIATION DE LA VERTICALE.

Latitude céleste - nf -
LATITUDE a) repérée par l'angle entre une direction donnée et le plan de l'ÉCLIPTIQUE ; c'est aussi l'arc du GRAND CERCLE perpendiculaire au plan de l'écliptique et compris entre l'écliptique et un point de la SPHÈRE CÉLESTE. On dit aussi latitude écliptique.

Latitude conforme - nf -
Voir LATITUDE ISOMÉTRIQUE.

Latitude croissante - nf -
ORDONNÉE d'un point en PROJECTION DE MERCATOR, l'ÉQUATEUR étant l'axe des ABSCISSES ; elle est évaluée en général en prenant comme unité la longueur d'une MINUTE de LONGITUDE à l'équateur.

Latitude écliptique - nf -
Voir LATITUDE CÉLESTE.

Latitude géocentrique - nf -
Angle que fait la demi-droite joignant le centre de l'ELLIPSOÏDE de référence à un point de cet ellipsoïde avec le plan de l'ÉQUATEUR.

Latitude géodésique - nf -
Angle que fait la NORMALE extérieure à l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE en un point, avec le plan de l'ÉQUATEUR GÉODÉSIQUE. Elle diffère de la LATITUDE ASTRONOMIQUE par la DÉVIATION DE LA VERTICALE.

Latitude géographique - nf -
a) LATITUDE a) définissant, avec la LONGITUDE GÉOGRAPHIQUE, la position d'un point de la TERRE (ou d'une autre planète), en repérant la direction de sa VERTICALE ascendante par rapport au plan de l'ÉQUATEUR.
b) Terme général qui s'applique aussi bien à la LATITUDE ASTRONOMIQUE qu'à la LATITUDE GÉODÉSIQUE.

Latitude géométrique - nf -
Voir LATITUDE RÉDUITE.

Latitude isométrique - nf -
LATITUDE, sur la sphère tangente le long de l'ÉQUATEUR à l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE, du point correspondant à un point de cet ellipsoïde dans la représentation conforme globale qui conserve l'équateur. On dit aussi latitude conforme.

Latitude magnétique - nf -
Angle dont la tangente est égale à la moitié de la tangente de l'INCLINAISON MAGNÉTIQUE.

Latitude moyenne - nf -
a) Sur une carte en projection de MERCATOR, LATITUDE pour laquelle est calculée l'Échelle numérique indiquée sur la carte.
b) Moyenne algébrique des latitudes de deux ou plusieurs positions.

Latitude paramétrique - nf -
Voir LATITUDE RÉDUITE.

Latitude réduite - nf -
LATITUDE , sur la sphère tangente le long de l'ÉQUATEUR à l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE, du point correspondant à un point de cet ellipsoïde dans la représentation affine (c'est à dire situé sur la même perpendiculaire au plan de l'équateur). On dit aussi latitude paramétrique, ou latitude géométrique.

Latitude terrestre - nf -
Voir LATITUDE GÉOGRAPHIQUE.

Lave - nf -
Matière liquide ou visqueuse rejetée par les volcans, ou matière solide résultant du refroidissement de ROCHES en fusion. Certaines zones du fond de la mer sont constituées de lave.

Lecture (de la carte) - nf -
Interprétation des symboles, tracés, abréviations et autres éléments qui apparaissent sur une carte.

Légende - nf -
a) Notice ou table explicative que l'on fait figurer hors du CHAMP D'UNE CARTE pour en faciliter la LECTURE ou pour expliciter la signification de certains SIGNES CONVENTIONNELS.
b) Mention dans le CHAMP D'UNE CARTE fournissant un renseignement particulier ou explicitant et complétant un SIGNE CONVENTIONNEL, mais qui n'est pas un TOPONYME.

Lentille - nf -
Disque de verre ou d'une autre substance réfringente limité par des surfaces planes, convexes ou concaves (lentille simple) ou assemblage de tels disques collés le long d'une surface commune (lentille composée). Les lentilles sont utilisées pour obtenir des IMAGES réduites ou agrandies des objets, et elles sont les constituants de base de tous les SYSTÈMES OPTIQUES. Voir LENTILLE ACHROMATIQUE, OBJECTIF APOCHROMATIQUE, LUNETTE ANALLATIQUE, OBJECTIF, LENTILLE ÉLÉMENTAIRE, SYSTÈME DE LENTILLES, OCULAIRE, LOUPE.

Lentille achromatique - nf -
LENTILLE composée partiellement corrigée de l'aberration chromatique. On fait généralement en sorte que les RAYONS rouges et les rayons verts convergent au même point.

Lentille apochromatique - nf -
LENTILLE composée corrigée de l'aberration chromatique pour trois couleurs au moins.

Lentille chaude - nf -
LENTILLE D'EAU chaude complètement entourée d'eau froide.

Lentille composée - nf -
Voir LENTILLE.

Lentille d'eau - nf -
Masse d'eau horizontalement bien délimitée, en équilibre avec l'eau de mer environnante mais qui s'en distingue par ses caractéristiques hydrologiques. Voir aussi VEINE D'EAU.

Lentille élémentaire - nf -
L'une des LENTILLES SIMPLES d'une LENTILLE COMPOSÉE plus ou moins complexe.

Lentille simple - nf -
Voir LENTILLE.

Levé - nm -
a) Ensemble des opérations destinées à recueillir sur place les DONNÉES originales nécessaires pour l'établissement de la CARTE d'une certaine région de la TERRE ou de la MER, ou la description des caractéristiques physiques ou chimiques d'une telle région. En dehors de l'HYDROGRAPHIE, ce mot est souvent écrit lever.
b) Résultat de ces opérations.

Levé à grande échelle - nm -
LEVÉ HYDROGRAPHIQUE dont l'ÉCHELLE est suffisamment grande pour donner une représentation très détaillée d'une zone d'étendue restreinte. Les levés à grande échelle sont notamment effectués en vue de faciliter l'exécution de travaux de port ou de dragage.

Levé à la cordelle - nm -
LEVÉ À GRANDE ÉCHELLE effectué en se servant d'une CORDELLE. Il s'agit d'un procédé parfois employé dans le sondage des PORTS ou des FLEUVES. On dit aussi sondage à la cordelle.

Levé à la planchette - nm -
LEVÉ utilisant la PLANCHETTE a) pour la topographie ou pour une reconnaissance géodésique.

Levé aérien - nm -
Voir LEVÉ PHOTOAÉRIEN.

Levé au large - nm -
LEVÉ HYDROGRAPHIQUE d'une zone distante de la côte. On dit parfois levé offshore.

Levé au magnétomètre - nm -
LEVÉ MAGNÉTIQUE dont les mesures sont faites au MAGNÉTOMÈTRE.

Levé bathymétrique - nm -
LEVÉ des profondeurs de la mer, des rivières et des lacs.

Levé cadastral - nm -
LEVÉ TOPOGRAPHIQUE destiné à permettre l'identification des parcelles de la propriété foncière et leurs limites. Voir aussi CADASTRE.

Levé côtier - nm -
LEVÉ HYDROGRAPHIQUE de la zone côtière, comprenant en particulier la détermination DU TRAIT DE CÔTE.

Levé de contrôle - nm -
LEVÉ HYDROGRAPHIQUE de révision comprenant le contrôle des sondes, des aides à la navigation, des éléments caractéristiques à terre et en mer, et la détermination des changements tels que de nouveaux amers pouvant être utiles au navigateur. Un levé de contrôle n'est pas considéré comme un levé révisé complet.

Levé de reconnaissance - nm -
LEVÉ rapide ayant pour objet d'obtenir un certain nombre de renseignements utiles sur une région donnée avant l'exécution d'un levé plus complet de cette région. On dit aussi levé préliminaire.

Levé de zone navigable - nm -
LEVÉ hydrographique dont la couverture est limitée à la zone utile à la navigation. La zone couverte peut exclure les fonds faibles et toute zone considérée comme non navigable, mais elle peut aussi se limiter aux chenaux principaux de navigation ou VOIES RECOMMANDÉES.

Levé d'exploration - nm -
Recueil de données ou de renseignements de caractère général dans des zones dépourvues de levés ou de reconnaissance.

Levé en route - nm -
a) Recueil de données océaniques à partir d'un bâtiment en route. S'oppose à mesure en station.
b) Recueil de données hydrographiques sommaires à partir d'un navire se déplaçant le long d'une côte et se localisant au mieux.

Levé exhaustif - nm -
En HYDROGRAPHIE, levé assurant la couverture complète et détaillée d'une zone donnée. Le tracé des ISOBATHES ne fait alors pas appel à l'interpolation.

Levé expédié - nm -
En hydrographie, levé effectué (faute de temps ou de moyens) d'une façon moins détaillée ou moins précise que ne l'implique normalement l'Échelle adoptée.

Levé géodésique - nm -
LEVÉ destiné à fixer les POSITIONS de points répartis sur une grande étendue ou sur une grande distance et dans l'exécution duquel il y a par conséquent lieu de tenir compte de la forme et des dimensions de la TERRE ; les points dont les positions ont ainsi été déterminées servent de points d'appui à d'autres levés.

Levé géologique - nm -
LEVÉ effectué en vue de l'étude des caractéristiques et de la structure de la TERRE, ainsi que des changements physiques ayant affecté dans le passé, ou affectant actuellement, l'ÉCORCE TERRESTRE, et des causes de ces changements.

Levé gravimétrique - nm -
Levé ayant pour objet la mesure de l'ACCÉLÉRATION DE LA PESANTEUR.

Levé hydrographique - nm -
LEVÉ ayant pour objet principal la détermination des DONNÉES destinées à figurer sur les CARTES MARINES : PROFONDEUR (LEVÉ BATHYMÉTRIQUE), NATURE DE FOND, direction et vitesse des COURANTS, caractéristiques locales de la MARÉE, TOPOGRAPHIE côtière avec détermination des AMERS, TOPONYMIE et CANEVAS GÉODÉSIQUE nécessaire à l'appui du levé.

Levé magnétique - nm -
LEVÉ ayant pour objet de déterminer l'intensité et/ou la direction du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre en des points donnés à la surface ou proches de la surface de la TERRE.

Levé morphologique - nm -
LEVÉ exécuté pour recueillir des informations qualitatives sur la morphologie des fonds océaniques, par exemple au moyen d'un SONAR LATÉRAL.

Levé océanographique - nm -
LEVÉ effectué en vue de l'étude des conditions physiques, chimiques, biologiques, géologiques ou géophysiques de l'OCÉAN, ou d'une partie de l'OCÉAN.

Levé photoaérien - nm -
a) LEVÉ utilisant des PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES. Voir aussi LEVÉ PHOTOGRAMMÉTRIQUE.
b) Opération de prise de PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES en vue d'un LEVÉ. On dit aussi levé aérien.

Levé photogrammétrique - nm -
LEVÉ utilisant l'exploitation par la PHOTOGRAMMÉTRIE de PHOTOGRAPHIES TERRESTRES ou AÉRIENNES.

Levé plan - nm -
LEVÉ portant sur une zone de faible étendue et dans lequel on ne tient pas compte de la courbure de la surface terrestre, considérée comme plane. Par exemple LEVÉ À LA PLANCHETTE.

Levé portuaire - nm -
Levé hydrographique d'une zone portuaire.

Levé préliminaire - nm -
Voir LEVÉ DE RECONNAISSANCE.

Levé régulier - nm -
LEVÉ HYDROGRAPHIQUE complet et conforme aux normes en vigueur. Pour la CARTOGRAPHIE, il périme et remplace tous les levés antérieurs ; il comporte toujours des sondages sur RÉSEAU RÉGULIER, complétés par des RECHERCHES.

Levé révisé - nm -
LEVÉ qui utilise le réseau planimétrique d'un levé antérieur, et ses repères de nivellement. Si le nombre de points retrouvés est insuffisant pour permettre de reconstituer convenablement le réseau, on peut être amené à effectuer un nouveau levé comportant une refonte partielle de l'ancien levé. Un levé révisé se rattache à un levé original même si plusieurs levés révisés ont été effectués entre-temps. Un tel levé permet notamment de suivre l'évolution des profondeurs.

Levé sédimentologique - nm -
Levé exécuté pour déterminer la nature et la répartition des sédiments du fond de la mer.

Levé sonar - nm -
Levé de recherche d'Épave ou d'obstruction utilisant un SONAR.

Levé sur balises - nm -
Méthode de LEVÉ HYDROGRAPHIQUE de zones situées hors de vue des AMERS terrestres, consistant à se servir comme REPÈRES d'un système de signaux flottants (BALISES HYDROGRAPHIQUES) dont les positions ont été déterminées avec toute la précision possible.

Levé surfacique - nm -
Levé BATHYMÉTRIQUE utilisant un équipement de SONDAGE SURFACIQUE. Il peut constituer un LEVÉ EXHAUSTIF si les bandes sondées se recouvrent.

Levé terrestre - nm -
LEVÉ effectué par des procédés terrestres ; un levé terrestre peut comprendre ou non l'utilisation de PHOTOGRAPHIES. S'oppose à LEVÉ PHOTOAÉRIEN.

Levé topographique - nm -
LEVÉ ayant pour objet la détermination de la TOPOGRAPHIE terrestre.

Levé topographique au cercle hydrographique - nm -
LEVÉ TOPOGRAPHIQUE de zones côtières de faible étendue, qui peut remplacer le LEVÉ À LA PLANCHETTE quand celui-ci n'est pas utilisable, par exemple lorsque l'équipe de TOPOGRAPHIE opère en EMBARCATION. Les DIRECTIONS sont obtenues par la mesure d'angles pris au CERCLE HYDROGRAPHIQUE. Les distances sont déterminées par mesure angulaire au cercle hydrographique, sur une sorte de STADIA constituée par une PERCHE munie de taquets à ses extrémités (perche à taquets) tenue horizontalement. Voir aussi TOPOGRAPHIE DE ROCHES.

Levée - nf -
a) DIGUE parallèle à la RIVE d'un COURS D'EAU pour prévenir les inondations.
b) En géomorphologie sous-marine, talus sédimentaire bordant une VALLÉE, un CANYON ou un chenal en eaux profondes.
c) Agitation assez forte de la se produisant sous l'effet du VENT.

Levée à la lame - nf -
Mouvement ascendant de tout ou partie d'un navire sous l'effet des vagues ou de la houle.

Lever - nm -
a) Passage ascendant d'un corps céleste à l'HORIZON apparent. Opposé à COUCHER.
b) Voir LEVÉ a).

Lever - vt -
Voir hydrographier.

Lever d'ambiguïté - nm -
Dans un SYSTÈME DE RADIOLOCALISATION, procédé permettant de lever l'AMBIGUÏTÉ b), par la détermination du chenal e) à l'intérieur duquel on se trouve.

Lever du soleil - nm -
Apparition sur l'HORIZON VISIBLE du LIMBE SUPÉRIEUR du SOLEIL.

Levogyre - adj -
Qui tourne vers la gauche, c'est-à-dire en sens inverse des aiguilles d'une montre. S'applique en particulier au changement de direction du vent.

LF - nf -
Voir RADIOFRÉQUENCE.

Libration de la lune - nf -
Pour un observateur terrestre, balancement périodique apparent dans le mouvement de la LUNE. Par suite des librations, la partie de la lune visible de la TERRE est égale à 59/100 de la surface totale.

Libre de glaces - adj -
Se dit d'une étendue d'eau complètement dégagée de GLACES.

Lidar - nm -
Instrument qui permet de mesurer la distance d'un objet réflecteur, en utilisant une impulsion LASER.

Lido - nm -
Voir CORDON LITTORAL.

Lieu de position - nm -
Voir LIGNE DE POSITION.

Lieu de position optique - nm -
LIGNE DE POSITION obtenue par OBSERVATION visuelle : relèvement d'AMERS au compas, mesure d'angles au CERCLE HYDROGRAPHIQUE, visées au THÉODOLITE, etc.

Lieu (géométrique) - nm -
Ensemble des points de l'espace (ligne ou surface) jouissant d'une propriété déterminée.

Lieue - nf -
Ancienne mesure de distance de valeur variable. La lieue marine valait le plus souvent trois milles marins. La lieue kilométrique correspond à 4 km.

Ligné - nm -
GRISÉ constitué de traits parallèles réguliers.

Ligne aclinique - nf -
Voir ÉQUATEUR MAGNÉTIQUE.

Ligne agonique - nf -
Voir LIGNE DE DÉCLINAISON MAGNÉTIQUE NULLE.

Ligne cofluctuale - nf -
Lieu des points où le COURANT DE MARÉE est en phase.

Ligne cotidale - nf -
Lieu des points où la PLEINE MER se produit à la même HEURE.

Ligne d'abscisse constante - nf -
Dans un QUADRILLAGE, droite parallèle à l'axe voisin de la direction nord-sud.

Ligne de base - nf -
a) En droit de la mer, ligne à partir de laquelle sont mesurées les limites extérieures des EAUX TERRITORIALES et des autres zones de souveraineté ou de juridiction.
b) En RADIOLOCALISATION hyperbolique, LIGNE GÉODÉSIQUE reliant deux stations utilisées conjointement pour la détermination d'une LIGNE DE POSITION.

Ligne de base archipélagique - nf -
En droit de la mer, ligne de base droite joignant les points les plus au large des Îles et récifs découvrants extérieurs d'un ÉTAT-archipel remplissant les conditions requises pour se doter de telles lignes.

Ligne de base droite - nf -
En droit de la mer, ligne de base constituée par une ligne droite joignant deux points de la laisse de basse mer, y compris sur des structures artificielles toujours découvertes, lorsque les conditions requises pour qu'un État se dote de telles lignes de base sont satisfaites.

Ligne de base normale - nf -
En droit de la mer, ligne constituée par la laisse de basse mer le long des côtes et autour des DÉCOUVRANTS situés au moins en partie à une distance de la côte inférieurs à la largeur des EAUX TERRITORIALES. Ces éléments doivent être empruntés aux cartes marines à grande échelle officiellement reconnues par l'État côtier.

Ligne de changement de date - nf -
Ligne conventionnelle, coïncidant approximativement avec le MÉRIDIEN 180°, limite entre les demi-fuseaux HORAIRES -12 et +12. Les dates de part et d'autre de cette limite diffèrent d'un JOUR, mais l'HEURE est la même dans les deux demi-fuseaux.

Ligne de courant - nf -
Dans l'ÉCOULEMENT LAMINAIRE d'un fluide, ligne tangente en tout point à la TRAJECTOIRE des particules à un instant donné. S'applique au VENT et aux COURANTS.

Ligne de crête - nf -
En TOPOGRAPHIE, ligne joignant les points les plus élevés d'un plissement de terrain à pentes raides.

Ligne de déclinaison magnétique nulle - nf -
Ligne qui joint les points de la surface de la TERRE pour lesquels la DÉCLINAISON MAGNÉTIQUE est nulle. On dit aussi ligne agonique.

Ligne de délimitation - nf -
Voir LIMITE MARITIME et FRONTIÈRE MARITIME.

Ligne de fermeture - nf -
En droit de la mer, ligne de base constituée d'une ligne droite, exceptionnellement de plusieurs, joignant des points de la laisse de basse-mer à l'ouvert et d'une BAIE ou à l'entrée d'un ESTUAIRE. Elle sépare les eaux intérieures des EAUX TERRITORIALES ou des EAUX ARCHIPÉLAGIQUES de l'État côtier.

Ligne de fermeture de baie - nf -
Voir LIGNE DE FERMETURE.

Ligne de flottaison - nf -
Ligne de séparation entre les parties immergée et émergée de la coque d'un navire lorsqu'il est À FLOT.

Ligne de foi - nf -
Ligne repère indiquant le CAP du navire sur un instrument de bord servant à observer les directions.

Ligne de force - nf -
Dans un champ de force, tel que par exemple le CHAMP MAGNÉTIQUE, ligne tangente en chacun de ses points à la direction de la force en ce point.

Ligne de force magnétique - nf -
Voir LIGNE DE FORCE.

Ligne de fractures - nf -
Voir ZONE DE FRACTURES.

Ligne de fuite - nf -
Dans une représentation perspective ou sur une PHOTOGRAPHIE, ligne droite sur laquelle se situent les POINTS DE FUITE de tous les systèmes de droites parallèles à un plan donné.

Ligne de grains - nf -
Ligne mouvante, qui s'étend souvent sur une grande distance, le long de laquelle se produisent des phénomènes de GRAINS.

Ligne de loch - nf -
Ligne faisant partie d'un LOCH. C'est à l'origine une ligne graduée dont on se servait pour mesurer la VITESSE d'un navire par rapport à l'eau, ou la vitesse du COURANT à bord d'un navire à l'ancre.

Ligne de mouillage - nf -
Ensemble du dispositif de MOUILLAGE d'un navire, d'une bouée ou d'un équipement océanographique.

Ligne de niveau - nf -
Voir COURBE DE NIVEAU.

Ligne de partage des eaux - nf -
Ligne séparant deux BASSINS c).

Ligne de plus grande pente (d'une photographie) - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, trace du PLAN PRINCIPAL sur le plan de la PHOTOGRAPHIE. C'est la ligne passant par le POINT PRINCIPAL et le NADIR DE LA PHOTOGRAPHIE.

Ligne de position - nf -
Ligne le long de laquelle un résultat d'OBSERVATION situe la POSITION d'un point. L'observation peut être optique, acoustique, électronique, etc. On dit aussi lieu de position ou lieu géométrique de position.

Ligne de position selon la route - nf -
LIGNE DE POSITION approximativement parallèle au CAP du navire.

Ligne de rivage - nf -
Ligne d'intersection de la surface de la MER avec la TERRE d).

Ligne de rive - nf -
Ligne d'intersection de la surface d'une étendue d'eau douce (RIVIÈRE, CANAL, LAC, etc.) avec le TERRAIN environnant.

Ligne de séparation - nf -
Voir ZONE DE SÉPARATION.

Ligne de sonde - nf -
a) Ligne graduée fixée à un PLOMB DE SONDE, employée pour le SONDAGE à la main, par des profondeurs inférieures à 50 m, ou avec l'aide d'un treuil par toutes profondeurs.
b) Ligne le long de laquelle est effectuée un sondage bathymétrique. Si cette ligne appartient à un LEVÉ HYDROGRAPHIQUE, elle est appelée PROFIL.
c) Expression parfois employée (abusivement) à la place d'ISOBATHE.

Ligne de sonde en transit - nf -
LIGNE DE SONDE b) effectuée par un navire faisant route sur une grande distance.

Ligne de sonde transversale - nf -
LIGNE DE SONDE orientée perpendiculairement au lit d'un FLEUVE.

Ligne de visée - nf -
a) Voir VISÉE.
b) Voir AXE OPTIQUE.

Ligne d'échelle constante - nf -
Sur une PHOTOGRAPHIE, ligne parallèle à l'HORIZON VRAI ou à l'HORIZONTALE ISOMÉTRIQUE.

Ligne d'écume - nf -
Front d'une VAGUE qui se propage vers le rivage après DÉFERLEMENT.

Ligne d'égale amplitude - nf -
LIEU des points d'égale AMPLITUDE de la MARÉE.

Ligne d'égale échelle - nf -
Ligne représentant l'intersection des plans d'une PHOTOGRAPHIE VERTICALE et d'une PHOTOGRAPHIE OBLIQUE (supposés prises du même POINT DE VUE avec des FOCALES égales) ayant entre elles un recouvrement. Si la PHOTOGRAPHIE VERTICALE n'est affectée d'aucune inclinaison, la ligne en question n'est autre que l'HORIZONTALE ISOMÉTRIQUE de la PHOTOGRAPHIE OBLIQUE.

Ligne d'égale variation annuelle - nf -
LIEU des points où la VARIATION ANNUELLE d'un des éléments du magnétisme terrestre est la même.

Ligne d'équidistance - nf -
En DROIT DE LA MER, LIEU des points à égale distance de deux côtes (c'est à dire à égale distance des points les plus proches de chacune de ces côtes). Ces dernières peuvent le cas échéant être schématisées par un choix de points convenablement déterminés. Le terme ligne médiane a strictement la même définition mais s'applique spécifiquement au cas des côtes de deux États qui se font face et où les LIGNES DE BASE (NORMALES ou DROITES) sont substituées à la côte physique. Voir CÔTES ADJACENTES, CÔTES QUI SE FONT FACE.

Ligne des apsides - nf -
Ligne joingnant les deux points d'une ORBITE le plus proche et le plus éloigné du centre d'attraction (apsides), tels que le PÉRIGÉE et l'APOGÉE d'une ORBITE décrite autour de la TERRE, ou le PÉRIHÉLIE et l'APHÉLIE d'une ORBITE décrite autour du SOLEIL.

Ligne des noeuds - nf -
Ligne joignant le NOEUD ASCENDANT et le NOEUD DESCENDANT d'une ORBITE. C'est l'intersection du plan orbital et du plan de référence. Voir NOEUD.

Ligne d'horizon - nf -
En PHOTOGRAMMÉTRIE, ligne imaginaire, dans le plan de la PHOTOGRAPHIE, représentant l'IMAGE de l'HORIZON VRAI. C'est l'intersection du plan de la PHOTOGRAPHIE par le plan horizontal qui contient le CENTRE DE PERSPECTIVE interne, ou POINT NODAL arrière, de l'OBJECTIF photographique.

Ligne d'ombre - nf -
Voir PROLONGEMENT DE LA LIGNE DE BASE.

Ligne droite - nf -
Ligne de plus courte distance entre deux points sur une surface donnée assimilable à un plan, ou dans un espace donné.

Ligne géodésique - nf -
Ligne la plus courte joignant deux points d'une surface définie mathématiquement, plus spécialement deux points de l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE. On dit plus couramment géodésique.

Ligne isocline - nf - Ligne isoclinique
Ligne joignant les points de la TERRE d'égale INCLINAISON MAGNÉTIQUE. On dit aussi isocline.

Ligne isodynamique - nf -
Ligne joignant les points de la TERRE d'égale valeur d'intensité du CHAMP GÉOMAGNÉTIQUE ou d'une de ses composantes.

Ligne isogone - nf -
Ligne joignant les points de la TERRE où la DÉCLINAISON MAGNÉTIQUE a la même valeur. On dit aussi isogone.

Ligne isomagnétique - nf -
Ligne joignant les points d'égale valeur d'un élément magnétique. On dit aussi isomagnétique.

Ligne isopaque - nf - Ligne isopache
Ligne d'égale épaisseur d'une couche sédimentaire.

Ligne isoplèthe - nf -
Voir ISOPLÈTHE.

Ligne isopycne - nf -
Ligne joignant des points où la densité de l'eau a la même valeur. On dit aussi isopycne.

Ligne médiane - nf -
Voir LIGNE D'ÉQUIDISTANCE.

Ligne nodale - nf -
voir NOEUD c).

Limbe - nm -
a) Bord circulaire extérieur d'un ASTRE. On appelle limbe supérieur la moitié de ce bord dont les points ont tous une HAUTEUR supérieure à celle du centre de l'astre et limbe inférieur la moitié de ce bord dont les points ont tous une hauteur inférieure à celle du centre de l'astre. On dit aussi bord b).
b) Dans un instrument de mesure angulaire (THÉODOLITE, SEXTANT par exemple), cercle gradué sur lequel est mesuré l'angle de rotation de l'axe mobile de visée. Son centre est situé sur l'AXE DE ROTATION et son plan est perpendiculaire à cet axe.

Limbe inférieur - nm -
Voir LIMBE.

Limbe supérieur - nm -
Voir LIMBE.

Limite - nf -
Ce qui marque la fin d'une étendue ; FRONTIÈRE. Voir LIMITE MARITIME, FRONTIÈRE MARITIME.

Limite de danger - nf -
Ligne délimitant des zones contenant de nombreux dangers à travers lesquels la navigation n'est pas sûre, ou entourant sur la carte un danger isolé pour en souligner la présence. Elle est représentée sur les CARTES MARINES par une ligne pointillée.

Limite de port - nf -
Ligne au delà de laquelle ne peuvent s'étendre les quais et autres installations portuaires.

Limite de végétation - nf -
Limite extérieure de la végétation marine, telle que palétuvierS, roseaux, ou arbres poussant dans l'eau, qui ressemble pour un navigateur éloigné à un littoral de terre ferme. Les limites du varech, de l'herbe rase dans l'eau et d'autres végétations près du sol ne constituent pas en général une limite de végétation. La limite de végétation est tracée sur la carte à la place du TRAIT DE CÔTE dans les zones où ce dernier est masqué par la végétation maritime.

Limite des glaces - nf -
Position moyenne de la LISIÈRE DES GLACES pour un mois donné, ou une époque donnée, résultant d'OBSERVATIONS faites sur un certain nombre d'années.

Limite du plateau continental - nf -
a) Limite extérieure de la PLATE-FORME ou de la marge continentale.
b) Limite extérieure du PLATEAU CONTINENTAL b) tel qu'elle est définie par la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer.

Limite extérieure - nf -
Ligne jusqu'à laquelle un État côtier revendique ou peut revendiquer une juridiction spécifique conformément aux dispositions de la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer.

Limite maritime - nf -
Ligne de séparation entre les diverses ZONES DE SOUVERAINETÉ et ZONES DE JURIDICTION d'un État, entre elles ou avec la ZONE INTERNATIONALE.

Limite supérieure de navigabilité - nf -
Point d'un fleuve ou d'une rivière au delà duquel le cours d'eau cesse d'être navigable. La limite est souvent constituée par une chute d'eau ou des rapides, ou tout autre passage qui restreint notablement les possibilités de navigation. La limite supérieure de navigabilité se confond souvent avec le dernier port fluvial, mais elle peut, sous réserve des obstacles cités plus haut, se trouver encore plus en amont.

Limnologie - nf -
Science qui a pour objet l'étude biologique, chimique, et physique des eaux stagnantes (des LACS et des ÉTANGS).

Limon - nm -
SÉDIMENT où dominent les particules de dimensions granulométriques intermédiaires entre celles des ARGILES et des SABLES. Leur diamètre varie de 0,004 à 0,0625 millimètre. Voir aussi VASE.

Lisière des glaces - nf -
Ligne séparant, à un moment donné, la mer libre de la BANQUISE, fixe ou dérivante.

Lisière serrée - nf -
Lisière deS glaceS nettement définie, rendue compacte par le vent ou le courant. Elle se trouve généralement du côté au vent d'une zone de banquise.

Lissage - nm -
Élimination des fluctuations ou des irrégularités d'un jeu de données pour ne retenir que l'évolution ou l'allure moyenne adaptée au problème considéré.

Lisse de l'arrière - nf -
Lisse formant garde-corps placée à l'arrière d'un navire.

Lit - nm -
Creux du SOL dans lequel coule un cours d'eau.

Lit du courant de marée - nm -
CHENAL b) parcouru par un COURANT DE MARÉE.

Lithographie - nf -
Reproduction par impression des dessins ou des caractères tracés avec un corps gras sur une pierre calcaire. Ce procédé d'impression est basé sur la répulsion réciproque existant entre l'eau et les corps gras. Au lieu d'une pierre, on utilise maintenant une feuille de métal, zinc ou aluminium, ou de certains plastiques pour les faibles tirages.

Lithologie - nf -
Étude des formations rocheuses. Elle est proche mais distincte de la pétrographie, qui étudie les échantillons rocheux.

Lithophage - nm -
Tout spécimen de diverses familles de mollusques lamellibranches qui creusent des cavités dans les ROCHES, le béton ou d'autres matériaux pour s'y loger.

Lithosphère - nf -
Voir CROÛTE TERRESTRE.

Litre - nm -
Unité de volume équivalant à un décimètre cube. Le symbole est l.

Littoral - adj -
Qui appartient ou qui se rapporte au bord de la MER.

Littoral - nm -
Zone côtière en bordure immédiate de la MER.

Livre - nf -
Mesure de masse britannique valant 0,45359237 kg.

Livre de bord - nm -
Voir JOURNAL DE BORD.

Livre des feux - nm -
Ouvrage NAUTIQUE énumérant les FEUX de navigation avec leur POSITION approximative, leur INTENSITÉ LUMINEUSE, leurs CARACTÉRISTIQUES, etc. pour en faciliter l'identification. Il donne aussi des renseignements sur les SIGNAUX DE BRUME associés, et peut contenir en outre d'autres renseignements utiles aux navigateurs.

Localisation - nf -
Détermination de la position d'un point, fixe ou non. Elle peut faire appel à des procédés optiques, radioélectriques, acoustiques, inertiels, etc. On dit aussi positionnement a). Voir aussi RADIOLOCALISATION et LOCALISATION par BALISES ACOUSTIQUES.

Localisation par balises acoustiques - nf -
Méthode de LOCALISATION utilisée pour les navires de surface, les sous-marins ou les engins remorqués, utilisant des BALISES ACOUSTIQUES SOUS-MARINES mouillées en des positions connues.

Loch - nm -
a) Appareil servant à mesurer la VITESSE d'un navire par rapport à l'eau ou parfois, dans le cas de certains appareils modernes, par rapport au fond.
b) En Écosse LAC de forme allongée ou FJORD.

Loch à bateau - nm -
Ancien type de LOCH constitué d'une planchette de bois (BATEAU DE LOCH), lestée pour flotter verticalement, reliée par une patte d'oie à une LIGNE DE LOCH graduée. Pour mesurer la VITESSE, on jette le bateau de loch à la mer et on laisse filer la ligne en comptant le nombre de NOEUDS qui défilent dans l'unité de temps.

Loch à hélice - nm -
LOCH se composant d'une hélice remorquée, fixée à l'extrémité d'une LIGNE DE LOCH tressée. Le nombre de tours faits par l'hélice, proportionnel à la distance parcourue, est enregistré par un compte-tours fixé à la LISSE DE L'ARRIÈRE. L'hélice peut aussi actionner une dynamo tachymétrique donnant la vitesse instantanée.

Loch à pression - nm -
LOCH constitué par un tube de Pitot débordant sous la coque. Il mesure la différence entre la pression dynamique due au déplacement du navire vers l'avant et la pression statique au même point.

Loch de fond - nm -
Dispositif utilisé en eaux peu profondes pour déterminer la VITESSE d'un navire ainsi que sa ROUTE par rapport au FOND, et consistant en un PLOMB fixé à une ligne. Le PLOMB est jeté à la mer et laissé au repos sur le FOND. La direction de la ROUTE suivie est alors indiquée par celle que prend la ligne et la VITESSE par la longueur de ligne filée dans l'unité de temps.

Loch Doppler - nm -
LOCH acoustique utilisant 4 faisceaux inclinés à 30° sur la verticale vers l'avant et vers l'arrière, vers bâbord et vers tribord. Si les signaux acoustiques se réfléchissent sur le fond les mesures d'EFFET DOPPLER permettent d'obtenir les deux composantes de la VITESSE SUR LE FOND.

Loch électromagnétique - nm -
LOCH comportant un ÉLECTRO-AIMANT et deux électrodes au contact de l'eau. La vitesse sur l'eau se déduit de la tension induite entre les deux électrodes, par le déplacement de l'eau dans le champ magnétique.

Loch hollandais - nm -
Ancêtre des lochs, constitué par un objet flottant qu'on jette à la mer à l'avant du navire. On mesure le temps mis par l'objet pour défiler le long de la coque.

Logiciel - nm -
Ensemble des programmes et des procédures nécessaires à l'utilisation d'un système informatique. Il comprend le SYSTÈME D'EXPLOITATION, qui gère le fonctionnement de l'ordinateur lui-même, et des PROGRAMMES d'application, développés pour chaque utilisation spécifique. S'oppose à MATÉRIEL.

Loi (de répartition) des erreurs - nf -
Fonction de répartition de la loi de probabilité de l'ERREUR ACCIDENTELLE. Si cette loi est gaussienne, la MÉTHODE DES MOINDRES CARRÉS fournit la solution de probabilité maximale d'un système d'ÉQUATIONS D'OBSERVATIONS surabondant.

Longitude - nf -
Angle dièdre d'un demi-plan contenant une DIRECTION et un axe de référence avec un demi-plan de référence contenant le même axe, servant à définir la position d'un point à la surface de la TERRE (ou d'un autre CORPS CÉLESTE), ou la position d'un ASTRE sur la SPHÈRE CÉLESTE. La longitude est en général positive si la direction est à l'est du demi-plan de référence. La position d'un point est définie par sa longitude et sa LATITUDE, le plan de référence des latitudes étant perpendiculaire à l'axe de référence des longitudes. Un système longitude-latitude associé à la distance à un point de référence fixe constitue un système de COORDONNÉES SPHÉRIQUES. Voir aussi Longitude astronomique, Longitude céleste, Longitude géodésique, Longitude géographique.

Longitude astronomique - nf -
LONGITUDE GÉOGRAPHIQUE a) d'un lieu de la surface terrestre. Elle résulte directement de l'OBSERVATION des ASTRES. Elle diffère de la LONGITUDE GÉODÉSIQUE du fait de la DÉVIATION DE LA VERTICALE.

Longitude céleste - nf -
LONGITUDE a) d'une direction, pour laquelle l'axe de référence est la normale vers le nord au plan de l'ÉCLIPTIQUE et la direction origine celle du POINT VERNAL. La longitude céleste est comptée de 0 à 360°, dans le sens direct. On dit aussi longitude écliptique.

Longitude écliptique - nf -
Voir LONGITUDE CÉLESTE.

Longitude géodésique - nf -
Angle dièdre formé par le plan méridien GÉODÉSIQUE d'un point sur l'ELLIPSOÏDE DE RÉFÉRENCE et le plan méridien ORIGINE. Elle diffère de la LONGITUDE ASTRONOMIQUE du fait de la DÉVIATION DE LA VERTICALE.

Longitude géographique - nf -
a) LONGITUDE a) définissant avec la LATITUDE GÉOGRAPHIQUE la position d'un point de la TERRE (ou d'une autre planète), en repérant la direction de sa VERTICALE ascendante par rapport au plan de l'ÉQUATEUR et à l'axe des PÔLES, avec pour demi-plan de référence le PLAN MÉRIDIEN ORIGINE.
b) Terme général qui s'applique aussi bien à la LONGITUDE ASTRONOMIQUE qu'à la LONGITUDE GÉODÉSIQUE.

Longitude terrestre - nf -
Voir LONGITUDE GÉOGRAPHIQUE.

Longueur d'onde - nf -
Distance que parcourt une onde progressive sinusoïdale pendant une PÉRIODE.

Longueur focale d'étalonnage - nf -
Valeur corrigée de la LONGUEUR FOCALE ÉQUIVALENTE que l'on calcule de manière à répartir les effets de la DISTORSION de l'OBJECTIF sur toute l'étendue du champ utilisé, dans un APPAREIL DE PRISE DE VUES AÉRIENNES.

Longueur focale équivalente - nf -
Distance mesurée selon l'AXE OPTIQUE de l'OBJECTIF entre le POINT NODAL arrière et le plan pour lequel la DÉFINITION est en moyenne la meilleure sur toute l'étendue du champ utilisé, dans un APPAREIL DE PRISE DE VUES AÉRIENNES.

Loupe - nf -
LENTILLE ou SYSTÈME DE LENTILLES qui, interposé entre l'oeil et un objet, permet de voir de cet objet une IMAGE agrandie.

Loxodromie - nf -
a) À la surface d'une sphère, et plus généralement d'une surface de révolution quelconque, ligne qui coupe tous les MÉRIDIENS sous un angle constant et qui, théoriquement, se rapproche de plus en plus du PÔLE sans jamais l'atteindre.
b) Ligne à la surface de la TERRE, qui coupe tous les méridiens sous un même angle correspondant à une ROUTE d'AZIMUT constant ; la loxodromie est une courbe s'enroulant en spirale vers les PÔLES. Les PARALLÈLES et les méridiens qui, eux aussi, correspondent à des azimuts constants, sont des cas particuliers de loxodromie. Sur la PROJECTION DE MERCATOR, la loxodromie est représentée par une droite.

Lucarne de sortie - nf -
IMAGE du DIAPHRAGME DE CHAMP donnée par le SYSTÈME OPTIQUE situé en arrière de ce diaphragme, du côté de l'image.

Lucarne d'entrée - nf -
IMAGE du DIAPHRAGME DE CHAMP donnée par le SYSTÈME OPTIQUE situé en avant de ce diaphragme, du côté de l'objet.

Lueur - nf -
Clarté faible et souvent imprécise provenant d'un FEU situé au-dessous de l'HORIZON, qui est due à la RÉFLEXION de la lumière par les particules en suspension dans l'air.

Lumen - nm -
Unité de FLUX LUMINEUX du SYSTÈME INTERNATIONAL. Le symbole est lm.

Lumière cendrée - nf -
Faible éclairement de la partie sombre du disque lunaire produite par la lumière solaire réfléchie par la TERRE (y compris l'ATMOSPHÈRE). On dit aussi clair de terre.

Lumière zodiacale - nf -
Lueur faible et diffuse, concentrée autour du soleil, dans le plan de l'ÉCLIPTIQUE, observable en début et fin de nuit. Elle est due à la diffusion de la lumière solaire par la POUSSIÈRE COSMIQUE interplanétaire.

Luminance - nf -
En un point d'une surface et dans une direction donnée, quotient de l'INTENSITÉ LUMINEUSE d'un élément de cette surface, par l'aire de la projection orthogonale de cet élément sur un plan perpendiculaire à cette direction. Elle s'exprime en candela par mètre carré.

Lumination - nf -
Quantité totale de lumière par unité de surface qu'a reçue une plaque ou un film photographique ; c'est le produit de l'INTENSITÉ LUMINEUSE par le TEMPS DE POSE.

Luminescence - nf -
Propriété qu'ont certains corps d'émettre des radiations lumineuses lorsqu'ils reçoivent de l'énergie sous des formes diverses, autres que l'apport de chaleur. Voir BIOLUMINESCENCE, FLUORESCENCE, PHOSPHORESCENCE.

Lunaison - nf -
Intervalle de temps qui sépare deux NOUVELLES LUNES consécutives. Sa durée est d'environ 29 jours et demi (PÉRIODE SYNODIQUE), actuellement 29,530588 jours solaires moyens. On dit aussi mois synodique. Voir aussi MOIS LUNAIRE.

Lune - nf -
SATELLITE naturel de la TERRE. Voir PHASES DE LA LUNE.

Lunette - nf -
Instrument d'optique, comportant un objectif réfracteur et un oculaire, destiné à l'observation des objets éloignés, terrestres ou célestes. Ne pas confondre avec TÉLESCOPE.

Lunette à droite - nf -
Voir POSITIONS DU THÉODOLITE.

Lunette à gauche - nf -
Voir POSITIONS DU THÉODOLITE.

Lunette anallatique - nf -
LUNETTE d'un STADIMÈTRE ou d'un TACHÉOMÈTRE qui donne par lecture directe la distance du centre de l'appareil à la mire, sans ajout d'une constante. Ceci s'obtient grâce à une LENTILLE convergente disposée entre l'OBJECTIF et le RÉTICULE de la LUNETTE.

Lunette astronomique - nf -
LUNETTE d'observation astronomique à OCULAIRE convergent. Elle renverse les images.

Lunette de centrage - nf -
LUNETTE montée de telle manière qu'on puisse faire coïncider son AXE OPTIQUE avec la VERTICALE (ou direction du FIL À PLOMB). La lunette de centrage est utilisée comme un fil à plomb optique et peut être employée pour placer un REPÈRE à l'aplomb de l'instrument ou pour centrer un instrument au dessus d'un repère. On dit aussi lunette plongeante ou plomb optique.

Lunette de Galilée - nf -
LUNETTE à oculaire divergent qui fournit une IMAGE DROITE.

Lunette méridienne - nf -
LUNETTE mobile autour d'un axe horizontal Est-Ouest, permettant d'observer les astres lors de leur PASSAGE AU MÉRIDIEN et de déterminer l'instant de ce passage et la distance zénithale à cet instant. Voir aussi INSTRUMENT DES PASSAGES.

Lunette méridienne coudée - nf -
LUNETTE MÉRIDIENNE à lunette coudée. Voir INSTRUMENT À LUNETTE COUDÉE.

Lunette photozénithale - nf -
Instrument destiné à prendre des photographies des Étoiles qui culminent près du zénith de la station d'observation afin de déterminer avec précision la position de cette station.

Lunette zénithale - nf -
Instrument astronomique destiné à la détermination de la LATITUDE par l'observation des DISTANCES ZÉNITHALES de deux ÉTOILES qui culminent à peu près au même moment et à des HAUTEURS sensiblement égales de part et d'autre du ZÉNITH.

Lux - nm -
Unité d'ÉCLAIREMENT du SYSTÈME INTERNATIONAL. Le symbole est lx.


M

Machine à calculer - nf -
Appareil mécanique ou électromécanique permettant de faire des opérations arithmétiques de base. Les appareils électroniques sont appelés de préférence CALCULATEUR ou CALCULATRICE.

Madrague - nf -
Engin de pêche fixe composé d'un long filet perpendiculaire au rivage pour la pêche du thon. On dit aussi thonaire.

Madrépore - nm -
Organisme marin des mers chaudes (polype) à squelette calcaire, vivant en colonie. La croissance et l'accumulation des squelettes (corail) forme les RÉCIFS CORALLIENS.

Maerl - nm -
SÉDIMENT terrigène meuble composé d'un mélange d'ARGILE, de SABLE, de calcaire et de COQUILLES désagrégées.

Magenta - nm -
Une des trois couleurs primaires normalisées utilisées pour l'impression en TRICHROMIE ou en QUADRICHROMIE, complémentaire du vert. C'est un pourpre moyen particulier.

Magma - nm -
Matière en fusion, qui existe sous l'ÉCORCE TERRESTRE et qui, en se solidifiant, donne une ROCHE IGNÉE.

Magnétisation - nf -
Voir AIMANTATION.

Magnétiser - vt -
Voir AIMANTER.

Magnétisme - nm -
a) Phénomène se rapportant aux propriétés de l'AIMANT.
b) Partie de la physique qui étudie ces propriétés.
c) État et niveau d'intensité des phénomènes magnétiques manifestés à un instant donné par un objet ou une substance.

Magnétisme induit - nm -
MAGNÉTISME c) acquis par une substance lorsqu'elle est soumise à l'action d'un CHAMP MAGNÉTIQUE.

Magnétisme permanent - nm -
Propriétés magnétiques possédées par un corps de façon durable et sans diminution appréciable d'intensité, à moins que ce corps ne soit désaimanté.

Magnétisme rémanent - nm -
Propriétés magnétiques acquises par un corps sous l'influence d'un CHAMP MAGNÉTIQUE et qui subsistent après suppression de ce champ.

Magnétisme terrestre - nm -
Voir GÉOMAGNÉTISME.

Magnétisme transitoire - nm -
Variation du MAGNÉTISME d'un navire au moment d'un changement de CAP.

Magnétogramme - nm -
Enregistrement analogique des variations d'un ÉLÉMENT DU CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre en fonction du temps.

Magnétographe - nm -
Instrument utilisé dans les OBSERVATOIRES MAGNÉTIQUES, se composant d'un ou plusieurs VARIOMÈTRES (généralement trois), un pour chacun des ÉLÉMENTS DU CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre mesurés, et d'un enregistreur.

Magnétomètre - nm -
Appareil destiné à la mesure de l'intensité, ou de l'intensité et de la direction, du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre en un point particulier.

Magnétomètre à aimant suspendu - nm -
MAGNÉTOMÈTRE utilisant un barreau aimanté suspendu à un fil avec ou sans torsion destiné à la mesure de la composante horizontale du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre ; il peut être utilisé également pour déterminer la DÉCLINAISON MAGNÉTIQUE.

Magnétomètre à césium - nm -
MAGNÉTOMÈTRE À POMPAGE OPTIQUE , utilisant une cellule d'absorption à césium.

Magnétomètre à hélium - nm -
MAGNÉTOMÈTRE À POMPAGE OPTIQUE utilisant une cellule d'absorption à hélium.

Magnétomètre à induction - nm -
MAGNÉTOMÈTRE utilisant un inducteur bobiné à noyau saturable. Il permet la mesure de la composante du champ sur l'axe de la bobine. On dit aussi magnétomètre à saturation.

Magnétomètre à pompage optique - nm -
MAGNÉTOMÈTRE de grande sensibilité utilisant l'effet Zeeman du champ magnétique terrestre sur la fréquence propre d'un résonateur à pompage optique monté dans un circuit oscillant. Voir magnétomètre à césium, à hélium et à rubidium.

Magnétomètre à protons - nm -
MAGNÉTOMÈTRE utilisant le phénomène de précession du noyau d'hydrogène sous l'influence d'un CHAMP MAGNÉTIQUE. On dit aussi magnétomètre à précession nucléaire.

Magnétomètre à rubidium - nm -
MAGNÉTOMÈTRE À POMPAGE OPTIQUE utilisant une cellule d'absorption à vapeur de rubidium.

Magnétomètre aéroporté - nm -
MAGNÉTOMÈTRE À INDUCTION destiné à la mesure, à bord d'un avion, de l'intensité et de la direction du CHAMP MAGNÉTIQUE terrestre.

Magnétostriction - nf -
Phénomène suivant lequel une substance ferromagnétique subit une contrainte élastique quand elle est soumise à un CHAMP MAGNÉTIQUE, et, inversement, est sujette à des variations d'INDUCTION MAGNÉTIQUE quand elle est soumise à des efforts mécaniques.

Magnétron - nm -
Tube électronique utilisé en HYPERFRÉQUENCES pour la génération ou l'amplification des ondes.

Magnitude - nf -
a) Grandeur ou puissance d'un phénomène.
b) En ASTRONOMIE, éclat d'un ASTRE mesuré par le logarithme de l'intensité lumineuse (ou énergétique) suivant la formule m = c - 2,5 log(e), dans laquelle le logarithme est décimal et la constante c fixe le calage de 'ÉCHELLE. Une différence d'éclat de 1 magnitude correspond à un écart de 4 db.
c) En GÉOPHYSIQUE, grandeur d'un SÉISME repérée selon une certaine ÉCHELLE, par exemple échelle de Richter.

Maille - nf -
Tout contour fermé appartenant à un RÉSEAU b). Par exemple les cheminements fermés d'un RÉSEAU DE NIVELLEMENT. Une maille de taille minimale est une maille élémentaire du réseau.

Maintenance - nf -
Ensemble des opérations d'entretien préventif et curatif permettant de conserver un matériel en état de marche ou de le maintenir en conformité avec une certaine norme.

Maître - nm -
Instrument commandant d'autres instruments, que l'on appelle RÉPÉTITEURS. Voir aussi STATION PRINCIPALE, STATION DE RÉFÉRENCE.

Malsain - adj -
Voir FOND MALSAIN.

Mamelon - nm -
Petite ÉLÉVATION isolée de forme arrondie. Voir aussi DÔME.

Manche à balai - nm -
Dans les ordinateurs, dispositif commandant un curseur, à l'aide d'un levier que l'on incline dans la direction du déplacement désiré.

Mangrove - nf -
Zone forestière amphibie composée essentiellemnt de PALÉTUVIERS, qu'on trouve sur les sédiments vaseux des littoraux tropicaux.

Manoeuvre - nf -
Mouvement commandé d'un véhicule, en particulier d'un NAVIRE.

Manomètre - nm -
Instrument servant à mesurer la pression d'un fluide.

Manteau - nm -
Couche de l'intérieur de la terre située entre la CROÛTE et le NOYAU, de 150 à 2900 km de profondeur environ.

Mappe - nf -
a) Document graphique portant seulement des réseaux de radiolocalisation et un carroyage de référence.
b) En TOPOGRAPHIE, document de travail provisoire utilisé par les équipes de terrain pour le travail de correction, complètement, vérification des données. Voir MINUTE DE TOPOGRAPHIE c).

Maquette - nf -
Modèle physique d'un objet destiné à des études ou des essais.

Maquette topographique - nf -
Voir CARTE EN RELIEF.

Marais - nm -
TERRAIN recouvert d'eau stagnante peu profonde, largement envahi de végétation aquatique.

Marais barométrique - nm -
En MÉTÉOROLOGIE, région plus ou moins étendue où la pression est voisine de la normale ou légèrement inférieure.

Marais maritime - nm -
Région côtière, plate et humide, insuffisamment drainée souvent inondée aux PLEINES MERS. On le rencontre dans les EMBOUCHURES, au fond des BAIES et en arrière des CORDONS LITTORAUX.

Marais salant - nm -
Espace littoral aménagé pour la production du sel marin par évaporation naturelle. Voir aussi SALINE.

Marche d'un chronomètre - nf - Marche d'un garde-temps
Variation algébrique journalière de l'ÉTAT D'UN CHRONOMÈTRE (ou d'un GARDE-TEMPS).

Mare - nf -
Petite étendue d'eau dormante, permanente ou temporaire, généralement de formation naturelle, plus petite qu'un ÉTANG.

Mare (d'eau de fonte) - nf -
Accumulation locale sur la glace d'eau de fonte de la neige, ou, dans une phase plus avancée, d'eau de fonte de la glace. La forme initiale consiste en plaques de neige fondante.

Marécage - nm -
TERRAIN bas, humide et bourbeux, parfois inondé où s'étendent des MARAIS.

Marécage littoral - nm -
MARÉCAGE sableux ou vaseux de l'ESTRAN.

Marée - nf -
Mouvement multipériodique du niveau de la MER dont la partie principale est la MARÉE ASTRONOMIQUE.

Marée astronomique - nf -
Mouvement de la MER dû à l'attraction gravitationnelle du SOLEIL et de la LUNE sur la TERRE en rotation. Voir aussi MARÉE MÉTÉOROLOGIQUE.

Marée basse - nf -
Voir BASSE MER.

Marée d'apogée - nf -
MARÉE de MARNAGE plus faible se produisant lorsque la LUNE est proche de son APOGÉE.

Marée de morte-eau - nf -
MARÉE de faible MARNAGE se produisant lorsque la LUNE est proche du PREMIER et du DERNIER QUARTIER. On dit aussi morte-eau.

Marée de périgée - nf -
MARÉE de MARNAGE plus fort se produisant lorsque la LUNE est proche de son PÉRIGÉE.

Marée de petits fonds - nf -
MARÉE en EAU PEU PROFONDE modifiée par des phénomèn