Nos start-ups Alerion et Cyber-Detect au salon VivaTechnology

10 mai 2019

Le Salon VivaTechnology se tiendra du jeudi 16 au samedi 18 mai 2019 à Paris. Deux de nos start-ups seront présentes à ce rendez-vous incontournable : Cyber-Detect sera présente sur le stand D31 023 de THALES et Alerion sera présente sur le stand d’Inria.

Zoom sur nos deux start-ups ! Le CNRS, une de nos trois tutelles sera également présent.

Cyber-Detect, future Licorne ?

C’est en tout cas le souhait exprimé par Patrice Caine, le PDG de THALES lors de son intervention lundi 15 avril 2019 devant Florence Parly, la Ministre des Armées.
Il a notamment évoqué Cyber-Detect comme une des deux start-ups les plus prometteuses en matière de cybersécurité
Voir la video 

On estime que 5% des attaques entrainent potentiellement 95% des coûts liées à la cyber-sécurité.
Les attaques régulières des ransomwares comme Wannacry, NoPetya et LockerGoga, ont montré la vulnérabilité de nos défenses.
Un grand nombre de ces attaques résulte de codes malveillants qui arrivent à percer les défenses existantes. Ces attaques « sophistiquées » peuvent être inconnues, ciblées, ou encore persistantes (APT).

Cyber-Detect développe le logiciel GORILLE, un moteur de nouvelle génération qui détecte ces menaces sophistiquées.
Ce logiciel s’appuie sur le concept d’analyse morphologique, développé depuis plusieurs années au sein du laboratoire de recherche LORIA (Université de Lorraine / CNRS / Inria), combinant IA et méthodes formelles.Ce logiciel identifie les comportements malveillants et suspects et il sait apprendre de nouveaux comportements.
Aujourd’hui GORILLE est aussi bien un outil pour les experts qu’un pièce centrale dans les sondes réseaux permettant de répondre aux enjeux actuels de la cyber-sécurité.
Le moteur embarqué par le logiciel apprend les nouveaux comportements à la volée et peut alimenter des bases de données locales ou des bases de données distantes pour des mises à jour communes.

Alerion, en plein envol

Les drones (véhicules robots autonomes aériens/terrestres) émergent dans notre quotidien et proposent un large panel d’applications civiles : drones aspirateurs, de photographie, de surveillance de sites… Mais sans intelligence embarquée, les applications sont restreintes et l’opérateur reste un pilote. Alerion proposera une solution d’e-fauconnerie sous forme de «legos» cybersphysiques connectés autour desquels seront façonnés à la demande, des services avancés, innovants et autres jeux-sérieux.

Quelques projets :

Hydradrone : L’objectif de ce projet est de développer et d’utiliser des « hydradrones™ ou drones amphibies » comme les éléments actifs dans un système complet de surveillance environnementale. Ces drones ou véhicules autonomes permettront à un opérateur d’effectuer simplement des mesures et des prélèvements sur le terrain, en réduisant au minimum les actes de pilotage manuel, en limitant le nombre d’actions humaines, et en démultipliant ses possibilités de mesure.

Multidrone : Le projet Multidrone, d’un montant global de 5,3M€, prévu pour durer 3 ans, a pour objectif de développer une plateforme innovante et intelligente pour la couverture médiatique de grands événements sportifs.

Surveillance du réseau Enedis : ENEDIS, gestionnaire de distribution d’électricité au service de 35 millions de clients, développe, exploite, modernise 1,4 million de kilomètres de réseau électrique basse et moyenne tension (220 et 20 000 Volts) et gère les données associées. Les méthodes actuelles d’inspection du réseau s’avèrent souvent onéreuses et chronophages.

Afin de simplifier et d’accélérer le processus de contrôle, nous collaborons avec ENEDIS sur la mise au point d’une solution de traitement automatisé des visites de lignes aériennes.