CARTE

Calculs adverses théoriques & sécurité

Département 2 : Méthodes formelles

Responsable de l’équipe : Emmanuel Jeandel
Tél. : +33 3 54 95 84 22
Mail : emmanuel.jeandel@loria.fr

Site de l’équipe

Présentation

Un des principaux objectifs du projet Carte est la prise en compte de l’adversité potentielle de certains acteurs d’un calcul dont le comportement est inconnu ou incertain. Nous avons appelé cette approche calcul adverse.

Algorithmiques robustes et adverses

Un des enjeux essentiels est de prédire le comportement de calculs adverses, de construire des algorithmes robustes, c’est à dire tolérants aux fautes, prenant en compte des intérêts divergents, et résistants aux attaques à caractère viral.
Une des originalités du projet est de combiner les deux approches suivantes.

  • La première approche est l’analyse du comportement d’un système à grande échelle, qui est envisagée par des outils du continu et de la théorie des jeux.
  • Dans la seconde approche, les outils envisagés pour construire des défenses proviennent plutôt de la logique, de la réécriture, et plus généralement de la théorie de la programmation.

Modèles de calcul, calculabilité, complexité

Notre inspiration est guidée par plusieurs systèmes et modèles de calcul. Nous nous concentrerons sur trois modèles :  modèles inspirés des réseaux, modèles hybrides et continus, et modèles inspirés de la virologie. Dans ce cadre, un de nos objectifs est de comprendre la calculabilité, la complexité et l’algorithmique des modèles étudiés.

Axes thématiques

  • Calculabilité et complexité : calculs analogues, terme de sécurité de réécriture, algorithme robuste et distribuées, théorie des jeux algorithmiques, complexité implicite computationnelle
  • Virologie

Logiciels

  • MMDex
  • TraceSurfer

Collaborations

  • John Case (Université du Delaware)
  • Stefano Galatolo (Université de Pise)
  • Peter Gacs (Université de Boston)
  • Cristobal Rojas (Université de Toronto)
  • Klaus Weihrauch (FernUniversität Hagen)
  • Alexander Shen du LIF
  • Daniel Graça (Université de Faro)
  • Laurent Bienvenu (LIAFA)
  • Georg Moser et José Fernandez (Montréal)
  • Florian Deloup, Walid Gomaa, et Simona Ronchi della Rocca (Turin)
  • Université de Berkeley

Mots-clés :

Complexité, calculabilité, espaces continus, virus, malware, modèles computationnels, analyse de ressources, réécriture, propriétés de programme, résiliation, logique

En ce moment

Logo du CNRS
Logo Inria
Logo Université de Lorraine