Voir les vidéos des exposés du Colloquium spécial 40 ans

Mardi 12 avril : Yann Le Cun

Yann Le Cun est professeur à l’université de New York. Considéré comme le père fondateur du deep-learning, une méthode d’apprentissage informatique, il travaille depuis 30 ans sur “l’apprentissage automatique” (machine learning) et “l’apprentissage profond” (deep learning) : la capacité d’un ordinateur à reconnaître des représentations (images, textes, vidéos, sons) à force de les lui montrer, de très nombreuses fois.

Jeudi 28 avril : Jean-Jacques Quisquater

Jean-Jacques Quisquater, né en 1945, est un cryptographe belge, professeur à l’Université catholique de Louvain en Belgique, inventeur du schéma d’identification Guillou-Quisquater. Il a tout d’abord travaillé chez Philips avant de devenir professeur et de créer le groupe de cryptographie de l’UCL (Université de Louvain). Il s’est particulièrement intéressé à l’implémentation matérielle des primitives cryptographiques, comme par exemple dans des FPGA (circuit logique programmable)

Voir le titre et le résumé de l’exposé

 

Vendredi 13 mai : Jean Ponce

Jean Ponce est professeur à l’ENS d’Ulm et directeur du département Informatique de l’Ecole. Responsable de l’équipe Willow, il travaille sur la vision artificielle.

Mardi 17 mai : Sander Dieleman

Sander Dieleman est chercheur au Google DeepMind au Royaume-Uni, à Londres. Avant cela, Dielman a réalisé sa thèse au Reservoir Lab à l’Université Ghent, en Belgique. Il est aujourd’hui spécialisé dans le machine learning, le deep learning, la MIR et les systèmes de recommandation.

Mardi 17 mai : Leslie Valiant

Leslie Gabriel Valiant est un informaticien théorique britannique né le 28 mars 1949. Depuis 1982, Valiant enseigne à l’université Harvard. Il est le titulaire de la chaire Thomas Jefferson Coolidge en informatique théorique et mathématiques appliquées de la faculté d’ingéniérie et de sciences appliquées (Harvard School of Engineering and Applied Sciences). Il a été le directeur de thèse de Mark Jerrum1, lauréat du prix Gödel. Les apports de Valiant à l’informatique théorique sont nombreux. Il est notamment connu pour ses travaux autour de l’apprentissage automatique, en particulier l’apprentissage PAC, et en théorie de la complexité avec l’introdution de la classe #P, le théorème de Vazirani-Valiant (en) et les algorithmes holographiques. Il a aussi étudié le calcul distribué et parallèle. Valiant a reçu de nombreux prix dont le fameux prix Turing en 2010.

En ce moment

Colloquium Loria 2017
Présentations et vidéos

Logo du CNRS
Logo Inria
Logo Université de Lorraine