Bienvenue à Adrien Guénard

22 mars 2018

Adrien Guénard a rejoint le Loria en janvier 2018 en tant qu’ingénieur de recherche CNRS. Il intègre ainsi le SISR du Loria, service informatique de soutien à la recherche aux côtés de Patrice Ringot et Fabrice Sabatier, tous deux CNRS également. Découvrons ensemble le parcours de cet ancien étudiant de l’ENSEM de Nancy, passionné de robotique mobile et volante.

Ses débuts en robotique

C’est lors d’un stage de fin d’études dans le cadre de son master en automatique et informatique industrielle, qu’Adrien Guénard découvre la robotique. Le CEA le charge alors de concevoir des algorithmes de contrôles d’interface robotique à réalité virtuelle, permettant de toucher un objet virtuel. Il travaillera pendant six mois aux côtés de robots manipulant un environnement virtuel, à retour d’effort. L’opérateur manipule via le robot un outil dans un monde virtuel, lui permettant d’en ressentir les forces d’interaction.

En 2009, il rejoint l’Inria puis le Loria en tant qu’ingénieur, rattaché à l’équipe Trio et ensuite à l’équipe Madynes. Chez Trio, il expérimente pendant un an un premier projet, CRISTAL, qui consiste en la conception d’algorithmes pour des convois de véhicules en conduite autonome. Il travaillera ensuite sur le projet SAMOVAR, simulateur de systèmes cyber physiques.

Ses projets l’emmèneront jusqu’à Lyon où, en 2012, le CPE Lyon (Ecole Supérieur de chimie, physique et électronique) lui confiera la création d’une formation en robotique et systèmes embarqués. Il sera également en charge d’une plateforme promouvant la robotique au sein de l’école.

De la start-up Alerion à la plateforme SISR

Lors de son séjour au Loria, Adrien Guénard a fait partie de l’équipe Madynes aux côtés de Laurent Ciarletta. En 2012, l’équipe travaille sur la création de la plateforme de drones et CPS AETOURNOS. Il s’agit alors de la première application pour les vols en formation, imitant le vol d’oiseaux.

Du projet de recherche à la création d’entreprise, Adrien Guénard et Laurent Ciarletta fondent ensemble la start-up Alerion en 2014, rejoint par trois autres associés. L’entreprise consiste en un bureau d’études chargé du développement de logiciels de contrôle et d’intégration de briques fonctionnelles, logicielles et matérielles. Le projet Hydradrones, de conception de drones hybrides volants et navigants, émerge alors avec l’entreprise Pedon Environnements.

Il quitte la start-up en 2016 pour rejoindre Altran, société sous-traitante d’Airbus, en tant que consultant à Toulouse. Il y développera l’activité autour des drones, et plus globalement autour de projets de recherche en aéronautique.

Aujourd’hui au Loria, il est au sein du Service Informatique de Soutien à la Recherche (SISR) où sa mission principale est la création du Creativ’Lab. Il est également depuis peu, chargé de mission valorisation au Loria. Nous lui souhaitons un plein épanouissement dans ses nouvelles fonctions.