8ème édition de la journée sur l’enseignement d’ISN

15 février 2019

Le Loria renouvelle et accueille la huitième édition de la journée ISN-EPI le jeudi 07 mars 2019. 

À vocation pédagogique, l’événement accueillant chaque année une centaine d’enseignants du secondaire débutera par une présentation de l’enseignement de seconde Sciences Numériques et Technologie (SNT) ainsi que l’enseignement de spécialité en première et terminale Numérique et Sciences Informatiques.

Le reste de la journée sera consacré aux ateliers pratiques, qui apporteront aux enseignants de nouvelles méthodes et outils pour enseigner au mieux la spécialité aux élèves de terminale. Certains ateliers sont animés par les enseignants eux-mêmes afin de mutualiser les compétences sur l’enseignement d’ISN.

Enfin, la journée s’achèvera par une présentation du projet Impact LUE dont le Loria est porteur, OLKi, “vers une IA citoyenne et ouverte” ainsi qu’une conférence sur les figures historiques qui ont façonné la science informatique.
Cette année, plusieurs nouveaux ateliers sont proposés.
Découvrez dès à présent le programme détaillé et inscrivez-vous sur la page du programme avant le 27 février 2019.

Programme détaillé :

8h45-9h00 : Accueil

9h00-10h00 : “Présentation de l’enseignement de seconde Sciences Numériques et Technologie (SNT) ainsi que l’enseignement de spécialité en première et terminale Numérique et Sciences Informatiques (NSI), point sur l’académie de Nancy-Metz”, par Hélène Tanoh, IPR et Laurent Chéno, Inspecteur Général.

10h00-10h30 : “Le Diplôme Inter-Universitaire Enseigner l’Informatique au Lycée, la formation proposée dans l’académie de Nancy-Metz”, par David Langlois, Maître de conférences, ESPE, Unversité de Lorraine, LORIA.

10h30-11h00 : Pause café

11h00-13h : Ateliers – Session 1

13h-14h : Pause déjeuner

14h-15h30 : Ateliers – Session 2

15h30-16h : Pause café

16h00-16h30 : “Le projet OLKi: vers une IA citoyenne et ouverte”, par Christophe Cerisara, Chercheur au CNRS, LORIA.

Le projet OLKi ambitionne des avancées en Intelligence Artificelle éthiques et respectueuses du citoyen. Ceci passe par le développement d’algorithmes transparents, une réflexion interdisciplinaire et la réappropriation du contrôle des données, en particulier sur les réseaux sociaux, par les chercheurs et les citoyens. Je présenterai les enjeux du “deep learning” dans cette perspective de science ouverte ainsi qu’une solution innovante au problème des données fondée sur le partage via une fédération.
16h30-17h00 : L’informatique est une science ! avec une histoire ?, par Maxime Amblard, Maître de conférences, Université de Lorraine, LORIA.

L’informatique est science! nombreux sont celles et ceux qui prouvent tous les jours que derrière ce mantra, se cache une réalité. Et surtout que l’informatique n’est pas faite par quelques figures charismatiques qui apparaitraient au cours de l’histoire. C’est en effet toute une communauté qui fait de l’informatique une science diverse et vivante.
La notion d’évolution historique, ou d’épistémologie, de l’informatique n’apparait pas comme telle dans le programme de Sciences numériques et technologie (seconde). Par contre le programme Numérique et sciences informatiques (première) le considère comme une problématique transverse qui se décline dans tous les thèmes. Mais dans tous les cas, il apparaît important de montrer que les problèmes scientifiques s’inscrivent dans une dynamique et des interactions.
Nous reviendrons sur quelques questions du type comment parler d’Hedy Lamarr, montrer qu’Alan Turing n’était pas seul, ou qu’il y a bien un lien entre Ada Lovelace et Georges Boole ?
17h00 : Fin de la journée